Je ne mange pas (que) des graines, promis : mon véganisme expliqué aux sceptiques

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 29 juillet 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Butterflyz a BigUpé ce message
  2. minachka

    minachka
    Expand Collapse

    Ahlala, les frites belges cuites dans l'huile animale, quel supplice...
    Sinon super article @Clemence Bodoc !

    Nous ne sommes pas oppressés et pointés du doigt à longueur de temps, ça c'est sur.
    Parfois c'est pour raison de santé, mais quand c'est un choix, ça y va les réflexions!
    Mais "vous êtes comme les lapins vous ne bouffez que de l'herbe", "les animaux sont faits pour ça" et autres "et la carotte elle a mal quand on l'arrache" c'est super horripilant, à la longue. Ça ce sont les trolleurs de base.
    La plupart du temps je m'efforce de répondre en argumentant mais des fois, (quand je suis bourrée par exemple) je me sens agressée alors je fonce dans le tas, à la "tg et va bouffer ton cadavre bourré d'antibio qui n'a jamais vu un brin d'herbe 'spèce de facho réac". Ça m’énerve d’être agressée quand je ne fais que demander s'il y a de la viande dans tel plat, ça m’énerve d'entendre les gens dire que quand même y font chier les écolos avec leur connerie de vegeta*isme alors qu'ils (on) ne font même pas ça que pour eux mais pour le respect et l'environnement... On ne leur demande rien aux non végé, on ne leur fait pas de tort, mais ça à l'air de les bouleverser quand même, à l’intérieur, "ces gens là" pour être aussi agressifs et sur le qui vive (je parle toujours des trolleurs hein).

    Et il y a ceux qui n'agressent pas mais qui au bout d'un moment sont hyper relous aussi, notamment les "mais tu cuisine quoi/y a quoi dans ton assiette si y a zero viande?" C'est sympa d'essayer de se renseigner hein, je peux comprendre la question mais putain... déjà ouvre des bouquins de recettes, lis des blogs cuisine, prends des cours... Il y a des milliards de trucs à bouffer en dehors de ta cote de boeuf! Si tu ne sais cuisiner que la viande et pas le reste, c'est bizarre non? Du coup je moi je me demande mais tu manges quoi à coté de ta pièce de viande? Et ça veut dire que tu manges de la viande à tous les repas? Mais c'est énorme! Et quand tu parles d'inviter machin à manger à l'occas': "par contre désolé mais moi j'aime beaucoup la viande alors tu comprends..." sérieux tu ne peux pas t'en passer à un repas? Mais gros (oui j'suis lorraine), moi j'adore les tartelettes aux framboises pourtant je ne meurs pas de tristesse en n'en mangeant pas à tous les repas!

    Voila, pardon, je vide mon sac. :cretin: En plus je précise que je ne me considère pas végétarienne pure et dure (déjà je n'aime pas ces cases avec étiquettes, puis je mange du poisson au resto et parfois fait l'impasse sur des produits avec matière animale (les frites à bruxelles par ex!)), comme quoi on peut soutenir le sujet à fond même sans être "pratiquant sans reproche".

    Et, quand même, pour les non initiés au végéta*isme je rajouterai qu'on ne fait pas ça pour se forcer, que je ne pense pas qu'on s'impose quelque chose dans la violence non plus. C'est un choix éthique, écologique. Comme si toi tu décidais d’arrêter d'acheter des shampoings avec des parabens dedans. C'est pas la fin du monde. On est pas extrémistes, on vit en accord avec nos opinions c'est tout (pour ceux pour qui c'est un choix)!

    Pis les graines, c'est cool, avec où sans viande d'abord!
     
    funkyguane, Fluotine, MAAAL et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Adorage

    Adorage
    Expand Collapse

    :rainbow:
    C'est l'effet que m'a fait de voir un tel article, ça m'a juste fait un peu du bien de voir qu'on dédramatise le tout et qu'on ait une autre approche de tout ce qui est VG /o/
    Surtout que je suis une végétarienne "de goût", autrement dit je suis devenue végétarienne faute que mon petit estomac et mes petites papilles daignent absorber tout ce qui est viande etc. Autrement dit, je ne digérais plus ni le poisson (que je n'aimais pas dans tous les cas), ni les lardons/jambon/etc, et je n'aimais pas la viande rouge DOOOONC. Après une ultime mauvaise expérience j'ai décidé de devenir végétarienne. Il ne s'agissait alors absolument pas de conviction ni rien, juste de mon estomac. Et puis globalement c'est beaucoup plus simple maintenant au lieu de faire une liste de tout ce que je ne mange pas je me contente d'un simple "Je suis végétarienne" o/
    Je m'écarte potentiellement un peu de l'article, mais qu'est-ce que ça fait du bien de voir qu'on pousse un peu un coup de gueule. En ce moment je vois non-stop la publicité pour je ne sais plus quel jambon à la télé qui dit que les végétariens ne mangent que "de la salade et du sellerie" NAN MAIS LOL LES GENS ? Sans vouloir non plus faire de généralisation, je pense qu'on mange beaucoup plus diversifié que les omnivores, on est justement "obligés" de diversifier, de rechercher. Et on mange plus sainement aussi (si on veut parce que les frites, techniquement, c'est VG).
    Actuellement, je me retrouve dans de plus en plus de débat à expliquer que le végétarisme c'est aussi bon pour la planète et à être dégoûter devant toute cette viande dans les rayons de supermarchés (sérieusement, dans les sachets de trucs types ailes/pilons de poulet, y a beaucoup trop d'animaux u_u).

    Bref je suis un poil désordonnée là, mais bon. Ca ne me coûte rien d'être végétarienne (à part potentiellement du temps en cuisine si je souhaite faire "bien les choses" mais comme tout le monde qui veut bien manger) puisque la viande ne me manque pas, au contraire, quand je hume son odeur je sais que je risque d'être malade, que je n'aime pas ça, du coup je ne suis tout simplement pas intéressée.

    :domokun:
     
    Kand'x, Maia Chawwah, Shrapnel et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. Galaadina

    Galaadina
    Expand Collapse

    Au restaurant administratif où je déjeune, un des cuistots a sorti à l'une des personnes de service, alors que je me servais au "salade bar" : "Les vegans truc, là, faudrait les cramer."
    Oui, oui.
    J'ai été tellement choquée et abasourdie par tant de violence que je n'ai rien pu dire.

    Si cet exemple est très particulier et carrément marginal, pour autant, j'en ai un peu (beaucoup?) marre d'être une "bête de foire" partout où je vais. Ou qu'on me fasse sentir, de manière plus ou moins élégante, que je ne suis "pas pratique", lorsque je suis invitée quelque part. Alors même que j'ai toujours bien dit qu'il n'y a aucune obligation de faire un menu en particulier, ou de me prévoir quelque chose à part, que je me débrouille pour manger.
    Bien sûr, ça me ferait plaisir qu'on montre un minimum de considération et j'avoue avoir été plutôt embarrassée le jour où on m'a conviée à un dîner et qu'on y a servi... de la raclette tradi, combo charcu+fromage. (J'ai mangé des pommes de terre. Youhou.) Mais pour autant, je n'attends rien de personne si ce n'est le droit de participer à un repas sans être minutieusement scrutée, questionnée, etc.
    Encore samedi dernier, pique-nique parisien au parc de la Villette, j'ai dû répondre à cinquante questions sur le végétalisme. Ok, je veux bien de temps à autres faire de la pédagogie, et parler de ça, et de bon coeur, même. Mais sérieusement, j'en ai MARRE de devoir parler de mon mode alimentaire partout où je vais, de devoir souffrir les questions plus ou moins honnêtes et/ou bien-attentionnées de je ne sais combien de curieux, devoir parler de ce qui me dégoûte dans le carnisme alors même que des paires d'yeux en train de déguster du poulet rôti me regardent attentivement, et que j'ai l'impression, au choix, de gâcher leur plaisir ou qu'on se paie ma tête.
    J'aimerais que les gens comprennent que certes, c'est un choix encore atypique et à résonance politique, mais que pour autant, je ne suis pas constamment d'humeur à enfiler mon costume de militante pour engager un débat. Quand je mange tranquillement mon petit plat en parlant du dernier film à la mode, non, j'ai pas forcément envie de répondre aux questions sur le lait, les protéines, la nature de l'homme ou autres choses du genre...
    Je vis mon mode alimentaire comme ce qu'il est, à savoir un choix personnel, je ne bassine personne avec, je ne fais pas de prosélytisme, je ne prétends pas être meilleure que les autres... Alors par pitié, amis non-véganes, foutez un peu la paix au végéta*iens et, si le sujet vous intéresse, renseignez-vous par ailleurs, mais laissez-nous passer une soirée peinards, à ne pas devoir nous justifier de ce que nous bouffons!
     
    funkyguane, Fluotine, Kand'x et 25 autres ont BigUpé ce message.
  5. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Article super intéressant, je viens d'y découvrir la notion de carniste et je pensais que c'était le specisme en fait. Il est vrai que dans les médias, l'image des vegans est très caricaturé et passe pour un mode de vie "bobo". Ce qui revient souvent j'ai l'impression, c'est l'extrémisme et l'argent: il faut pas être pauvre pour avoir un mode de vie vegan (je ne suis pas d'accord, j'explique juste les clichés véhiculés par les médias). Même dans les series et les livres, je ne trouve quasiment pas de thème sur les notions de l'article (végétar/lisme, vegan...). Enfin si, j'ai deux amies végétariennes qui débattent beaucoup du " message" porté par Twilight mais elles ne sont pas d'accord et pour l'instant je préfère écouter les arguments qu'elles ont sans prendre parti. Super article :)
     
    Butterflyz, LilyEm, Lord Griffith et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Ouah, MERCI pour cet article ! Pédagogique, drôle, il devrait être au programme du bac tiens. C'est clair que j'ai jamais compris l'attitude hyper agressive de certains omnis (je ne reprends pas le mot carniste car faute d'avoir lu le livre de la dame qui l'a théorisé - ce que je compte faire - je ne suis pas sûre d'être 100% d'accord avec ce qu'il implique). Même avant de devenir végétarienne, je n'ai jamais emmerdé les végés de mon entourage. Je ne comprends vraiment pas ce qui gêne dans le fait de cuisiner la viande à part, éventuellement proposer un substitut, accepter de manger un repas sans viande... En fait avant de rencontrer des gens pour qui c'était le cas je ne croyais même pas ça possible d'être dérangé par ça.

    Remarquez, dans un autre genre, j'avais un pote qui s'était autoproclamé gardien de la bonne gastronomie française (mais pas par chauvinisme, d'ailleurs il était fils d'immigrés, juste il aimait la bonne bouffe quoi). Sur le coup c'était drôle, mais au bout d'un moment se faire engueuler parce que t'as mangé au macdo, que t'aimes les babybels (lui en prenait exprès à la cantine quand il y en avait pour pouvoir les jeter théâtralement), que t'as osé mettre du sirop dans ton vin (mec calme toi c'est limite de la villageoise ce truc), etc, etc, c'est LOURD !

    Idem pour les associations bouffe-immigration. C'est pas compliqué, ça devient un radar à cons : quand quelqu'un que je connais depuis moins de 2 jours me parle couscous uniquement parce que j'ai des origines arabes, je sais que c'est loin d'être le plus futé du lot. Et ça marche avec toutes les origines, youpi. Même au sein même du pays (lol t 2 Lille tm lé frites mdr). J'ajouterais : lâchez-moi la grappe avec le tofu !!!!! Je ne mange PAS que du tofu et de la salade !!!! J'aime même pas vraiment ça, ça n'a pas de goût, ça ne sert qu'à texturer et prendre le goût des autres ingrédients !!! Ils y a des MILLIERS de plats végétariens ! Je suis la seule à avoir entendu parler des falafels, du guacamole, du chili sin carne, du gratin de coquillettes, etc, etc ?

    En fait, la bouffe fait vraiment réagir les gens avec leurs tripes. Je m'étais déjà fait la réflexion sur le topic Veille Permanente Végétarisme (pourquoi ne pas ajouter un petit lien dans ton article @Clemence Bodoc ?) : les gens acceptent parfaitement que tu n'aie pas les mêmes goûts qu'eux pour la plupart des trucs - enfin, à peu près, y a des cons intolérants sur tout - personne ne te reprochera de faire du water-polo mais ne détester le footing. Mais quand il s'agit de bouffe, c'est la cata. Qui n'a jamais eu LA conversation "QUOI ??!! T'aimes pas [ingrédient random] ?? C'est parce que t'as pas goûté le [plat contenant l'ingrédient random] de [proche quelconque] !! T'aimerais forcément !" ?

    @Neverland90 : Que veux-tu dire à propos du message véhiculé par Twilight ?
     
    #6 Freehug, 29 juillet 2015
    Dernière édition: 29 juillet 2015
    Kand'x, MAAAL, Butterflyz et 13 autres ont BigUpé ce message.
  7. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    J'ai une amie végétalienne et à chaque fois qu'elle m'invite à manger, je me régale! Vu la variété de légumes, de féculents et de céréales qui existent, je ne comprends pas qu'on ait encore de telles images des végétaliens (bien que je n'ai pas le courage d'en être une moi-même). Et quand j'ai des amis ayant des besoins alimentaires spéciaux, par choix ou pour des raisons de santé, je fais toujours attention à pouvoir servir tout le monde! Je sais pas, ça sert à quoi, des amis, si on ne prend pas soin les uns des autres?
    En tout cas, ce genre de discussion me fait toujours penser à ça:


    Et aussi un peu à ça:

    :troll:
     
    Maia Chawwah, MAAAL, Butterflyz et 15 autres ont BigUpé ce message.
  8. K'wee

    K'wee
    Expand Collapse
    BLOP

    Cet article m'a fait repenser au WE dernier, j'ai invité quelques potes pour une bouffe, qui ont eux mêmes ramener des poto (que je ne connaissait pas pour le coup) et juste avant que je commence à cuisiner une des trois personne m'a pris à par et ma sortis "Euuuh ... Au fait, je sais pas trop comment te dire ça, mais euh ... Je suis végane en fait, et euh du coup j'ai cru comprendre que tu mangeais de la viande alors euh"

    ... J'ai pas pu m’empêcher d'éclater de rire sur le coup, j'ai trouver ça tellement WTF qu'elle me dise ça quasiment sur le ton de la culpabilité, ça c'est donc fini en mode "Non mais t'en fait pas pour ça, je mange ce que je mange, tu manges ce que tu manges je vais pas te juger à la tronche de ton assiette merde alors! On va bien te trouver de quoi manger, viens me filer un coup de main que je fasse pas de bourde!"
     
    MAAAL, UnSuricate, Stiale et 9 autres ont BigUpé ce message.
  9. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Hello!
    Je me demandais si tu n'avais pas des liens et des recettes pour être à la fois vegan et locavore. Je me pose surtout la question pour les mois d'hiver (en été ça va, on a quand même plus de choix). Est-ce que tu trouves du tofu au soja français/ pays limitrophes? Y'a des marques à privilégier? (bon p-e que tu peux pas en citer je sais pas)
    Merci beaucoup! Je suis pour le moment omnivore à grande tendance locavore et je réduis vachement ma conso de viande.
     
    Butterflyz, Alice81, LilyEm et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Ca me rappelle un "proverbe" : "Comment savez-vous que quelqu'un est végétarien ? Parce qu'il le dit".
    Je sais qu'ils ne sont pas tous comme ça, mais y'en a beaucoup qui sont dans le militantisme (ou du moins qui sont assez bruyants pour qu'on croie qu'ils sont tous comme ça ^^), et si je respecte leur choix, ils doivent respecter le mien.
    Pareil, ça m'énerve de voir ceux qui sont végétariens "pour les pov' zanimaux" mais qui à côté portent du cuir ou autres produits à base animale.

    Un autre truc qui me contrarie avec les végétaliens, c'est que quand on ne pratique pas, c'est le bordel pour leur faire à manger. Les végétariens, ça va, c'est moins strict.

    En fait, c'est un peu comme une religion : selon comment tu pratiques, tu fais ch... les gens ou pas avec ta doctrine et tes interdits alimentaires ^^
     
    Lord Griffith, Freehug, CaraNougat et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Je suis végétarienne depuis un bout de temps, végétalienne depuis moins longtemps, et j'essaye de tendre vers un mode de vie vegan
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    J'ai bien aimé cet article, qui est assez complet, et sur certains aspects je m'y reconnais assez peu (ce qui n'est pas du tout une critique, c'est justement ce qui le rend intéressant pour moi !).

    Pour moi même après des années sans viande, ça continue de me manquer gustativement, donc c'est une forme d'effort. Quand je descend au marché, le poulet rôti provoque en moi une situation très très contradictoire. L'odeur me donne totalement fin, j'ai super envie de croquer une aile. Mais la vue des corps de poulet décapités à la cuisson me révulse.
    Le fromage étant clairement le manque le plus difficile à surpasser :hesite:

    Donc voilà, je garde cette envie, en ce qui me concerne le dégoût du mode de production ne parvient pas à effacer ma mémoire gustative. Ce n'est pas bien grave, parce que pour moi cette ridicule frustration qui apparaît dans certaines situations n'est rien comparé à mon bien être moral.

    Tout ça pour dire que l'aspect plaisir qui est mis en avant dans l'article n'est clairement pas au coeur de ma motivation (ce qui ne m'empêche pas de manger de bons plats vegan avec plaisir). Je trouve plus compliqué et contraignant au quotidien de manger vegan, surtout (SURTOUT) socialement. Mais pour moi c'est une nécessité éthique, ça ne pourrait plus être autrement.

    Enfin bref c'était bien intéressant comme interview, un autre angle que ce qu'on voit habituellement, j'espère qu'il y en aura quelques autres sur le sujet, peut être avec d'autres points de vue :cupidon:
     
    #11 Tzig0ne, 29 juillet 2015
    Dernière édition: 29 juillet 2015
    MAAAL, Butterflyz, Alice81 et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    @Freehug : C'est dû au fait que la famille Cullen refuse de consommer du sang humain, une des amies voit ce fait comme un encouragement à devenir végétarien puisque les Cullen se qualifient eux-même de "vampire végétarien" et que dans les fuilms, Bella est végétarienne, mon autre amie n'est pas d'accord parce que justement le fait que des vampires choisissent d'épargner la vie d'humain pour se nourri d'animaux amènerait une surconsommation d'animaux et même la disparition de certains d'entre eux (ça la gêne beaucoup que Bella se nourrisse d'un puma) et que ça place l'humain au sommet de tout. Et elle ne supporte pas la qualification "vampire végétarien" car même si les Cullen refusent de se nourrir d'humain, le terme végétarien vient de "végétal" ce que ne sont pas les animaux. C'est un bref résumé, en réalité les discussions sont plus détaillées mais ça serait très long de remettre tous le débat ici.

    Concernant les remarques, c'est vrai qu'elles s'en prennent, une fois je me souviens qu'il y un gars qui leur a sortit: "vous refusez de manger des animaux mais vous encouragez l'avortement ?" :facepalm:
    J'étais tellement choquée que ma mâchoire s''en décrocher...
     
    Kand'x, MAAAL, Butterflyz et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. poissonnerouge
    Réponses :
    3
    Affichages:
    460
  2. Akihito-wa
    Réponses :
    267
    Affichages:
    35081
  3. Diabolik_n_toxik
    Réponses :
    12
    Affichages:
    2185
  4. Zoulie
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1316