Je ne suis pas photogénique, pourquoi donc ? Marion Montaigne répond !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 4 novembre 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse

    ----- Publicité -----
  2. Sweet-Velvet

    Sweet-Velvet
    Expand Collapse
    Dance in the dark

    Pour résumer, nous, les gens non-photogénique sommes laids. Snif :crying:
     
    Lord Griffith, Imago, Ellamë et 16 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ptitepousse

    Ptitepousse
    Expand Collapse
    J'aimerai débrancher mon cerveau de temps en temps et le laisser se reposer tandis que j'irai manger des gauffres au sucre

    @Sweet-Velvet mais non t'as pas compris, en vrai on est comme Scarlet Johansson : super canons en réalité mais les arrêts sur image que sont les photos ne nous flattent guère, tout simplement ! En tous cas, c'est l'explication que je vais retenir :v: :taquin:
     
    littlecassy, Lord Griffith, yuyunaâ et 14 autres ont BigUpé ce message.
  4. Illyria

    Illyria
    Expand Collapse
    C'est pas que c'est pas drôle. C'est que c'est pas une blague. [Arthur à Merlin]

    Il y a une erreur de traduction, on dit dysmorphophobie en français, pas dysmorphobie.

    Sinon, je me reconnais carrément dans la description des gens qui ne se voient que de face dans le miroir. Mais c'est un peu le serpent qui se mord la queue: de face dans le miroir je me trouve jolie, du coup en photo je me trouve horrible et ne me reconnaît pas, du coup je veux pas qu'on me prenne en photo, du coup je ne vois toujours que mon reflet dans le miroir et je suis toujours aussi choquée quand je vois par hasard une photo de moi :tears:
     
    Lord Griffith, Penny Winkeul, Cléo. et 15 autres ont BigUpé ce message.
  5. Luzgar

    Luzgar
    Expand Collapse
    Hey you're beautiful ~

    Il n'y a pas que ça, le fait d'être photogénique ou pas dépend aussi de la focale de l'appareil photo. Parce que concrètement on transforme quelque chose en 3D en quelque chose de 2D. Donc on perd des données notamment sur le volume, du coup ça rend le visage totalement différent. Certains ont des traits de visage qui rendent mieux en photo, et d'autres beaucoup moins. Il me semble que c'est la focale de l'appareil qui est responsable de ça. J'ai plus le lien mais j'ai déjà vu une série de photo d'un type qui s'était photographié avec différentes focales, avec la même lumière et la même pose. On voit tout de suite la différence qui le rend plus ou moins photogénique.
    J'ai aucune source pour ça désolé, et mes recherches google sont infructueuses, mais je sais que ça joue.
     
    littlecassy, yuyunaâ, Cléo. et 15 autres ont BigUpé ce message.
  6. Saraj

    Saraj
    Expand Collapse
    J'aime bien la roquette.

    Merci @Luzgar
    Il me semblait avoir remarqué que certaines personnes étaient photogéniques et ce peu importe qu'elles soient "belles" ou "laides". Je me suis toujours demandé si c'était bien le cas ou juste mon imagination, je m'attendais à ce que l'article réponde à ça^^ (mais c'était aussi intéressant qu'il parle du rapport à notre propre image)
     
  7. Sweet-Velvet

    Sweet-Velvet
    Expand Collapse
    Dance in the dark

    Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte en effet.
    D'ailleurs, j'ai déjà pu remarquer que lorsque l'on me prend en photo avec un appareil type, iphone, ipad, smartphone et autre (où je me trouve correcte, plutôt fidèle à ce que je vois dans le miroir), mon visage rend EXTREMEMENT différemment d'un appareil photo type reflex. J'arrive pas à comprendre. Peut-être une histoire de focale oui :dunno:
    Mais du coup je déteeeeeste que l'on me prenne en photo avec un appareil photo, vous voyez l'hystérique des photos non-publiable en soirée ? C'est moi :paillettes:
     
    Ptitepousse et Swirly ont BigUpé.
  8. Dame Verveine

    Dame Verveine
    Expand Collapse
    comme un posca dans les mains du Caravage

    Haha, team pas photogénique ! mon amoureux me dit souvent qu'il est hyper frustré parce qu'il me trouve super belle mais qu'il est pas foutu de prendre une photo décente de moi (alors qu'avec d'autres gens, ça passe sans souci, il aime bien faire des portraits, mais je suis son challenge ^^)

    Ya ptet que 3 ou 4 personnes qui savent me prendre en photo en fait ^^ Et j'ai remarqué que je suis toujours plus jolie quand je ne regarde pas l'objectif, ou quand je ne sais pas que je suis prise en photo... Et je pense que ça joue : savoir qu'on va être pris-e en photo, ça crispe, ça stresse un peu, surtout quand on sait que 9 fois/10 ça marche pas ^^
     
    Freehug, yuyunaâ et cococat ont BigUpé ce message.
  9. Lifaë

    Lifaë
    Expand Collapse
    "Of course it is happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean it is not real ?"

    Mon dieu, je ne savais pas qu'il y avait une explication réelle au fait que j'ai généralement une tête bizarre sur les photos x)

    Bon en vrai, j'arrive parfois à avoir des photos potables de moi, le plus dur c'est d'avoir une "pose sourire" naturelle, c'est quelque chose que je n'ai jamais réussi à maîtriser :hesite:
    Mais c'est sûr que je redoute généralement les séances photos spontanées pendant les sorties entre amis, ou pire, les amies qui me prennent en photo pendant que je parle/regarde ailleurs/rigole/, bref, que je ne suis pas en pose photo ._.

    Pourtant, j'aime bien avoir des photos, ça fait des chouettes souvenirs... Puis je vois la photo, et je me dis "ouais, on va garder les souvenirs dans la tête, c'est bien aussi" :yawn:
     
    Swirly, Ptitepousse et ChansonMuette ont BigUpé ce message.
  10. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    En fait, pas exactement, justement pour des raisons de focale/ de qualité de caméra. Les caméra inversées des téléphones portables ont pour la plupart (chez Samsung en tout cas) un effet déformant. Idem pour les webcam. Si on prend un rond, il apparaitra ovale via la caméra (en gros, elle est astigmate). Donc ça donne un résultat bizarre et on se trouve moche parce que pas comme d'habitude et bizarrement étiré.e (ça tient en partie à l'absence d'objectif sur l'appareil, en partie à la qualité de la caméra elle-même qui, même sur les téléphones haut de gamme, est pas forcément géniale).

    (je remercie l'amoureux ingénieur en optique pour ses précieux conseils à la rédaction de ce message :cretin:)
     
    littlecassy, Freehug, Penny Winkeul et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. Mario From Space

    Mario From Space
    Expand Collapse

    Reposté par Madmoizelle dans son fil d'actualité fb, cet article qui m'avait échappé m'est tombé sous le nez. Je m'attendais à des conseils pour mieux poser devant l'objectif, j'espérais y lire du positive talk qui nous dirait que la beauté n'existe que sur les couvertures en papier glacée qu'il faut jeter à la poubelle pour nous aimer enfin.
    Mais non, pas du tout, ce n'est pas absolument ce que j'ai trouvé dans cet article et le strip auquel il renvoie. A la place, j'y ai vu des moqueries contre celleux que la dessinatrice appelle "les visages ingrats". J'y ai reconnu ce gros rouleau compresseur de la Beauté qui vient écraser, à coups de blagues, les projets de ces "moches" qui osent se rêver mannequins. J'y ai lu aussi la naturalisation des normes physiques au nom d'une étude sortie d'on ne sait où qui affirme que "les bébés, dans leur innocence toute fraiche, préfèreraient mater les beaux visages"... En d'autres termes, on vient nous expliquer que la beauté n'est pas une catégorie socialement construite mais une vérité naturelle, biologique, physiologique et universelle que mêmes les nouve.aux.lles né.e.s reconnaissent. Super, merci beaucoup Marion Montaigne et Madmoizelle !
    Ce type de discours portent un nom : l'Aphrodisme, ce système de domination basé sur l'essentialisation du dictat de la Beauté et de ses normes.

    Franchement je ne comprends pas qu'un zine comme Madmoizelle se fasse l'échos d'un tel strip. J'avais pris l'habitude de lire sur Madmoizelle des articles rassurants et réconfortants m'expliquant que nous sommes tou.te.s de belles personnes avec nos bourrelets, notre cellulite, nos asymétries, nos cicatrices, etc. Mais là, non, on décide de me servir des blagues qui me racontent que si j'ai envie de pleurer à chaque fois que je vois une photo de moi, c'est surement parce qu'on peut "être laid, et avoir un cerveau qui ne s'en rend pas compte". On me raconte avec humour que si je refuse qu'on me prenne en photo c'est probablement parce que je fais parties de ces "moches qui se leurrent" et qui sont encore plus laid.e.s qu'iels ne veulent bien se l'avouer...
    Alors vous me direz que l'auteure du strip donne ensuite d'autres éléments de réponse à la non-photogénie comme "l'effet freezing" ou "la dismorphobie" mais ça n'annule absolument pas toutes ces piques soi-disant drolatiques lancées à celleux qui n'ont pas la chance de correspondre aux normes physiques, ça ne change pas le problème de fond posé par ce strip. Marion Montaigne ne remet à aucun moment en question la dichotomie moche/beau, bien au contraire elle décide de la naturaliser, de l'universaliser, de la renforcer.
    Je dois manquer d'humour ou de recul mais ce n'est pas facile de rire lorsque tous mes efforts pour me persuader que mes complexes sont dans ma tête sont réduits à néant par un article et un strip débiles qui me prouvent, une fois de plus, que même si la beauté n'est qu'une construction sociale arbitraire, elle n'en est pas moins une réalité performée, affirmée, actualisée, présentifiée chaque jour par des gen.te.s comme Marion Montaigne et les journalistes de Madmoizelle qui se targuent de leur body positivité...
     
    #11 Mario From Space, 5 mai 2017
    Dernière édition: 5 mai 2017
    Siobhàn Salomé, Pause Café, jorda et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Le strip n'est pas la pour nous rassurer quand on ne se plaît pas en photo, il est là pour expliquer pourquoi. C'est une BD de vulgarisation scientifique et la science... ne fait pas toujours plaisir huhu. Ce biais psy existe bel et bien, facilement mesurable, et il est super intéressant ! Notamment parce qu'il est un facteur de santé psychologique ce qui n'est pas dit dans la BD : par exemple, ce biais perceptif n'existe pas chez la majorité des personnes dépressives, ce qui remet en question certaines conceptions de la santé mentale puisque ça veut dire que les personnes en bonne santé ont une image altérée d'elles même et que les personnes dépressives ont une image réaliste d'elles même... Même plus : ça voudrait dire qu'une composante de la bonne santé mentale est de modifier nos perceptions pour qu'elles soient plus agréables et même si c'est parfaitement logique, ça bouscule certaines croyances sur le fait que seules les personnes malades ne "traiteraient pas le monde correctement", au contraire on apprend que parfois, c'est elles qui le voient de façon juste :cretin:
    Et ça, c'est une importante découverte en psycho, parce qu'avant on était persuadé que les personnes dépressives avaient un biais négatif sur leur image corporelle (ça arrive quand même souvent) et les personnes tout venant aucun biais.
    Bon après c'est peut-être justement parce que c'est mes études que je trouve ça intéressant, c'est peut-être pas partagé :cretin:

    Et aparté : c'est pour ça que je trouve que le mouvement body positive est une fausse bonne idée. Ça renforce l'importance de la beauté. "T'inquiète pas t'es belle, tout est magnifique chez toi, on est tous beaux" ça renforce le fait que se sentir belle est une condition indispensable pour une bonne estime de soi. Il faut se sentir belle, parce qu'on echappe pas à ce prisme pour s'aimer. La beauté est devenue plus importante pour notre estime de soi que la compétence, la force, l'intelligence, la culture, le savoir-faire, la bonté, le courage... On peut avoir tout ça à la fois, si il n'y a pas "belle" dans ces caractéristiques, on se déteste. C'est quand même incroyable.
    Une vraie révolution contre la beauté ça serait faire le contraire : dire qu'on s'en fout. Se détacher de l'importance absurde que la beauté prend, apprendre aux gens que c'est qu'une caractéristique parmi des milliers d'autres, que c'est pas plus important, que ça devrait pas conditionner notre bonheur. Démonter, déconstruire l'importance de la beauté plutôt que de continuer à lui donner de l'importance via une méthode coué, ça me paraît être bien plus libérateur. Et je pense que mathématiquement ça va arriver puisque comme le petit se définit par rapport au grand, le beau se définit par rapport au laid, donc si plus rien n'est laid, le beau n'a plus de sens et on se détache de cette notion. En tout cas c'est que j'ai sentit chez moi après être passé par ce changement, même si c'est très difficile et que parfois ça revient ^^
     
    #12 Lunafey, 5 mai 2017
    Dernière édition: 5 mai 2017
    Leronira, Pause Café, adita et 35 autres ont BigUpé ce message.