Je souffre de transpiration excessive — Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Farahani, le 19 avril 2014.

  1. Farahani

    Farahani
    Expand Collapse
    Guest

  2. zoubipass

    zoubipass
    Expand Collapse

    Je crois en souffrir aussi. J'ai 18 ans et en tout cas au moins pour les mains, je suis dans le meme cas que toi.J'utilise des traitements comme ceux dont tu parles à base d'alcools (et d'autres trucs à effets secondaires probablement douteux) pour les aisselles et ca aide pas mal.. C'est vrai que c'est dur a gerer et que ca n'aide pas à envisager une relatiin amoureuse serieuse, surtout pour les personnes qui n'ont pas forcement une bonne image d'eux-meme à la base (c'est mon cas)
     
  3. BurrHurr

    BurrHurr
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    J'en ai souffert. Je suais comme un porc des aiselles. Alors en classe je n'ai pas lever ma main de l'adolescence. Enfant je ne suais pas du tout. J'ai soigné ma sudation excessive avec des produits a base d'alcool comme zoubipass et de la méditation pour calmer mon stress. Mais vers 18 ans, ça c'est calmer mais j'ai su par la suite que je souffrais en faite de SOPK donc de dérèglements hormonal. ;)
     
  4. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Je ne l'avais pas lu comme "il a guéri son cancer et ça a marché vive la méditation n'allez plus vous embêter à guérir vos cancers avec de la chimio et mettez-vous à la méditation !" mais plutôt "je suis un peu désespérée et je cherche toutes sortes de méthodes pour m'en sortir". Mais effectivement, j'ai changé cette phrase, si elle peut être interprétée de la sorte.

    Concernant la kinésiologie, j'ai rajouté le passage du site du gouvernement sur les dérives sectaires, qui est plus explicite sur le sujet.

    Merci pour ta vigilance !
     
  5. t0unsia

    t0unsia
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Ca me rassure de lire les témoignages sur Madmoizelle, je me sent toujours moins seule.

    J'ai le même problème sauf que moi c'est de partout que je transpire. Et la avec le beau temps qui arrive je commence déjà à me préparer au pire. :sad:
    Je suis obligée de choisir certaines matières pour mes vêtements ou chaussures, je ne peux plus me maquiller, j'ai les cheveux sales très vite, etc... C'est très gênant dans ma vie du quotidien. Je n'ose plus parler avec les gens car je transpire du visage et les gouttes sur le nez ou au dessus de la lèvre c'est pas très fun... J'ose pas décoller les bras de mon corps de peur d'avoir des auréoles. Il m'arrive même parfois d'être humide au niveau des fesses après avoir été assise trop longtemps. Et pour ne rien arranger, je souffre d'un groooos manque de confiance en moi donc ça fait que j'ai tendance à ne pas aller vers les gens pour que personne ne voit mon problème.

    Je n'ai pas trouvé de traitement assez efficace donc si vous avez des choses à me conseiller pour que je puisse en parler avec mon médecin ça serait super
     
  6. heymi

    heymi
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Perso depuis que j'utilise de l'étiaxil, plus aucun problème de sudation au niveau des aisselles et je ne suis pas prête donc d'arrêter ce traitement !
     
  7. Reiko.

    Reiko.
    Expand Collapse
    Emplumée

    Juste pour corriger ce passage : la sympathectomie est l'opération au cours de laquelle le nerf sympathique (c'est son nom, on ne se moque de personne ;)), qui innerve les glandes sudoripares (entre autres), est sectionné. Les glandes sudoripares restent en place.
     
  8. LynnAriesty

    LynnAriesty
    Expand Collapse

    J'ai moi aussi ce problème. J'évite de tenir la main de proches ou d'inconnus, et je ne mets jamais de sandales parce que mes pieds glissent trop très rapidement et que c'est insupportable.

    Cependant, (et ce n'est que mon avis), je trouve que l'auteur en fait un peu trop. Je veux dire par là que j'ai rencontré des personnes qui avaient le même problème que moi, donc "s'empêcher" de vivre pour ça, je trouve que c'est dommage. J'ai aussi un copain depuis 5 ans, et lui a aussi les mains moites de temps en temps, mais si c'est moins que moi, et ça ne le gène pas du tout. On peut être étonnés de tous les "défauts" physiques qu'on peut surmonter quand on aime quelqu'un. Je te conseille donc de vivre comme tu l'entends, au pire ça rebutera le garçon, mais bon, qui ne s'est jamais pris de veste ? On s'en relève.
    Ensuite, s'empêcher d'avoir des enfants... Oui c'est vrai que c'est pénible, mais ce n'est pas non plus mortel, ou très grave. Personnellement j'ai hérité de ça mais aussi de plein d'autres choses bien plus dommageables niveau santé, donc il faut relativiser :)

    Tu es encore jeune, tu verras que tu auras bien d'autres soucis à gérer, donc mon conseil c'est d'éviter de t'en rajouter ! Et comme le décrivait une autre Madz, nous avons la "chance" que ce soit assez restreint comme zone, donc ne désespère pas ! :)
     
  9. Dusk.

    Dusk.
    Expand Collapse
    Docteur ès fuites.

    Je venais poster un peu dans le même sens que @LynnAriesty !

    J'ai exactement les mêmes symptômes que la Madz qui a écrit l'article. J'ai maintenant 23 ans et je ne sais pas vraiment quand ça a débuté. Le marqueur-départ a été en école primaire : lors des répétitions du spectacle de danse pour la kermesse. Beaucoup des garçons ont refusé d'être mon cavalier parce que j'avais les mains moites.
    Ça aurait pu me marquer, me blesser, orienter ma perception des autres et mes actes.
    Mon papa a toujours eu les mains moites selon ma maman. Elle disait qu'elle s'en foutait. Elle m'a dit aussi que ça s'était calmé, qu'il ne semblait plus avoir les mains aussi moites que depuis sa vingtaine !

    Et je crois que cette attitude délibérément indifférente vis-à-vis de cette "anomalie" m'a beaucoup aidé.

    C'est certain qu'on ne se construit pas de la même manière (mais, honnêtement, on a tous nos trucs de travers), voici une petite liste de trucs qui sont sans nul doute liés à ça :
    - Je n'apprécie pas le contact humain non-anticipé
    - Je m'essuie toujours les mains dans mon pantalon avant de serrer la main d'un collègue
    - Je comprends les chaussettes-sandales (mon papa le fait, au grand damn de ma maman)
    - Quand j'étais petite, j'avais des buvards à caler sous ma main (je suis gauchère yay !) pour éviter d'effacer ma feuille
    - Quand elles ne sont pas moites, j'ai les mains incroyablement douuuces ! :paillettes:
    (cette liste est sûrement plus longue mais la lister me donne des sueurs froides alors je m'arrêterais là)

    Mon seul regret est que je ne peux bien dessiner que sans stress, au risque d'effacer mes traits et de gondoler ma feuille. Cela ne représente que trop peu de temps... et j'aimerais pouvoir être plus libre de dessiner.
    Mais je me force à me mettre dans des positions difficiles, je sors de ma zone de confort, je vais dessiner dans des musées, sous l'oeil des touristes. Et je respire profondément.

    P.S. : ça va, ça vient, mais ça s'en va et c'est à garder en tête ! Courage !
     
  10. Capillotractée

    Capillotractée
    Expand Collapse
    Meh.

    Bon je viens de découvrir que je souffre également d'hyperhydrose. En fait j'ai toujours mis ça sur le compte d'une mauvaise circulation du sang et puis voilà, je pensais que lorsqu'on souffrait de cette maladie c'était dans les cas extrêmes (des gens qui transpirent de partout tout le temps). Bon après j'ai toujours les mains et les pieds moites, c'est pas agréable au quotidien et c'est clair que pour tenir ou serré la main de quelqu'un c'est assez contraignant, en général je m'arrange pour ne pas trop la serrer, à "laisser de l'air". En cas de stresse c'est carrément dérangeant, mais après il faut essayer d'apprendre à se gérer même si c'est pas évident, pour ma part je n'ai jamais fait de ce cas un gros complexe (même si en sport c'était pas la joie le moindre effort me fait transpirer de partout), , faut apprendre à faire avec surtout à un niveau d'hyperhydrose aussi léger, parce que ceux qui souffrent de cette maladie à un niveau beaucoup plus lourd doivent, eux, être beaucoup plus "handicapés" que nous dans la vie
     
  11. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    Les autres y disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi...

    Moi j'y crois aux histoires d'énergie quand on ne se sent pas bien mais avec des tas de guillemets et de gardes fous, dans le sens ou les dérives sectaires (parceque les gars personne a cité la scientologie mais on y a tous pensé très fort). Je pense qu'on peut avoir des soucis d'équilibre, se sentir pas bien, et l'ostéopathe ou le médecin chinois peut aider. Maintenant à prendre avec des pincettes et je crois que ce n'est pas pour traiter l'extrême sudation mais le mal être qui le cause et en découle. Et je trouve que c'est un peu limite l'amalgame ici. J'ai l'impression qu'on quitte vite le problème transpi pour aller parler du problème psy.






    Après la souffrance ça se mesure pas!

    La fille pourrait être en parfaite santé et avoir par exemple un grain de beauté sur le pouce qui l'obsède (alors qu'elle est très belle et que le grand de beauté est begnin et que personne ne le calcule) et en souffrir sans que l'on puisse juger.

    Il n'y a pas d'échelle des souffrances!


    Cet article m'a fait m'interroger, de carnation très pale je transpire BEAUCOUP et presque tout le temps, dés que le thermomètre passe la barre des 15 degrés, si je suis malade, angoissée (et coucou je suis une angoissée), a la moindre émotion mon front s'humidifie, mon dos se moitise et j'ai TOUJOURS les mains moites. Rien que la quand je vous écris et au moindre coup de stress je transpire et on me dit parfois "huuum tu as eu un coup de stress" ce qui a le don de m'énerver mais sans m'empêcher de dormir... Ma mere m'a demandé l'autre fois si je me lavais (maman j'ai 27 ans tu le sais quand même que je me lave...) car j'étais malade et du coup bon...

    Mais je le vis bien, je le vis même mieux que bien dans le sens ou en dehors de ces situations (gênantes mais pas tant que ça, car ce sont avec des très proches, si je sens que je transpire vraiment a coté de gens je garde mes bras pres de mon corps, j'enleve pas mes fringues ou je vais me débarbouiller mais c'est pas systématique) je n'y pense jamais. Limite j'en rigole, Du coup je me demandais si moi aussi je pouvais considérer avoir une transpiration élevée mais que comme ça ne me complexait pas je ne le voyait pas comme telle?

    Oui si c'était pire?

    En tous cas de cet article au dela du "je transpire" c'est "je cherche la paix, me sentir bien" et en tant que suante je cherche aussi la paix et a me sentir bien car je stress au quotidien donc rapport?

    Quand aux relations amoureuses no panic! Je suis déjà sortie avec des mecs qui transpiraient énormément (du coup on faisait spoch spoch pendant les rapports... huuuum) et ça ne m'a pas posé le moindre problème.
     
  12. zoubipass

    zoubipass
    Expand Collapse

    Bien sur qu'il y a pire, bien sur qu'il ne faut pas s'empecher de vivre pour ca! Mais je trouve que vous êtes un peu violent(e)s dans vos propos envers cette madmoizelle... Et je suis d'accord qu'on peut aussi trouver quelqu'un aui nous aime vraiment et passera au-delà de ce petit defaut mais quand meme: remettez vous dans le contexte de vos 17 ans. Croyez-moi, la grande majorite des garcons de 17 et de 18 ne réagissent pas avec beaucoup de comprehension quand ils touchent la main d'une fille et qu'elle est trempée (surtout en public)
     
Chargement...