Je suis au courant d'une infidélité, qu'est-ce que je fais ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 8 novembre 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Lady Stardust a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. Eclaireur

    Eclaireur
    Expand Collapse

    J'espère tellement ne jamais me trouver dans la position de cellelui qui sait :ninja:
     
    zazouyeah, Loutrinel, Freehug et 10 autres ont BigUpé ce message.
  3. Obscur

    Obscur
    Expand Collapse
    Je peux pas, je surveille le stock de pain !

    Le mieux, c'est de discuter de cette éventualité avec ses proches. Par exemple, une de mes proches se sentirait trahie si je savais que son mec la trompait et que je ne le lui disais pas, tandis que moi, je comprendrais qu'elle ne m'en parle pas.
    Ensuite, j'estime que si ce ne sont que des connaissances, on n'a pas à s'en mêler, que ce soit en en parlant avec les gens concernés, ou pire, en impliquant une tierce personne. Pour le coup, ce serait assez malveillant, parce que ça reviendrait à colporter des ragots.
     
    #3 Obscur, 8 novembre 2018
    Dernière édition: 8 novembre 2018
    Camaeleon, zazouyeah, Loutrinel et 15 autres ont BigUpé ce message.
  4. Madthilde

    Madthilde
    Expand Collapse
    Schtroumpfette contrachiante

    J'ai une ligne de conduite générale très simple pour cela :
    Je ne prends pas l'initiative d'aller en parler, mais je réponds sans détour si l'on me demande.

    (bien entendu, mon degré de familiarité avec la personne trompée et le fait qu'elle exprime ou pas clairement son désir de savoir ou de ne pas savoir, peut changer la donne)
     
    Minoue, Loutrinel, Songi songi et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. RoseDesVents

    RoseDesVents
    Expand Collapse
    It's always tea time.

    Je suis effectivement un peu dans ce cas là. Si je sais qu'une personne est trompée, je ne vais pas pouvoir garder le silence, j'aurais un peu l'impression d'avoir ça sur la conscience toute ma vie. Je sais qu'en théorie ça ne me regarde pas, mais je ne pourrais pas rester sans rien faire.

    Après je ne pense clairement pas que j'irai en parler à la personne trompée (ou que je suppose trompée). C'est à la personne qui partage sa vie de le lui dire et d'assumer ses fautes, pas à moi. Je n'aime pas trop l'idée de balancer quelqu'un, même si je ne supporte pas l'infidélité.
    Par contre j'irai en parler à la personne infidèle (ou que je suppose comme telle). Pour lui demander déjà si j'ai tout bien compris et si effectivement ce n'est pas un couple libre, et oui je pense que je ne pourrais pas m'empêcher de le/la pourrir un peu si adultère il y a (et je ne pense pas pouvoir rester amie avec quelqu'un qui trompe sa moitié). La personne en face peut aussi me sortir un gros mensonge malheureusement, mais c'est lui/elle qui vivra avec sa trahison toute sa vie, si quelqu'un ne veut pas jouer franc jeu on ne peut pas l'y obliger.

    Mais j'espère franchement ne jamais me retrouver dans cette position hyper délicate !
     
    #5 RoseDesVents, 8 novembre 2018
    Dernière édition: 8 novembre 2018
    Minoue, zazouyeah, Loutrinel et 17 autres ont BigUpé ce message.
  6. Samsayonara

    Samsayonara
    Expand Collapse
    Je me balade, hétéroclite. Autant l’hiver éclate, que l’été roclite!

    Pour que cela me retombe sur la gueule après? :hesite: j"hésite....

    Je dirai tout dépend de ce que tu sais, de tes relations avec les deux parties.. . Je ne serai pas celle qui aborderait le sujet avec la personne trompée déjà, d'entrée de jeu.
    Si c'est ma meilleure cop' qui déconne, j'essayerai de la raisonner pour qu'elle soit honnête avec sa moitié, si j'ai appris par hasard que le mari de la meilleure cop déconne, j'irai le voir lui en premier pour en parler, et l'inciter à être honnête.

    C'est compliqué. Déjà, intervenir dans une relation de couple, c'est un peu comme mettre un tournevis dans le tableau électrique sans formation et sans avoir coupé le jus avant. ( https://goo.gl/images/2CqfxE )

    Car certains "cocus" vont te blâmer toi, d'avoir cassé leur couple en dévoilant le pot aux roses, que l'ignorance aurait mieux valu ...
     
    zazouyeah, Freehug, Grumpy Bunny et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    *

    Je trouve la vie parfois bien trop complexe pour appliquer des principes aussi carrés. Il y a tellement de fonctionnements de couples différents qu'on ne sait jamais dans quoi on met les pieds en dénonçant une infidélité. Parfois c'est une infidélité de vengeance en réponse à une autre infidélité, parfois c'est ça qui rend la vie de couple supportable quand le divorce est impossible (ex : épouse dépendante financièrement), parfois le partenaire trompé choisit de fermer les yeux, donc de quel droit on irait les lui ouvrir? Parfois c'est juste une aventure sans lendemain donc est-ce-que ça vaut vraiment la peine de mettre un couple en péril pour ça? etc.

    Inversement, dans certains cas il est moralement difficile de se taire, par exemple quand on sait que le partenaire infidèle trompe sans se protéger et risque de transmettre une mst à son/sa conjoint-e. Enfin je pense qu'il n'y a pas de réponse définitive à cette question, ça ne peut être que du cas par cas.
     
    #8 Chandernagor, 8 novembre 2018
    Dernière édition: 8 novembre 2018
    GangstaMerguez., Sinistre Lombric, -Loreleï- et 21 autres ont BigUpé ce message.
  8. Etp

    Etp
    Expand Collapse
    Fun fact : au XVIe siècle, les cavaliers portaient des salades sur la tête. Non, je ne donnerai aucun contexte, c'est plus drôle.

    "De plus, connais-tu bien le couple concerné ? Il peut s’agir d’une relation ouverte (couple libre, polyamour…), auquel cas il est permis d’aller « voir ailleurs », ce n’est pas de l’infidélité !"

    Polyamour n'est pas forcément synonyme de relation ouverte ;)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et sinon, l'article est chouette. Je suis pas d'accord à 100% même si je comprends les raisonnements cependant.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Du coup, sur : qui informer ? Je dirai : la personne qu'on soupçonne d'être trompée, juste pour faire un petit check, parce que je rappelle qu'il n'y a pas que sa confiance qui est en jeu... mais également sa santé ! Le fait que ton partenaire voit ailleurs, c'est multiplier le risque d'IST/MST s'il ne se protège pas et si cette question n'a pas été abordée, donc c'est chouette quand même que la personne "trompée" puisse au moins checker la question de la contraception et des protections... Il s'agit pas de dire "TON MEC TE TROMPE!!!" mais "J'ai vu X avec quelqu'un, je sais pas si tu es d'accord ou pas mais je voulais juste que tu sois au courant."

    Je dirai aussi la personne avec qui on trompe. Juste pour la mettre au courant de la situation. Peut-être qu'elle n'a pas signé pour ça. Peut-être qu'elle n'a pas toute les infos. Il s'agit juste de dire : "X a un.e partenaire en plus de toi, t'es ok avec ça ?".
     
    Loutrinel, Shadowsofthenight et Meg2608 ont BigUpé ce message.
  9. Selyse

    Selyse
    Expand Collapse

    D'expérience, à chaque fois que j'ai voulu "bien faire" en dévoilant une infidélité, ça m'est retombé sur le coin du nez. De part l'infidèle bien sur, mais aussi de celui trompé, voire des amis communs (pourquoi t'as cassé leur couple ça va être compliqué pour se voir maintenant, etc. (:lol:) Amis qui étaient tous au courant de la dite infidélité et qui s'en régalait secrètement pour ajouter une fausse culpabilité derrière à base de "rho quand même c'est pas cool". Mais on en parle tout le temps quand même et on chuchote devant la personne trompée, trop fun).

    Qu'on me dise "mais je voulais rien savoir" ou que j'avais tout détruit, alors que j'étais effarée de voir une personne se faire tromper à tout va, un.e ami.e proche parfois, ça m'a vraiment refroidie. Des gens qui ont cessé de me parler parce que je leur ai dit que leur conjoint.e était infidèle, j'en ai trop connu.
    Donc maintenant quand j'apprend une infidélité je trace ma route et je ne dis rien. L'infidèle en question, je le sors de ma vie (j'ai mes convictions, je ne peux pas côtoyer des personnes qui assument tromper leur partenaire) et les gens trompés s'ils me demandent si je sais quelque chose je le dis, mais sinon et bien, je finis par les éviter comme la peste car je sais que je vais finir par vouloir le dire.
    Dans tous les cas ça casse ma relation.
    Donc maintenant quand quelqu'un commence à vouloir me dire un secret ou quelque chose, je lui dis que je ne veux pas savoir. Si je ne sais rien je ne peux rien dire, je ne suis pas concernée.
    Moi je voudrais que l'on me dise si je suis trompée, mais apparemment tout le monde ne veut pas le savoir, alors la meilleure chose que j'ai trouvé à faire c'est de demander à mes amis s'ils voudraient que je leur dise s'ils étaient trompés. Avec toujours le risque qu'on me dise "oui bien sur!" et que le jour où ça arrive on m'envoie balader. Donc maintenant je me mêle de mes affaires vu que ça n'a jamais rien donné de positif.

    Le mieux serait que les gens ne soient pas infidèles comme ça personne ne se retrouve mal et on aurait pas à se poser cette question, mais bon, vis ma vie de bisounours.
     
    Eto, greenapple, Songi songi et 26 autres ont BigUpé ce message.
  10. Chblues

    Chblues
    Expand Collapse

    Je ne dirais rien non plus. Je n'ai d'ailleurs rien dit à l'époque (oui, j'ai vu des potes tromper leurs copines/copains), hormis lorsque l'attitude de l'un de mes amis (il ne l'est plus actuellement) a commencé à devenir dangereuse (il ne se protégeait pas, multipliait les partenaires et après retournait voir sa meuf qui prenait uniquement la pilule. Un bon gros crétin irresponsable).

    On m'a trompé plusieurs fois, j'ai trompé également, et je n'aurais pas (et n'ai toujours pas) eût envie de l'apprendre, même de la bouche d'amis. De base, je ne pense pas que la fidélité est le ciment d'un couple (je ne suis pas jalouse pour un sou, et estime que mon partenaire et moi même sont les seuls proprios de nos corps respectifs. Ma relation de confiance avec lui est basé sur d'autres points), alors ce n'est pas un soucis pour moi. J'ai par contre été très énervée d'apprendre que certains, qui ont été mis au courant de mon infidélité datant d'il y a plusieurs années, profitaient de ce "ragot" pour chercher à mettre la merde dans mon couple sous couvert de prospection morale, mais surtout par envie de me faire du mal (et cela venant de la bouche de personnes ayant eux même trompés leurs coinjoint(e)s) et ce, sans savoir que mon mec était aussi allé voir ailleurs dans la même période.

    Si il y a bien une chose que j'ai appris par rapport aux relations des autres, c'est que, hormis dangers, il ne faut pas s'en mêler. On ne sait pas pourquoi l'autre peut aller voir ailleurs, si les choses ont déjà été dites ou non, si cela a réellement une importance ou pas. Et surtout, je ne vois pas pourquoi j'irais balancer les erreurs des autres alors que je ne suis pas toute blanche. Cela serait très hypocrite de ma part.

    Il y a quelques années, j'ai eût le malheur d'annoncer à une connaissance, que j'appréciais beaucoup, que sa copine (avec qui cela se passait très mal depuis de longs mois) ne se considérait plus en couple avec lui (ils ne s'étaient pas parlés depuis de longues semaines et elle allait voir d'autres mecs et lui d'autres meufs, choses que je me suis bien gardé de dire aux deux partis). Bien mal m'en a pris: je me suis faite éjecté de sa vie pendant des années comme si j'avais été la personne qui avait cherché sciemment à lui faire du mal, alors que ce n'était pas du tout mon but. Cela m'avait beaucoup blessé/énervé, car tout son entourage très proche SAVAIT que c'était terminé, mais PERSONNE ne lui disait rien, le laissant ruminer dans son coin. Depuis, je reste à distance dès que ça peut péter. Je peux donner mon point de vue, et encore, y'en a qui seront capable de te le reprocher des années après, mais sinon, je me la zippe.
     
    Songi songi, Freehug, Tamiat et 9 autres ont BigUpé ce message.
  11. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    Chaque fois que j'ai été confrontée à une infidélité je me suis posé les questions suivantes:
    "est ce que la personne qui trompe le dira ? Et si elle le dit, au bout de combien de temps ? Est ce que le fait de le dire moi même pourra aider la personne trompée à avancer ?"
    Et souvent je l'ai dit, et j'ai tout de suite après prévenu la personne qui trompe que je l'avais dit pour éviter les ragots, et j'ai pris ma part de responsabilité, mes amis savent que je suis pas malveillante.

    Je pense que c'est la manière la plus droite d'avancer, on laisse pas une personne trompée et qu'on compte quitter dans le doute, au bout de 48h ça devient de la cruauté.
     
    greenapple, Chouch579, Pawline et 3 autres ont BigUpé ce message.