Je suis nulle au lit, paraît-il

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 14 mai 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Je suis nulle au lit, paraît-il.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Je me suis relu l'article "La pipe, ciment du couple?" pour le lulz :lunette:
    Je sais pas si je préfère être traitée d'immature ou de nympho (à l'oreillette on me dit que le mieux pour moi en tant que femme, c'est que je n'aime pas ça mais que je me force, pour faire "plaisir").

    Et sinon, ça veut dire quoi être nulle au lit? Chaque partenaire est différent, on a tous des envies, des appréhensions, des fantasmes différents, du coup on doit tous et toutes être le mauvais coup de quelqu'un :) Il suffit juste de trouver le, la ou les partenaires avec qui ça colle. Le magazine Elle ne m'a jamais fait jouir (ni même prendre du plaisir), donc je ne lui en veut pas si il a des choses à redire sur ma sexualité, j'aurai plein de truc à redire sur la sienne :cretin:
     
    Babe_o_baba et Galia ont BigUpé.
  3. loxlady

    loxlady
    Expand Collapse
    Fatiguée de ce monde

    Madmoizelle, je voulais te dire que je t'aime voilà !
    Je fais moi aussi partie des "nuls au lit", tout simplement parce que je ne rentre pas dans les cases joliment prescrites par les Conneries (comme tu les as si justement nommés )

    Et pis je m'en fou voilà !
    Mon homme m'aime, je l'aime, on s'éclate au lit et c'est tout ce qui compte.

    Mais c'est vrai que c'est très très angoissant ce besoin constant de toujours être ce que la société veut que l'on soit et vis à vis du sexe je trouve ça plus lourd encore à porter car personnellement c'est là où ça m'atteint le plus.
    C'est vraiment bancal en plus car on finit par atteindre le stade où on va se retrouver bête : coincées entre la pression la société qui encouragent - que dis-je forcent !- à baiser comme des fifous dans tous les sens, tout partout tout le temps sinon t'es une loseuse et ..... la société qui t'attends au coin de la rue avec pudibonderie et slut-shaming. Logique.

    Bref, très bon article, ça fait du bien d'en lire !
    Merci :bouquet:
     
    jaecka a BigUpé ce message
  4. Vanities

    Vanities
    Expand Collapse
    Faut pas le dire mais c'était court. Faut pas l'écrire ça pue l'amour.

    Du fait que je sois très maladroite et peu entreprenante, je pense qu'on peut aussi me classer dans la typologie des mauvais coups. :lol: J'ai pris l'habitude de dire à tous mes partenaires : je ne peux pas t'assurer un orgasme mais des fous rires, oui. :lol: Finalement ça me permet de décomplexer la situation, et de m'assurer une ambiance sans trop de pression. C'est un peu l'idée de : je suis nulle et alors ? Du moment qu'on s'amuse!

    L'orgasme n'est pas la finalité de tout acte sexuel, et ceux qui pensent comme ça ont une vision un peu triste de la sexualité!
     
  5. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    "Pourtant, cette pratique sexuelle a un aspect ambigu : elle est à la fois perçue comme une norme mais aussi comme dégradante, sale et vulgaire, comme en témoignent les insultes à base de « suce-moi » et compagnie. Que l’on se mette d’accord, je ne diabolise pas la pipe concrète, celle qui a lieu en vrai, mais bien l’idée qu’on nous en renvoie, qui est au final celle d’un acte de soumission « pour faire plaisir » parce que l’Homme le mérite, et qu’on doit apprendre à aimer pour ça."

    Je pourrais big-upper ton article 10 000 fois, ne fut-ce que pour ce passage-là !

    C'est une contradiction qui m'a aussi beaucoup travaillée, et dont j'ai d'ailleurs parfois hésité à en parler sur la VPS. D'un côté, il FAUT sucer, sinon tu es bonne à jeter, mais d'un autre côté, ça fera de toi une fille sale, soumise, qu'on ne devrait pas respecter. Les injonctions contradictoires dans toute leur splendeur ! Je suis surprise qu'on ne relève pas cet exemple en particulier plus régulièrement, parce qu'il est vraiment symptomatique de ce discours habituel à base de "Si tu veux être dans nos petits papiers, fais ceci. Mais si tu le fais, on ne te respectera pas plus non. Tu es perdante, quoique tu fasses."

    Mais sinon, j'apprécie beaucoup ton article dans son ensemble ! :fleur:

    10 000 big-ups à toi aussi pour ce passage de ton commentaire, je trouve ça tellement juste !
     
  6. Peutwishia

    Peutwishia
    Expand Collapse

    Très bon article, bien qu'il m'ait donné envie de vomir.

    Je me sens souillée de l'intérieur, souillée dans mon esprit, souillée dans mon corps. Pourquoi faut-il qu'on parle autant de sexe ? Pourquoi a l'âge de 12 ans j'avais déjà l'impression de tout savoir ? Pourquoi je culpabilise dès que je ne réponds pas aux attentes impulsives de mon ami ?

    Briser les tabous, c'est bien. Le lavage de cerveau, c'est mal.

    (Ne pas citer)
     
  7. PerrineP

    PerrineP
    Expand Collapse
    Spécialiste modasse

    Mais c'est trop bon les Sex on the Beach :shifty:
     
    Sacradel et payapapya ont BigUpé.
  8. poppiz

    poppiz
    Expand Collapse
    mange des chats

    Bravo, big up, jte kiff, +1, paix et amour, excellent article vraiment ça fait du bien. :clap:

    Si j'avais juste un tout petit truc à ajouter, ce serait: laissez moi ne pas avoir de vie sexuelle! ça fait plusieurs mois que je n'ai pas retiré ma culotte devant quelqu'un et ça va très bien merci. Je le vis bien, non ça ne manque pas, non je ne suis pas dépressive ni frigide, et non je n'ai pas de toiles d'araignée qui me sont apparu entre les jambes, je fais ce que je veux bon sang de bois!!
     
    littlecassy et mlle-stouf ont BigUpé.
  9. May Lï

    May Lï
    Expand Collapse
    Allons-y!

    Je voudrais réagir par rapport au sujet de la pipe. Je ne crois pas que tous les mecs la considèrent comme incontournable, en tous cas mes deux derniers mecs n'en voulaient pas. Le premier (mon ex) pour des raisons médicales (si si, des vraies ^^ ), il avait un phymosis et a du se faire opérer, du coup c'est tout juste s'il a jamais voulu que j'y touche.
    Le second, baaah on va dire qu'il a eu une jeunesse "amusante", mais en a tiré un profond dégoût des femmes qui l'utilisaient "comme un jouet". Du coup il n'aime plus les pipes, il a toujours l'impression que c'est une façon pour nous de le forcer à bander et hop, c'est parti mon kiki, qu'il le veuille ou non, qu'il soit prêt ou non. Et ouais, les garçons aussi, c'est comme nous faut pas croire.

    Je ne pense pas que mon chéri soit le seul dans ce cas. Mais, comme pour la connerie, elle est toujours plus visible, alors on a l'impression que ça touche tout le monde. Mais quand on creuse... en fait non. Certains mecs souffrent de cette stigmatisation.

    Je sais, c'est en train de devenir hors-sujet, désolée. :) Et non, c'est pas pour défendre les adeptes de la pipe à tout prix, 'tention, hein. ^^
     
  10. Myaou

    Myaou
    Expand Collapse
    Perdue

    Je me retrouve complètement dans cet article... Merci à la Mad'z qui l'a rédigé !

    Ce qui est génial, c'est quand tu es encore en couple avec ton premier copain : vous avez appris ensemble, y'a pas de jugement etc. Mais quand c'est fini, pour faire comprendre ça au suivant, qui a en plus une sacrée expérience à ce sujet... C'est juste invivable. Je ne saurais même pas comment aborder le sujet. Oui, je sais que "s'il m'aime vraiment, y'aura pas de souci, il comprendra", mais même. Y'a pas que moi, dans l'histoire, y'a lui aussi. :/ Cette appréhension de ne pas être à la hauteur, c'est chaud (alors que normalement, c'est juste censé être quelque chose de partagé, sans avoir à comparer).
     
  11. Margottine

    Margottine
    Expand Collapse
    Biberon sur jambes.

    Bon, je suis plus ou moins d'accord mais je trouve tes paroles un peu dur.
    Non l'orgasme n'est pas la finalité absolue, et oui il m'arrive de trouver l'acte en lui même bien plus intense, plus agréable, mais pour moi qui ai la chance de toucher le jackpot quasiment à chaque fois, c'est devenu un élément tout aussi important que le reste, tout aussi important que n'importe quel " lien" que je peux avoir pendant l'acte avec mon partenaire.
    Si je n'en ai pas à la fin, je suis déçue et même un peu frustrée. Pour moi c'est comme si on me privait de baisers, ou de caresses pendant l'acte. Chacun ses habitudes, ses envies, etc.

    Bref, c'est MA façon de voir MES rapports.  Mais qualifier ma vision du sexe de "triste" pour cela, est aussi négatif à mes yeux que de traiter celles qui n'en ont pas de " nulles au lit ". Ce qui est triste en revanche, et ça je reste d'accord avec toi et toutes les autres, c'est que la société nous juge pour cela, alors qu'il nous suffit d'être en accord avec notre partenaire :)

    Et sinon gros big up pour ton " Je suis nulle et alors ? Du moment qu'on s'amuse ! "
     
    Kaeya a BigUpé ce message
  12. Cottonmouth

    Cottonmouth
    Expand Collapse
    I WAS NOT EXPECTING THIS! -The doctor

    "qu'un cunnilingus devienne une contrainte à rendre la pareille"

    MAIS TELLEMENT. C'est fou ce truc, de devoir à quelqu'un une pratique sexuelle.
     
Chargement...