Je suis timide mais je me soigne...ou pas !

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Xenophilius Lovegood, le 31 mai 2010.

  1. Xenophilius Lovegood

    Xenophilius Lovegood
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai remarqué que pas mal de Mads se disent <<timide>> , du coup j'aimerais savoir comment vous gérez cette partie de votre personnalité .Quel genre de timide êtes vous ?Jusqu'où va votre timidité ? Maladive ou modéré? Vous avez des méthodes pour vaincre votre timidité ? Des anecdoctes en rapport avec ça ou même si vous le vivez trés bien racontez le ici .
     
  2. Llits

    Llits
    Expand Collapse
    Vide

    Je la gère pas. Sinon je le serais pas, haha. Honnêtement, c'est quelque chose qui me bouffe pas mal. J'ai beau essayer de me forcer, me dire que cette fois-ci, je vais tâcher de parler aux gens, rien à faire, je reste muette, rien ne me vient à l'esprit, et je dois souvent passer pour une débile profonde.
    Avec le boulot, ça va mieux. C'est des gens que je vois finalement peu, que je ne suis jamais sûre de revoir à la prochaine mission, alors c'est un peu comme si je m'en foutais : si elles me prennent pour une débile ou quoi, ça se trouve, je les reverrais même pas, alors qu'importe... Le plus terrible dans tout ça, c'est que je deviens beaucoup plus ouverte, beaucoup plus rigolote, et que du coup ces filles ont l'air de m'apprécier, ça devrait me rassurer pour être comme ça tout le temps, mais impossible.
    Je suis une handicapée de la vie.
     
  3. Arc-en-Ciel

    Arc-en-Ciel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Mon problème à moi, c'est surtout les grands groupes dans lesquels il faut s'intégrer.
    Pour faire un exposé ou présenter un truc à l'oral, etc, je n'ai aucun problème, je suis même très à l'aise, mais dès qu'il s'agit d'avoir une conversation dans un groupe, de parler de soi à plusieurs personnes en même temps, là, je bloque pas mal. Depuis le lycée, et jusqu'à la fin de la fac d'ailleurs, je ne me suis jamais sentie vraiment à l'aise dans les classes/promos, je n'ai jamais compris l'engouement de tout le monde pour les repas de classe, les sorties de groupe, moi ça m'a toujours pas mal paralysée. Je n'ai pas hyper confiance en moi, j'ai du mal à arriver à choper le coche pour placer mon grain de sel dans une discussion, en fait. C'est quelque chose dont je fais encore l'expérience assez souvent, à partir du moment où je suis en présence de six ou sept personnes, j'ai l'impression de ne jamais trouver le moment pour en placer une. Souvent pourtant j'ai envie de dire des choses mais hop, dès que je m'apprête à ouvrir la bouche, il y a systématiquement quelqu'un de plus self-confident que moi pour faire une intervention.
    J'ai souvent l'impression que si je dis quelque chose, tout le monde va de toute façon s'en foutre royalement donc je préfère me taire. De même il me faut du temps pour me sentir vraiment à l'aise avec les gens, j'ai du mal à me lâcher si je ne me sens pas vraiment en confiance.

    Disons que ce n'est pas non plus une timidité handicapante, parce que globalement ça va, c'est juste l'épreuve du feu "s'intégrer à un groupe que je ne connais pas trop" qui est parfois pesante.
     
  4. Jelly bear

    Jelly bear
    Expand Collapse
    KinderAddict

    La même qu'Arc-en-ciel et Llits, les deux en même temps ! Ça tend à changer avec mon travail car je dois parler toute la journée à des gens que je ne connais pas et que je dois discuter avec tout ceux qui travaillent autour de moi parce qu'on a beaucoup de temps morts.
    Bref, j'ai beaucoup beaucoup de mal à parler avec les gens, surtout ceux que je ne connais pas. J'ai souvent l'impression que seuls ma mère et mon copain me connaissent vraiment telle que je suis ! En "tête à tête" je suis parfaitement à l'aise. A trois ça passe encore. A quatre et plus je reste muette et je ne peux pas m'en empêcher. J'aurais envie de parler mais je n'ose pas et la majeure partie du temps je ne sais même pas quoi dire, ou comment le dire...
     
  5. Kheena.

    Kheena.
    Expand Collapse
    read Escapade on ao3

    Wow, on dirait moi !

    Je ne me sens jamais à l'aise dans un groupe de plus de 4 ou 5 personnes, j'ai tendance à rester en retrait parce que soit je ne sais pas quoi dire, soit je n'ose pas le dire et préfère me taire. Et j'ai vraiment l'impression de passer inaperçue quelquefois, genre je sers à rien quoi...
    En revanche, s'il n'y a pas trop de monde et du moment que je suis proche d'au moins une personne du groupe, je retrouve un peu plus confiance en moi. Et c'est dans ces moments-là que j'ose m'ouvrir, faire un peu la folle.

    Le pire, je crois bien que c'est quand je ne connais vraiment personne. Les jours de rentrée où tu es seule dans une classe et où tu es bien obligée d'aller vers des gens. C'est limite si je ne reformule pas plusieurs fois ma phrase dans la tête avant de parler. Et mon coeur s'accélère. C'est un stress que j'aimerais pouvoir gérer parce que je trouve ça absurde de stresser pour ça.

    Et puis en fait, je ne vois vraiment aucune logique dans ma timidité. Je crois qu'il y a des jours où elle est plus ou moins présente. Elle dépend complètement des personnes et des situations.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai vraiment du mal à m'exprimer à l'oral notamment pendant des exposés ou même pour participer pendant un cours.
    Pour y remédier j'ai fait du théâtre pendant deux ans. Je ne trouve pas que ça m'ait vraiment aidée. Le plus énervant c'est que même au téléphone il faut que je répète ce que je vais dire à l'avance que je dois appeler pour des raisons administratives, tout ce qui est officiel. Quand je dois parler "en public" je panique souvent et pour écourter ce que j'ai à dire je ne parle pas de manière aussi "soutenu" que voudrais le faire initialement. Il y a aussi des jours où elle n'est pas du tout présent.
    C'est surtout handicapant avec les gens que je connais pas, j'ai du mal à faire le 1er pas (surtout avec les mecs en fait >.<). Certaines personnes pensent que je suis hypocrite parceque j'ai du mal à regarder les gens dans les yeux. Ça, j'ai vraiment du mal à le faire.
     
  7. Maryn

    Maryn
    Expand Collapse
    Geek inside.

    Pareil pour moi : les groupes sont un gros problème.
    C'est vraiment bizarre, parce qu'au niveau de la fac, ou de mes boulots, je n'ai pas de problème, mais dès que je me retrouve au milieu d'un groupe, je deviens complètement passive. C'est pas que j'ai envie de parler et que je m'en empêche, mais c'est que je n'ai rien à dire. Alors je souris comme une idiote, je me demande ce que je fous là, et j'attends que le temps passe... Et je vois pas comment changer les choses, puisque je n'ai rien à dire et que de toute façon j'ai l'impression qu'il n'y a pas de place pour moi.
     
  8. nebuleuse-2

    nebuleuse-2
    Expand Collapse
    Knowledge is Power. Guest

    Je et on me considère comme timide.

    J'ai vraiment essayé d'être plus extravertie, plus animées en public mais pas moyen, je suis toujours très calme et les gens ont l'impression que je les prends de haut alors que pas du tout.

    Et puis ma timidité me pose des problèmes au niveau de la parole. Dés que je dois parler en public, je stresse. Pourtant je fais du théâtre depuis 8 ans et sur scène tout se passe super bien, mais il suffit que je me retrouve à devoir faire un exposé et hop ma voix part en couille. Pareil quand je parle à des gens qui m'impressionnent ou quand je dois prendre la parole dans un groupe. Je bégaye, je parle vite et indistinctement, alors les gens me regardent bizarrement et ça me stress encore plus...

    Quand je suis avec des gens que je ne connais pas très bien ou parfois même avec mes meilleurs amis, quand je n'ai rien à dire, je n'arrive pas à faire la conversation, parler de tout et de rien, parler pour ne rien dire. J'ai beau essayer, j'y arrive pas et quand je vois des gens le faire, je m'ennuie très vite.
     
  9. Shedra

    Shedra
    Expand Collapse
    zero

    Je suis d'une timidité quasiment maladive, je n'ai aucune confiance en moi, et j'ai été le bouc émissaire au collège et lycée à cause de ça. Je m'isole et suis effrayée par les gens, et si on me parle/demande de parler je deviens écarlate et incapable d'aligner une phrase. Du coup les gens me fuient en général.

    Si on me met à l'aise, je deviens souriante et (trop) bavarde, et arrive à me lâcher dans certaines circonstances, mais ça reste très rare.
    En général je ne m'impose pas, j'ai peur qu'on me prenne pour une conne ...

    Ah et je n'ose même pas aller voir un vendeur ou un stand dans une convention pour acheter qqchose par exemple, ça me stresse et j'ignore ce que je doit dire ... Alors je n'achète rien, et regrette.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me reconnais pas mal j'ai toujours été très timide même si je suis sur la voix de la guérison,on va dire que maintenant je parle en cours,pour les exposé oral je peux mais je bégaye,n'articule pas.Par contre je suis très à l'aise au première rencontre ,je me dis que c'est une chance pour faire bonne impression.Mais ca ne m'empêche pas de me sentir mal à l'aise très vite,de paniquer encore maintenant quand il y a des invités chez moi,j'ai du mal à ne pas rester cacher dans ma chambre,j'aime pas le contact forçé,comme les fêtes,soirées où tu es obligé de faire la conversation alors que tu n'as qu'une envie fuir.Mais je pense que ce n'est pas irrémediable,je suis nettement moins timide qu'avant,juste un peu associable.Et puis il nous faut pas oublier que tous le monde est timide,à des dégrés différents.
     
  11. charlotska

    charlotska
    Expand Collapse
    yadi yadi yada

    Je me reconnais pas mal dans ce topic. Timide maladive je sais pas mais je m'en rapproche surement, le pire pour moi étant tout ce qui est présentation à l'oral, prendre la parole en classe.. etc, en ce qui est des groupes de personnes je marche beaucoup plus au feeling, y'a des gens avec qui c'est tout de suite naturel, et d'autre où je suis direct bloquée, où je me sens trop con de pas pouvoir aligner 3 mots.

    Maintenant j'ai ma soutenance de mémoire lundi devant jury et toute la classe et rien que d'y penser j'ai envie d'arrêter les études T.T ça rique d'être les 20 minutes les plus longues et douloureuse de ma vie (en plus je m'"auto-sabotte" en général car pour faire passer le temps plus vite je me met à parler hyper vite et donc sans articuler alors je dois tout répéter à chaque fois)
    Et le coup du théâtre j'y crois pas trop,( plutôt mourir), d'ailleurs ça me fait penser à un blog bd le blog de Leslie Plée
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis super timide mais je me soigne et je fais des progrès. Pour ce qui est parlé devant un public ou dans une situation stressante (entretien, partiel devant un prof), je progresse, on va dire, les profs (car lors des entretiens, je n'ai pas de retour mais lors des partiels ou exposés, les profs donnent leur avis sur ma prestation) me disent encore que j'ai l'air stressée mais je ne perds plus complètement mes moyens comme se fut le cas avant.
    Sinon, dans le vie, je suis super timide, le pire c'est les grands groupes (quand je dis grand, c'est plus que 3-4), j'ai trop du mal à m'intégrer, je ne sais pas m'imposer, je n'ose pas prendre la parole et souvent quand je parle comme ma voix ne porte pas vraiment, je me prends des vents et ça s'est dur à gérer. Je ne suis pas à l'aise avec les gens, je ne sais pas quoi dire, ect... Là, je suis dans une nouvelle fac et c'est trop dur de "se faire des amis", je me dis qu'en première année de fac, j'ai bien réussi, je ne me suis jamais retrouvée seule dans une classe, toute une année, sauf que je mets plus de temps à me faire des amis que d'autres personnes (c'était pareil, en première année, j'ai mis des semaines avant de trouver des personnes sympas).
    Je suis très solitaire et pas très à l'aise avec les relations, je crois que ça ne changera jamais, je me mets donc des coups de pieds dans les fesses pour ne pas être seule toute une année.
     
Chargement...