Je suis une fille qui joue dans un groupe de metal — Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 26 juillet 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. andreita0

    andreita0
    Expand Collapse
    J'aimerai bien trouver des metalleux dans mon coin... Ce serai trop cool!

    C'est vraiment dommage ce sexisme dans la musique et je suis de tout coeur avec cette Mademoiselle et avec toutes les autres metaleuse. :highfive: D'ailleurs j'aimerai bien savoir si on peut écouter cette Mad et son groupe sur internet.
     
    Babitty Lapina et Sylves ont BigUpé.
  3. Ptitenmerdeuse

    Ptitenmerdeuse
    Expand Collapse
    Coucouuuuuuuu je suis de retour

    L'article est plutôt sympa à lire parce qu'il aborde à la foi le sexisme dans le monde de la musique (surtout dans le métal bordel :mur:) et aussi la difficulté de faire partie d'un groupe. Tout mon soutien au femmes dans le milieu musical quel que soit le genre de musique :fleur:
     
    andreita0, Arenaria et PousseMoussue ont BigUpé ce message.
  4. ciel d'orage

    ciel d'orage
    Expand Collapse
    complètement à l'Ouest

    Mais il y a toujours eu des femmes ds le milieu du métal, certaines ont fait de belles carrières et il y a même des groupes spécifiquement féminins (ex. Crucified Barbara, Kitty). Souvent, hélas, les groupes à chanteuse étaient étiquettés comme tel. J'écoute du métal depuis plus de 10 ans et j'ai l'impression, en lisant cet article, que l'image de la femme ds ce milieu s'est plutôt dégradée... :neutral:
     
    Manea a BigUpé ce message
  5. Ilya

    Ilya
    Expand Collapse
    Mother of drag....crapulette !

    Coucou :hello:
    Ton article me parle bien, mon frère a un groupe de métal depuis plus de 10 ans, avec une chanteuse, mon mari est un très gros fan de métal qui a appris toutes les catégories de métal différents (et qui râle à chaque article de non-connaisseur dans les médias ^^) , et il m'emmène au Hellfest et moi je trouve ça super même si ce n'est pas la musique que j'écoute tous les jours.
    Le premier problème que je remarque par rapport au métal, c'est la sale réputation qu'il a en France. J'habite près de l'allemagne, je bosse au Lux, et je vois bien que dans ces pays c'est considéré comme une musique à part entière ayant de nombreux fans qui non, ne sont pas tous dépressifs ou sucidaires. Moi quand je dis que j'écoute du métal à certaines personnes de mon âge ou pas beaucoup plus, j'ai soit droit à "ah oui moi aussi ado j'écoutais Linkin Park " (comment te dire ... que ce n'est pas du métal !) ou encore " ce truc où les gens s'habillent tout en noir et braillent des paroles horribles (pas toujours faux lol) ? Toi ?". La grosse blague, c'est avant tout une musique tellement technique que la plupart des musiciens ont une très grosse formation classique ... désolé pour la pop, que j'apprécie également et qui aussi ses bons côtés, mais le métal est globalement plus difficile, varié et recherché !
    Et pour le sexisme c'est comme partout malheuresement, il y a toujours des gros lourds pour te faire de sales remarques, et d'autres qui se foutent bien de ton genre .... néamoins il y a de nombreux groupes avec des femmes qui cartonnent (arch enemy, tarja, within temptation, Nightwish, epica, arkona, frantic amber, the agonist, sarah jezebel deva, tristania, landmine marathon....)
    Voilà pour la plupart de ma liste ce sont des chanteuses mais il y a pas mal de groupes avec des bassistes, guitaristes ou autres que j'ai évidemennt pas cité (si quelqu'un veut une liste je lance mon mari sur le truc il le fera avec plaisir :unicorn: mdr)
     
    Kaus Australis, Ladyvanflyff, andreita0 et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Looshy

    Looshy
    Expand Collapse

    @andreita0 pour écouter sa musique, il me semble que c'est la video youtube de l'article
     
    andreita0 a BigUpé ce message
  7. daughterofthemoon

    daughterofthemoon
    Expand Collapse
    En sommeil

    Très bon article, j'en profite pour rebondir sur le fait que dans le milieu metal et plus précisément metal extrême (black et death principalement) les femmes doivent TOUJOURS faire leurs preuves, que ce soit en tant que spectatrices ou musiciennes. Combien de fois j'ai été consternée en lisant des commentaires sexistes et condescendants en dessous de lives de certains groupes féminins (Gallhammer et Astarte en tête)...Et en tant que fan quand tu rencontres des gens qui écoutent plus ou moins la même musique que toi, ils vont toujours chercher à te tester, à voir jusqu'où ta connaissance s'étale pour mieux te mépriser si jamais ils estiment que tu n'écoutes pas assez de groupes, par exemple. Personnellement j'ai rarement été victime de ça parce que je suis assez pointue dans ce que j'écoute et que j'ai plutôt des connaissances et de la répartie, mais ça m'est déjà arrivée de voir des potes filles se faire traiter comme de la merde parce qu'elles portent un t-shirt de groupe un peu trop connu, ou au contraire parce qu'elles se focalisent sur un genre en particulier et ne sont pas hyper au courant du reste.
    Enfin bref, le metal extrême est un milieu assez élitiste et je dirais même macho parfois (rien n'échappe à la domination impitoyable du patriarcat malheureusement haha) mais j'ai vraiment l'impression qu'il y a des gens qui se bougent pour faire changer ça.
    Quelques (bons) groupes de metal extrême avec un ou plusieurs membres féminin(s) : Tymah (black hongrois), Darkened Nocturn Slaughtercult (black allemand), Decadence (thrash mélo suédois), Gallhammer (black/crust japonais), Astarte (black grec), Peste Noire (black crasseux français), Amesoeurs (post-black français), Arkona (folk metal russe), Darkspace (black suisse), Oubliettes (black américain), Myrkur (one-woman band de black danois), Wolves In The Throne Room si je me trompe pas (black atmo américain)...
     
    Barbe Bleue, Kaus Australis, Aslan et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. morgwen

    morgwen
    Expand Collapse
    Il y a des jours où tout vas de travers et d'autre où un sourire suffit à vous donner la pêche

    @daughterofthemoon et @Ilya je rebondis sur vos commentaire qui sont très bien écrit et contente de voir Arkona dans vos listes ^^. Ce n'est pas que dans le black et death metal que j'écoute mais aussi dans le folk metal qu'on doit faire ses preuves. Je suis seulement spectatrice et pas musicienne et quand les gens savent ce que j'écoute j'ai droit au traditionnel "le métal c'est le truc ou le mec on dirait qu'une enclume lui est tombé sur le pied? " et "quel groupe tu ecoutes?" "Comment ça tu connais pas celui-ci etc" mais aussi au "le folk metal c'est pas du metal" ah et si j'adore cette phrase qu'on m'a sortit "les metalleux se sont tous des satanistes drogué tatoué".
    Et puis je deteste être jugé sur mon apparence, comme je m'habille pas en noir et que je reste habillé de façon "classique" tout le temps en bleu marine les gens qui n'y connaisse rien au métal me sorte régulièrement "tu est tatoué et metalleuse? on dirait pas, tu es sûre?!" et il arrive que des métalleux me sorte "non mais toi tu es pas une vrai" je déteste ces reflexions ça me donne envie d'hurler :slap: à croire que selon comment tu t'habilles tu dois écouter un certains style de musique :erf:
     
    Ilya, misspoetia, Babitty Lapina et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Véga Black

    Véga Black
    Expand Collapse

    Cet article m'a fait penser à moi-même quand j'étais adolescente (attention, je vais raconter ma vie). J'ai eu une grande soeur qui m'a initiée très tôt au hard rock et au metal ( vers mes six ou sept ans), ce qui fait qu'arrivée au collège, j'avais déjà une culture rock et metal assez étendue, mais bon, j'étais dans le privé et à part deux filles métalleuses (qui justement ne m'aimaient pas beaucoup et venaient me voir simplement pour me montrer leur t shirts, j'invente pas, je crois qu'elles me prenaient un peu beaucoup pour une conne XD) et une amie que j'ai initiée au metal je n'ai pas rencontré grand monde qui avait les mêmes gouts que moi. Et puis j'ai commencé à aller à des concerts, j'avais d'ailleurs parlé de mon premier concert dans un autre topic du forum, et je me souviens encore des regards noirs que je m'étais pris de la part de sales beaufs bourrés qui préféraient beugler "merci Jacquie et Micheeeeeeeeel !" ou "à poil ! " plutôt que d'écouter véritablement le concert.
    C'est ce concert et le regard des métalleux que je croisais dans la rue qui m'a donné un sentiment d'illégitimité pendant toute mon adolescence. Avant je m'en fichait d'être une fille et d'écouter du metal, j'étais enfant, et ça me faisais plaisir d'entendre les amis de ma soeur me dire "ouah, t'as bon gout, enfin une fillette qui écoute pas du [entrez le nom de toute musique honteuse à vos oreilles ou votre amour propre]". Mais malheureusement ça changé, j'avais des périodes pendant lesquelles j'avait la phobie des métalleux, j'écoutais du metal mais je me persuadais qu'une gamine de douze ans ne ferai jamais parti du monde du metal, et puis j'avais d'autre périodes où je voyais sur internet des gens dire que tant qu'on aimait le metal, le genre ne comptait pas, et ce sont ces gens qui m'ont permis d'avancer de l'avant. Quelques années plus tard, je quittais la province pour vivre avec ma mère et mon grand-père à Paris dans le seizième, du coup ma mère avait été indulgente, je suis allée dans un lycée publique, là-bas j'ai rencontré pleins de métalleux et tous étaient des garçons, souvent je leur disais que j'aimerais voir plus du filles dans le metal, tous approuvaient, c'est à cette période que ma conscience féministe à vraiment commencé à s'étoffer. Mais en terminale je me suis rendue compte que je m'étais moi-même trahie, sans m'en rendre compte, et malgré mes revendications féministes, j'étais une fille qui n'aime pas les filles, je ne détestais pas toutes les filles évidemment, j'adulais les femmes comme Louise Bourgeois, Benoite Groult et aussi les femmes de ma famille et mes amies d'enfance, mais le problème avait commencé au collège, je veux pas faire de la com anti-collège catho, mais j'ai jamais vu autant de sexisme et d'homophobie ordinaire (même mon père était plus ouvert qu'eux et c'est dire, puisqu'on s'est pris la tête de nombreuses fois sur le sujet), les filles étaient les premières à me juger de haut parce que j'osais (haha) me ramener en cours avec des doc et un t shirt Iron Maiden, j'ai subi la haine de ces filles pendant tout le collège et les garçons qui trainaient avec des go étaient amis avec les plus populaires. Inconsciemment je pensais "il y a des filles biens dans le monde, elle ne font juste pas parti de ton entourage" et ça m'a suivi tout le lycée, il n'y avait aucune métalleuse dans mon lycée, j'étais la seule et j'étais trop différentes des autres filles pour qu'elles me jugent digne d'intérêt du coup je suis restée amie avec des mecs pendants trois longues années et j'ai méprisé farouchement et inconsciemment le genre féminin. Le déclic m'est arrivé quinze jours avant le bac, je sortais du lycée et j'attendais le métro, sur le quai d'en face un métro allait dans l'autre sens et j'ai aperçu une fille d'à peu près quinze ans avec une veste à patch, un casque sur les oreilles, pas de doute sur la musique qu'elle écoutait, et je me souviens m'être dit : "ah mais elle écoute pas du metal en vrai, c'est juste qu'une fois elle s'est ramenée en cours avec la veste de son copain et elle s'est dit "oooooh c'est bizarre quand j'ai cette veste à patch il y a pleins de garçons qui veulent coucher avec moiiiiii" et là, mes longues heures de lectures d'articles écrits par des militantes féministes m'ont resurgi dans la mémoire et je me suis dit "putain t'es conne ou quoi ? Toi aussi t'es une fille et t'écoutes du metal, si ça se trouve la fille était contente de croiser une métalleuse" ça m'a pris plusieurs années de virer ces pensées intempestives de ma tête, le pire c'est que des femmes comme Alissa White-Gluz ou encore les Girlschool me paraissaient tout à fait légitimes, parce qu'elles avaient "fait leur preuves" alors que je prenais les métalleuses que je croisais en vrai pour des "fake metal chicks".
    Donc pour conclure, j'ai rencontré des filles qui pensaient comme mon moi ado et qui m'ignoraient totalement et j'en ai rencontré d'autres qui sont devenues des meilleures amies, avec qui l'entente s'est tout de suite faite et beaucoup plus rapidement qu'avec mes amis de lycée, qui, tout compte fait, étaient un peu méfiants au début. En bref, écoutez du metal que vous soyez une fille, un garçon ou aucun des deux, et n'ayez pas peur d'écouter des groupes de femmes (j'ai beaucoup entendu des trucs du genre "oh machin, il écoute tel groupe, mais c'est un groupe de nanas, donc c'est pas hyper sérieux") :hello:
     
    andreita0, misspoetia, Babitty Lapina et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. So_Weird

    So_Weird
    Expand Collapse

  11. zi

    zi
    Expand Collapse

    J'écoute du metal depuis seulement deux ans (j'en ai 23), et même si j'adore découvrir de nouveaux groupes et genres et gens, je me sens illégitime x). Je n'ai pas le style vestimentaire de la metalleuse ( je surprends pas mal de personnes du coup) et très peu de connaissances encore... du coup je me sens jugée parfois, pas à ma place, alors que je ne me suis jamais sentie aussi bien qu'avec du death, du black ou doom dans les oreilles ! Je ne sais pas comment virer ce sentiment désagréable définitivement, et découvrir sans pression cette musique et son univers... :s
     
  12. PetiteCorneille

    PetiteCorneille
    Expand Collapse
    Bree Bree !

    J'approuve @daughterofthemoon (jolie pochette de Sorcier des glaces d'ailleurs !)

    Le metal, un milieu de bisounours comme on aime nous le faire croire dans les médias (avec la mode du "Hellfest" notamment) ? J'en suis loin d'être convaincue, surtout en tant que meuf. Quand t'es une fille et que tu écoutes du metal, on attend de toi que tu écoutes des genres "féminines" (symphonique, power, nu metal et heavy traditionnel surtout, même si le folk metal se démocratise très bien depuis ces dernières années). J'ai d'ailleurs remarqué qu'il y avait parfois une grosse compétition entre les filles dans ce milieu (à qui sera la plus corsetée, la plus metôl, la plus "trve", la plus guerrière-viking/celte/païenne). Ou alors c'est que je traine dans une salle de concert pourrie (ce qui, en soi, ne m'étonnerait pas).

    Je veux juste mentionner un petit truc qui m'était arrivé, au Hellfest d'ailleurs, l'année dernière : je portais ma veste à patchs (vous savez, ces vestes en jean ou en cuir tapissées - ou pas - de patchs de nos groupes préférés) et je me fais interpelée par un mec à cause de celle-ci. Ce trou du cul retient près de vingt minutes de mon attention pour vérifier (de façon condescendante) que je connaissais bien tous les groupes patchés sur ma veste parce que si t'es une fille qui écoute d'autre genres que ceux cités ci-dessus, tu es 1) une poser 2) un trophée 3) ah, peut-être une fille qui aime le metal, tout simplement. Heureusement qu'on croise pas partout ce genre de mec mais c'est légèrement vexant.

    Pour en revenir aux groupes, je repense au concert de Myrkur cette année au Hellfest qui m'a scandalisée. La chanteuse arrive sur scène, dans une tenue jolie mais rien de sexy ou quoi, et elle se fait siffler par les mecs. J'ai trouvé ça aberrant et tellement triste pour cette pauvre femme qui se casse le cul à nous faire de la super musique. Elle s'en est d'ailleurs pris plein la gueule par les webzines parce que un "one woman band" qui fait du black metal, mais où va le monde ?!

    Je vais m'arrêter ici parce que je pourrais continuer des heures et des heures sur "Pourquoi le metal sent la bière, la testostérone et les biceps huilés". Je vais donc aller fulminer toute seule dans mon coin :) En tout cas après lecture de cet article je me rends compte que les années passent mais rien ne change dans cette fameuse "culture"...

    @zi : T'as pas à te sentir illégitime, perso je m'habille pas en metalleuse tous les jours et parfois ça surprend les gens quand ils me voient débarquer en treillis/veste à patch/rangers parce que flemme de m'habiller. En ce qui concerne la musique, c'est en écoutant qu'on apprend et tu peux décemment pas te taper toutes les discographies de tous les groupes connus de chaque genre, c'est juste pas possible. Tu découvres à ton rythme ce qui te plaît et tu t'en fous des autres :) Malgré le fait que j'écoute du metal depuis assez longtemps maintenant, je me sens pas toujours légitime parce que les groupes "connus" comme Iron Maiden, Metallica, Black Sabbath ou autre c'est aaaabsolument pas ma cam.
     
    daughterofthemoon, Rhaenys, leaking_b et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...