Je veux comprendre... le débat sur les pilules contraceptives

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 7 janvier 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. cecilecil

    cecilecil
    Expand Collapse

    Phlébite + Embolie pulmonaire à 20ans à cause de Diane 35 et d'un problème congénital que l'on ne m'avait pas diagnostiqué avant.
    J'ai pas trop de séquelles j'ai eu de la chance.
    Mes problèmes d'acnés m'ont coûté un peu cher finalement.
    Il n'y a vraiment pas assez de précautions prises!
     
  3. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Mais quand est-ce que les gynécos français vont-ils enfin respecter leurs patientes ? C'est grave quand même, c'est à la limite de la désinformation que de ne pas indiquer les risques d'un médicament !

    De toutes façons, la pilule est intouchable (enfin, heureusement, c'est en train de changer), mais les effets secondaires sont souvent "omis", ou pire : je parle de problèmes de libido à ma gynéco, qui me rit au nez puis me répond "mais vous l'aimez vraiment votre copain ?"

    Gnéééééééé.
     
  4. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    Mais mon dieu c'est horrible de dire des trucs comme ça...

    Est-ce qu'on peut ajouter le patchs aux autres alternatives ? Parce que l'implant et le sterilet ça peut faire peur alors que le patch est une vraie solution pas effrayante, ça nous change un peu. Mon médecin m'assure que les risques sont biens plus faibles que pour les pilules même si c'est encore un système d'oestrogènes (le fait qu'il m’ait dit qu'ils étaient faibles et pas inexistants me rassure dans un sens, j'aime mieux entendre une potentielle vérité qu'un vaste tissu de mensonge pour me rassurer).
    Testé et approuvé pour ma part.

    Une pensée pour Adèle dont on parle dans l'article qui était en cours avec nous quand elle a disparu, la découverte des raisons de son accident dernièrement a choqué une bonne partie de notre promo et quelque part grâce à la médiatisation de son histoire, on a vraiment pris conscience qu'il fallait repenser voire changer nos contraceptions. Enfin, voilà.
     
  5. hitomiie

    hitomiie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    C'est exactement ça. J'ai consulté plusieurs gynécos (femmes) et eu divers médecins (femmes) qui ne jurent que par cette foutue pilule. Leur poser des questions sur d'autres méthodes possibles? BAM tu prends un regard hautain et une réponse bien sèche dans la gueule. En tout cas, c'est mon expérience.

    La dernière gynéco que j'ai consulté m'a couper la parole quand j'ai essayé de lui demander des informations sur le stérilet ou, tout simplement, une autre option que les hormones. Elle a ensuite couper court à l'entretien, comme si je lui faisais perdre son temps précieux.

    Heureusement, je n'ai pas abandonné mes recherches, et après 2 ans sans pilule, je vais à présent me mettre à la symptothermie.

    Vu les retours sur les femmes qui utilisent cette méthode depuis des années, je crois avoir trouver ce qu'il me fallait!
     
    djina a BigUpé ce message
  6. picky

    picky
    Expand Collapse
    Etat larvaire Guest

    J'ai aussi fait une phlébite... à 17 ans.
    Je prenais Varnolyne depuis un an et demi.

    J'ai eu de la chance, le calot était dans ma jambe. Ca ressemble à une longue crampe pas très douloureuse pour celles qui s'inquiètent après cet article !
    J'imaginais que mon mollet était enflé, alors que pas du tout. Mon médecin a bien fait de me faire faire une echodoppler en prévention. Deux ans de bas de contention, trois mois d'anti-coagulants et deux à trois prises de sang par semaine.
    Mais du coup le calot n'a pas "eu le temps" de remonter jusqu'aux poumons, ça aurait pu être pire.

    Maintenant j'ai une pilule sans oestrogènes (Cerazette), pas remboursée, avec des effets secondaires, mais au moins je ne risque plus rien.

    C'est vrai qu'on devrait être plus au courant au moment de choisir notre moyen de contraception.
     
  7. Tatsue

    Tatsue
    Expand Collapse

    Je me renseigne pas mal sur ce sujet en ce moment puisque ma gynéco m'a prescrit Yaz le jour même où l'affaire a éclaté, enfin, son générique qui d'après la pharmacienne n'existe pas donc là je vais la recontacter pour voir si elle s'est pas plantée XD du coup je l'ai toujours pas et j'hésite...

    J'avais été la voir pour me renseigner sur l'implanon, je pars à l'étranger définitivement et je suis ultra tête en l'air surtout que j'ai déjà 2 traitements à vie alors si je pouvais réduire les trucs à prendre ça serait pas du luxe... mais comme j'ai été conduite chez elle à cause de mes problèmes dévorant d'acné que mon deuxième traitement de roaccutane me rendais chèvre, réaction de la gynéco : "MON DIEU NON ça réduirait tout nos efforts à néant !"
    Depuis 3 ans je prend un traitement qui fait office de contraceptif à base d'androcur, mais 2 à 3 comprimés par jours + arret mensuel de 7 jours blabla : je l'oublie tout le temps. Comme j'avais pas de copain fixe qui m'obligeait au préservatif c'était pas trop grave, mais là j'ai un chéri et le côté contraceptif de la chose m'intéresse un peu plus, faut que je trouve autre chose !! Seule possibilité : une pilule a prendre en continue pour éviter les oublis... j'suis pas trop pour mais je supporte déjà pas les tampons alors tout les autres trucs à se mettre dans l'utérus c'est niet...

    Résultat : je vais être condamné à l'anxiété de tomber enceinte et d'avoir une thrombose toute ma vie, ô joie... Bon comme j'ai déjà eu Jasmine pendant un bail je suppose que je risque rien mais ça me prend la tête cette affaire
     
  8. Crok

    Crok
    Expand Collapse
    "Valar Morghulis."

    Mais c'est lesquelles les pilules de 3ème et 4ème génération??

    Y'a pas une liste quelque part? :gonk:

    ça aurait été cool de savoir (mais je pense que ma bonne vieille pilule -minidril- est inoffensive), a moins que ça soit écrit sur la boiboite et que je sois à la masse.
     
  9. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    Renseigne-toi sur les patchs non ? Je sais pas vis à vis de tes problèmes si ça peut marcher, faut y penser qu'une fois par semaine, c'est beaucoup plus gérable pour les têtes en l'air (pas remboursé non plus par contre, une quarantaine d'euros pour 3 mois).
     
  10. Carmelita

    Carmelita
    Expand Collapse
    Ne comprend rien au nouveau forum !

    Personnellement, je me sens vraiment flouée.

    J'ai appris en lisant ce fameux article du Monde sur la lectrice qui avait évitée la thrombose en reconnaissant ses symptômes dans un de leurs articles que je prenais depuis 4 ans une pilule de 4e génération (Jasminelle).

    Au départ, c'est mon dermatologue qui me l'a prescrite : j'ai fait une cure de Roacutane, et la loi exige dans ces circonstances qu'on soit sous contraception (puisque le Roacutane serait très dangereux en cas de grossesse).

    Je n'avais jamais pris de contraception, et donc selon le CNS, il n'aurait pas dû me prescrire une pilule de 4e génération en première demande. D'ailleurs à part des prises de sang, il ne m'a fait aucun examen avant de me la prescrire ; ne m'a même pas demandé si j'avais des antécédents ou posé de question avant, alors que j'ai depuis toujours une santé très fragile. La seule chose qu'il m'a demandée, c'est si je fumais. Comme je lui ai répondu que non, il n'a pas cherché plus loin. Il ne m'a parlé d'aucun risque. Il ne m'a même pas recommandé un examen chez une gynécologue avant de me prescrire un contraceptif, certes avec un effet anti-acnéique, mais contraceptif tout-de-même. Il m'a prévenu qu'elle n'était pas remboursée, mais il ne m'a absolument pas dit pourquoi;

    J'ai lu dans ce fameux article du Monde que la fille qui l'avait échappée belle s'était inquiétée de symptômes anodins comme un important essouflement quand elle montait des escaliers ou marchait un peu vite. Moi, ça me fait ça tout le temps, mais ça ne m'a jamais surprise dans la mesure où je suis asthmatique. Il ne me serait donc jamais venu à l'idée que ça pouvait également être dû à la pilule...

    En 4 ans, j'ai donc vu un dermato, au moins 4 ou 5 généralistes entre mon médecin référent, d'éventuels remplaçants ou les praticiens du centre de santé de ma mutuelle où je vais quand c'est plus rapide que de prendre rendez-vous avec mon généraliste  et 2 ou 3 gyncéos différents. Je pense qu'on peut même aller jusqu'à la dizaine ou la douzaine de médecins, qui consultant mon dossier, ont tous bien vu que je prenais Jasminelle.

    PAS UN SEUL ne m'a parlé des risques qui y étaient liés, ne m'a posée la moindre question à ce sujet, ne m'a fait le moindre examen ou s'est assuré que je la supportais bien.

    Alors d'accord, depuis 4 ans que je la prend, je pense que si je présentais un risque de thrombose et devait faire une embolie pulmonaire, ce serait probablement déjà fait. Mais j'ai vraiment l'impression que des gens à qui j'ai fait confiance parce qu'ilos sont médecins (et mon dermato est en plus plutôt réputé) ont agi avec négligence en me prescrivant sans m'en avertir un truc qui aurait pu s'avérer très dangereux, et ça me fout vraiment en rogne.

    D'autant que, même si je sais qu'il existe plusieurs autres moyens de contraception, et que je les connais un peu, PAS UN SEUL DE CES MÉDECINS non plus ne m'a jamais parlé des contraceptifs autres que la pilule ni de leurs avantages et inconvénients. Je trouve tout ça scandaleux.  Martin Winckler, qui est cité ici explique dans son blog, que le problème est que de nombreux médecins sont ignorants et bourrés de préjugés face à la contraception, et prescrivent la pilule n'importe comment. Il serait peut-être temps de revoir la formation des professionnels de santé sur ces questions, je trouve que cela témoigne à quel point les préjugés (plutôt sexistes à en lire Winckler) sociaux nuisent à la santé des femmes.

    Quant à moi, même si apparemment je ne présente pas de risque, je peux vous dire que sitôt que j'aurai terminé la boîte de 3 plaquettes que je venais tout juste de me racheter avant de lire ces articles effarants, je vais voir ma gynéco et j'exige qu'elle me change de contraception.
     
    Aquarium a BigUpé ce message
  11. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    Les mutuelles remboursent une partie selon leurs propres barèmes, toutes contraceptions confondues, on l'ignore facilement il faut leur renvoyer les ordonnances, se renseigner sur leur plafond. La mienne rembourse genre 90€ par an, ça me fait 9mois de contraception, le reste est à ma charge mais c'est déjà pas mal du tout.
     
  12. Berlin_Est

    Berlin_Est
    Expand Collapse
    Et tu verras qu'un jour dans notre vie on nous illuminera.

    Je suis sous Varnoline et ma foi elle ne m'a jamais fait défaut en trois ans ( et ce fut ma première et seule pilule). Je ne comprends pas qu'on pénalise les patientes en les dé-remboursant plutôt que d'augmenter l'information chez le corps médical. je vais devoir changer une contraception qui m'allait parfaitement bien.
    Par contre en parlant de désinformation sur la pilule dans un autre genre, je suis toujours étonnée de voir que sur les notices rien n'indique que boire du jus de pamplemousse dans les heures environnant la prise de la pilule annule tous ses effets. D'ailleurs ça marche avec bon nombre de médicaments.
     
Chargement...