J'étais homophobe, mais je suis guérie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucidite77, le 20 mai 2014.

  1. Lucidite77

    Lucidite77
    Expand Collapse
    Je me cherche encore

  2. Karrie788

    Karrie788
    Expand Collapse
    Come to the dark side, we have cookies.

    Tu ne m'as pas personnellement persécutée mais je vais tenter une réponse en tant que LGBT moi-même.

    Je ne vais pas te remercier pour ta remise en question mais je tiens à te dire que c'est rare, trop rare, de voir des homophobes revenir sur leur attitude, et que tu peux déjà réaliser à quel point ce que tu dis est fort pour des gens comme moi. Parce que tu as eu la force de prendre ce recul sur toi-même et de te rendre compte que ton attitude était homophobe. Et que c'est inacceptable de l'être.

    En espérant qu'à l'avenir ce type d'attitudes - celles que tu as eues - soit marginal pour nous, et que nous n'ayons plus peur de vivre normalement. Et que tu sois bel et bien guérie de ton homophobie.

    J'espère également - mais ça a l'air d'être le cas - que tu réalises à quel point pour nous c'est ironique de se faire entendre dire qu'on "s'affiche partout" alors  que l'hétérosexualité est partout, tout le temps, en permanence, autour de nous tous.

    Et que de notre côté on en a rien à faire.
     
    #2 Karrie788, 20 mai 2014
    Dernière édition: 20 mai 2014
    Andy_ et Anna_rkhia ont BigUpé.
  3. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    J'aimerais juste comprendre ce qui "motivait" cette madz à être/devenir homophobe.. Pourquoi? Juste pourquoi? Ça semble si gratuit..
     
  4. Brifon

    Brifon
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    J'ai vu il y a peu ton post sur le topic de Mr Q.
    Je me souviens de ce fameux "pardon" d'ailleurs !

    Perso, j'suis hétéro, donc pour moi il n'y a aucun "enjeu" pour ce qui est de la cause LGBT. Pour autant, je suis fatiguée de voir qu'on vit dans un monde d'intolérance, de rejets, etc etc (parmi tant d'autres joyeusetés, bref).
    Ce qui m'agace le plus, c'est qu'on est je pense quasi tous d'accord pour dire que les choses doivent changer, que le monde ci, que le monde ça... Et pourtant, personne ne veut changer soi-même. On est là, à se pointer du doigt les uns les autres, partagés entre la peur de se marginaliser, d'oser être soi et un sentiment d'injustice je pense.

    C'est pour ça que je trouve ton témoignage beau, super, tip top, émouvant, je sais pas trop. Parce qu'autant c'est dur de faire partie d'une minorité qui se fait régulièrement tabasser/huer/discriminer/rejetter, autant je pense qu'il est également difficile d'admettre qu'on a eu tort, de le faire en assumant son identité (tu n'as pas témoigné sous anonyme). Je trouve ton geste très beau, d'autant plus qu'il t'a permis de comprendre quelque chose sur toi-même (ta blessure).

    N'étant pas LGBT moi-même, peut-être que j'ai du mal à comprendre certains enjeux, sûrement que je ne suis pas la mieux placée pour savoir quelle portée peut avoir ton témoignage.

    J'avais juste envie de dire que je trouve ça vraiment beau de voir des personnes s'excuser pour le mal qu'elles ont pu faire.
    Je trouve ça tellement rare aujourd'hui les personnes qui osent faire un brin d'introspection, faire preuve d'empathie et avoir le courage de reconnaître que non ils sont pas parfaits, que oui ils sont responsables, et que oui ils ont merdés. Je trouve ton témoignage plus beau que celui de quelqu'un qui n'aurait jamais trouvé le moindre inconvénient à voir un couple homosexuel dans la rue, parce que ça prouve que les gens sont capables d'ouvrir les yeux et ça, ben ça me donne le sourire, et pas mal d'espoir pour la suite !
    Comment finir la journée sur une bonne positive ! :)
     
    Freehug a BigUpé ce message
  5. Nig

    Nig
    Expand Collapse

    La peur et donc le rejet.
    L'homophobie est une xénophobie --> elle était donc motivée par la peur de l'inconnu.
    Et ce bien que cette madz ai des amis homosexuels : en effet elle les connaissait et avait donc un peu moins peur d'eux. Mais dès que cela concernait des étrangers la peur l'emportait.
    Une peur irrationnelle et blessante, car rien ne l'attaquait directement. Les gens oublient souvent qu'ils ne sont pas victimes de l'objet de leur peur mais coupables de cette peur, car elle entraîne rejet et donc violence (verbale ou physique).
     
    Freehug a BigUpé ce message
  6. Ikon

    Ikon
    Expand Collapse

    Comme Brifon, je n'ai jamais eu à subir de violences liées à mon orientation sexuelle.
    Je n'ai rien à dire sur la manière dont tu pensais les choses précédemment (puisque de toutes façons, tout sera dit par d'autres),
    mais en tout cas ton témoignage est joli et plein d'espoir,
    c'est vraiment chouette de s'apercevoir que les gens peuvent changer de regard et de manière de penser, ça paraît tellement improbable.

    En espérant qu'il inspirera d'autres gens !
    :paillettes::cupidon:
     
  7. Dimy

    Dimy
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Tout à fait d'accord avec @Brifon ! Ton témoignage est vraiment touchant et j'imagine l'effort qu'il a demandé. Alors bravo à toi :) C'est jamais facile de reconnaître ses torts ou ses défauts, donc je trouve qu'on devrait voir l'aspect positif de ce geste, plutôt que d'insister sur le "c'est bien MAIS...".

    Je ne sais pas si on finira par avoir un jour un monde où l'homophobie n'existera plus, étant donné qu'on a jamais su se débarrasser du racisme ou de la misogynie, mais c'est déjà une belle preuve d'espoir que de voir qu'une personne a su revenir sur sa condamnation d'une communauté. Et puis, peut-être que @Lucidite77 arrivera à convaincre d'autres personnes!

    Encore une fois bravo :fleur:
     
  8. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Article très très intéressant.

    Je vais témoigner en tant qu'ancienne (et parfois actuelle) victime d'homophobie, en tant que militante anti-homophobie, mais aussi en tant qu'ancienne homophobe.

    Tout d'abord, je trouve ça très bien que tu aies été capable de changer. Peu de gens le peuvent réellement. Donc, bravo. Cela prouve que tu peux changer de vision, que l'on peut changer de vision, et ça donne vraiment bon espoir pour la suite.

    Comme je l'ai déjà plus où moins dit, j'ai été victime d'homophobie au collège. J'ai été victime d'homophobie alors que je ne savais même pas moi-même si j'aimais les filles où les garçons. J'ai été traitée de lesbienne dégueulasse alors que l'homme de ma vie de l'époque était encore Harry Potter. Ça a détruit l'image que j'avais de moi-même, ça a détruit mon rapport aux autres, et ça m'a longtemps empêché d'accepter que j'aime aussi les filles.

    Alors oui, l'homophobie est destructrice. Il faut que tu acceptes que tout le mal que tu as fait, tu ne pourras pas le réparer. Tu risques de te sentir très mal pendant un peu de temps, et pour cela tu as tout mon soutien. Et j'espère très fort que tu feras partager le plus possible ton changement d'attitude, que tu en feras profiter le plus possible de gens. Bon courage ^^
     
    Manea et Andy_ ont BigUpé.
  9. de.w

    de.w
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Les homos sont des gens comme les autres. Dans ma famille, un des mes cousins l'est, son père a du mal à l'accepter, sa mère a peur qu'il se fasse agresser et nos grands parents disent qu'il n'est pas normal et que si ca devait leur arriver, ils préfèreraient avoir un fils handicapé plutôt qu'homo. du coup j'ai viré ma grand mère de chez moi.

    les homos sont des gens comme les autres. Ils ne sont homos que 6 a 10heures par mois, comme nous on peut être hétéros 6 heures a 10 heures par mois.  Quand je vois quelqu'un dans la rue ou que je suis avec mes amis, je m'imagine pas ce qui se passe au lit, parce que c'est a cause de ça qu'on peut avoir peur, mais au final, qu'est ce que ca peut faire, ils travaillent et boivent et mangent et vivent comme tout le monde. Et c'est ça le plus important.

    j'espère que comme toi, qui témoigne, d'autres personnes prendront un jour conscience de la non différence entre nous. :)
     
  10. clarybulle

    clarybulle
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Juste une petite réflexion sur le titre (je n'arrive pas à poser à plat mes réflexions sur l'article donc je m'abstiens), je trouve qu'il pose problème... "J’étais homophobe, mais je suis guérie" --> comme si l'homophobie était une maladie qu'on peut guérir et pas le résultat d'une société patriarcale hétéro-centrée dans laquelle les couples homosexuels sont dits "anormaux". Etre homophobe fait partie d'un système, c'est pas une maladie que certaines personnes peuvent attraper. En tant qu'hétéro qui avons toujours été noyés dans la culture hétéro-centrée (films, littérature, jeux vidéo...) qui est la "norme", il faut du temps pour pouvoir se rendre compte de tout ça et pour abandonner nos idées reçues.
    Après je ne sais pas si c'est la madz qui a choisi le titre ou si ce sont les rédac' qui l'ont mis en page mais je voulais juste souligner en quoi pour moi il posait problème :fleur:
     
  11. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    En fait ce titre fait écho à celui de l'article de Mr.Q : Votre homophobie me rend « malade ». Il vise à montrer que le « malade » n'est pas toujours celui qu'on croit...

    Bien sûr l'homophobie n'est pas une maladie. Ce serait peut-être mieux, on pourrait la soigner facilement...
     
    Batcindy, Kalikali et Cléo. ont BigUpé ce message.
  12. pokilo

    pokilo
    Expand Collapse

    J'ai envie d'envoyer ton témoignage à mes parents (qui ont participé à la manif pour tous) mais je sais que j'oserai pas. Ça ferait que remettre le sujet sur la table. Un jour ils ont dit que "on avait de la chance de pas avoir des gens comme ça dans notre entourage" :sick2: (ils parlaient des personnes homosexuelles), vu que j'habite dans une ville riche et catho. Et moi même je me pose des questions sur mon orientation sexuelle.
    J'espère que plus de gens comme toi se remettront en question. Merci pour ce témoignage <3
     
Chargement...