Jeune & Jolie : quand Ozon est aussi paumé que ses personnages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 16 mai 2013.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    C'est beau aussi, le cinéma naïf, non? On est pas toujours obligé d'intellectualiser tout. En art contemporain, ça donne même des choses aberrantes comme:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Pour ne citer qu'un exemple.

    Bref, je pense que ce film a l'air intéressant, dans son flou comme son côté crédule :)

    Edit: L'oeuvre en spoiler est de Joseph Beuys et s'intitule Chaise avec graisse, oui oui.
     
  3. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Merci pour la review, je n'aime pas vraiment ce genre de cinéma paresseux qui pose une situation et laisse le spectateur se démerder sans développer l'histoire dans un sens précis. A quoi ça sert de faire un film si on n'a pas de propos ? Au moins je sais que je n'irai pas le voir.
     
  4. Vashta Nerada

    Vashta Nerada
    Expand Collapse
    Oh !

    Trop de concept tue le concept, je suis plutôt d'accord, il faut laisser de la place à l'émotion. Seulement, un film ne PEUT pas faire uniquement relater des fait de manière naïve sans aucune pensée !!!!!
    (Et pour l'oeuvre en spoil, en fait, à voir "en vrai" elle apporte pas mal de perception, elle parle de l'humain et de sa survie ;))
     
  5. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    @liliboum

    Pour l'oeuvre
    Oui, elle a un beau parti pris, je le nie pas. Je voulais juste un exemple d'oeuvre d'art conceptuel un peu "border-line". Et, je ne trouvais plus l'artiste plasticien qui avait fait une oeuvre qui alignait des bouts de bois de 20 cm de long, où là c'est trop conceptuel (pour moi).


    Pour le film
    Sinon, on peut parler de "pensée naïve? Non? :d
    C'est comme ça que je l'entendais. Je ne pense pas que le film puisse être seulement juxtaposition d'images, aucun film d'ailleurs, c'est certain!
     
  6. o0july0o

    o0july0o
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    en tout cas c'est cool d'avoir un compte rendu des films qui passent pour les privilégiés du festival :d  !! merci Fab !
     
    #6 o0july0o, 16 mai 2013
    Dernière édition: 16 mai 2013
  7. Ghost Town

    Ghost Town
    Expand Collapse
    Aime les barbes.

    Je n'aime pas qu'on fasse ce genre de reproche à un film en général (bien que je puisse très bien le comprendre). Un film n'a pas à etre politique, et meme lorsqu'il l'est il peut etre bien plus que ça. Ce genre de réaction me fait penser à celles que peut susciter un film comme Belle de jour et c'est tellement dommage de s'arreter à ça.
     Bon, je parle totalement dans le vent et il vaudait mieux que je me taise avant de défendre bec et ongle et de traiter comme un chef-d'oeuvre un film que je n'ai meme pas vu  :lunette:.

     Merci pour le compte rendu @fab ! Y en aura pour tous les films ?
     
    #7 Ghost Town, 16 mai 2013
    Dernière édition: 16 mai 2013
  8. Altheea

    Altheea
    Expand Collapse
    20, 24 hours to go, I wanna be sedated

    Ce film ne m'attire pas du tout, la BA me fait penser à "Hell" de Lolita Pills, et de ma part ce n'est pas franchement un compliment.

    J'ai l'impression qu'on est un peu face au genre de film qu'on regarde en se disant "Et au fond ça mène à quoi?".

    Si en plus de ça on ne donne pas assez d'éléments au spectateur pour qu'il puisse imaginer le début d'un raisonnement sur les motivations des personnages, je suis certaine que je m'ennuierais énormément et que je ressortirais de la séance frustrée.
     
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    J'suis tout à fait d'accord avec toi et avec toutes celles qui sont d'accord avec toi. Généralement ça me saoule d'intellectualiser les films mais pour le coup, on parle d'un vrai sujet de société, donc bon, j'en attendais plus.

    Pas pour TOUS, je vais faire en fonction de ce que je vais pouvoir voir - ce matin par ex, j'ai raté le Sofia Coppola, faute de temps. Mais là je viens de voir Fruitvale Station, je vous prépare un p'tit truc dessus ;)
     
  10. Apaloosa

    Apaloosa
    Expand Collapse

    Ozon n'est pas du touuuut un réalisateur qui fait dans le politique. Et je ne trouve pas ça mal, bien au contraire, ça fait du bien parfois de pouvoir observer de manière dépassionnée des phénomènes qui habituellement font débat.

    Je n'ai pas (encore) vu le film, mais pour ce que j'en sais, il a l'air assez réussi, et le parti pris est celui que l'on retrouve généralement chez Ozon, c'est-à-dire humour, poésie, et surtout, aperçu d'une forme de sexualité dérangeante.

    Et je crois que déranger, c'est l'essence même de l'art.

    (Oui, j'adore Ozon, je suis grillée :sweatdrop:)
     
  11. Vareesa

    Vareesa
    Expand Collapse

  12. Cherubin

    Cherubin
    Expand Collapse

    Merci, Ozon, de créer le cliché parfait du "film français" par excellence. Un film vide, avec une meuf bonne qui parle tout bas. Youpiiiiie.
     
Chargement...