Jon Stewart du Daily Show répond aux critiques du film Noé

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 10 avril 2014.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Boogie

    Boogie
    Expand Collapse
    Show me the morty !

    "Le livre était mieux"
     
  3. petrouchka-2

    petrouchka-2
    Expand Collapse
    Slip détendu Guest

    Merci Sarah ! C'est quand même assez extraordinaire. Le Petit Journal devrait prendre exemple.

    La nana de la fin devrait écouter Jésus Sex Symbol, je pense qu'elle adorerait !
     
  4. PinkChamallow

    PinkChamallow
    Expand Collapse

    Mais c'est un film américain fait par un Américain avec plein d'Américains dedans... la Bible c'est la culture d'un gros paquet d'Américains quand même, et la religion de l'état, est-ce qu'on peut parler d'appropriation culturelle dans ce cas ? :dunno:

    Pis ouais, ils peuvent causer avec leur whitewashing permanent de Jésus, y en a beaucoup qui se sont plaints que Russell Crowe et Emma Watson étaient trop blancs pour que ce soit historiquement crédible ? :rolleyes::facepalm:

    (les Indiens qui ont rajouté un dieu, moi ça me fait penser à Lanfeust où les dieux et déesses apparaissent ou disparaissent selon le nombre de personnes qui croient en eux :yawn:)
     
    #4 PinkChamallow, 10 avril 2014
    Dernière édition: 10 avril 2014
  5. PinkChamallow

    PinkChamallow
    Expand Collapse

    C'est vrai que Noé, le déluge, ça doit être un peu "domaine public" (y a une version avec Donald dans Fantasia 2000...).

    Après, je sais pas pour la "prudence"... j'évolue dans un milieu parfaitement athée, du coup les questions de sensibilité religieuse m'échappent un peu mais je trouve que quand c'est fait sans volonté de nuire, c'est acceptable.
    Par exemple le film du Prince d'Égypte... c'est beau, y a une belle musique, des images fabuleuses... y a quelques ressorts comiques mais je trouve pas que ce soit "dégradant". Bon évidemment il faudrait demander à quelqu'un de croyant.

    À l'inverse, la pub dans le métro parisien pour l'agence de femmes de ménage Shiva, j'ai toujours trouvé ça hyper limite :eh: Ouais, chez nous Shiva c'est loin, c'est juste le dieu-cliché plein de bras, mais c'est quand même une vraie religion quelque part, toujours en "activité", en faire le dieu du ménage euh non quoi.
    Pareil pour les caricatures de Mahomet ou le Piss Christ, même au nom de l'Aaart j'ai du mal avec le fait de trasher volontairement une religion. :erf:

    Je sais pas, c'est pas évident comme sujet de réflexion en fait. Parce qu'en même temps, je suis en train de penser à des trucs crétins comme Sacré Graal, ou dans un genre très différent, Dogma (qui en plus d'être vulgaire et provocant exprès avait quand même une vraie réflexion sur la religion chrétienne), ou même l'Arche d'alliance et le Graal dans Indiana Jones... :hesite:

    Là, Noé, c'est du divertissement, du grand spectacle sans but derrière, comme Le Prince d'Égypte. Pour moi ils ont repris une histoire cool sans se préoccuper de religion en fait. Comme on reprendrait du Shakespeare ou une légende un peu. Dans ce contexte, je trouve qu'on devrait pas se poser trop de questions (contrairement à un truc du genre Dogma).
    Mais bon, encore une fois, je suis pas croyante donc il est fort possible que les trucs offensants me passent loin au-dessus de la tête.

    Et oui, c'est cool l'histoire indienne. Les Romains antiques étaient un peu comme ça aussi, ils ramassaient plein de peuples en conquérant à tour de bras, ils ramassaient des divinités avec ça leur posait pas trop problème :boire:
     
  6. Santia

    Santia
    Expand Collapse

    La différence entre le Prince d'Egypte et Noé c'est que pour le Prince  d'Egypte, l'histoire et la morale biblique ont été retranscrit fidèlement ce qui n'est pas le cas pour Noé, de grosses libertés ont été prises d'après ce que j'en sais sur l'histoire et sa morale. Lorsque je regarde le Prince d'Egypte, j'y vois une adaptation fidèle. Ce qui me choque c'est que les histoires bibliques sont riches de sens et on peut reprocher au réalisateur d'y avoir mêler  sa sauce dedans. Oui la Bible est du domaine publique dune certaine façon car accessible à tous mais c'est aussi un livre sacré pour bon nombre de personnes et voir les histoires et les enseignements réduit à des films à gros budget ça fait chier !
     
  7. PinkChamallow

    PinkChamallow
    Expand Collapse

    Oui, je comprends ce que tu veux dire avec les libertés et être réduit à un film à gros budget (en fait c'est un peu tout ce qui m'a scandalisée dans le Dracula de Coppola donc j'imagine un peu ce qui gêne les croyants :yawn:).

    Après dans mon souvenir l'histoire de Noé est courte dans la Bible donc je trouvais normal d'avoir brodé pour faire un film... et j'ai lu une critique très contente de la morale du film. Comme je l'ai pas encore vu, je me suis fiée à ça sans me rendre compte des libertés qui ont été prises.
     
  8. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Mais un livre qui a plusieurs traductions et interprétations (et même plusieurs religions). Du coup je ne vois pas trop comment quiconque pourrait dire si le point de vu du film est bon ou mauvais. C'est juste un point de vu supplémentaire sur un évènement de la bible. Parmi tant d'autres.

    Je pense que le fait que notre civilisation actuelle soit en grande partie basée sur ce livre nous autorise automatiquement à en parler, croyants ou pas. C'est d'autant plus vrai aux USA ou la religion est très très très présente (je dis ça mais les japonais ont pour habitude récurrente de piocher sauvagement dans le catholissisme pour en faire un peu ce qu'ils veulent et personne n'y trouve à redire, moi la première)

    A la limite je peux comprendre que dans un pays comme le notre on puisse dire "laissons la religion à la religion". Après tout l'état et l'église sont séparés.

    Mais aux USA la religion est hautement politique. J'irai même jusqu'à dire que c'est un outil politique. Il est donc parfaitement normal que les artistes puissent s'emparer de cet outil pour l'interpréter comme ils le souhaitent.

    On peut s'interroger sur la manière dont l'industrie cinématographique de Hollywood digère et réécrit à sa sauce tous les sujets qu'elle touche, mais c'est un problème de fond qui ne se pose pas plus pour la bible que pour la seconde guerre mondiale.
     
  9. Santia

    Santia
    Expand Collapse

    Pour être une lectrice active du site lecinemaestpolitique.fr, on est tout à fait d'accord sur ça mais c'est vrai que lorsque Hollywood s'empare d'un sujet, on a de fortes chances pour certain.e.s d'être sérieusement facepalmé ce qui est le cas de Noé je pense comme cela peut l'être pour d'autres...
    Ps: j'aime beaucoup le site cité plus haut, il fait partie de mon éveil féministe ^^
     
  10. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Haha ça me fait penser à la vidéo du fossoyeurs de films sur la mythologie au cinéma et comment Hollywood l'utilise


    P.S: Ahah je pense que si j'étais tombée sur le site sans bagages féministes derrière moi je l'aurai détesté. D'ailleurs j'ai eu un peu de mal au début parce qu'il réduisait en miette des films/séries que j'adorais. J'avais beau savoir que l'auteur avait 100% raison mon coeur de fan voulait protester très fort (j'ai pas pu m'en empêcher pour Sherlock en faisant la bêtise de n'analyser la série que par rapport à elle même et non pas dans le contexte général dans laquelle elle est produite)
    Tout ça pour dire bravo pour ton ouverture d'esprit ^^
     
  11. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    Les critiques de ce film me laissent sur le cul et cette émission m'a bien fait marrer.
    Bien sûr que ce n'est pas fidèle au texte biblique, Aronofsky est un auteur, ça aurait été bête qu'il suive le texte biblique à la lettre. Je trouve que reprocher à un film son manque de fidélité à une oeuvre de base, quelle qu'elle soit n'a pas de sens. Les réalisateurs (les bons) sont aussi des artistes, avec une vision du monde, une interprétation personnelle des choses et des idées qu'ils ont envie d'exprimer.
    Bref encore une polémique qui me fait me facepalmer. :dunno:
    (Et bon, je dis ça en athée convaincue et je désire heurter personne, mais il est question d'un épisode biblique, pas d'une réalité historique du coup, où est le mal à prendre des libertés dessus ? Si quelqu'un faisait un film sur l'esclavage en disant à quel point c'est cool je comprends qu'on se révolte mais là, ça m'échappe un peu. (Encore une fois, j'espère que cette partie du message n'a offensé personne. :fleur:)
     
Chargement...