Josée l'Obsédée vit sa mini-révolution sexuelle

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Josee lObsedee, le 16 juillet 2013.

  1. Josee lObsedee

    Josee lObsedee
    Expand Collapse
    Grosse chaude de la fesse

  2. littlerudy

    littlerudy
    Expand Collapse
    En (re)construction !

    C'est beau :puppyeyes:
    Vive le :sexe: !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Oh et serait-ce un lapsus révélateur? : "Après lui, peut-être que le niveau va à nouveau baiser – "
    ;)
     
  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Oups merci, corrigé :)
     
  4. Lizik

    Lizik
    Expand Collapse
    Détendue du slip!

    Alleluiaaaaaa Josée!
    hip hip hip houra :cheer:

    Je suis à peu de chose près dans le même cas que toi, alors Josée, tout n'es pas perdu, et vas-y crions le bien fort "on s'est bien bien BIEN fait niquer".:danse:
     
  5. Lizik

    Lizik
    Expand Collapse
    Détendue du slip!

    Oh non Fab fallait le laisser ce lapsus, je croyais presque que c'était fait exprès et ça m'a fait bien rire!
     
  6. Red Velvet

    Red Velvet
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Oh je vais passer pour une rabat-joie, mais moi ça m'agace un tout petit peu ce genre d'articles...

    On est arrivés à un stade ou au lieu que le sexe soit diabolisé, il est glorifié à un tel point qu'il faut maintenant compter ses relations sexuelles hebdos pour être sûre d'être "dans la norme"... Cet article est l'illustration parfaite de ce phénomène.

    Alors oui, on va me répondre que l'auteure ne parle que de son expérience personnelle et qu'elle ne force personne à vivre les choses de la même manière, mais dans ce cas, honnêtement quel est le but de l'article? D'habitude Josée l'obsédée nous fait rire avec des aventures surprenantes, inhabituelles, et des rencontres originales. Là, grosso modo, on nous dit qu'après des années à n'avoir rencontré que des losers qui ne baisent que deux fois par semaine, elle a retrouvé un apollon qui la satisfait 10 fois par nuit. Grand bien lui fasse!

    La sexualité est quelque chose qui est non seulement propre aux personnes et aux couples mais surtout aux moments de la vie. Dans le cadre d'une relation à deux (qu'elle soit durable ou ne concerne qu'une nuit) c'est aussi un partage qui est induit par l'autre et par ce qu'il éveille en nous. Ce n'est pas, et ne doit jamais devenir une course à la performance!

    Voilà pour mon petit pavé syndicaliste sur la liberté de la fréquence du cul!! :supermad:
     
  7. Maylandia

    Maylandia
    Expand Collapse
    Je suis détendue, je suis angoissée, je suis zen, j'ai peur !!

    Ce que j'ai envie de dire c'est que ce n'est pas de le faire 30 fois par jour ou 1 fois par semaine qui importe, c'est de trouver en face de soit la personne qui ressent les mêmes besoins sexuel (nbr de fois, durée, délire, position, ...) et là alors on est en phase réellement avec soit même (et l'autre par la même occasion).
    En espérant que ce que je raconte n'est pas hors sujet :ninja:
     
    #7 Maylandia, 16 juillet 2013
    Dernière édition: 16 juillet 2013
  8. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Deux petites remarques :
    1/ J'aurais très bien pu le signer de "une madmoiZelle", mais comme ça parle de cul ET d'expérience personnelle, je me suis dit que ça pouvait être un Josée.

    2/ Concernant la partie en gras, je ne pense pas que ce soit le fond de son article. Moi j'ai lu "je n'ai pas pris de plaisir pendant des années, je finissais par penser que c'était de ma faute mais en fait non et aujourd'hui j'ai décidé que m'épanouir dans le sexe, c'est aussi important pour être bien dans sa peau que de m'épanouir dans le boulot". C'est plutôt un message positif, non ?
     
    Coco.lalie, KicheLeader et Sac-a-riz ont BigUpé ce message.
  10. Red Velvet

    Red Velvet
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Higreq @Fab

    Je ne l'ai en effet pas lu comme ça, maintenant peut-être suis-je agacée par le climat ambiant général qui nous pousse à se comporter comme ceci ou comme cela dans notre vie sexuelle, d'autant plus que Madmoizelle ne suit clairement pas ce type de raisonnement.

    J'ai relu l'article pour voir si je n'avais pas été de mauvaise foi, mais rien à faire, il y a quelque chose qui me chiffonne dans le récit. Le fait que la fréquence soit chiffrée à plusieurs reprises, surtout, ça me fait plus penser à un rapport commercial qu'à une ode à la jouissance pour tous (c'est ce qui m'a conduite à parler de "course à la performance").

    Quoiqu'il en soit, apparemment je suis la seule à en être dérangée, donc comme je le disais, ça vient peut-être du matraquage estival de la presse féminine qui nous dit que si on est dans le vent, jeune, belle et sexy, faut faire l'amour en poirier sur un bras, 3 fois par jour, et au passage, y perdre 300 calories!
     
  11. Zalla

    Zalla
    Expand Collapse
    Le Freak, c'est chic!

    Comme Red Velvet, j'ai été également agacée en lisant le texte. Et j'ai été aussi frappée par cette course à la performance du partenaire...
    Assez surprise par ce décalage de ton par rapport à d'autres articles de la même rubrique, je suis allée voir dans les commentaires si j'avais mal compris le texte!
     
  12. Keravec

    Keravec
    Expand Collapse
    A le poil soyeux.

    Cet article m'a fait du bien.
    Depuis ma première fois (il y a 1 an et demi), par manque de temps et de "bonnes" propositions, je me suis contenté  d'un petit nombre de conquêtes en me disant que, sans doute, ce serait mon quotidien : une fois de temps en temps car j'ai la bonne grâce du Good Lord puis basta.
    Et depuis un mois, je commence à m'épanouir un peu plus, je découvre vraiment le sexe comme j'ai toujours voulu le découvrir et j'avoue que moralement, ça remonte un max.
    Le but n'est pas de dire " Hé, ça y est, j'ai dégoté un/plusieurs plan(s) et je peux niquer au moins 10 fois par jour !". J'ai plutôt ressentie une libération qui émanait de l'article, le plaisir de savoir qu'on peut toujours en avoir plus tant que l'on en a envie, qu'il n'y a aucune raison de se brider car on a connu des périodes "creuses".
    Encore merci à Josée ?
    Et vive le c**, bordel :rockon:
     
Chargement...