L?affaire Bettencourt, ou la retraite tranquille

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 28 juin 2010.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  3. Yana

    Yana
    Expand Collapse
    <<= Gauche // Droite =>>

    Hop, j'ai fusionné les deux sujets !
     
  4. accroche-coeur

    accroche-coeur
    Expand Collapse
    est partie.

    Merci beaucoup, j'avais du mal à suivre ça et à saisir l'ampleur de l'affaire.
     
  5. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Merci pour l'article, ce n'est pas forcément évident de s'y retrouver dans toute cette histoire, ça me permet d'y voir plus clair! Je n'ai pas forcément d'opinion sur le sujet, ça me semble difficile d'essayer de savoir ce qui était connu avant ou non, ce qui est vrai ou non, le rôle qu'a pu avoir Eric Woerth etc, ça me semble bizarre que toutes ces fraudes fiscales ressortent maintenant seulement...
     
  6. TakeMeAway

    TakeMeAway
    Expand Collapse
    From Here.

    Merci pour l'article!

    Entre cette affaire, et l'affaire karachi, il semble que nos politiques soient bien éclaboussés (si ce n'est trempés) dans des affaires de magouille financière!

    Ahhh la France ce beau pays des droits de l'homme de la droiture et blabla.. :Pff:
     
  7. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Il semblerait que Woerth aurait pu avoir connaissance du dossier fiscal de Mme Bettencourt, lors du versement de 30 millions d'euros ( reversement lié au bouclier fiscal, en mars 2008 ).
    Cette info a une fois de plus été révélée par Mediapart, qui précise que le versement en question aurait eu l'aval du Ministre du Budget de l'époque (Woerth, donc).

    Au final, rien d'illégal dans ce versement. mais cette historie relance, semble-t-il, le débat sur l'utilité du bouclier fiscal, et la justice de cette mesure. Surtout dans le cas d'une personne qui aurait planqué un petit pactole en Suisse...

    Et reste la question de l'attitude qu'on homme politique doit adopter, lorsqu'il risque de se trouver en situation de conflit d'intérêt (à ce sujet, il me semble que le droit français est encore muet) :

    Extrait tiré de LeMonde.fr (du 2 juillet)

     
  8. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Je vous donne le lien d'un article que j'ai trouvé particulièrement intéressant, publié sur le site de Marianne.

    On sort un peu de thème de la fraude fiscale pour celui (qui m'intéresse le plus à vrai dire dans cette histoire) du conflit d'intérêt.

    De ce que j'ai pu lire dans divers articles, cette notion est apparue assez tardivement en France. Et il y aurait relativement peu de mesure mises en place pour éviter ce genre de problème, notamment dans la Fonction Publique. Ainsi, rien ne s'oppose dans notre pays à ce que la femme du Ministre du Budget (et donc, en quelque sorte, également "Ministre du Fisc") exerce une activité de conseiller fiscal. Et c'est à mon sens là qu'est tout le problème... On retrouve alors dans un même foyer des personne défendant des intérêts qui peuvent s'avérer contradictoires.

    Je rejoins ainsi l'auteur de l'article sur ce point : la question n'est pas ici de remettre en cause l'honnêteté de M. Woerth (la justice s'en chargera, le cas échéant) ou de sa femme (idem). La question est de savoir si on peut laisser perdurer ce genre de situation, avec tous les risques que cela comporte. Selon moi, de nouvelles règles devraient être mises en place, pour éviter de laisser nos hommes politiques dans des situations de "tentation". Et qui sait, ce type de réglementation pourrait aider les gens à retrouver un peu confiance en sa classe dirigeante...
     
  9. Myra Lee

    Myra Lee
    Expand Collapse
    Et tu criais. Et tu criais.

Chargement...