La charge émotionnelle, ce pendant affectif de la charge mentale qui pèse sur les femmes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 10 juillet 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Demelza

    Demelza
    Expand Collapse

    Ohlala tout d'abord bravo Mymy pour ce super article, il est vraiment de très belle qualité ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un article qui résonne autant au fond de moi !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    zazouyeah, miss-ovechkin, AprilMayJune et 30 autres ont BigUpé ce message.
  3. La Burgravine

    La Burgravine
    Expand Collapse

    Merci pour cette article qui met le doigt sur quelque chose que je croyais moins courant, d'autant que mon homme n'est pas très porté sur le social (c'est un euphémisme) donc je le faisais avec plaisir même si cela me faisait parfois de la peine de voir qu'il s'intéressait moins que moi à sa propre famille. Après avoir constaté avec la BD d'Emma que c'était lui qui supportait une grande partie de la charge mentale (hors, justement, celle qui concerne les rendez-vous, les sorties, les cadeaux etc.) je me dis qu'on devrait en parler pour partager chaque chose équitablement !
     
    Kmarlou, BoubouPetitPot, Freehug et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Siglyra

    Siglyra
    Expand Collapse

    Ca me fait penser à l'organisation des mariages. Que les femmes le veulent ou pas, la plupart du temps ça leur retombe dessus (et il y a souvent des excuses de la part du mec, du genre "ohlàlà mais j'y connais rien en .... (fleurs gâteau décoration etc)", alors que bon, y'a pas besoin de s'y connaitre, just passer des coups de fil et faire de la paperasse, des trucs chiants quoi. Je me retiens toujours de dire quelque chose en voyant mes amies et connaissances organiser leurs mariages, mais j'ai toujours envie de demander pourquoi leur mec aiderait pas. Elles se stressent à un point...
     
    zazouyeah, Irma Bud, Kmarlou et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    Je ne chante pas (que) pour passer le temps...

    Pour la charge professionnelle j'ajouterai qu'il y aussi beaucoups de professions qui sont très sexualisées et où il faut encaisser le harcèlement voir les agressions sexuelles des clients avec sourire et bienveillance sous peine de se faire mettre à la porte (hotesses de l'air, d'accueil ou dans des salons, serveuse...) et ça c'est quasi exclusivement pour les femmes...

    La charge émotionnelle dans le couple m'a rappelé un truc qui m'exaspérait chez mon ex : lors de conversations par messages ou appels il ne me demandait jamais (ou très rarement) comment j'allais. Je lui posais la question, il répondait vaguement, quand j'avais la foi je le cuisinais un peu pour en savoir plus ou alors la conversation en restait là et il ne me retournait pas la question. C'était super frustrant j'avais l'impression qu'il s'en foutait.
     
    zazouyeah, Mimomim, KatArryn1 et 11 autres ont BigUpé ce message.
  6. liseul

    liseul
    Expand Collapse

    @Siglyra c'est tellement vrai pour les mariages! Même dans les films ou les bouquins quand il y a un mariage c'est souvent "le rôle du marié c'est de se pointer le jour j avec un costume" et au mieux de s'occuper de la lune de miel parce que "c'est un truc de nanas/ c'est le plus beau jour de sa vie, ne te mêle pas de ça/ c'est trop prise de tête". Alors que honnêtement même si elles apprécient leur mariage beaucoup de femmes ne s'éclatent pas pendant les préparatifs surtout quand c'est une prise de tête et qu'elles s'en occupent toute seules.
     
    Freehug, Allitché, just_in_case et 6 autres ont BigUpé ce message.
  7. Brigande

    Brigande
    Expand Collapse

    Je trouve qu'il est un peu trop simple de tout mettre sur les dos des hommes... ils ne font que profiter de cette répartition inégale sans même s'en rendre compte, tant cela parait "naturel".

    Je trouve, au contraire, que c'est plus insidieux, dans la mesure où la plupart des femmes n'arrivent même pas à déléguer. J'ai une copine comme ça. En plus de son taf, aide-soignante, qui à la base consomme beaucoup d'énergie physique et psychique, elle s'acharnait à vouloir tout s'occuper à la maison. Son mec était volontaire pour s'occuper de la vaisselle, du linge. Il avait déjà vécu seul et savait déjà se débrouiller comme un grand. Mais tout ce qu'il faisait n'allait pas, ou pas assez vite, ou pas assez bien, il fallait repasser après ou anticiper et faire avant. Tout ce qu'elle a récolté : un joli burn-out !

    J'avais essayé d'en parler avec elle à l'époque, mais sans beaucoup de succès... Cette pression qu'on s'inflige soi-même me laisse perplexe.

    Par contre, je comprends la pression extérieure pour la subir. J'ai grandi dans une famille "traditionnelle", avec un père gentil mais macho. Le modèle que m'ont donné à voir mes parents ne me faisait pas envie du tout. J'ai très vite appris ce qu'est le sexisme et j'ai appris à m'y rebeller, avec plus ou moins de succès.
    Résultat, je ne me laisse pas avoir dans mon couple, les répartitions sont équitables, et je n'ai aucun scrupule à afficher mon intolérance à l'aspirateur (je suis comme les chats, je ne supporte pas le bruit :P), mon refus de repasser les affaires (chéri se contente de repasser ses chemises, et basta pour le reste) et l'absence d'intérêt pour pousser les meubles et faire les poussières cachées derrière tous les 15 jours (avec chéri, nous le faisons qu'on moment de déménager). Chéri étant rigoureux, je le laisse gérer les comptes, ça lui va très bien. Chacun s'occupe de son moyen de transport. Et pour le reste, on gère à deux, que ce soit pour les courses ou le chat ou le ménage ou la cuisine (à deux, c'est plus sympa et plus rapide).
    Mais je m'en rends bien compte : je suis beaucoup critiquée pour ça. La grand-mère de chéri avait insisté pour m'apprendre à repasser, et pas que que les chemises : les petites culottes aussi ! Même ma mère n'en faisait pas autant ! Une année, on m'a même offert personnellement un aspirateur alors que j'ai toujours dit que je détestais ça ! C'est chéri qui l'utilise, tandis que moi, je me tiens à ce bon vieux balai mille fois plus écolo et simple et rapide à utiliser, surtout quand on habite une maison de village typique à étages (nous vivons sur trois niveaux, et les escaliers sont raides). Et ce ne sont que quelques exemples. Je constate que les critiques viennent surtout de sa famille, pas trop de la mienne. Encore que, j'ai bien été étiquetée "princesse", mais dans les réunions familiales où les femmes s’attellent à la popote, au service, et les hommes à passer du bon temps, j'ai vite choisi mon camp. Mon père considérait son absence totale de participation comme un principe de base inviolable, j'en fais autant, mince quoi !
     
    zazouyeah, Irma Bud, Kmarlou et 17 autres ont BigUpé ce message.
  8. Naurore

    Naurore
    Expand Collapse
    Ne PAS citer. Ne PAS citer. NE PAS CITER.

    La précarité de l'emploi.
    Le plafond de verre.
    Le harcèlement de rue.
    Les injonctions diverses.
    [...]
    La charge mentale.
    La charge émotionnelle.

    Mais au final, y a des avantages à être une femme :hesite: ?
     
    sophiebrld, AprilMayJune, Lysine_ et 18 autres ont BigUpé ce message.
  9. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    Je ne chante pas (que) pour passer le temps...

    @Naurore

    D'après les masculinistes : rentrer gratuitement en boite (et en vrai c'est juste parce que tu sers à augmenter le taux de femmes sur zone (c'est à dire le nombre de cible potentielles pour les dragueurs) et donc à attirer la clientèle masculine), se faire payer le resto lors des rendez-vous galants (à la base parce que les femmes avaient pas de salaire, mais comme ça on peut aussi te faire culpabiliser si tu veux pas donner suite ou faire du sexe), ce genre de trucs :troll:
     
    #9 Manea, 11 juillet 2017
    Dernière édition: 11 juillet 2017
    zazouyeah, sophiebrld, Lysine_ et 16 autres ont BigUpé ce message.
  10. Gazpacho

    Gazpacho
    Expand Collapse
    Hum.

    @Naurore on peut pleurer autant qu'on veut au cinéma :cretin: tandis qu'une bonne partie des mecs ont trop peur de passer pour des fragiles. Et bah, tant pis pour eux : leurs préjugés, leurs problèmes :lalala: ah et, on a globalement plus de choix pour les fringues, accessoires et produits de beauté. Que des avantages cruciaux et d'importance majeure, nous en conviendrons :facepalm:

    Merci pour cet article, sinon :happy: ça fait du bien de remettre en question cette pression et ces responsabilités. Je ne suis pas la plus à plaindre, loin de là, mais c'est quand même important de prendre conscience de ça.
     
    Kmarlou, Margotoons, Freehug et 8 autres ont BigUpé ce message.
  11. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Super article, bien documenté, bien écrit, ça fait du bien de lire ça sur Madmoizelle !
    @Naurore : nan mais attends, on a plein de supers avantages à être une femme : on se fait hyper chouchouter par les mecs, on abuse de la générosité de tous ceux qu'on a friendzoné, on n'a qu'à sourire pour pas se prendre une prune en cas de contrôle routier, si on en veut à un mec on n'a qu'à l'accuser de viol, tout le monde nous croit, on peut divorcer et prendre tout l'argent de notre ex, on aura même un droit absolu sur nos enfants... :facepalm:
    C'est ironique, mais je vous assure qu'un certain nombre de personnes sont convaincues que ces avantages là existent !!

    @Lord Griffith : exactement moins de poches, plus petites, voir pas du tout, mais également coutures moins solides (ben voui la fâme ça bouge pas beaucoup) !
     
    Irma Bud, Kmarlou, Robinsonne et 17 autres ont BigUpé ce message.
  12. Gazpacho

    Gazpacho
    Expand Collapse
    Hum.

    @Lord Griffith oui parlons-en. Je suis encore dans une phase candide où je ne pense pas à vérifier les poches quand j'essaye un pantalon, et je ne m'en rends compte qu'après :mur: (j'écris d'ailleurs ce post avec un pantalon qui peut accueillir 1/3 de mon téléphone dans la poche, PRATIQUE DIDONC) en général ils le font sur des pantalons moulants, parce que la forme de la poche pourrait se voir une fois le pantalon enfilé, et ça ferait moche. Et puis bon c'est bien connu les filles n'ont pas besoin de poches elles collectionnent toutes une tonne de sacs :halp:
     
    Robinsonne, Freehug, Miss Prism et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...