La chirurgie esthétique du pénis gagne du terrain en France

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 7 juin 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 7 juin 2018
    Dernière édition: 7 juin 2018
    ----- Publicité -----
  2. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    C'est effrayant, on voit fleurir de plus en plus des histoires de gens prêts à dépenser des fortunes et à mettre leur santé en danger juste à cause de la pression sociale. Ça démontre bien que celle-ci devient de plus en plus oppressante jusqu'à atteindre des niveaux vraiment alarmants. La société est en train de reculer à pas de géants vers une dystopie où tout le monde ressemblera à tout le monde.:facepalm::mur:
     
    HeloJo, AStarShinesBright, TennanTen et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. yeonra

    yeonra
    Expand Collapse

    "Je suis d’accord : loin de moi les gens ayant recours à la médecine pour changer un aspect de leur corps qui leur déplaît."
    Petit oubli de mot dans la phrase, non ? :fleur:

    Je trouve ça triste de complexer sur des zones aussi intimes. Je n'avais même jamais penser que c'était possible avant vos articles...
    Et ça m'étonne assez, je pensais que les hommes qui complexaient sur la taille de leur pénis pensaient plutôt "je suis incapable de donner du plaisir", or là c'est une toute autre pensée puisque ça ne change pas la taille en érection. :hesite:
     
    Lioncourt, zazouyeah, BulleColoree et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @yeonra : Je corrige désolée :fleur:
     
  5. Dulsao

    Dulsao
    Expand Collapse

    oui c'est en grande partie dans la tête... Mais :

    - Tous n'ont pas la capacité de régler cela d'eux-mêmes,
    -Parfois agir sur le physique aide ensuite à régler ce qu'il y a dans sa tête
    - Parfois même après l'avoir réglé les personnes veulent tout de même le changer ou ont conscience que c'est quelque chose qui vient d'eux en leur intérieur et décident tout de même d'agir sur le physique, ce qui est bien aussi
    - Changer sa perception de soi ne doit pas devenir une excuse pour tout accepter dans son corps... Oui on aura peut-être toujours des complexes, peut-être que ça paraît futile à certain.e de dépenser argent, temps, énergie sur cela, toutefois certains complexes sont plus difficiles que d'autres et en régler un qui nous gêne ne signifie pas que nous n'accepterons pas les autres, en outre si cela est bénéfique à l'individu, ce n'est en rien une perte de temps. Tant que c'est le choix de la personne non néfaste pour autrui, cette personne fait ce qu'elle veut et n'aurait pas à culpabiliser, se juger, s'en empêcher juste parce que des idées lui diront que ce n'est pas la solution, pas bon, etc.
    - tout ne provient pas de la tête... Et tout ne se règle pas avec elle. De plus, parfois le souci est si profond, si... Pathologique (troubles alimentaires par exemple), ou la personne n'a pas l'énergie de régler cela, que changer un peu histoire d'alléger cette pression est mieux qu'aller se battre contre tout en même temps en tant qu'être parfait et équilibré. Pour un TCA d'ailleurs, je préfère perso' miser stratégie et accepter que mon TCA me foute la paix avec un poids bas et quelques actions (manger equilibré, bouger) non pathologiques attention, ce n'est pas non plus une excuse pour être malade, que de me pourrir entièrement la vie à devoir régler un truc, dans ma tête, mais non réglable. Sa source est si complexe, et occasionne d'autres soucis, que je préfère accorder un peu à mon TCA, être en équilibre suffisant pour régler le gros truc de fond qui a causé tous mes soucis dont le TCA que de bosser exclusivement sur "les problèmes dans ma tête liés à mon apparence". En résumé, parfois ce problème de tête est si profond et entremêlé ailleurs qu'il faut la jouer stratégie. Et tant que rien ne sombre dans le pathologique, vouloir agir un peu dans le réel, en se sachant mal dans sa tête à la base, c'est juste... Normal. Enfin, rien de répréhensible. Devoir se guérir absolument devient un peu chiant, et pas qu'en cas de TCA... Ces hommes ont besoin de cela, pour différentes raisons, eh bien qu'ils le fassent...
     
    Lioncourt, Pawline, Fondle et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Je pense surtout que c'est symptomatique d'une société de moins en moins tolérante avec les différences. Si ça continue comme ça, d'ici 10 ans, on ne verra dans la rue que des personnes au physique de dieux du stade ou d'actrice porno. Quelle horreur !
     
    #6 skippy01, 7 juin 2018
    Dernière édition: 26 août 2018
    AStarShinesBright, TennanTen, Valentina- et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Je m'excuse pour le hors-sujet. ça me fait penser qu'en ce moment, je reçois par email des tas de spams me proposant d'acheter un produit pour faire grandir le pénis. Il y a vraiment des gens qui achètent ce genre de produit? :confused: Je veux dire, je comprends qu'on puisse être complexé.e par une partie de son anatomie mais à notre époque, y a-t-il encore des gens qui lisent les spams? :hesite:
     
    Lioncourt, Multicolorielle et BulleColoree ont BigUpé ce message.
  8. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    @lafeemandarine Évidemment que oui. Si ils continuent d'exister, c'est bien la preuve que ça marche.
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  9. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je viens d'apprendre que ce type d'opérations ne modifie pas la taille en érection et j'étais comme ça :eek:
    Ben du coup autant avant je pouvais comprendre, autant à la lumière de ce nouveau fait je n'en voit pas l'intérêt....

    Je sais qu'on ne contrôle pas les complexes mais ça me fais "rire" quand un mec remet automatiquement son caleçon de suite après l'acte : Garçon, j'avais ton pénis à moins de 3 cm de mon visage y'a encore 5mn. Je sais exactement quelle taille elle fait et je l'ai mise dans ma bouche en connaissance de cause et parce que j'en avais envie alors déstresse !
     
    Lioncourt, AStarShinesBright, BulleColoree et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @skippy01 : je ne sais pas si c'est si nouveau que ça de se faire du mal pour correspondre à un idéal de beauté. Je pense aux corsets, aux femmes chinoises aux pieds bandés, à celles qui buvaient du vinaigre et s'empêchaient de dormir pour ressembler à la dame aux camélias, etc. Simplement, avec la société de consommation, ça s'est démocratisé, et avec l'apparition de la chirurgie esthétique, ça semble plus extrême.
    Reste qu'une majorité de gens n'y auront jamais recours ou alors une fois pour modifier une partie de leur corps qui les complexe énormément. Est ce si grave ?
    Est-ce que ça devient flippant à partir du moment où ça touche les parties génitales ? Peut être. J'ai du mal à me faire un avis.
     
    Multicolorielle, Victoire_de_samothrace, Ploue et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Frimer dans les vestiaires, ne pas se faire railler comme étant la «petite bite de service». Dit comme ça, ça a l'air très con, mais vu la montée en puissance de toutes les pressions sociales, ce n'est malheureusement pas étonnant.
     
    BulleColoree et Delah ont BigUpé.