« La danseuse », entre art et subtilité, vu par Soko et Stéphanie Di Giusto

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Aki, le 27 septembre 2016.

  1. Aki

    Aki
    Expand Collapse
    Devant un musical.
    Membre de l'équipe

  2. Biscotte Mulotte

    Biscotte Mulotte
    Expand Collapse
    Eperdument Amoureuse

    J'ai tenu 1mn30 de l'interview. Autant j'avais adoré l'interview de Soko à ses débuts sur MySpace (ouais, ça nous rajeunit pas hein) autant maintenant, je ne peux plus la voir :neutral: Je ne la critique pas du tout cependant ! Les gens changent, c'est norma; on évolue tous différemment et... ben voilà, c'est ce qui fait qu'aujourd'hui je ne supporte plus sa manière de s'exprimer :fear: C'est con, le film me tentait bien mais ça m'a grave refroidie. Je pense que je vais passer.
     
    Alipikku et Siobhàn Salomé ont BigUpé.
  3. louise.schneider

    louise.schneider
    Expand Collapse

    Je ne vois pas la danse isadorienne comme une approche "classique", mais alors pas du tout... :hesite:
    Pour moi c'est justement la sortie du classique et l'ouverture vers le moderne et le contemporain.
    Mais j'ai peut-être mal compris ?
     
    iableauco, Kounette, Siobhàn Salomé et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. gnomy

    gnomy
    Expand Collapse

    "La réalisatrice prend des liberté" je trouve que c'est un euphémisme terrible. Faire un biopic sur quelqu'un qui n'est plus là pour protester et changer littéralement un des pans les plus importants de sa vie, à savoir ses amours, pour en faire une hétérosexuelle alors qu'elle était lesbienne assumée, je trouve ça tellement insultant. Elle et ses compagnes doivent juste se retourner dans leur tombe.

    Pour plus d'infos, un article plus détaillé sur le sujet :
    http://www.barbieturix.com/2016/09/16/chronique-de-la-lesbophobie-ordinaire/
     
    Dhakri, Magnus, iableauco et 49 autres ont BigUpé ce message.
  5. Multicolorielle

    Multicolorielle
    Expand Collapse

    c'est fou, on parlait justement de ça sur la veille permanente homophobie. Ici.
    Et c'est pas un hasard si on en parlait sur cette veille.

    … c'est bien de vouloir donner de la visibilité aux femmes oubliées. Donner de la visibilité aux lesbiennes encore plus oubliées de l'histoire c'est mieux. Je dirais même que choisir délibérément de ne pas le faire, c'est juste archi-minable.
     
    iableauco, HarryJoe, Kounette et 24 autres ont BigUpé ce message.
  6. Multicolorielle

    Multicolorielle
    Expand Collapse

    bon je DP mais en fait plus j'y pense plus ça me révolte, pour plusieurs raisons :

    La réalisatrice justifie cette "prise de liberté" par le fait qu'elle n'a pas souhaité se concentrer sur la vie privée de Fuller, mais plutôt sur son travail.
    Mais au final, inventer un personnage masculin pour poser Fuller en hétérosexuelle vaguement bi-curieuse, ce n'est pas faire l'impasse sur sa vie intime, c'est la réécrire, donc lui donner une présence dans le film, de manière complètement fausse.
    Donc l'argument du désintérêt pour la vie privée ne tient pas du tout.

    Ensuite, la réalisatrice a aussi justifié ce choix car elle ne voulait pas faire de l'homosexualité de Fuller le sujet de son film. Mais c'est juste super exaspérant : quand quelqun.e fait un biopic au sujet d'un.e hétéro et raconte ses histoires d'amour et de cul, est-ce qu'on dit que l'hétérosexualité est le sujet du film? non !
    et vu que là apparemment la réalisatrice a pris le parti pris de se concentrer sur le travail de fuller, elle aurait tout à fait pu évoquer ses amours homosexuelles de manière honnête sans que ça devienne le sujet du film !

    Bon, et en plus de ça, l'argument de rajouter un personnage homme qui joue le rôle du mari "pour une touche de masculinité", c'est vraiment gerbant : pour moi ça a exactement la même teneur que les propos du genre
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    POURQUOI il faut une touche de masculinité?
    A quel moment c'est incompréhensible que dans une relation lesbienne, il n'y a pas de place pour un homme?

    Et en plus, les qualifications masculin / féminin ne sont pas du tout inhérente au genre selon moi : à mon sens il est tout à fait possible d'apporter une touche de masculinité à travers un personnage femme et vice-versa - mais ça c'est un autre débat.

    Bon, et dernier point : se pose la question primordiale de la représentation !!!
    zut à la fin, en tant que réalisatrice, elle devrait être consciente qu'un film, la manière de montrer le monde, ça a une incidence, ça a des conséquences !
    vraiment, suggérer qu'une personne qui était ouvertement homosexuelle n'était en fait qu'une hétéro vaguement attirée par les femmes, ce n'est pas juste "prendre des libertés" sans conséquences, ce n'est pas juste faire l'impasse sur un détail. C'est, activement (même si ce n'est peut-être pas l'intention derrière, c'est la conséquence concrète), encore une fois mettre des bâtons dans les roues à tou.te.s celleux qui sont sur le chemin de la découverte de leur sexualité - alors que ça pourrait être une figure d'identification tellement géniale, et sans avoir besoin d'en faire trois tonnes, sans avoir besoin de mettre sa vie amoureuse au premier plan - juste en la représentant honnêtement ça suffirait !
    je ne souhaite à aucune personne qui passe actuellement par une phase de questionnement de son orientation, de ses désirs, de tomber sur ce film.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !



    Et pour finir, par rapport au traitement sur madz : pourquoi survoler si rapidement ce sujet si problématique?
    je pense qu'il est tout à fait possible à la fois de mettre ce film en avant - car il est fait par une femme, sur une femme, etc - ET d'être honnête et ouvertement critique sur ce point là.
     
    Dhakri, Naphtalynn, iableauco et 71 autres ont BigUpé ce message.
  7. Meluzine973

    Meluzine973
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je ne vais pas répéter ce qui a été dit, mais je suis aussi vraiment choquée de voir un tel article sur Madmoizelle.com. Il me semble qu'il n'est pas nécessaire d'être lesbienne/bi/trans/gay pour voir que le problème de l'occultation de la sexualité de Loïe Fuller n'est pas un problème anodin. Si seulement ce type de "liberté artistique" constituait une exception à la règle, l'argument serait recevable. Or, ce n'est pas le cas. Cacher une histoire d'amour homosexuelle ouvertement vécue dans un biopic qui se déroule dans la société de la fin du XIXème siècle et le début du XXème siècle n'est pas juste un choix artistique. C'est encore une fois une forme d'hétéronormativité.

    Et je pensais que Madmoizelle.com savait ça. Je pensais que Madmoizelle.com savait que la représentativité est un enjeu majeur, dans un monde où l'hétéronormativité est omniprésente, systématique. Où les films lesbiens, comme La vie d'Adèle, sont raillés à cause de "la longueur inutile des scènes de sexe" (entendu aujourd'hui dans ma salle de cours) alors que les films grand public mettants en scène des rapports aussi crus et longs mais hétérosexuels ne suscitent pas de polémique. Ou alors minime et éphémère. Pourquoi faire un truc aussi génial que les dessins de Cyp(prine) pour ensuite faire la promotion d'un film homophobe ? Un petit peu de cohérence s'il vous plaît.

    Si la rédaction de cet article a été aussi libre que Madmoizelle.com le prétend, alors pourquoi les arguments présentés contre les dénonciations d'homophobie sont exactement ceux que la réalisatrice avance ? Pourquoi n'y a-t-il aucun développement, aucune critique ne serait-ce qu'un peu construite ? Cela n'aurait pas empêché de reconnaître que le film est esthétiquement réussi. Comme avec la pilule du féminisme (dont on parle pourtant souvent ici), il est très dur de visionner ce type de film qui transforme la réalité de manière opprimante lorsque l'on fait partie de la communauté LGBT. Et Madmoizelle.com, magazine de mon adolescence, qui m'a vue grandir (et que j'ai vu grandir aussi), pourquoi ne défends-tu pas les minorités aujourd'hui ? Sous prétexte de respecter un partenariat ?

    Et encore une fois, que personne ne vienne répéter que les personnes qui accusent ce film d'homophobie ont juste "confondu" la vie de Loïe Fuller et celle Isadora Duncan. En plus de n'être pas valable, cet argument est simplement insultant pour la culture générale des personnes qui ne font que remarquer ce qui est. Une confusion utile pour éviter la polémique non ?
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #7 Meluzine973, 28 septembre 2016
    Dernière édition: 29 septembre 2016
    Magnus, iableauco, Arenaria et 26 autres ont BigUpé ce message.
  8. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Ah bah tiens, ça faisait longtemps :lol:
     
    Giogio, Anne de Russie, Thihaly et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. vamaflo

    vamaflo
    Expand Collapse

    Hum même si le film est joli artistiquement, bien joué etc, ça n'empêche pas que le parti pris de la réalisatrice est problématique, et je trouve ça vraiment dommage que Madmoizelle ne le souligne pas, ou n'ai justement pas détecté le problème.
    Désolée mais je ne comprends pas l'intérêt de faire un biopic sur une personne et rayer tout un pan de sa vie, comme si son homosexualité n'était pas intéressante ! Et créer un mec fictif en plus ! Elle avait peur de quoi ? Que le spectateur flippe si il n'y avait que des femmes à l'écran ?
    Si on fait un biopic sur une personne, on lui reste fidèle, à sa vie, son histoire. Sinon ce n'est pas un biopic. On dit "inspiré de / par" mais on utilise pas son nom et on en fait pas un argument de vente.
    Surtout que dans la bande annonce ils jouent sur le fait qu'elle ait vraiment existé "une femme qui a changé l'histoire".
    Ils disent pas "librement inspiré d'une femme qui a changé l'histoire mais qui était lesbienne donc bon on va faire comme si elle était hétéro en fait ça choquera pas"
     
    Magnus, Idiote, Penny Winkeul et 14 autres ont BigUpé ce message.
  10. Oh.Mercury

    Oh.Mercury
    Expand Collapse

    Sorry mais là, je suis un peu écœurée par cet article. Ce film est clairement lesbophobe, il gomme totalement la relation lesbienne. Et les arguments de la réalisatrice sont juste ridicules. L'article ne s'attarde que quelques lignes sur ce fait pourtant primordial qui entraînera, pour ma part, un boycotte du film. Déjà que les lesbiennes sont totalement sous-représentées au cinéma ! Mais si en plus on prend "des libertés historiques" (j'adore les euphémismes de l'article, pour pas froisser l'équipe du film sans doute).
    C'est marrant, parce que je venais justement de lire l'article qui en parle sur Buzzfeed et d'autres très bons sur le sujet, j'étais super remontée à cause de ça, puis je tombe sur ça ici. Bref, je ne sais pas encore ce que j'attends de Madmoizelle.
     
    Idiote, Théodolius, Ardvinna et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. Etoile d-araignée

    Etoile d-araignée
    Expand Collapse
    Je suis la descendante des sorcières qu’on n’a pas réussi à brûler. Nous existons encore.

    Comme les autres madz, je suis très perplexe sur cet article. Je sais si c'est les rédactrices actuelles qui sont moins déconstruites que celles d'il y a quelques années, la ligne edito qui est differente ou votre partenariat, qui, malgré tout, ne vous permet pas de dire ce que vous voulez, mais je ne pense pas que le magazine auquel je me suis tellement attachée il y a 4/5 ans aurait fermé les yeux sur une lesbophobie et un sexisme aussi décomplexé. Parce que c'était votre regard critique qui vous différenciait de tout les autres.
    Et le pire, c'est que c'est même pas ponctuel, il y a eu le même problème avec Tamara il y a quelques semaines. Comment peut on être body-positive, nique tes complexes, tout ça, et parler sans ciller d'un film aussi grossophobe ?
     
    Magnus, Idiote, HarryJoe et 18 autres ont BigUpé ce message.
  12. Scail

    Scail
    Expand Collapse
    Que le superbe canard de Moldavie améliore tes cheveux avec sa lumière sacrée.

    Théodolius, Lis, thallyanna et 9 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...