La déprime/ la dépression

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Armanilla, le 27 juin 2013.

  1. Armanilla

    Armanilla
    Expand Collapse

    Salut à toutes!



    Je me permets d'aborder cette thématique qui me concerne personnellement.

    Je suis une jeune femme tout ce qu'il y a de plus politiquement correct extérieurement.

    Sauf que je suis diagnostiquée depressive depuis quelques mois . Mais cela remonte à loin , depuis que j'ai 15 ans et j'en ai 22 depuis peu je vais mal mal mal.


    Toutes mes relations avec les autres et mes choix se sont décidés à partir de ce paradigme mortifère.


    Je suis donc là, je fais des études , je me dis que ça va finir bientot. Et que je ne suis toujours pas soignée.

    Mes études etaient mon refuge. La solitude aussi.

    Mais j'ai fini par craquer, violemment , ne plus supporter de faire semblant tous les jours.


    La solitude ne me convient plus mais je suis solitaire parce que je n'aime pas les gens. Comme une grande partie de vous j'ai été décu, par ma meilleure amie récemment d'ailleurs

    J'ai eu comme la nette impression qu'elle etait rassurée que j'aille mal comme si je devais rester la petite fille malheureuse eternellement.

    Mais j'ai confiance en moi aujourdhui en tout cas, je réussis plus ou moins bien mes études qui ne mene a pas grand chose
    Mais je me vois mal faire autre chose!

    je suis une étudiante pauvre ce qui compliqué ma vie dans le sens ou je dois subir certains faits , du style se contenter de tel logement à tel endroit


    Je sors très peu pour ne pas dire quasi jamais, parce que ça m'ennuie parce que je n'aime pas les gens qui me proposent des sorties
    parce que ça ne sert à rien.

    Les garçons sont bien trop peureux pour m'approcher, je degage une image un peu froide bien que je sois aimable.
    Disons cette distance des introvertis qui parlent de tout sauf d'eux memes

    Je n'ai jamais eu de copain parce que ça sert à rien, parce que c'est faux, parce que tout a une fin.

    En conséquence je vis sans vivre, de coup de foudre sans suite au béguin éphèmere parce que je ne donne jamais suite.


    Mon avenir me semble sombre, comment s'imaginer un avenir quand on a été que malheureuse

    ma soeur me dit que j'ai tout pour moi et que je m'invente des problemes

    je ne pense pas, je deprime et l'hiver c'est pire!

    je suis tres intransigeante et la betise la mediocrité la medisance m'insupportent
    raisons pour lesquelles je passe a coté de plein choses positives

    mais j'ai eu des démentis, des personnes adorables que j'ai croisé et je ne suis pas totalement aigri sur ce plan là


    je me bats régulierment contre les administrations car je remets tout au lendemain
    elles sont faites pour les gens normaux pas pour les personnes qui n'ont pas accompli leurs obligations parce qu'ils ont passé plusieurs mois dans leur lit recroquevillés

    Enfin bref, vous l'aurez compris c'est un cercle plus que vicieux!



    Si l'une d'entre vous se reconnait un peu là dedans et veut bien partager son experience alors je serais vraiment soulagée
     
    ----- Publicité -----
  2. Cherubin

    Cherubin
    Expand Collapse

    Salut!
    Désolée d'entendre ça. Tiens c'est le lien vers un topic où tu pourras parler de ça avec d'autres personnes qui connaissent bien ce que tu vis je pense:
    http://forums.madmoizelle.com/prises-de-tetes-de-filles/38553-aux-filles-qui-souffrent-de-depression-tocs-troubles-psychologiques-parlons-en-
    Mais ici, sur "Blabla général", je sais pas si t'auras beaucoup de réponse.
    En tout cas, bon courage à toi :fleur:
     
    Rocksteady a BigUpé ce message
  3. Armanilla

    Armanilla
    Expand Collapse

     Merci!
     
  4. Ptitenmerdeuse

    Ptitenmerdeuse
    Expand Collapse
    Coucouuuuuuuu je suis de retour

    Je me reconnais dans pas mal de tes propos enfaîte à la seule différence que je n'ai jamais consulté un psy et que je n'ai donc pas de diagnostic même si cela me reste souvent dans un coin de la tête. J'aurai aimé pouvoir t'aider mais je ne sais pas vraiment comment :sad:
     
  5. grain de beauté

    grain de beauté
    Expand Collapse

    bonjour a toi :) moi j'ai 18 ans et je ne pense pas etre dépressive mais plutôt à tout le temps lutter pour ne pas tomber dedans, mes études me bouffent la vie car j'échouent dans tout et je n'ai aucune idée de ce que je veut faire de ma vie, je ne trouve pas et je suis en plus hyper anxieuse, ca me fait du bien d'en parler :)il faut rester positif, mais j'essaye même si c'est très dur,, pense a ces choses que la vi t'a offerte et pour lesquelles tu est heureuse de vivre, des amis, des activités .. simplement les choses qu'on aime
     
  6. Popsinelle-38

    Popsinelle-38
    Expand Collapse

    Salut Armanilla, et les autres, ☺
    Je viens de regarder un documentaire intéressant concernant les dernières découvertes sur la dépression, une piste très intéressante qui commence à être creusée sérieusement est l'inflammation. Il y aurait un lien avec le système immunitaire. Le replay d'Arte est ici, disponible jusqu'en juillet apparemment ! https://www.arte.tv/guide/fr/063624-000-A/depression-de-nouveaux-espoirs/amp
     
  7. anonyme37400

    anonyme37400
    Expand Collapse
    Soyez le changement que vous voulez voire éclore dans le monde.

    Bonjour, je viens ici car je ne sais pas ou aller cette dépression gâche ma vie, je me présente j’ai 22 ans (je suis une fille) et j’ai ratée deux fois mon cap petite enfance en candidat libre. Je devais intégrer la garantie jeune mais je n’ai pas pu, depuis je vois un psychiatre qui m’a dit que j’étais en dépression (j’ai toujours été comme ça, peut être que ça fait des année que je suis en dépression, mais je ne savais pas ce que c’était). j’ai pas eu une enfance facile et comme j’étais timide et sans ami en se moquer de moi à l’école (je crois que la pire humiliation c’était quand ils m’ont balançais des curlis) aujourd’hui je suis toujours timide et en dépression est ça me gâche la vie. J’ai toujours voulu être assistante social mais je n’en avais jamais parlée parce qu’une conseillère d’orientation m’avait dit que je n’avais pas le niveau et qu’il fallait que je me contente d’un cap (comme c’était bac+3 j’ai choisis un cap de la liste de la conseillère). Aujourd’hui en voyant que j’ai toujours envie de faire ce métier, j’ai envie de passer le DAEU A (équivalent au bac). mais je ne sais pas si je vais réussir (peut-être que la conseillère avait raison) et j’ai peur de l’échec mais j’aimerais passer ce diplôme. L’université qui m’intéresse est à tours (je ne pourrai pas être dans l’internat car je suis considérée comme stagiaire, non étudiante). Mais je ne peux pas m’inscrire à cause de cette dépression, j’en ai marre d’être comme ça d’avoir envie de pleurer, d’avoir des idées noires (impossible d’être positif), de ne pas oser regarder quelqu’un dans les yeux ou d’aller vers les autres, d’avoir peur de ce que les autres pensent de moi, de ne pas m’affirmer, de ne pas avoir confiance en moi, de ne pas m’aimer (je me trouve moche, stupide, grosse, aucune compétente,….bref que des défaut) et ça me rend malade de savoir que je ne peux pas aller à l’université, je ne remplis pas toutes les conditions d’inscriptions (avoir travaillée pendant 2 ans, donc ça repousse à 24 ans), d’être fragile à cause de cette dépression, j’ai toujours rêver de faire du kickboxing, (merci à la série buffy) mais j’ai fais une crise de panique en septembre 2017. Je veux être capable de faire du kickboxing et d’affronter mes peurs (savoir nager, j’ai toujours eu peur de l’eau). J’ai fais mon premier tatouage en avril 2017, Il est important pour moi que mes tatouages aient un sens, le deuxième tatouage Still I rise grâce au poème de Maya Angelou (magnifique et inspirant), une colombe qui représente la liberté et l’espoir, l’étoile pour les rêves. Ensuite j’ai choisis des chiffres tibétain car j’ai eu un gros coup de cœur et tout le monde se fait tatouer des chiffres romain (ce sont leurs dates de naissances). Un 39 derrière l’oreille gauche pour rendre hommage à ma grand-mère malheureusement décédée et un 63 derrière l’oreille droite pour rendre hommage à ma mère sans elle je ne pourrais pas continuer elle est toujours là pour me remonter le moral. Mes centres d’intérêt sont les tatouages, le cinéma, la lecture, la musique, mon chien, j’ai fais ma liste d’objectifs:
    – s’appeler Verrier (le nom de ma mère)
    – refaire mon tatouage raté qui a des fautes d’orthographes (sixe) et mal écrit
    – me faire tatouer sur la cuisse droite cette phrase « Soyez le changement que vous voulez voire éclore dans le monde. » avec un papillon noire et gris
    – s’occuper de mes dents
    – avoir un ventre plat et de petites fesses
    – avoir mon permis
    – travailler
    – faire du kick-boxing
    – apprendre à nager et sauter du plus haut plongeon
    – avoir le DAEU A avec mention très bien
    – passer et réussir le concours d’assistante social
    – devenir une super assistante social
    – faire des randonnées et prendre des photos
    – faire un tour sur une grande roue
    – me marier avec mon âme sœur, avoir 6 enfants, un chien et la maison de mes rêves (se marier à la plage)
    – voyager aux USA (Los Angeles, New York), le Mexique, la République Dominicaine, Hawaï, les Caraïbes, Porto Rico,…
    – créer une association
    – patiner
    – faire du roller
    – faire du bowling
    – quitter l’Indre-et-Loire
    – apprendre à m’aimer
    – avoir confiance en moi
    Le 3 avril j'avais un entretien d'embauche mais j'ai étais incapable d'y aller et d'appeler (c'est ma mère qui a appeler en se fessant passer pour moi, on est souvent confondu au téléphone) c'est parfait comme job c'est une agence de babysitteurs à Tours qui nous donne des missions prés de chez nous et je me dis que si ça se passe bien je pourrais continuer à travailler pour eux tout en fessant mon DAEU A . Le fais de ne pas y aller m'a fais régresser, je n'avais envie de rien à part rester dans mon lit à écouter de la musique, ne plus faire de sport, être un fardeau, penser au suicide (me couper les veines avec un rasoir mais j'ai peur de survivre et d'avoir des cicatrices, sauter en haut d'un immeuble mais très haut pour être sur d'y rester). Hier, j'ai eu rendez-vous avec mon psy je lui ai demander de me donner un mois (l'assistante social veut me mettre en mdph, mais ils y en a qui en on plus besoins) et ça serais mieux de travailler pour ce que je veux, j'ai donc décidais de m'aimer je suis tomber sur un site https://www.parlerdamour.fr/saimer-soi-meme-apprendre-a-saimer/
    1 – Je stoppe les jugements
    Nous sommes tous victimes de nos pensées automatiques dévastatrices : tu n’y arriveras pas, tu es nulle, tu vas avoir des problèmes, personne ne t’aime, tu n’es pas assez intelligente …


    Quand vous sentez que le moulin à pensées négatives se met en route, posez-vous les questions suivantes :

    – Est-ce utile de penser cela ?

    – Cela va-t-il m’apporter quelque chose ?

    Ce n’est pas si compliqué de stopper les pensées négatives il suffit de dire : STOP !! et de répondre par l’affirmative.

    EXEMPLE :
    – Tu es stupide !

    – STOP

    – je suis intelligente, je prends le temps d’écouter les gens, de faire mon travail le mieux possible et de faire en sorte que ma journée se passe bien.

    ensuite il fallait noter une citation pour nous (j'en ai choisis deux) "Dans la vie, tu as deux choix le matin: soit tu te recouches pour continuer tes rêves, soit tu te lèves pour les réaliser." ps lève ton gros cul et vas faire du SPORT et voici l'autre "Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité; un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté." Mais c'est dur je sais que je fais souffrir ma famille Désolée pour le roman.