Question (pas si) con La différence entre sexe et genre ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Professeur Mc Gonagall, le 7 juin 2015.

  1. Professeur Mc Gonagall

    Professeur Mc Gonagall
    Expand Collapse
    Bien entendu, le bal de Noël a toujours quelque chose d'un peu... échevelé.

    Bonjour
    Je viens chercher ici un moyen simple d'expliquer la différence entre le 'sexe' et le 'genre' à ma mère.
    Tout est parti du fait que dans une conversation récente, sans avoir de mauvaises intentions, elle a mélangé "transsexuels" et "transgenres" ; je lui ai dit que "transsexuels" ne s'appliquait qu'aux personnes ayant eu une opération, ce qui ne s'applique pas à tous, mais elle ne comprend pas pourquoi on fait une différenciation entre le sexe et le genre. Et elle ne demande qu'à comprendre, mais je ne trouve pas les mots pour le lui expliquer.
    J'ai envie d'encourager sa démarche "je cherche à mieux comprendre pour utiliser les termes corrects", et de l'encourager à répandre l'explication dans son cercle de fréquentations. ça a déjà marché quand je lui ai expliqué qu'on ne disait pas "né garçon/fille" ou "né dans un corps de garçon/de fille" mais "assigné garçon/fille" ; je sais que si je l'aide à comprendre elle pourra aider d'autres personnes à comprendre et que ça fera un cercle vertueux.
    Donc, quelqu'un pour m'aider à expliquer la différence entre le sexe et le genre ?
     
    Hatsue a BigUpé ce message
  2. Hatsue

    Hatsue
    Expand Collapse
    Pas assez d'une vie!
    Ambassadrice de Ville

    Je vais reprendre les termes de Noémie de Lattre dont tu dois pouvoir retrouver la vidéo sur Youtube:
    " en gros y'a le sexe biologique: est ce qu'on a un zizi ou une foufoune?
    Le sexe civil: il y a écrit Monsieur ou Madame sur vos papiers?
    L'identité de genre: est ce que vous vous sentez homme ou femme?
    Le sexe social: est ce qu'on parle de vous en disant il ou elle?"

    J'aime bien parce que ça tient en quelques phrases et que c'est bien clair, j'espère que ça t'aide :fleur:
     
    Sol Invictus, adita, AprilMayJune et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Whats

    Whats
    Expand Collapse
    PAS LE MALEFUUUUCK!

    Alors qu'on me reprenne si je dis des bêtises, mais quand je l'explique en général je dis:

    Le sexe c'est un ensemble de caractéristiques biologiques (chromosomes, organes génitaux, hormones).
    Le genre, c'est une construction sociale : est-ce que je me perçois comme un homme/une femme/un des multiples autres genres qui existent (agenre, neutre, genderflux, genderfluid etc).
    L'expression de genre, ça concerne les attributs reconnus socialement comme étant de tel genre (prénom, pronoms, vêtements, maquillages, bijoux, longueur des cheveux etc).
     
    Sol Invictus, Lis et Adios Badmoizelle ont BigUpé ce message.
  4. Odd-Key

    Odd-Key
    Expand Collapse

    Coucou!
    Alors, si je me fonde sur les travaux de Judith Butler, je crois que le sexe est à un niveau biologique ( genre biologiquement femme ou homme) et le genre est une perception que l'on a de soi-même ( on se voit comme femme ou homme, indépendamment de notre sexe biologique). Je ne sais pas si je me trompe, ça commence à faire longtemps que j'ai lu ses travaux, mais je te les recommande parce qu'elle y explique vraiment bien les choses!
    Elle différencie aussi le sexe, le genre et le désire sexuel. Donc selon Judith Butler un individu se construit selon son sexe biologique, son genre ( la façon dont il se perçoit homme ou femme) et le désir sexuel ( vers qui il se sent attiré).
    Voila, J'espère ne pas avoir dit une bêtise ^^
     
  5. Professeur Mc Gonagall

    Professeur Mc Gonagall
    Expand Collapse
    Bien entendu, le bal de Noël a toujours quelque chose d'un peu... échevelé.

    @TheLittleUnicorn : Je savais que les personnes opérées étaient aussi transgenres mais pas que le terme était blessant. Pour moi c'était une sorte de... distinction ? Genre 'tous les transsexuels sont transgenres, mais tous les transgenres ne sont pas transsexuels'. Mais merci de me l'avoir dit je ferai attention à ça à l'avenir.
    @Hatsue : Oui c'est bien ça comme résumé, et ça m'évitera de donner une longue explication si ça vient dans la conversation...
     
  6. Miss Retard

    Miss Retard
    Expand Collapse

    Salut les gens !
    Si je m'adresse à vous aujourd'hui, c'est qu'il y a des choses qui m'échappent...
    Suite au visionnage de la vidéo "Cher député" où il était question de taxes tampons, je me suis posée certaines questions (ci-dessous mon commentaire à l'article):
    "Tout d'abord merci à toutes ! C'est bien les initiatives comme ça !
    Ensuite, euh j'ai pas trop compris pourquoi il était précisé personnes au lieu de femmes... Selon moi, il faut quand même être née femme avec un vagin un utérus et tout le tralala pour avoir des règles. Un homme né homme ne pourra jamais avoir ces règles. C'est pour ça que règles=femmes.
    Après une personne transgenre aujourd'hui homme est un homme, mais reste une femme d'un point de vue biologique si il a toujours ses règles...
    Non ?:dunno:"

    On m'a alors répondu (entre autres) qu'il était blessant "de parler de personne "née femme" pour designer un homme transgenre".

    Vient alors ma question : pourquoi ?

    PS: je vous fais un résumé très bref de l'échange que j'ai eu dans les commentaires, si vous souhaitez avoir plus d'éléments, il est plus simple d'aller directement sur le forum dédié aux commentaires de l'article http://forums.madmoizelle.com/sujet...s-politiques-sur-la-taxe-tampon.104797/page-3

    Merci d'avance pour vos réponses !
     
  7. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    Bonjour :happy:

    La société, à travers tout ce qu'elle enseigne sur le sujet, a tendance à tout voir comme un seul bloc monolithique qui n'a jamais aucune exception. C'est pourquoi pour beaucoup de monde, sexe = genre, et les deux termes sont souvent utilisés de manière interchangeable. Et même quand on commence à voir que ça n'est pas forcément vrai, il est difficile de voir ce qu'est le sexe et le genre exactement.


    Quand on dit sexe, on a tendance à regrouper les fonctions procréatrices (mâle / femelle) et par extension tout ce qui est différence sexuée entre les humains.

    Quand on dit genre, on a tendance à parler des rôles sociaux au sein de la société (être une femme / être un homme, et toutes les injonctions qui viennent avec) ainsi que l'identification d'une personne à un de ces groupes (c'est quand on se dit "je suis une femme" ou "je suis un homme" ce qui est constitutif de l'identité d'une personne). Ces deux définitions sont parfois scindées en deux: auquel cas, on parlera de genre pour l'identité d'une personne, et d'expression de genre pour la façon dont on genre les comportements en société (par exemple "porter des jupes c'est féminin") et d'injonctions genrées pour les pressions qu'il y a dans la société à adopter certains comportements en fonction de son genre (par exemple "les femmes doivent porter des robes et les hommes ne doivent pas en porter"). Mais même au sein du monde militant ces définitions ne sont pas forcément claires et on peut voir le mot "genre" utilisé pour parler d'injonctions de genre ou d'expression de genre. (C'est en tous cas ce que j'ai pu constater en lisant).

    Et même comme ça, on continue de voir tout ça comme une sorte de "bloc" uni. Et c'est toujours vrai quand on parle de personnes intersexes (dont le sexe n'est ni clairement mâle ni clairement femelle) et de personnes non-binaires (dont le genre n'est ni homme ni femme).


    C'est vrai quand on parle de sexe : on s'imagine qu'il y a un "package" féminin, et un "package" masculin et que la distinction entre les deux est extrêmement claire et précise. En fait ce n'est pas vrai: le sexe est la somme de tout un tas de données biologiques (chromosomes, hormones) qui va développer le corps d'une personne d'une façon ou d'une autre - et si pour la majorité de la population les organes génitaux sont clairement distincts, ce n'est pas vrai pour tout le monde; quant aux caractéristiques sexuelles secondaires (qui se développent à la puberté) elles ne sont que variables et jamais absolues : les femmes auront tendance à être moins poilues et moins grandes que les hommes, mais c'est loin d'être toujours vrai. Il en est de même pour le taux d'hormones selon les personnes (et varier ce taux d'hormones permet de faire développer les caractéristiques sexuelles différemment (même après la puberté, mais l'âge influe sur les effets) - une femme transgenre qui prend un traitement hormonal aura donc des seins qui poussent, un homme transgenre aura de la barbe).

    Il apparaît donc que le terme "sexe" tel qu'on l'entend, c'est surtout des généralisations qu'on a transformées en règles absolues. Avec la définition qu'on en a, on ne peut même pas dire que toutes les personnes de sexe féminin ont leurs règles (ou les auront à un moment de leur vie) puisque cette définition englobe aussi les femmes stériles.

    Le terme de "sexe" (qui à la base ne décrit que les fonctions procréatrices - donc d'un point de vue rigoureusement scientifique, on peut dire que tous les enfants, toutes les femmes ménopausées, et toutes les personnes stériles n'ont pas de sexe, puisqu'elles ne peuvent pas se reproduire, ça se tient) et l'utilisation dans la société des catégorisations binaires "masculin" "féminin" et même le terme fourre-tout "intersexe" montre que ce terme est utilisé pour parler de plus de choses que juste les fonctions biologiques, et qu'on l'utilise aussi pour faire une distinction et une coupure entre les gens. (On peut par exemple s'interroger sur la pertinence qu'il y à mentionner le sexe sur la carte d'identité ... même quand on essaye de dire que ça ne définit pas le genre d'une personne, la présence de cette information et sa formulation est inutile, problématique, et possiblement mensongère.) C'est pour ça que ce terme est délicat : il est trop flou. Et c'est pour ça qu'il vaut mieux nommer précisément ce dont on parle : utérus, vulve, pénis sont des termes moins flous, et moins faux que sexe féminin et masculin.

    (Après, je ne suis pas biologiste / endocrinologue / etc, ce que je sais est surtout d'ordre général et lié au langage qu'on utilise pour parler de phénomènes physiques, plutôt que lié aux phénomènes physiques en eux-mêmes.)



    C'est vrai quand on parle de genre : on s'imagine aussi bien souvent (mais c'est moins courant, surtout sur madmoizelle on dirait bien :hesite: ) qu'être une femme, ou qu'être un homme, ça vient avec des éléments précis, et exclusifs à un genre ou un autre.

    Beaucoup de discours sexistes fonctionnent là-dessus : par exemple "les hommes recherchent du sexe, les femmes recherchent de l'amour" ce qui définit abusivement un genre en collant dessus un comportement qui lui serait universel et exclusif.

    Mais il y a d'autres discours, plus cissexistes, qui fonctionnent dessus : par exemple, que toutes les femmes ont leurs règles - alors qu'il y a des femmes qui n'ont pas et n'auront jamais leurs règles (les femmes intersexes, stériles, trans) et qu'il y a des personnes qui ont leurs règles et qui ne sont pas des femmes (certaines personnes non-binaires, certains hommes trans).

    Il y a aussi des discours transphobes qui disent que les femmes trans ne sont pas vraiment des femmes car elles n'ont pas vécu la même chose que les femmes cis (la même puberté, la même expérience du sexisme) et réduisent abusivement le genre à un parcours de vie (qui est d'ailleurs bien souvent réduit à un parcours de vie de femme cis blanche hétérosexuelle valide de classe moyenne, et efface donc tous les parcours de vie différents que peuvent vivre les femmes cis en disant qu'il n'y en a qu'un seul et qu'il est universel) tout en niant la spécificité des parcours de vie des personnes trans qui est intrinsèquement différent de celui des personnes cis à cause du décalage entre leur genre réel (celui auxquelles elles s'identifient et qui est leur identité) et leur genre assigné (celui que la société leur force) et en niant l'existence des genres non-binaires.

    Il y a donc très peu, sinon aucun, point commun à toutes les personnes de même genre sinon le fait qu'elles ont le même genre. La seule chose qui est commune à toutes les femmes, c'est qu'elles sont des femmes.

    La conception binaire des genres est mise à mal par l'existence de genres non-binaires (d'où leur nom) qu'on essaye souvent de comprendre en fonction des deux genres homme et femme (les genres binaires) qu'on connaît. On s'imagine que les genres non-binaires sont comme une sorte de différent tons de dégradés de couleur entre l'homme et la femme, alors que la réalité c'est que non, pas toujours, pas forcément, parfois il y a un lien entre les différents genres et parfois non. C'est assez flou, et c'est quelque chose que je connais mal, je ne m'étendrais donc pas plus là-dessus. La seule chose à retenir c'est qu'il ne faut pas se dire que les genres hommes et femmes sont les seuls qui existent, ni qu'ils sont des points de référence mais seulement deux genres parmi d'autres.

    Bref, le genre, le sexe, et tout ce sujet-là, c'est compliqué :d
     
    littlecassy, Maia Chawwah, Quistis Trepe et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Manhole

    Manhole
    Expand Collapse

    Bonjour tout le monde
    Alors je ne sais pas du tout si je suis au bon endroit (si pas je bougerais c'est pas dramatique). Alors voilà hier j'ai lu en sous-marin toutes les réactions sur l'article sur SLG et j'ai vu passer des mots, des thermes et tout ça en me perdant un peu. Surtout quand j'ai lu "non ça se dit pas" à propos de transexuel (bon en lisant ici je pense avoir compris pourquoi). Et ce que j'ai pu voir aussi c'est que la vidéo (d'après ce que j'ai lu dans certains commentaires, je n'ai pas vu la vidéo) partait à priori d'un "bon sentiment", de se montrer un peu pédagogue mais que ça tombait à côté en particulier à cause de l'utilisation d'un certain vocabulaire (et peut-être de la façon de faire mais c'est pas le sujet). Bref je vais tenter de rester compréhensible pour tout le monde. Tout ça m'a mené à des réflexions plus personnelles. Je donne cours d'histoire géo et éducation morale et civique en collège (collège classé, de campagne profonde avec une ouverture culturelle très minime voir nulle pour beaucoup de mes élèves). Je tente régulièrement dans mes cours de placer une informations sur l'homosexualité. Je ne me suis encore jamais aventurée à donner des informations sur la trans-identité et du coup je me demandais vraiment quels mots utiliser pour être le plus compréhensible possible avec des ados, sans braquer personnes ni créer de confusion dans leurs esprits (bon et dans l'absolu sans avoir les parents qui portent plainte après mais bon ça à la limite...). Parce que bon si je commence à leur parler de pénis et de vagin je vais en perdre beaucoup.
     
Chargement...