La disparition des abeilles

Sujet dans 'Sciences, Nature et Ecologie' lancé par vennedra, le 16 juin 2010.

  1. vennedra

    vennedra
    Expand Collapse
    Détendue

    Il y a eu voilà quelques jours une soirée spéciale ARTE sur la disparition des abeilles. Bien que le phénomène ne soit pas encore bien compris il est clair que les pesticides en interaction avec les fongicides provoquent un cocktail dont les abeilles ne se remettent pas.
    J'ai creusé le sujet avec cet article.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est vrai qu'il faut trouver des moyens de protéger les abeilles... On en parlait il y a peu avec les copines, et il paraît que si dans nos jardins on laissait tous ne serait-ce qu'1m² en friche, ça leur ferait déjà beaucoup de bien. Alors je laisse un peu de terrain en friche depuis...
     
  3. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Merci pour le lien ! Je ne connaissais pas, je trouve cela vraiment très intéressant. Cela lie l'utile à l'agréable. J'y songerais quand j'aurais retrouver un emploi.

    Sinon, je ne sais pas trop quoi répondre à ce sujet...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tredici ton site est vraiment bien, j'ai bien envie de parrainer des abeilles aussi ! 4000 abeilles pour 6?/mois... j'y réfléchis ! (même si, bon, 6?, au bout du compte, ça fait beaucoup d'argent pour une étudiante.)

    Pour revenir à la problématique, la disparition des abeilles me fait très peur aussi. J'en avais toujours beaucoup dans mon jardin. Elles me faisaient peur avant, traumatisée par la fois où je m'étais fais piquer au menton en étant môme, mais maintenant je suis contente d'en voir une ! C'est limite si ça me touche : "oh, une abeille !"
    Je vis à la campagne, entourée de champs de maïs et donc, de pesticides. De plus, on est envahi par les fameux frelons asiatiques qui bouffent les pauvres abeilles et participent à leur disparition au même titre que les pesticides. Et ça me fait vraiment de la peine. De la peine de les voir disparaître sans pouvoir rien faire.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Eux aussi c'est un sacré problème, car ils jouent un rôle important dans la disparition des abeilles... Comme sis ça ne suffisait pas qu'ils soient agressifs à mort et nerveux (je crois que dans un département voisin, un homme s'est fait piquer à mort par un essaim juste parce qu'il passait la tondeuse à côté de l'arbre où étaient les frelons - j'ai aussi vu les pompiers enlever un nid d'un arbre l'an dernier, c'était impressionnant et ça faisait froid dans le dos!)
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Iaoranamoana, je suis phobique aussi :d Et finalement, je suis tellement sensible à ça, que je reste phobique de toutes ces bêbêtes, mais je m'attendris sur les abeilles que je vois gentiment butiner.

    Et puis elles au moins, elles viennent pas nous chercher juste pour être vilaines (contrairement aux frelons asiatiques et tout le tintouin).

    Ca me tente aussi ce programme de parrainage quand j'aurai un revenu stable. C'est intéressant, sympa et utile.
     
  7. Kallisto

    Kallisto
    Expand Collapse
    Blasée

    Je suis phobique des guèpes, mais j'ai une affection toute particulière pour les abeilles, notamment au sujet de leur piqûre. Si elle te pique, elle meurt...
    Ma prof de SES nous avait envoyé un lien intéressant. Il s'agit d'un extrait de film où l'on voit les conséquences de la disparition des abeilles dans une région de Chine : Dailymotion - Le silence des abeilles - une vidéo Actu et Politique
    Concernant le lien sur le parrainage des abeilles, ça pourrait être intéressant. Mais comme je n'ai pas encore de revenus stables, je vais plutôt voir si à Paris, on ne peut pas aider des bénévoles à s'occuper des ruches de la ville.
     
  8. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Je trouve ça super flippant. Et encore, ça m'étonnerai pas que le problème soit beaucoup plus grave que ce qu'on nous dit, pour éviter de faire paniquer les gens..
     
  9. Constanz

    Constanz
    Expand Collapse
    ?

    Pour celles que ça intéresse, un article intéressant expliquant que les pesticides sont loin d'être seuls responsables, et que les apiculteurs eux-même ont énormément affaibli les colonies en sélectionnant leurs abeilles uniquement sur des critères de productivité.
     
  10. MaryPoppins

    MaryPoppins
    Expand Collapse
    Patron d'une usine à pastel pour cheveux sauvages...

    Oui, l'exploitation des abeilles y est aussi pour beaucoup dans leur disparition.
    Manger leur miel, c'est les affaiblir en volant leur nourriture, le fruit d'un travail laborieux, certaines pratiques d'apiculture sont tous simplement barbares.

    Voici un article de deux vegan expliquant pourquoi les végétaliens ne mangent pas de miel.

    source: Le miel et les vegan, une histoire terminée...
     
  11. Constanz

    Constanz
    Expand Collapse
    ?

    Ouais, enfin, la vie d'une abeille n'a jamais été spécialement fun, d'une, et de l'autre, ces pratiques ne sont pas généralisées. Je connais peu d'apiculteurs qui, dans les conditions actuelles, détruiraient leurs ruches en fin de saison.
    Les pains de nourissement sont utilisés, certes, mais rappelons qu'on ne récolte que les hausses et jamais les cadres de la ruche.
    Et quand l'apiculteur tue sa vieille reine, dans la nature elle serait tuée par la plus jeune, donc...
     
Chargement...