La « femme agressive », un cliché salement tenace

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Naya Ali, le 29 avril 2015.

  1. Naya Ali

    Naya Ali
    Expand Collapse

    petitegazelle a BigUpé ce message
  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Il est largement reproché aux femmes d'être agressives lorsqu'elles ne se laissent pas faire et sortent des sentiers battus. Combien de fois reproche-t-on aux féministes par exemple d'être agressives "des harpies" "des mégères" lorsqu'elles veulent défendre leurs idées et argumenter sur le sexisme?
     
    Lord Griffith, Manea, Phonography et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Lothiriel

    Lothiriel
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai pas mal d'affection pour les forts caractères (les deux sexes confondus) mais je pense qu'on ne doit pas confondre agressivité et caractère, comme c'est très bien dit dans l'article. On peut très bien affirmer ses idées, sortir des sentiers battus sans avoir besoin d'agresser tout le monde. Je pense même que c'est la marque d'un caractère encore plus grand.
    Cependant, je trouve qu'a contrario, on présente souvent une femme forte comme étant une femme agressive, alors que les deux n'ont rien à voir (on peut très bien être agressif car on a peur ou on est en position de faiblesse).
     
    Alania Malfoy, Lilou la licorne, Lis et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Douce= te taire??? C'est d'un sexisme achevé,il n'y a qu'aux personnes de sexe féminin qu'on demande d'être douces,peu importe leur âge.
    Continue à ne pas être douce et surtout à défendre tes opinions :)
     
    Alania Malfoy, Kitty Kat, The Weasel. et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Lothiriel

    Lothiriel
    Expand Collapse
    Guest

    Tout un programme :lunette:

    Ma mère a toujours énormément valorisé le fait que j'aie du caractère et de la détermination, et je n'ai jamais eu aucune remarque là-dessus, ni à la fac, ni dans un autre contexte. Après, douceur n'est pas obligatoirement synonyme de faiblesse ou d'absence de caractère, ça reste une qualité selon moi :happy:
     
    Lis a BigUpé ce message
  6. ChriX

    ChriX
    Expand Collapse
    La machine est lancée. Prepare your anus. ***En cours d'écriture***

    J'ai tellement souffert dans ma vie des "grande gueule" "caractère de merde" et autre "hystérique" que je ne sais plus faire la part des choses entre mon tempérament un peu (beaucoup) trop colérique et mon besoin de m’affirmer, de partager des choses et en apprendre à d'autres de par mon expérience. C'est un peu le drame de ma vie et tant que l'égalité des sexes n'existera pas, cette phrase de l'article continuera de définir ma vie... : "Quand une femme parle, elle est sur la corde raide. Soit on ne l’entend presque pas, soit on la juge trop agressive."
     
    #6 ChriX, 29 avril 2015
    Dernière édition: 29 avril 2015
    OpiumDiary a BigUpé ce message
  7. GingerSam

    GingerSam
    Expand Collapse
    Shootée au Wi-Fi

    Quand j'avais 14/15 ans toutes mes copines avaient leur premiers petits copains sauf moi. Du coup un jour, en ado très mature que j'étais, je m'en suis plains... à mon père. V'la la mauvaise idée. ''Tu sais ma chérie si les garçons veulent pas sortir avec toi c'est surement parce qu'ils ont peur de toi, tu sais à cause de ton caractère et tout et tout :)'' Et BIM!:slap: Première réflexion sexiste à me hanter! Merci, papa, merci. Bon au moins ça été le déclic, j'ai googler ''féminisme'' et j'ai vu la lumière.
    PS: j'ai pas changé, je suis toujours aussi grande gueule, j'ai pas peur d'être drôle, mais bon du coup je suis la bonne copine un peu fofolle dans les meilleurs cas, la chieuse agressive dans les pires. :facepalm:
     
    Lord Griffith, The Weasel., Lis et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. WeedWood

    WeedWood
    Expand Collapse
    Aujourd'hui, j'ai été encore meilleur.e qu'hier. Vivement demain !!!

    Nan mais ce débat Ségolène/Nico... l'horreur :mur: quand quelqu'un réagit comme cela, au lieu de se calmer en général la colère grimpe parce que quelle humiliation, c'est insupportable !
    Sinon tout à fait d'accord, le pire sont les hommes qui répliquent, à une femme déterminée "ah ça m'excite les femmes en colère" etc.
    C'est vrai que dès que je défend trop ardemment un sujet, la première chose que me réplique un homologue masculin c'est de me "calmer".
    Et oui, en effet, les femmes qui osent sont en général moins vues comme des compagnes potentielles, et alors si elle est lesbienne "ahhh bah ça explique tout" :slap: Genre on ne peut être affirmée face au mâle si on veut qu'il nous tolère un jour.
     
    Lord Griffith, Manea, The Weasel. et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Mais... mais... c'est tout moi, ça !
    :paillettes:
     
    Alkaline et GingerSam ont BigUpé.
  10. Alkaline

    Alkaline
    Expand Collapse
    "You have enemies? Good. That means you've stood up for something, sometime in your life" Churchill.

    Cet article me parle énormément. Depuis quelques temps, je me suis "affirmée".
    J'ai décidé d'avoir une opinion, et de la faire entendre. Du coup, je suis très renseignée par les sujets qui m'intéressent, tels que le féminisme, l'écologisme, le véganisme... Tant de mots en "-isme" qui sont sujets à débats.
    Comme ces prises de positions sont relativement récentes (avant je suivais le mouvement de foule sans me poser trop de questions, je le reconnais), j'ai droit à différentes remarques de mon entourage telles que celles-ci :

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Alors tout ça me fait poser des questions : Est-il possible d'exprimer son point de vue sans paraitre agressif ? Doit-on affirmer notre ambition devant les autres, ou est-ce un manque d'humilité ? Dans quelle mesure la manière d'amener le propos a une influence sur cette prétendue agressivité ? Un discours atténué, adouci, est-il plus accepté et écouté ? Pourquoi dit-on d'un homme qu'il est direct, ambitieux, qu'il a du répondant... Et que l'on dit de son pendant féminin qu'elle est "féministe" ; pourquoi cette distinction de langage ?

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lord Griffith, Manea, The Weasel. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Esilée

    Esilée
    Expand Collapse

    Comme ça a été bien vu, il ne faut pas confondre agressivité et caractère. J'estime pas avoir un caractère fort, mais le fait d'être toujours perçue comme une petite fille fragile m'a obligé à agir en compensant un peu (non pas que je braille au milieu de tout le monde au cours d'une conversation, hein ^^)
    Je suis très sympathique au travail, en stage, mais je n'hésite pas à dire les choses quand elles me posent problèmes, même si il faut déranger la direction. En privé, avec mes amis, je suis plutôt brute de décoffrage, et je pense que c'est apprécié... Par mes amis masculins ! Avec les filles ce côté là passe très mal, en plus de l'humour un peu graveleux et de mon désintérêt pour leurs conversations sur l'épilation, je passe vraiment pour une fille hautaine et brutale. On m'a déjà sorti que ce n'était pas étonnant que je sois célibataire vu mon caractère. Le fait est que mon célibat était un choix, et ça, c'est aussi incompréhensible pour certain(e)s, ce qui n'arrange rien... Mais ça c'est un autre sujet :)
     
    MedusaQueen et Lothiriel ont BigUpé.
  12. eyfell

    eyfell
    Expand Collapse
    mystere et boules .... de gommes !

    Quoi mais comment ca ? Les femmes ne seraient pas agressives à cause de leurs règles !!!
    Mon dieu mais à quoi ce surplus de sang périodique peut il bien servir ?

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    edit : @Alkaline , tu soulignes des points importants avec tes questions.
    C'est vrai qu'en tant que femme nos propos seront plus facilement décrédibilisés (merci héritage religieux et à toi oh grande loi du plus fort) mais pour autant ca ne me parait pas être une fatalité.
    Autant pour un homme parler fort est un signe de "virilité" alors que chez la femme ca renvoie plutot à de l"hystérie", mais il n'empeche que meme si sur la forme l'emportement, peut à cause des stéréotypes populaires, nous desservir, tant que le discours derrière est solide, j'ai l'espoir qu'il prime.
    J'entends par là qu'il m'est arrivé fatalement lors de debats animés d'hausser le ton avec des amis. A chaque fois que mon contradicteur utilisait cette technique déloyale de diminuer la valeur de mes propos sous couvert de ma partialité féminine, je le lui renvoyait en pleine face ! Et jusqu'à présent au contraire, ca a plus joué en ma faveur qu'autre chose. Si tu montres à l'autre qu'il déplace le débat sur ta personne (en appuyant sur le fait que son argumentaire de fond est insuffisant tant qu'à faire) tu gagnes des points.
    Après là où le problème persiste c'est quand justement le dialogue ne peut pas s'établir. Mais bon globalement lorsque ce type de situation m'est arrivé, je ne connaissais pas mon interlocuteur et je ne crois pas que dire quelque chose aurait changé quoique ce soit à la situation (il m'aurait attaqué sur un autre point). Du coup quand ca arrive, je réponds de manière ironique. C'est pas gentil gentil (houlala) c'est vrai de se moquer mais si ca vient d'une femme frustrée qui a besoin de passer ses nerfs pour se sentir mieux c'est pardonnable non ? :domokun:
     
    #12 eyfell, 30 avril 2015
    Dernière édition: 30 avril 2015
    Paul O2, The Weasel., Alkaline et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...