La grève des infirmières (et autres soignants) expliquée et vue de l’intérieur

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 8 novembre 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    Thinocephale, MoonSugar et Babitty Lapina ont BigUpé ce message.
  2. Biche des neige

    Biche des neige
    Expand Collapse

    En tant qu'aide soignante en milieu hospitalier,cela fait du bien de lire ce texte.Notre sentiment c'est que nous sommes des pions avec pour direction des comptables qui ne réalisent pas que l'ont s'occupe d'êtres humains bref devenez des machines mesdames.Il Faut toujours gardez le sourire malgré ton mal de dos,ton salaire de misère,les insultes,les exigences,les pauses déjeuner non prises ,les insultes... Mme Marisol devrait venir avec nous dans les services pour voir notre détresse mais comme on dit c'est une vocation,vous l'avez choisit !
     
  3. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Patients, n'oubliez jamais que quand on fait grève (tout personnel confondus) ce n'est pas pour nous en mettre plein les poches, c'est pour vous. Parce qu'on voit comment le service publique se dégrade et le jour où votre médecin, votre dentiste et votre infirmière se seront déconventionnés parce que merde-trop-c-est-trop, et que vous n'aurez pas d'autres choix que d'aller les voir, vous pleurerez sur vos non remboursements.

    Dans me profession on veut nous limiter le seul truc rentable c'est à dire les prothèses (parce que tout le reste ne rapporte rien et même pire me coûte de l'argent, un peu comme les 3€ pour la prise de sang de 10 min de l'article). Si ça se fait on n'aura pas d'autres choix que d'inventer de nouveaux actes (consultation pre-prothetique, réalisation d'un porte empreinte sur mesure, utilisation de bourrelet de cire, prise d'empreintes, consultation post pose, réglage occlusal). Parce que si ma prothèse coûte 1000€ c'est que j'ai besoin de 1000€ pour que ça tourne, si la secu me limite à 500€ j'aurais toujours besoin de 1000€. Donc je serai obligée de facturer la pose de la prothèse 500€ (car la nommenclature de la secu a un code pour "pose de la prothèse" et comme je suis conventionnée, je suis obligée de respecter les tarifs des codes existants) et les 500€ restants seront répartis sur les autres actes inventés pour l'occasion cités ci-dessus.
    Bien entendu ces autres actes ne sont pas dissociables de la bonne réalisation de la prothèse et comme ils ne sont pas dans la nomenclature de la secu ils ne seront remboursés ni par la secu ni par la mutuelle.
    On est donc partis d'un système où le patient avait 1000€ à payer avec une partie remboursée par la sécu et une autre par sa mutuelle (le plus souvent en pourcentage de ce que rembourse la secu) et s'il voulait il pouvait augmenter ses cotisations pour avoir un meilleur remboursement, et on arrive à un système où le patient ne peut être remboursé que sur 500€ maximum. Les 500€ restants ne seront jamais remboursés et ne pourront pas l'être.

    Et ça, on peut le décliner pour tous nos soins (je suis limitée sur le prix du composite que je mets en bouche mais techniquement je peux créer un acte pour la taille de la dent, puis un autre pour le polissage, si jamais je veux utiliser un adhésif antibactérien, je peux le facturer. Et tous ces actes ne seront pas pris en charge. Alors qu'il suffirait à la secu d'augmenter le prix de "mise en place d'un matériau composite" pour que tout ce qu'on fait à côté en plus pour le bien du patient soit compris dedans)

    On ne peut pas demander à avoir une médecine de qualité à la pointe de la nouvelle technologie, avec des stérilisations impeccables, des matériaux géniaux aux prix de la médecine des années 80 (parce que ce que paie la secu ça n'a pas bougé depuis les années 80)

    En tout cas je sais ce que je fais le 24 -> Paris!
     
    #3 Gringo, 8 novembre 2016
    Dernière édition: 8 novembre 2016
    ChansonMuette, Lady Stardust, Maud Kennedy et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    Je me permets de citer ta phrase :fleur: pour avoir des parents qui travaillent en CH (sage-femme et radiologue) eux aussi se font traiter comme de la merde par les cadres, par les patients et leur famille... Malheureusement aucun de vous n'est épargné, et quand je discute avec mes parents, avec leurs collègues médecins, infirmiers ou aides-soignants, ça donne juste envie d'aller foutre des claques aux décisionnaires. De leur mettre le nez dans leur merde.

    Ma mère a pu partir en retraite plus tôt que prévu, tant mieux pour elle. Elle est parti après des années où les décisionnaires réduisaient le personnel de la maternité, jusqu'à ce que le gouvernement dise "ben du coup on va fermer la maternité hein". Elle est partie en même temps que sa meilleure amie aide-soignante parce qu'elle avait perdu l'enthousiasme d'aller au boulot.
    Maintenant, pour les personnes qui sont prêtes à accoucher, il faut se taper 45km. Et encore c'est rien, il y a des patelins encore plus éloignés d'une maternité.

    Mon père s'est déjà fait arrêter plusieurs fois tellement il est au bord du burn out. C'est le radiologue le moins bien payé de son département. Il est tout seul à faire le boulot de 3 personnes, avec un remplaçant deux semaines par mois. Son CH ne fait RIEN pour essayer de trouver quelqu'un à plein temps, c'est à lui de chercher. Tout seul. En plus de son temps de travail. Du coup, il rentre à pas d'heure le soir, il faut qu'il se tape les CV à lire, et après il est appelé pour des urgences.
    Et à côté de ça il est appelé pour des trucs débiles, voire scandaleux. Un soir de Noël, il a été appelé en urgence parce qu'un couple tapait un scandale pour faire soigner leur gamin·e qui avait mal au ventre depuis trois semaines. Une nuit, un mec qui se sentait mal et qui après de multiples examens a fini par dire "ah mais j'ai mangé deux tablettes de chocolat en une heure c'est peut-être ça". Celleux qui viennent parce qu'ils sont bourrés et qu'il faut s'occuper d'eux. Celleux qui viennent parce qu'ils ont un rhume, une coupure, un coup de soleil. Celleux qui viennent avec une personne âgée en disant qu'iel se sent mal et qui se barrent en vacances pour que l'hôpital prenne en charge la personne, mobilisant des équipes entières.
    Et quand un de ses patient·e·s meurt, ou qu'il a vraiment de mauvaises nouvelles à lui annoncer, ça lui pèse pendant des jours et des jours. Mais il a pas le droit de le montrer, faut qu'il soit pro et dispo pour lea prochain·e patient·e qui arrive, et il y en a toujours plus en moins de temps. Aucun soutien psychologique n'est proposé.

    Dans ma famille et autour de moi, j'ai des médecins, des infirmier·e·s, des aides-soignant·e·s, des infirmier·e·s psy, des assistant·e·s sociaux/ales, et personne n'est épargné. Et c'est horrible, ça me donne envie de vomir quand je lis des articles comme celui-ci parce qu'on voit vraiment votre réalité, comment ça bouffe votre santé, votre quotidien.

    @MoonSugar : j'ai trouvé ça super intéressant aussi ce que tu dis sur les erreurs qu'on peut faire par manque de temps !

    Des bisous à tout·e·s celleux qui font du soin leur quotidien, vous roxxez :cupidon::cupidon:
     
    #4 Gadda, 8 novembre 2016
    Dernière édition: 8 novembre 2016
    Imerogvili, ChansonMuette, Table et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    :hugs: :fleur:
    Et sinon, quand est-ce que les Français foutent le gouvernement dehors ? Non parce qu'à un moment, quand on se rend compte que tous les services publics se barrent en couilles, faut ptêtre punir les vrais responsables...
     
    Ashraa, Laeliwo, littlerudy et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Gia_Juliet

    Gia_Juliet
    Expand Collapse
    [I]" A woman blushes to hear what she is not afraid of doing. "[/I]

    @Gadda Et quand on exprime ou retranscrit sur le net (fb j'entends) tout ce que tu dis, nous sommes de mauvais soignants parce que le public en général ne le voit pas ça, et confondent "aider, soigner,accompagner" avec "être un larbin" (pourtant ça ne s'écrit et ne se prononce pas pareil). Bah oui c'est ta job, t'es payée pour, et tu es privilégiée. Sauf que tu ne gères pas un humain comme tu gères une machine. Et nous n'en sommes pas des machines.
    :jv::cupidon: :hugs: à ton papa, et à toutes les madz soignant-es!
     
    Titpuce, Ashraa, bibouille22 et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Scail

    Scail
    Expand Collapse
    Que le superbe canard de Moldavie améliore tes cheveux avec sa lumière sacrée.

    J'entends très souvent des connaissances se plaindre sur facebook ou en vrai par exemple de "j'ai passé 3 heures aux urgences, tu te rends c'est innacceptable !!" "oui mais tu avais quoi ? " "je me suis cassé le poigné j'avais super mal c'était tout enflé et bleu". Dans de cas là je réponds juste "ah ok ouais j'avoue c'est long" mais en vrai je pense "et c'est tout ? Tu sais ça m'étonnerai qu'iels te laissent poireauter juste parce qu'iels ont pas envie de s'occuper de toi, mais parce qu'ils ont pas le temps, oui 3h c'est long mais entre toi et ton poignet et le mec qui a eu un accident de moto, la meuf qui a avalé tout son placard à pharmacie pour tenter de se suicider, le vieux qui fait un AVC, le jeune en coma éthylique etc il me semble que désolé, mais y'a plus prioritaire que toi ..."
    Je ne suis jamais allé aux urgences (encore heureux) mais je pense bien que si on est pas en urgence vitale, en danger de mort, ben on est pas prioritaire c'est tout, même si on a très mal et que c'est très très pénible d'attendre 3, 4 voir 5 heures ... Mais c'est que y'a plus important, et que y'a pas assez d'effectifs, c'est tout, et pas parce que les soignant.e.s sont en train de prendre un café à la machine en rigolant de la taille de ton poignet.

    Une fois je devrais quand même oser dire ça à quelqu'un. Mais bon, je suis trop gentille surement.
    Les gens se rendent pas compte en fait, je fais pas parti du milieu mais mon oncle si et il m'en raconte de ces choses desfois c'est fou (il est infirmier anesthésiste)
     
    Imerogvili, ChansonMuette, Gadda et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Ca me rend tellement malade de voir que c'est tout notre système social qu'on est en train de détruire lentement (ou pas) en ne le voyant que par le côté financier, quand est-ce que les politiques vont enfin se rendre compte qu'on peut pas avoir une éducation, une santé, une justice, une sécurité de qualité sans que ça coûte de l'argent ?

    En tout cas merci aux MadZ soignant.e.s qui témoignent ici, vous êtes courageu.es.x et vous méritez plein plein de soutien :calin:
     
    Miss Prism, Gadda, Ashraa et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. Portnawak

    Portnawak
    Expand Collapse

    Malheureusement le gouvernement actuel ne fait que suivre les traces du précédent. A chaque gouvernement successif, la solution pour faire des économies c'est réduire le personnel. C'est toute la classe politique qu'il faudrait renouveler, mais ça n'arrivera jamais. Et comme eux ne vont pas se faire soigner dans les structures de soin qu'ils mettent à mal, ils n'auront jamais conscience qu'ils foutent la m***e encore plus à chaque nouvelle décision.
     
    Gadda, MoonSugar et Babitty Lapina ont BigUpé ce message.
  10. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Franchement pour réduire le trou de la secu on pourrait déjà supprimer les mutuelles et faire en sorte que tout l'argent que les patrons et particuliers versent aux mutuelles soit directement versé à la secu. Les mutuelles sont rentables, il y a sûrement moyen de faire en sorte que la secu aussi.
     
    Gadda a BigUpé ce message
  11. Ashraa

    Ashraa
    Expand Collapse

    MERCI !!!!
    je suis infirmière et ça fait BEAUCOUP de bien de vous lire : Ca changera pas mon salaire de merde ....mes jours de repos que je ne peux peux JAMAIS poser et qui ne me seront pas payés....mes conditions de travail en général. Mais un peu de reconnaissance c'est tellement rare que : MERCI !
     
    ChansonMuette, Babitty Lapina, Gadda et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. bibouille22

    bibouille22
    Expand Collapse
    Fatiguée par la fabrication d'un mini-nous

    Je suis une infirmière... Au chômage! Jai choisi ce métier car il me plaisait ET que jetais sur d'avoir du travail... Finalement, après un déménagement pour suivre mon conjoint, je suis au chômage. Ca fait plus d'un an que jattend un travail fixe. Et pourquoi ? Parce que les hôpitaux publique ne veulent plus embaucher (ba oui si on supprime des postes c'est logique). Je vais pas expliquer ma situation en détail mais c'est clair que j'en ai marre. Alors que dans les services , mes collègues n'en peuvent plus car trop de travail et de pression... On en a gros oui
     
    ChansonMuette, Babitty Lapina, Gadda et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...