La littérature asiatique.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Chandernagor, le 12 juin 2009.

  1. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Je crois que tout est dans le titre.
    Vos ouvrages et auteurs préférés, vos expériences de lecture les plus marquantes, ce que vous recommanderiez (ou pas?),... en bref, tout ce que vous avez à dire sur la littérature asiatique!
     
  2. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Je n'ai lu que des bouquins de Ryu Murakami. La culture asiatique ne me fascine pas spécialement, mais j'aime le côté "glauque" dans ses livres, le rapport au sexe, à la drogue. C'est mon petit chouchou niveau détente. Forcément j'ai aimé Les Bébés de la consigne automatique, et j'ai bien aimé l'histoire de Parasites.
     
  3. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Bon, je commence!

    Une auteur qui m'enchante: Duong Thu Huong (d'origine vietnamienne). Pour l'instant je n'ai lu que Terre des Oublis, et je viens d'acheter Itinéraire d'enfance. Elle a une écriture raffinée, très "ciselée". J'aime aussi sa façon de travailler ses personnages, et de décrire le Vietnam, la vie quotidienne des petites gens, les modes de penser, les traditions, etc.
     
  4. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Je viens de terminer Love & Pop, sur des adolescentes japonaises qui moyennant salaire, acceptent des rendez vous avec de parfaits inconnus. Honnêtement, je ne sais pas trop que penser de ce livre. Il est assez...troublant en fait.
     
  5. Mojito

    Mojito
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Je ne connais que deux auteurs asiatiques : Dai Sijie qui a écrit Balzac et la petite tailleuse chinoise et Shan Sa qui a écrit La joueuse de go tous deux m'ont enchantée
     
  6. Naked City Spleen

    Naked City Spleen
    Expand Collapse

    Un auteur que je conseille très vivement, c'es le japonais Kenzaburo Oe. Il a été profondément marqué par la guerre et c'est une thématique qu'on retrouve dans ses livres. Ce ne sont pas des lectures très joyeuses mais très intéressantes, des odes à la tolérance, des pamphlets contre les ravages de la guerre notamment sur les enfants. Il a un style remarquable, il a d'ailleurs eu le prix nobel de littérature.
    Je conseille notamment Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants. Un bouquin passionnant, émouvant, prenant, captivant, qui laisse le lecteur chancelant. L'histoire du bouquin. Pendant la 2nde guerre mondiale, des enfants d'une maison de correction fuient les bombardements et trouvent refuge dans un village. Une épidémie apparait soudain et les villageois prennent la fuite, laissant les enfants à eux mêmes. Lorsque les villageois reviennent, l'affrontement est inévitable.
    Il y a également Gibiers d'élevage qui est très bien. Il raconte l'histoire d'un avion américain qui s'écrase dans un village. L'aviateur, un soldat noir, est fait prisonnier par les villageois. Les enfants du village sont à la fois fascinés et effrayés par cet homme.

    Jetez vous sur cet auteur fabuleux.
     
  7. Gat.

    Gat.
    Expand Collapse
    Tree hugger

    J'ai un peu lu Tanizaki. Par exemple "La confession impudique", c'est un récit court écrit sous forme de journaux intimes d'un couple dont la femme est adultère. C'est une belle écriture, intime mais très pudique, qui m'a donné envie d'en lire un peu plus donc je vous le recommande.
    Sinon j'ai très envie de me lancer dans Mishima et dans les bouquins de Murakami Ryu qui prennent la poussière sur mon étagère.
     
  8. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    En ce qui concerne les livres "courts",j'ai lu La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel.
    J'ai cru au début que c'était un roman pour enfants et super nunuche,j'avais tort.Ce roman est très très touchant,il raconte les dégâts causés après la guerre dans un cadre doux.
     
  9. Gat.

    Gat.
    Expand Collapse
    Tree hugger

    Le dernier livre d'Haruki Murakami a l'air génial j'ai bien envie de le lire ! Tu l'as déjà lu ? Des titres à conseiller ?
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pareil ! et j'avais lu aussi, de Shan Sa, Les Quatre vies du saule, un recueil de nouvelles. J'avais aimé, c'était calme, paisible ... un peu monastique à la chinoise, c'était agréable à lire.

    Ce livre m'avait beaucoup troublée et j'avais bien aimée ; c'est le premier de lui que j'avais lu. J'ai aimé aussi les autres que j'avais lus,

    je trouve ça très beau, et simple en général.

    Mais Mishima reste mon grand amour. C'est tellement troublant, les sentiments sont toujours très, très ambigus ... J'aime beaucoup ses descriptions de personnages purs et parfaitement beaux et irréels, avec toujours un code moral très aiguisé, et puis toujours des relations troubles de souffrance - volontaire - entre les protagonistes. C'est très cruel, souvent, Mishima, mais très beau. Ca parle de souffrance, de déceptions, de trahisons, de sentiments purs et nobles, de cruauté, de pardon, d'hommages aux disparus, de sexe, d'amour fou.
    Je trouve que c'est poignant, enfin en tout cas : Mishima fait partie de mon panthéon personnel.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai lu Dai Sije, La petite tailleuse chinoise, j'ai bien aimé.
    Ruy Murikami, Bleu presque transparent, j'en garde un très très mauvait souvenir. Je me souviens que je faisais des pauses entre les lectures car j'avais des sensations de gerbe.
    Mais celui que j'ai preferé, c'était le Pavillon d'Or, de Mishima. Muskogee d'ailleurs a très bien décrit ce que je pensais de ses oeuvres (là en l'occurence de son oeuvre vu que je n'ai lu que celle-ci) il a un talent extraordinaire, qui force le respect, dans sa façon de décrire les choses, de faire ressurgir avec force et violence des sentiments très vifs, des choses que l'on ressent au plus profond de soi comme la fascination, la douleur, de souffrance et il y'a toujours l'omniprésence de la beauté, quelque chose de raffiné. C'est ca qui est extraordinaire.
    J'ai gardé un bon souvenir de ce livre même si par moment je l'ai trouvé trop complexe pour moi. J'envisage de le relire.
     
  12. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    C'est marrant c'est ce que je préfère chez lui, cette sensation. C'est probablement "bas de plafond" (dans le sens "ce n'est pas de la grande littérature") mais j'aime ce côté là.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Miquette
    Réponses :
    156
    Affichages:
    9654
  2. Kiha
    Réponses :
    34
    Affichages:
    5668
  3. malkomics
    Réponses :
    1
    Affichages:
    1078
  4. Colonel Woodrow
    Réponses :
    638
    Affichages:
    49296