La Loi Veil a 40 ans, mais le combat pour le droit de choisir est toujours d'actualité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 26 novembre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    @Marie.Charlotte Il n'y a pas que les femmes cis qui avortent mais toutes les personnes assignées femmes à la naissance (afab pour aller plus vite) dotée d'un utérus.
     
    Gwen Paine a BigUpé ce message
  3. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Hello,
    Il y a un article en préparation sur tous les termes qu'on n'a pas encore expliqués sur madmoiZelle (notamment la notion de cisgenre).

    En attendant, je ne vois pas où je dis que SEULES les femmes cisgenres avortent ? Le fait de ne pas mentionner explicitement toutes les situations ne signifie pas que je les exclus par défaut !

    (Dès qu'on aura expliqué et vulgarisé la notion de cis, je me ferai un devoir d'apporter régulièrement cette précision. :fleur: )

    Pour bien préciser ma pensée, je comprends tout à fait ton commentaire et je ne l'invalide absolument pas. Je pense que le problème d'invisibilisation est renforcé par l'état de la langue française, extrêmement genrée, extrêmement binaire. Il est temps que ce langage évolue, j'en ai conscience et j'y travaille... :fleur:
     
    Gwen Paine a BigUpé ce message
  4. Magentalia

    Magentalia
    Expand Collapse
    Au fin fond de la bibliothèque de Poudlard.

    Nous sommes en 2014, plus au Moyen-Âge, c'est dingue ça ! C'est mon corps, j'en fais ce que je veux ! :scream:
    Comme si notre corps était la propriété de l'État ou je ne sais quoi. :facepalm:
     
    Arsène Lapin, katnissvsw et Clemence Bodoc ont BigUpé ce message.
  5. Carmelita

    Carmelita
    Expand Collapse
    Ne comprend rien au nouveau forum !

    Dans le débat qui a suivi le téléfilm sur l'adoption de la loi Veil, ce soir sur France 2, Le Dr Olivier Bernard, qui pratiquait des avortements illégaux avant que l'IVG soit légale, évoquait le Pr Lejeune et ses alliés soit-disant "pro-vie". A un moment, il a expliqué qu'au nom du "droit à la vie", ces "médecins" étaient prêts à laisser mourir des milliers de femmes des suites d'avortements clandestins pratiqués dans de mauvaises conditions et avec des moyens rudimentaires. Ensuite, il a raconté qu'on avait à l'époque demandé à ces brillants scientifiques ce qu'ils pensaient des médecins qui, comme lui, pratiquaient des IVG illgéaux. L'un d'eux aurait répondu "On devrait les guillotiner". - Au nom du "droit à la vie" a ajouté le Dr Olivier Bernard.

    Je trouve que ça résume bien les choses....
     
    Arsène Lapin, MissMachine, MookieA et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Nmb

    Nmb
    Expand Collapse

    Le téléfilm était très fidèle à ce qu'il s'est passé et vraiment intéressant. Nous ne faisons pas partie des générations qui ont du se battre pour se droit mais il faut quand même rester vigilantes !
     
    Carmelita a BigUpé ce message
  7. Kyubey

    Kyubey
    Expand Collapse
    Féminazgûl Not by the hand of a man will she fall

  8. Magentalia

    Magentalia
    Expand Collapse
    Au fin fond de la bibliothèque de Poudlard.

    Merchi ! :free:
     
  9. Arsène Lapin

    Arsène Lapin
    Expand Collapse

    Je vis en Espagne où le débat est brûlant et où les positions des anti choix sont sans cesse réaffirmées. Il éclate presque une guerre où chaque camp mène l’assaut, recule, puis gagne de nouveau du terrain!
    C'est comme si les femmes n'étaient plus qu'un corps exhibé et débattu sur la place publique. Mesdames, vous n'êtes qu'un même utérus qu'il faut réglementer.
    Ce recul, qui n'autoriserait l'avortement qu'en cas de viol ou de risques pour la santé de la mère, (et pas femme, souvenez vous, vous êtes des mamans avant tout) me semble révélateur d'une idéologie archaïque et non pas une prise de position "pro vie": La femme à qui est imposée une grossesse malgré son refus de la mener à son terme n'est-elle pas une vie? La procréation est érigée comme valeur sacrée, au détriment des individus. Je me demande donc: n'avons-nous toujours pas dépassés cette vision étriquée du sexe uniquement procréateur? "Mortels, vous êtes sur terre pour souffrir et non pas pour avoir des orgasmes à foison!"
    J'ai de plus en plus de mal à me persuader qu'en France, les choses sont différentes. Le militantisme me monte au nez avec autant de violence que la moutarde!
    Les grossesses indésirées et imposées le sont tout autant au détriment des hommes que des femmes. Réaffirmer tous ensemble le droit à l'avortement me semble salutaire!
     
    Magentalia, Barbe Bleue et Carmelita ont BigUpé ce message.
Chargement...