La lutte contre l’homophobie ordinaire est toujours un combat en 2015

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 17 mai 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Anera

    Anera
    Expand Collapse
    Ms. Morning Grumpiness

    J'ai vu le docu d'Arte, je le recommande :fleur: (et c'est là qu'on voit effectivement qu'il y a encore une large marge de progression sur les droits des LGBT à faire en France et en Europe)

    Juste en étant hétéro, on peut constater que les LGBT ne sont pas si acceptés que ça... Les blagues homophobes sont de plus en plus utilisées, dans le but de "faire rire". (mais si, vous savez, comme les blagues racistes, c'est de l'humouuur et bon si ces blagues existent c'est qu'il y a une part de vrai :goth:) Et quand on le fait remarquer, on est des rabats-joie...

    J'avais aussi entendu qu'il fallait laisser les LGBT reprendre à leur compte les insultes homophobes mais quand j'entends les gens balancer des "PD", "tafiole" à tout bout de champ et sortir comme excuse "Ben eux, ils le disent bien, c'est que ça les gêne pas dans le fond", c'est que ce n'est pas vraiment si efficace que ça. Cela a même l'effet inverse, j'ai l'impression que ça contribue à la banalisation de ces insultes tout en en gardant le sens homophobe... Ce qui n'était pas l'objectif de départ, me semble-t-il.
     
    Black Phillip, Mantiosa, Heryn et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. ValouSestra

    ValouSestra
    Expand Collapse
    Je suis toujours faimtigay.

    Franchement, ça me donne pas confiance en l'avenir...
     
  4. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

    Ah non, on ne s'en tamponne pas du tout, au contraire, dans le rapport certaines parties évoquent la biphobie et la transphobie. Je n'ai juste pas pu tout développer ici puisque l'angle était l'homophobie (et cela vaudrait en effet le coup de parler du reste dans un autre papier) et qu'on ne peut pas résumer tout un rapport de 186 pages dans un seul article (je n'ai pas non plus mentionné l'homophobie dans le sport, par exemple). Mais je t'invite à le lire en entier si tu as un peu de temps et que la question t'intéresse :fleur:
     
    Cofeesama et MookieA ont BigUpé.
  5. Alixxsss

    Alixxsss
    Expand Collapse
    ...

    En tant qu'hétéro et cisgenre, je ne peut pas me rendre compte en me baladant seule dans la rue des agression LGBTQphobes. Vers septembre/octobre, lorsque je me promenais en ville, j'ai rencontré un ami gay que je vois très peu. 10 secondes plus tard, on est passés devant deux mecs qui l'ont traité de tapette. Je me suis arrêtée et je leur ai lancé un regard bien noir. Lui n'a pas réagi, il était tellement las de l'homophobie... Je sais pas du tout si les mecs le connaissaient par contre ou quoi, juste j'ai entendu "tapette " et j'ai vu leur regard goguenard :annoyed:
     
    Anera a BigUpé ce message
  6. Anera

    Anera
    Expand Collapse
    Ms. Morning Grumpiness

    Je vois ce que tu veux dire, j'avais aussi l'impression qu'on ne parlait pas beaucoup de la France à côté de la Lituanie ou de la Hongrie où les extrêmes ont été mis en valeur dans ce documentaire.

    Mais si les gens nient encore que ce qui se passe chez nous est pas aussi grave en le regardant, je me demanderais aussi si on a vu le même. Parce qu'au-delà de Frigide Barjot, on a eu le premier couple marié gay, qui a témoigné et pas que des choses bien qui leur sont arrivés (les menaces de mort, ce n'est pas rien, c'est partout) et le mec qui a été agressé très violemment au point qu'on en a entendu parler pendant des jours dans les journaux prouve bien qu'il y a encore un sentiment d'impunité de la part des homophobes dans notre pays. Si quelqu'un dit encore que chez nous, "ça va", ben je comprends pas. :confused: Surtout que le rapport montre bien que ce ne sont pas des exceptions. Et je cite de tête, mais si 30% n'ont jamais tenu la main de leur conjoint dans la rue par peur, c'est quand même très révélateur. De plus, on voit bien qu'en Allemagne, qui sont plus ouverts que nous sur la question, les droits des LGBT sont toujours loin d'être acquis. Ça en dit long...

    Bon, je regrette aussi qu'on ait pas parlé de l'homophobie ordinaire, mais bon, c'est comme pour tout (le sexisme, le racisme...), l faudrait un changement des mentalités et c'est pas gagné. Le documentaire a essayé de parler des violences physiques mais aussi psychologiques. Il n'est pas parfait, mais je trouve qu'il traite assez bien de la question.
     
  7. Heryn

    Heryn
    Expand Collapse
    Hein ?

    Ohlala ce reportage :eek: ! La Lituanie est un sérieux problème en Europe mais je suis d'accords avec quelques Madz sur le fait que le problème en France est vachement contourné. "C'est pas moi c'est eux"
     
  8. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Très bon article, mais pas super optimiste malheureusement :erf:
    Je suis pas une grande fan des vidéos de Pouhiou, mais celle-ci m'a retourné les tripes :sad: :erf:
     
  9. MlleSadie

    MlleSadie
    Expand Collapse
    Danger is over, Banana Breakfast is saved.

    Merci pour cet article!

    Y a un documentaire qui vient de passer sur LCP Public Sénat sur "l'homosexualité au travail" avec un débat, c'est effarant... . L'homophobie, biphobie, transphobie ordinaire est, j'ai l'impression, très peu traitées en profondeur dans les médias sauf si on s'intéresse au sujet (et faut regarder LCP et Arte...)
    Pour le documentaire de ARTE il est bienvenue même si je suis d'accord que l'homo-bi-trans-phobie c'était pas le point le plus visible, il remet en contexte l'hystérie des anti-mariage pour tous et à quel point ça a été violent...
     
  10. WeedWood

    WeedWood
    Expand Collapse
    Aujourd'hui, j'ai été encore meilleur.e qu'hier. Vivement demain !!!

    Hier, un ami m'a dit sur facebook qu'il avait vu un commentaire en rapport avec l'initiative de remplacer le petit bonhomme vert des feux piétons par des bonhommes de même sexes, et donc ce commentaire disait "ça a complètement l'effet inverse sur les gens qui de base en ont rien à faire, comme moi, et qui à force de bouffer du "gay friendly" y deviennent allergiques"... mais j'ai envie de dire, mec, quand tu vois de "l'hétéro-normativité" partout, ça te rend pas un peu allergique ? :annoyed: et comme je disais à mon pote que je n'étais pas d'accord avec ce commentaire, en argumentant bien étou, alors que d'habitude je galère à trouver les mots, il me sort "tu serais pas transsexuelle ? je me demande parfois, avec tes prises de position..."

    C'était censé être une """"blague"""", mais c'était triste, j'ai quitté facebook, mais je ne perds pas foi en l'humanité... :neutral:
     
    besilent, ValouSestra, Afortunada et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Anera

    Anera
    Expand Collapse
    Ms. Morning Grumpiness

    @MortVivant En plus de la culture du viol et du laxisme vis-à-vis des agressions homophobes/transphobes/racistes, il y a aussi la question de traitement des informations dans les médias, mais là encore, tant que personne n'aura décidé de se bouger les fesses, rien ne changera. :erf:

    Mais là, c'est un autre débat, et bien plus large encore.
     
    Neyane et Afortunada ont BigUpé.
  12. RoxaneRavenclaw

    RoxaneRavenclaw
    Expand Collapse
    Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit

    La vidéo de Pouhiou m'a beaucoup émue :tears:
    Du coup ça me rappelle mon meilleur ami. C'est en voulant l'inviter chez mes grands-parents que j'ai pris conscience que même au sein des familles, l'homosexualité peut être rejetée.
    Il ne voulait pas trop venir chez moi au début et j'ai pensé que c'était par peur de déranger puis il m'a dit "Mais ils savent que je suis homo ? Ça ne va pas les déranger ?" Sur le coup ça m'a choqué parce que pour moi les parents et les grand-parents, ça aime ses enfants peut importe qui ils sont. Et là il me sortait que ses parents n'acceptaient pas son homosexualité. Qu'il avait déjà été agressé. Qu'on ne l'aimait pas, non pas à cause de sa personnalité mais à cause de sa sexualité.
    Je suis tombé des nues. Je n'imaginais pas à quel point ça pouvait être violent et pourtant...
    Depuis il est un membre de la famille, il sait qu'il peut compter sur nous.
    Je ne supporte pas les termes comme "PD", "Tapette","Tafiole". A chaque fois je m'énerve comme pas possible. :scream:
     
    Neyane, ValouSestra, Tapioca et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...