La moitié des gamers sont des femmes... et ça fait râler

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 26 août 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Ca a tendance à m'agacer profondément toutes ces histoires de cases dans lesquelles on rentre ou non, d'étiquettes collées à tout bout de champ...
    En plus, là y'a une sorte de pseudo-élite qui se la pète (comme dans plein d'autres domaines c'est sûr), ça rend le truc encore plus énervant !

    Le bon jeu, le bon livre, la bonne bouffe, le bon film, c'est celui qui nous plaît et puis voilà !

    Moi je joue à Mario Kart, à Pokémon, à Hearthstone et à 2048 na !

    Je fais aussi des jeux de plateau et avec la bande on peut passer 3h à perdre jouer à Horreur à Arkham comme s'éclater les doigts sur moultes parties de Gobb'it !
     
  3. Ecnerrolf

    Ecnerrolf
    Expand Collapse
    Je ronfle, mais j'aime pas la concurrence

    Argh, ce discours hérisse le poil! On devrait interdire les affirmations commençant pas "ce n'est pas des vrais" et dérivées.

    "les Sims, c'est pas un vrai jeu"

    "jouer moins d'une heure par jour? c'est pas un vrai joueur"

    "les filles, c'est pas des vraies gameuses"

    "La fantasy, c'est pas un vrai genre"

    Comme disait Dalida, des paroles, des paroles et des paroles. Et dès que j'entends l'affirmation "c'est pas des vraies", je sais que j'ai repéré un kikoo qui aime beaucoup trop ne pas réfléchir en classant les gens et leurs actions "bien"/"pas bien". Comme si cela gonflait son égo en se disant "il/elle est moins bien que moi car moi, je fais/joue/lis... de VRAIS trucs".

    J'ai joué à de "faux" jeux, lu des livres de "faux" genres, vu de "faux" films, en étant une "fausse" fille. Tant pis, ils ne savent ce qu'ils ratent dans la culture du faux  :d
     
  4. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Attention à ne pas lancer une élite du "faux" divertissement parce qu'après on va obligé de dire "ouais mais toi t'es pas un vrai "faux""... :cretin:
     
  5. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    Les deux! (meme si je suis plutot retro-gaming, rapport au fait que je suis une vieille ET une nostalgique)

    Par contre je ne suis pas trop d'accord avec la conclusion qui est tirée de cette étude. Quand on lit le rapport d'origine, le joueur moyen ("average") est toujours un homme d'une trentaine d'année. Il y a juste plus de femmes que d'hommes de moins de 18 ans (DANS LA FACE DU 15-18 mais je m'égare :)) mais c'est assez logique finalement puisque le marché s'est élargi en terme d'age, fatalement cette population reprend une proportion qui se rapproche davantage de ce qu'elle représente dans la démographie en général; ce qui est intéressant surtout c'est que la nette domination masculine sur le secteur qui passait pour une norme aux yeux de certain-e-s est en recul (puisque 50% des acheteurs sont désormais des femmes, tout comme 48% des joueurs).

    Pour ce qui est des réactions, je n'en suis pas surprise. Dès que quelque chose se démocratise on voit naitre un élitisme, pas toujours sexiste, meme si pour le coup je pense qu'il l'est tout de meme un peu beaucoup qui n'est pas grand chose sinon l'expression de la frustration de quelques idiots qui se sentent soudain dépossédés de ce qui était jusqu'alors leur raison d'exister (et je ne parle pas forcemment des gamers pour le coup) et qui était un peu leur "territoire". Je comprends, sans cautionner.

    A mes yeux, que tu joues à Candy Crush, à CoD, à Don't Starve ou a n'importe quoi d'autre, tu es un joueur, c'est la définition du truc. Et c'est cool, parce qu'au moins en théorie ça ouvre des marchés, des opportunités et donc potentiellement ça permettra le developpement de pleeeins de jeux différents. Après, chacun est bien libre de jouer à ce qu'il veut, mais plus l'offre est vaste plus on a de chance de trouver ce qui nous convient, enfin, encore une fois, en théorie.
    Parce que dans l'industrie du jeu vidéo, ce que je perçois en tant que joueuse, c'est une domination de certains types de jeux qui sont des succès commerciaux au détriment de la créativité (et c'et la raison pour laquelle je trouve que c'était mieux avant et que je fais du retro gaming, la boucle est bouclée!) et que meme si on peut trouver des jeux supers qui veulent sortir du lot (c'est old maintenant, mais genre The Cave c'est cool!) la majorité c'est quand meme du jeu insignifiant sur mobiles et du FPS/Uncharted-like sur consoles de salon, ce qui ne me donne pas très envie d'aller vers les nouveautés parce que j'ai l'impression qu'après en avoir fait une, je les ai toutes faites...
    (Pour PC je ne sais pas, je ne joue pas vraiment sur PC, en tout cas pas aux exclusivités PC récentes, donc j'ai pas trop d'avis...)

    Euh oui donc j'ai écrit un pavé, voila.
     
  6. becky2

    becky2
    Expand Collapse
    Guest

    Un gamer et un casual c'est deux choses différentes. Il y a toujours eu une distinction entre les deux. C'est comme si une personne qui se présente amateur de vin ne boit que des cubis (il y a de bons cubis c'est vrai).
    Pour un c'est une passion auquel il consacre un peu trop sa vie et pour l'autre c'est histoire de passer son temps dans le métro.

    De plus haine des gamers vient du fait que pleins de licences ce sont fait massacrées à cause du pay to win (dungeon keeper par exemple) et c'est aussi à cause des casuals qu'on le droit à des jeux en kit ou bien des expensions pack payants.
     
  7. cailhin

    cailhin
    Expand Collapse
    Ailleurs dans ma tête

    Comme les "arguments" sur ReddIt le montrent, je pense que le fond de la râlerie provient plutôt de l'amalgame gamers/jeux-vidéos-sur-téléphone (qui ne sont pas "nobles") plutôt que le fait qu'il y a des filles "gameuses".

    Certes, il y a plus de femmes qui pratiquent les jeux-vidéos-sur-téléphone, mais je pense que l' "élite" des gamers veut surtout ne pas être associée à Candy Crush et autres - pas parce que c'est surtout des filles qui y jouent, mais surtout parce que soi-disant "c'est pas un vrai jeu vidéo".
     
  8. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    Je ne sais pas trop quoi penser...
    C'est vrai que moi qui joue activement à Candy Crush et aux Sims 2 (depuis que j'ai pu les télécharger gratuitement fin juin, merci Madmoizelle <3) je ne me considère pas du tout comme une gameuse ! Quand mes amis (mecs ET filles) parlent de leurs jeux, genre Aion ou ce genre de truc, je suis completement larguée !
     
  9. becky2

    becky2
    Expand Collapse
    Guest


    Oui un pay-to-win n'est pas un vrai jeux video.
     
  10. Jialing

    Jialing
    Expand Collapse
    Non non non.

    Je me range dans la catégorie des gens qui considèrent que les gens qui jouent à des jeux sur leurs téléphones portables ne sont pas des "gamers", mais sans que ça soit péjoratif. Ce n'est ni bien ni mal d'être un "gamer", mais c'est pas en jouant à Candy Crush qu'on se définit comme tel, je pense.

    Et il n'y a rien de sexiste là-dedans, j'ai des amis qui jouent à Candy Crush et que je ne considère pas comme des "gamers" alors que j'ai des amiEs qui jouent à LoL et que je qualifie de "gameuses".

    :shifty:
     
  11. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Ouais mais justement, après où est-ce qu'on pose les limites ? Chacun a sa propre définition de toute manière, donc à moins de prendre des critères arbitraires, c'est insoluble !
    A la limite séparer le professionnel de l'amateur mais bon un jour y'aura peut-être des professionnels de Candy Crush...

    Du coup est-ce que ça vaut la peine de se friter pour ça, j'en suis pas sûre :hesite:
    Surtout que je pense pas que passer des heures sur son PC/sa console et jouer sur son portable dans le métro soient deux pratiques incompatibles...
     
  12. Nehli

    Nehli
    Expand Collapse
    Ultimate Ronfleuse

    Idem que d'autres, pour moi les jeux smartphones classiques (angry birds, 2048, candy burk..crush pardon [j'ai rien contre le jeu en soi, j'adore les puzzles games, c'est le modèle économique qui me va pas.]), etc)
    ne sont pas des jeux "gamers".
    Cependant il existe des jeux "gamers" sur smartphones (Zenonia par exemple).
    Et les Sims sont un vrai jeu à part entière, avec un public et une fanbase comme n'importe quel autre jeu "gamer", que ce soit Pokemon, Final Fantasy, Guilty Gear ou Need for Speed.

    Mais Candy Crush, cette plaie des jeux smartphones, non. (Excusez-moi encore, c'est le modèle économique qui me sort par les trous de nez, et non pas le jeu en lui même).

    Bref tout ça pour dire que même si malheureusement ça fait sortir sûrement des remarques sexistes ici et là, le souci de ce genre d'études concons c'est la méconnaissance du domaine !
     
Chargement...