« La nouvelle presse magazine est masculine », à lire sur Slate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 20 mai 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. luciole-chan

    luciole-chan
    Expand Collapse

    Le hasard fait que en même temps que sort cet article, sort ce reportage : http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-la-nouvelle-edition/pid6851-les-extraits.html?vid=1073552

    Comme quoi, ça ne va pas en s'arrangeant !
     
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    :yawn: C'est corrigé, désolée !
     
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    LA. DROGUE ! :yawn: 

    merci :red: 

    Pardon @Mymy :red:
     
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Mais ce sujet quoi, la violeeence :oo: 

    Franchement, je ne comprends pas... Est-ce qu'ils essayent de faire de l'inception critique en coupant la parole de Babette ALORS qu'elle parle de sexisme dans les médias ? Ne se rendent-ils vraiment pas compte qu'en lui coupant la parole comme ça pour exposer des raisonnements de courte vue ils participent au problème ? 

    Je suis... :halp:
     
  6. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    Oh, mais la condescendance de Ali Baddou, c'est juste un truc de fou, quoi !! :oo:

    Je l'avais jamais vu se montrer aussi pédant, surtout face à Babeth qui fait généralement de l'excellent travail (ça me fait de la peine pour elle, du coup...) Comme quoi, ça prouve bien que le sujet du plafond de verre reste un sujet hyper-sensible :annoyed: Sinon, il ne se braquerait pas comme ça sur ce sujet uniquement.

    Ce que je trouve dingue, c'est que dès qu'il s'agit de plafond de verre, les gens se sentent obligés d'être hyper septiques. C'est toujours le même genre de discours à base de : "les femmes accusent la société d'être misogyne, mais c'est peut-être juste elles qui ont trop la flemme de se bouger le cul, en fait ?"
     
Chargement...