La peur de dormir seule, ce fléau du quotidien

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 5 septembre 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Sylou1990

    Sylou1990
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Hé ! On dirait moi !
    J'aime pas dormir quand y a personne chez moi, surtout pas dans le noir (parce que j'ai un peu peur du noir en fait).
    Je laisse toujours la lumière du couloir allumée.
    Heureusement que j'ai mon chien, ça me rassure. Enfin, sauf quand il regarde fixement le couloir genre y a un truc hyper intéressant comme ce fantôme de petite fille qui vient te hanter. Haha ! :gonk:

    Du coup, l'hiver c'est un peu ma hantise, et winter is coming. :tears:
     
  3. pink-fish

    pink-fish
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Je suis pareil que toi et comme je me sens moins seule en lisant cet article !!
    Sauf que moi par chance je vis pour l'instant en colocation avec ma soeur donc je n'ais dormis que 2 fois en 1 ans toute seule ( je me debrouille toujours en cas de solitude de trouver quelqun pour dormir chez moi et m'inviter ) mais je sais qu'il faut que je dépasse ma peur irraisonnée du noir et de la nuit parce que vraiment je me sens trop conne desfois d'avoir peur de fantomes alors que toutes mes copines dorment toutes seule sans problèmes..

    Avez-vous des solutions miracles, est-ce du a une peur de l'enfance, cela s'explique-t-il cette réaction enfantine ?
     
  4. Puppa

    Puppa
    Expand Collapse
    Plus de fil rouge cerise !

    Ca me fait plaisir de savoir que je ne suis pas la seule névrosée !
    C'est exactement moi tout ça, surtout le côté double personnalité : je peux être très rationnelle le jour et rire beaucoup, la nuit par contre... tout me fait peur, même des choses d'une débilité affligeante...

    Une nuit, j'entendais un tout petit bruit, un peu du genre que fait quelqu'un qui marche en jean (le bruit des 2 jambes qui frottent l'une contre l'autres). Mais en tout faible. Conclusion de la flipette : une toute petite personne marche dans ma chambre. EN JEAN.

    Autre exemple délirant : j'étais seule dans ma chambre d'hôtel, quand j'entend un toc toc contre la vitre (qui donne sur un balcon qui communique avec toutes les chambres de l'étage, LE cauchemar !). Tétanisée, j'appelle mon père pour venir voir (parce que non, je ne peux pas voir moi même XD), qui m'annonce qu'il y a un frelon assommé sur ledit balcon. Conclusion normale : le frelon a foncé (d'où le bruit) et s'est assommé. Conclusion de la flipette : un type a toqué et en entendant mon père arrivé, il s'est cassé en écrasant le frelon. Normal.

    Tout ça pour dire que le film le Dragon Rouge m'a empeché de dormir la nuit pendant DEUX SEMAINES.
     
  5. Rondeline

    Rondeline
    Expand Collapse
    I think we ought to live happily ever after. 

    Uh uh c'est tout moi !

    Ma solution: être passé d'un 50 m² à un 16 m². Comme ça je passe plus 30 min à regarder chaque recoin de mon appart pour voir si quelqu'un est caché.
    (ceci étant dit, quand je vivais chez mes parents, je passais aussi une demi heure à farfouiller les recoins de ma chambre...)
     
  6. Dreambreaker

    Dreambreaker
    Expand Collapse

    Je me souviens quand j'ai déménagé, à 7 ans, et que je me suis retrouvée dans une chambre deux fois plus grande que l'ancienne, avec deux fenêtres, deux portes (c'était anciennement deux pièces dont on a cassé le mur, bref), et que cette première nuit, j'ai fait un cauchemar effroyable, à coup de mec étrange sous son capuchon rouge sang en train de procéder à un sacrifice dans mon jardin, un poignard à la main. Suite à ça, j'ai mis un temps fou à m'endormir pendant des années, sans parler du fait que j'étais incapable d'être dos à la porte, persuadée que sinon, quelqu'un en profiterait pour entrer. J'ai aussi connu, les longues minutes passées à regarder dans l'armoire, sous le lit, même dans les tiroirs et sous le bureau si quelqu'un ne s'était pas, à tout hasard, caché là, et mes draps sous lesquels je n'osais pas me glisser de peur que des serpents s'y cachent. Tout ça pour dire que jamais je ne me suis sentie aussi vulnérable et ridiculement trouillarde que dans ces moments -oui parce que ça a un côté un peu humiliant que de dire "moi j'allume toutes les lumières dans la maison la nuit quand je vais faire pipi, sinon j'ai peur" "peur de quoi ?" "qu'on me tue").

    Merci pour ce témoignage, je crois que de nombreuses personnes vont se reconnaître là.

    Edit : par contre, j'ai ris en voyant la première photo, je crois, qui est tirée du film "Esther". Je ne suis pas sûre que la petite fille dans son lit ait de la chance d'avoir Esther pour "grande" soeur...
     
  7. howdy kk

    howdy kk
    Expand Collapse

    Quand je dors seule, c'est Versailles dans mon appart !
     
  8. boreale-2

    boreale-2
    Expand Collapse
    Save the mermaids ! Guest

    C'est ce que j'aime dans ce genre d'article, se rendre compte que finalement on est pas toute seule dans notre névrose :cretin:

    Je suis une flippée de la nuit, mes peurs à moi sont plus "rationnelles" c'est à dire que j'ai peur des cambrioleurs, de quelqu'un qui viendrait tuer dans la nuit, un tueur en série n'importe quoi, mais pas vraiment de fantômes ou de trucs mystiques.

    En juillet j'ai habité pendant 10 jours chez mon frère, et la seule nuit où j'ai dormi réellement toute seule dans l'appartement (assez grand), j'ai flippé comme j'ai jamais flippée, je me suis rendue compte qu' en fait j'avais jamais dormi seule de ma vie (j'habite chez mes parents), j'ai laissé les lumières allumées dans l'appart toute la nuit, j'ai mis des chaises devant les fenêtres au cas où des gens essayeraient de les ouvrir, GROSSE PSYCHOSE.

    Mais je me soigne :lol:
     
  9. MacadamCowboy

    MacadamCowboy
    Expand Collapse
    C'est la moule à la plage. Awouchacha.

    Ahaha ! Je ris mais quand vient la nuit j'fais moins la maligne hein ! Ma mère, fanatique des huiles essentielles et autres trucs bio bizarres, mettait une goutte d'huile essentielle de lavande sur mon oreiller, et même si j'avais du mal à m'endormir (coucou les insomnies), j'étais plus calme et le sommeil venait plus vite. Maintenant que j'y pense, je sais pas pourquoi j'ai arrêté de faire ça quand j'ai déménagé, seule, en Métropole. Je m'y remettrai ! Essayez la lavande les filles (mais point trop n'en faut !).
     
  10. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Haha, c'était fait exprès. (:

    Ouh mais dites-moi, je me sens tellement moins seule. Je m'y attendais pas. En prévision de cette nuit, smiley câlin collectif. :hugs:
     
  11. Rebecco

    Rebecco
    Expand Collapse
    I'm a lemon.

    C'est l'histoire de ma vie :gonk:
    J'ai toujours l'impression que quelqu'un est derrière moi à m'observer pendant la nuit et des fois le malaise devient tellement fort que je suis obligée de rallumer la lumière et de faire quelques pas pour me calmer, c'est vraiment affreux !
    Depuis que j'ai vu paranormal activity, c'est ENCORE PIRE.
    ( Sérieux, si vous avez du mal la nuit, ne regardez PAS ce film, c'est un conseil d'ami )

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et je sais pas vous mais quand j'ai de la fièvre j'ai tendance à "halluciner", à voir des gens la ou ils ne sont pas, à me parler à moi-même ce qui aussi extrêmement flippant. A ma dernière grosse fièvre où j'étais vraiment malade de chez malade, je me suis levée en plein milieu de la nuit parce que je ne me sentais pas bien et j'ai eu une espèce d'angoisse incontrôlable, je marchais d'une pièce à l'autre sans pouvoir m'arrêter et quand j'allais devant le miroir de la salle de bain, j'avais l'impression que mon reflet me narguait ! Sérieux, je sais que ça fait psychopathe mais j'avais vraiment l'impression que mon reflet était en quelque sorte quelqu'un d'autre et au final j'ai du aller dormir dans le salon avec mes chiens pour me calmer.
    Tiens d'ailleurs une astuce si vous avez peur la nuit : Prenez un animal dans votre chambre, un chat par exemple. Vous pouvez être sur que s'il se passe quelque chose d'anormal, l'animal va se réveiller immédiatement. Comme ça, quand je suis un peu angoissée, il me suffit de regarder mon chat dormir pour savoir que tout va bien. C'est très très réconfortant.
     
  12. Deb M.

    Deb M.
    Expand Collapse
    Mrs DiCaprio // Shit a brick and fuck me with it.

    La peur de dormir seule, l'histoire de maaaaa vieeee :cretin:
     
Chargement...