La peur de votre vie

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par little_light_in_darkness, le 25 juillet 2006.

  1. little_light_in_darkness

    little_light_in_darkness
    Expand Collapse
    Fuck

    Le jour ou j'ai eu vraiment LA peur panique, c'était il y a environs un mois, il était vers 23h00, on était tous les deux en voiture avec mon copain, c'était moi qui conduisait.
    On tourne à l'angle d'une rue, et là au loin on aperçois un truc en plein milieu de la route...en se rapprochant, on a alors distingué un corps, très plat, les bras en croix...
    Je crois que j'ai jamais autant paniqué de ma vie. Le mec était complètement applati. J'ai freiné et fait marche arrière directement sans réfléchir. En fait je voulais pas voir le cadavre. J'ai pas réfléchi, j'ai paniqué. En y repensant c'est un tout, la rue noire, déserte, hyper glauque, la position du cadavre, son état...bref.
    Mon copain est allé voir, il m'a laissée seule dans la voiture :eek: . Puis est revenu quelques secondes plus tard en me disant que c'était qu'un mannequin, une farce. Il a mis une heure à me rassurer. Moi j'ai mis la soirée à m'en remettre. J'ai fait des crises de nerf toute la soirée.
    Je ne sais pas si ça vous est déja arrivé, mais je crois que c'est le truc le plus stupide que quelq'un peut être amené à faire. Mettre un faux cadavre au milieu de la route.
    C'est dégeulasse.

    Est-ce que Ca vous est déja arrivé d'avoir une peur panique? une grosse frayeur?
     
  2. Stouphinette

    Stouphinette
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    En effet c'est pas fin...
     
  3. mam'zelle bulle

    mam'zelle bulle
    Expand Collapse
    Nuf-Nuf

    Complétement stupide en effet.
     
  4. Business Class

    Business Class
    Expand Collapse
    I am very busy.

    Très bête en effet. (:

    Personnellement, oui, ma plus grosse frayeur, c'était l'été dernier. J'étais dans l'avion, pour un des vols les plus longs de ma vie (14 heures pour aller à Hong Kong), c'est bête à dire, mais j'avais pas tellement confiance en cette compagnie asiatique, bref. Le commandant qui annonce qu'on va rentrer dans une zone de turbulences, je m'en fais pas trop, j'ai l'habitude sur les Paris-Nice mais là c'était vraiment des très grosses turbulences, l'avion était vraiment secoué. Cette fois là, j'ai cru que c'en était fini, c'était atroce, d'autant que ça a duré assez longtemps.
     
  5. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    c vachement intelligent le mannequin sur la route, vraiment -_-

    ma plus grosse panique/frayeur/trop peur

    j'etais ds mon foyer de l'epoque
    il etait 19h40 et des brouettes, on mangeait tranquillement
    qd tout à coup je vois le saladier voler devant moi et aller d'un bout à l'autre de la table, pour s'eclater contre le mur
    y'a deux connasses qui se sont battues à coup d'assietes de couverts et de verres...
    à coups de couteau et tout
    une des deux s'est pris un verre dans la gueule, la levre du bas à moitié demoli, tu voyais les dents... et t'avais une marre de sang par terre, y'en avait partout et sur tout le monde
    et forcement j'ai la phobie du sang... et boom dans les vappes (et forcement, à coté de la grosse flaque)
    on a toutes paniqué et crié, c'etait horrible... j'ai passé une partie de la nuit à l'hosto (amenée de force par un pompier, pour au cas où)
    le lendemain en cours j'etais en pleine forme tiens -_-
     
  6. Aissane

    Aissane
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    Ma plus grosse frayeur ?

    C'était il y a une dizaine d'année, sur l'autoroute près de Paris. On rentrait à l'hôtel après une soirée chez des amis, et mon père ne connaissant pas la route s'est trompé et a freiné devant un péage. Deux voitures derrière nous se sont semble-t-il rentrées dedans à cause de ça.

    Elles nous on alors pris en chasse et nous on tiré dessus :eek:

    Mon père s'est arrêté et est sorti de la voiture, suivi après par ma mère qui avait pris le temps d'appeler les flics.

    Les mecs ont pointé une arme sur la temp de mon père et une autre sur le front de ma mère. Mes fics sont arrivée 10 minutes après et ont pu embarquer les cinglés.

    Ils avaient plein d'armes dans le coffre et en avaient caché dans les rembardes de sécurité.

    On a appris plus tard que c'était des balles à blanc, mais quand même, ils auraient pu tuer mes parents ces detraqués ...
     
  7. Aissane

    Aissane
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    Une autre grosse frayeur, c'était il y a 3 - 4 ans en Corse.

    On étit en voyage organisé avec un bus, et on est passé par les calanques, vous savez, la petite route ui longe la falaise, où tu as à d'un côté le mur et de l'autre le vide. Et quand t'as la phobie du vude évidemment ...

    On avait un bus français, donc un peu trop grand pour passer sur les calanques normalement.

    A un moment on croise une voiture, celle-ci avance plus (on est dans un virage) et nous bah on essaie d'avancer, et vu que l'autre se serrait pas assez BBBAAAAHHHMM, une des vitres du bus a explosé contre la falaise :eek:

    Ok c'est cool, ça rassure ...

    Et genre 15 minutes après, on arrive sur un ponton, et là j'entends crier "On a une roue dans le ravin !" :eek::eek::eek:

    Un ami de mes parents (la soixantaine) se met à chanter "on tombe à droite ou on tombe à gauche ?!" Je lui ai envoyé un "ta gueule" pas piqué des verres ! Puis on m'a administré des calmants car je voulais sauter du bus ...

    Finalement le conducteur a passé le pont mais il nous a avoué le lendemain ne pas savoir comment il avait fait ...

    A la fin de notre semaine on s'est retrouvé entourés d'incendies et de canadaires, c'était vraiment ...

    HORRIBLE comme séjour !!
     
  8. Yumiko-chan

    Yumiko-chan
    Expand Collapse
    Dyla Agag

    Un jour, j'ai failli me faire écraser. J'étais à 1 cm de la mort et je l'ai senti passer. J'ai eu un peu de mal à m'en remettre, je suais et mon coeur battait trop vite.

    Et à un moment aussi, un gars pas net voulait que je monte dans sa voiture, j'ai eu trop peur.
     
  9. ~Leev~

    ~Leev~
    Expand Collapse
    Welcome to the Good Life

    Aissane : o_O. J'aurais eu vraiment peur moi :confused: (cf première histoire)

    Sinon ben moi c'est pas ma plus grosse frayeur mais je raconte quand même.

    C'était un soir (environ 23h), j'étais en ville pour une quelconque manifestation. Un moment, je décide de m'éloigner de toute la population pour rejoindre des copines. Dans un soucis de rapidité, je passe par un petit chemin étroit et sombre et boum. Je tombe nez à nez avec un drogué/clochard visiblement sous l'effet de sa merde.
    Il décide de passer la soirée avec moi, je garde mon calme et lui dit que ce ne sera pas possible. Il continue de sauter dans tous les sens, de me toucher, de me hurler qu'il m'a vu en premier (^o) ) et qu'il reste avec moi. En gros il continue de m'effrayer. Je garde un calme (en apparance hein) et lui explique que ce ne sera pas possible en essayant de ne pas l'énerver plus.
    Un monsieur passe et le bouscule violemment. Le drogué sort un couteau pour "trancher" le monsieur et je profite pour m'éloigner. Comprenant que je m'enfuis, il se met à courir après moi en brandissant son couteau. "Tu vas oùuuuuuuuuuuuu bordelllllllllllllllll". Je continue de marcher vite puis de carrément courir, et réussis finalement à me cacher.
    De ma cachette je l'observe (attendant patiemment de pouvoir sortir de là) et il se met à donner des coups de couteau dans le store d'un magasin en hurlant "Elle est ouuuuuuuuuuuuuu? "Sal***" et autre jurons.
    Ben quand tu sais que t'étais censée être le store, ça fout les boules.

    Le pire c'est que je le revois et que monsieur semble me reconnaitre. Il me sourit, se branle et autres cochoneries. :confused:
    Enfin soit il me reconnait, soit de toutes les manières il aime bien me voir. Dans les deux cas...
     
  10. Stouphinette

    Stouphinette
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Le père d'un de me meilleurs amis qui à pointé son automatique sur moi et sur des potes. Je crois que là j'ai vraiment crue que j'allais mourir. Il s'est suicidé peu de temps après et c'est pas plus mal.
     
  11. Caramiel

    Caramiel
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    En mars, un type qui s'est fait tirer dessus juste à côté de nous, des flics partout, les alertes au micro qui nous disent de rester au centre du magasin blablabla, tout ça dans un pays étranger, je me suis "chiée", c'est pas beau de dire ça, mais j'ai vraiment eu la trouille, avec ma mère on regardait partout autour où se cacher au cas ou , ou je sais pas quoi. Ca fait peur les gangs.

    Et quelques jours plus tard, se retrouver sur une route à plusieurs voies, en sens inverse avec des voitures qui nous fonçaient dessus, qu'est ce que j'ai balisé, c'est incroyable tout ce qui passe par la tête dans ces moments là !
     
Chargement...