La police en France

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Growing Entish, le 23 juin 2015.

  1. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    They got the mustard out!

    Bonjour bonjour, alors, j'ai une question qui est peut-être un peu bête, donc je me suis dit que ce serait bien de la poser ici : est-ce que la police française est problématique ?

    En fait, après avoir lu pas mal de blogs américains, j'ai appris que la police américaine était en elle-même une institution raciste, sexiste, enfin, avec tout plein de -istes... Mais après une discussion avec une personne de ma famille, qui me défend avec ferveur que les flics français sont des gens bien, je me rends compte que je ne sais pas du tout ce qu'il en est de la situation française. Je n'ai jamais eu à faire à la police personnellement, alors qu'elle, oui. Est-ce certain.es d'entre vous auriez vécu des choses en lien avec la police et pourriez éclairer ma lanterne ? :fleur:
     
    Adios Badmoizelle, Maia Chawwah, Mantiosa et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. JJStrowsz

    JJStrowsz
    Expand Collapse
    Féministe et trapéziste à ses heures perdues

    Bonjour ! :happy:
    Comme dans chaque métier il y a des bonnes et mauvaises personnes. Moi personnellement j'ai beaucoup eu affaire à la police, pour des questions personnelles, de voisinage ou autre, et dans la majorité des cas ils sont très ouverts, à l'écoute etc. Après c'est sur qu'il y a toujours ce soucis de racisme, homophobie etc chez certaines personnes de ce milieu, mais je serai curieuse de savoir où il n'y en a pas. Ça ne relève pas selon moi de l'ordre du métier mais de la personnalité. Cependant, ici en France, ça n'a rien à voir à priori avec les Etats-Unis. La police française n'est pas une institution de haine et discrimination comme dans certains pays. :shifty:
     
    Adybou, Oh et Growing Entish ont BigUpé ce message.
  3. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    They got the mustard out!

    @JJStrowsz @MaryBeat Merci de vos réponses :fleur:

    Après @MaryBeat , effectivement j'ai vu tous ces trucs sur la police américaine sur Tumblr, mais je pense qu'à partir du moment où une personne tuée par la police juste parce qu'elle est noire n'est pas considérée comme un drame, mais simplement comme une bévue banale et que le flic en question n'est pas poursuivi, il y a un problème avec le système...
     
    Adios Badmoizelle, OpiumDiary, Oh et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. JJStrowsz

    JJStrowsz
    Expand Collapse
    Féministe et trapéziste à ses heures perdues

    C'est pas juste une personne c'est ça le problème, c'est presque des centaines
     
    Oh, Maia Chawwah et Growing Entish ont BigUpé ce message.
  5. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @MaryBeat Mais si, comme tu le dis c'est le chef qui demande au policier de "se faire un noir" c'est donc que l'institution est raciste ?
    Et je ne suis pas d'accord quand tu dis que vu le tollé provoqué ça n'est pas banal. Sauf que toutes les réactions du monde ne valent rien face à une condamnation, la vraie banalisation c'est dire que tuer un noir n'est pas un crime et c'est ce qu'on fait. (En France on a, avec ses spécificités, l'affaire Zyed et Bouna, ne l'oublions pas.)
     
    Adios Badmoizelle, Oh, Maia Chawwah et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Pour ce qui est des Etats-Unis, le contexte est en effet beaucoup plus complexe qu'en France. C'est facile de dire que les policiers blancs racistes tuent de pauvres noirs, mais la vérité est beaucoup plus compliquée.

    Comme l'a dit @MaryBeat, le cadre social là-bas est très particulier. On peut avoir l'impression que les Etats-Unis et la France se ressemblent, mais c'est un leurre.
    Il ne faut jamais oublier qu'il s'agit d'un pays qui s'est construit sur la séparation entre deux races supposées différentes, l'une dominant l'autre. Il y a à peine une cinquantaine d'années que la ségrégation raciale a été progressivement déclarée anticonstitutionnelle par la Cour Suprême. 50 ans ça n'est vraiment pas grand chose à l'échelle de l'histoire d'un pays.
    Leur police est constituée d'être humains qui ont été élevés dans ce système culturel là...

    Et il faut aussi compter sur le rôle proéminent des armes à feu dans la culture américaine. Les armes à feu sont partout, tout le temps, et ça influe évidemment sur l'attitude de la police, et la façon dont les policiers vont réagir à certaines situations. Quand on a une société qui est dans le culte des armes à feu, faut pas s'étonner après que tout le monde ait le doigt sur la gâchette en permanence.

    Le système judiciaire là-bas est aussi très très différent du nôtre (et à mon avis d'une inégalité crasse entre les individus), donc essayer de comparer la police française à la police américaine c'est comme comparer une pomme et une entrecôte, ça n'a rien à voir.
     
    OpiumDiary, CaraNougat, Mimi Pinkerton et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. JJStrowsz

    JJStrowsz
    Expand Collapse
    Féministe et trapéziste à ses heures perdues

    Entrecôte :puppyeyes:

    C'est moi où chaque fois qu'on veut parler de la France, on déborde sur les Etats-Unis? Ces rois du monde.
     
    OpiumDiary, Oh, Maia Chawwah et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    They got the mustard out!

    Mea culpa, c'est moi qui ai commencé ce sujet par une comparaison avec les US, alors que je voulais surtout parler de la France :ninja:

    Je suis bien consciente que les polici.ères sont des êtres humains, donc forcément, il y a des con.nes/des gentes bien partout, mais la question que je me pose c'est : est-ce que l'on peut faire confiance à la police, en fait ? Est-ce que, majoritairement, la police va partir du principe que les coupables sont racisé.es, comme ce fut le cas avec ton histoire @MaryBeat ? Je parlais de cette personne de ma famille dans mon premier post, selon elle, le contrôle au faciès, par exemple, n'est qu'anecdotique et pas du tout un problème plus large. Et qu'en est-il de leur réaction face aux agressions sexuelles par exemple, ou face à la prostitution ? :hesite:
     
    Oh a BigUpé ce message
  9. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Je reviendrais développer plus tard mais la France vient d'être condamnée pour 5 affaires de contrôles au faciès.
    Et je ne suis vraiment pas d'accord avec le fait de déresponsabiliser les hommes dans l'uniforme. Être policier ça n'est pas être boulanger, il y a des vies en jeu.
     
    Adios Badmoizelle, Oh, Maia Chawwah et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Je n'ai eu que des contacts positifs avec la police, mais je suis blonde aux yeux bleus et j'ai une tête de première communiante donc pour les 3-4 contacts que j'ai eu avec des agents ou officiers de police, ça a pu jouer en ma faveur, c'est sûr.

    Mon cousin qui est lui assez typé "méditerranéen" se fait objectivement contrôler plus régulièrement. Il garde toujours son calme, et reste toujours très poli et respectueux, donc il n'a jamais eu de problèmes, certains policiers lui ont d'ailleurs déjà présenté leurs excuses pour le dérangement, et la grande majorité le remercie toujours à la fin.
    Bien sûr parfois ça le fait chier, et parfois c'est pas forcément justifié et il est déjà tombé sur un type un peu con, mais il part du principe qu'il préfère donner un exemple positif. Il a aussi conscience que les policiers sont soumis à des quotas et des règles parfois complètement imbéciles, donc il trouve ça idiot de s'énerver contre une personne qui ne fait finalement le plus souvent que suivre des ordres. Pour lui c'est comme taper une crise à une caissière à Auchan parce que les fraises étaient pourries dans la barquette...

    Après pour ce qui est de l'accueil des personnes qui ont subis des violences sexuelles, il faut quand même remarquer qu'il a fallu attendre 2013 pour que le gouvernement se décide à mettre en place des programmes de formations spécifiques aux violences faites aux femmes pour les intervenants en première ligne (policiers, gendarmes, médecins des services de secours et d'urgence...)... Ils ont donc enfin compris que recevoir ce type de victimes ne s'improvisait pas...Il est quand même incroyable qu'on ai dû attendre tout ce temps :facepalm:

    Personnellement je suis aussi d'avis que la police souffre des mêmes maux que la plupart des services d'urgences: les coupes budgétaires successives ont laissé des trous dans les effectifs, il y a un manque de moyens flagrant, les salaires ne sont pas délirants, donc c'est pas forcément le haut du panier qui postule...
    Tout ça fait que les policiers restants se retrouvent à gérer une pression en constante augmentation, et évidemment cela se ressent sur la qualité de leurs missions. Personne n'en parle (est-ce que c'est parce qu'il est de bon ton de mépriser les forces de l'ordre? :dunno:) mais une des professions où se suicide le plus en France chaque année c'est policier...

    C'est bien beau de demander aux policiers d'être dans un état de constante empathie avec les victimes et d'être au-dessus de la mêlée intellectuellement parlant, mais il arrive un moment où il faut arrêter de croire au miracle, on a la police qu'on mérite, notamment suivant les moyens qu'on lui donne.
     
    OpiumDiary, Spill, Oh et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Chocossisson

    Chocossisson
    Expand Collapse

    Très juste, et vrai aussi pour la plupart des professions ''dans le social'' comme on dit, infirmier(e)s, personnel de maison de retraite, assistant(e)s sociales/sociaux...
     
  12. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @MaryBeat Je n'ai pas dit que vous les excusiez mais que vous transfériez leurs responsabilités vers la société. Le racisme quand on est un Homme ça se déconstruit. On réfléchit, on remet en question et je pars du principe que quand tu portes une arme tu as la responsabilité de le faire.
    Pour connaître les 2 côtés de la barrière, j'ai du mal à croire (je ne peux que le croire, les chiffres pour le prouver n'existent pas) que la police ne soit pas une institution raciste et qu'elle l'est plus que d'autres et plus que les gens du quotidien.
    Je suis sortie avec un policier arabe quelques temps (nul n'est parfait) et il vivait l'enfer. Ses collègues lui faisaient subir ce qui en entreprise aurait été condamné lourdement mais là c'était encouragé par sa hiérarchie. Il était dans une brigade parisienne qui n'est pas rattaché à un commissariat mais directement au ministère de l'Interieur, un truc où tous les flics rêvent de bosser et on ne lui a jamais "pardonné" d'y être arrivé en étant arabe. Il a entendu des choses que je n'ai jamais entendues dans mon quotidien d'arabe ordinaire et pourtant j'en ai entendu. Il etait en contact avec d'autres policiers en permanence, des gens différents tous les jours mais jamais on ne l'a soutenu. Le jour de son départ il y avait un "Ciao bougnoule" sur la carte qu'on lui a si gentiment offert.
    Pour avoir été entendue dans une affaire dans laquelle certains de mes potes étaient entendus aussi, je peux te dire que le traitement n'était pas le meme quand tu étais blanc ou pas. Et j'ai eu plus de chance que mon pote marocain qui a vu sa garde à vue prolongée alors qu'on n'avait rien fait. J'ai vu la Bac s'adresser à mes potes arabes et aux autres, je vois ceux qui se font contrôler par la police et je trouve qu'ils ont quand même tous un point commun évident. J'ai entendu un policier dire à un de ses collegues "On prend pas sa plainte à l'asiat' parce que laisse tomber la déposition, je comprends pas quand elle parle" et son collègue lui répondre "De toute façon la jaune elle lui a filé son numéro au mec, elle lui dit de venir chez elle et après elle pleure" (ça rejoint ce que disait @Merry June)
    Et dire c'est pas la police, c'est la societe ça me gêne parce que j'en attends plus de la police comme j'en attends plus de tous les gens qui ont choisi d'exercer un métier qui est une mission d'intérêt general. J'en attends plus de nos dirigeants, des médecins, de l'armée et des CRS qui nous ont encore montré de quoi ils sont capables il y a peu. Et j'ai le droit d'en attendre plus d'eux parce que je suis citoyenne d'une démocratie, je suis donc consciente que la police est nécessaire mais je crois qu'on l'a enfermé dans son rôle de répression et qu'on a completement oublié de donner les moyens à ces gens de faire de la prévention. C'est le rôle du gouvernement, qui est au moins autant responsable, et j'ai (beaucoup trop à mon goût) entendu parler d'un ministre de l'Interieur (donc le chef de la police) qui voulait nettoyer le genre de public qui pose des problèmes à la police, au Karcher.

    Et encore une fois ça n'est que ce que je crois et je suis toujours ravie de revenir sur mes préjugés. Et @Pinkskylight m'avait filé ce lien qui recense les victimes de la police depuis 1971 et bizarrement beaucoup ont des noms qui ne portent pas à confusion.
     
    Adios Badmoizelle, OpiumDiary, Mantiosa et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...