La relation abusive : comment la reconnaître et la combattre ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 9 juillet 2015.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Alycm a BigUpé ce message
  2. Ratibulle

    Ratibulle
    Expand Collapse
    Grammar Nazie officielle du forum et Reine des Ovins&Caprins en Tout Genre

    [​IMG]
    Super article @Mymy :top:
    Ça me fend le cœur quand je vois des personnes qui sont prises dans des relations abusives mais qui gardent leurs œillères malgré tout! Et on a beau tenter de leur démontrer par a+b qu'il y a quelque chose qui cloche, ça ne fait que les conforter dans leur idée que "non, tout va bien, et puis machin ne sait pas tout de la situation, il ne peut pas juger" etc.

    Pour ma part, j'arrive à avoir ce recul car j'ai déjà fait les frais d'une relation abusive. Pas de tromperie, mais violences psychologiques fortes (même si je n'ai pu mettre un nom dessus que des mois plus tard, en lisant un article de Madz qui y était dédié). Et maintenant, je sais. Je suis très attentive aux signes avant-coureurs et je ne me voile plus la face comme avant.
    Mais pour cela, j'ai vraiment dû prendre sur moi pour enlever ces putains d’œillères.
    Je savais déjà que je n'étais pas heureuse, qu'il y avait un truc qui clochait. Mais comme il soufflait le chaud et le froid, c'était très dur de faire la part des choses. J'ai dû attendre que la grosse goutte d'eau qui s'ajoutait à un vase qui débordait déjà pour prendre les choses en main et me décider à le quitter.
    Et qu'est-ce que j'ai bien fait!
    C'est pour ça que j'ai tendance à penser que, pour celles et ceux qui sont dans ce genre de situation, il est beaucoup plus facile de prendre du recul et regarder la réalité en face lorsqu'on a déjà traversé et surmonté une relation de ce type. A partir de là, on sait ce qu'on ne veut pas et où notre indulgence s'arrête.
     
    Daredevil., Oh, Adios Badmoizelle et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Andorinita

    Andorinita
    Expand Collapse
    Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

    De ce que j'ai compris, l'article ne parle pas tellement d'infidélité mais des défenses à adopter devant quelqu'un de manipulateur et d'abusif. L'infidélité n'est que le déclencheur, mais ça aurait pu être autre chose.
    Donc je ne sais pas si tu voulais dire qu'il fallait en parler dans cet article ou dans un nouveau, mais à mon avis, dans cet article la ça aurait été hors sujet, puisque la demoiselle n'a pas agi de cette façon. :)

    L'article est un condensé de paroles censées et saines, qu'on devrait tous lire de temps en temps. Il y a un certain temps, je me suis retrouvée piégée dans une relation pro très malsaine (heureusement c'est fini) et c'est vrai que maintenant j'y ai "gagné" (yay...) un sens aigu de détection des relations abusives... mais si ça pouvait éviter à certaines personnes d'apprendre à la dure, ça serait super génial :)
     
    Daredevil., Adios Badmoizelle et Lis ont BigUpé ce message.
  4. Marie-Lee

    Marie-Lee
    Expand Collapse

    Avec ce titre je m'attendais plus à quelque chose sur le harcèlement moral ou les pervers narcissiques.

    J'ai été engluée dans une relation amicale abusive il y a quelques années. Il m'a fallut le regard extérieur d'autres amis pour me rendre compte que, quand ta meilleure amie ne supporte pas de ne pas savoir ce que tu fais, où tu es, que tu sortes sans elle... et te culpabilise à ce sujet, ce n'est pas normal!

    Un peu après j'ai lu un livre de Marie-France Hirigoyen "Le harcèlement moral: la violence perverse au quotidien" et cela m'a vraiment éclairée sur ce que j'avais vécu. Il m'a aussi permis de mieux repérer les relations malsaines et de me donner des méthodes pour m'en prévenir. Je le conseille vraiment!
     
    #4 Marie-Lee, 9 juillet 2015
    Dernière édition: 9 juillet 2015
    Maud Kennedy, Daredevil., honeyspoon_ et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Coucou :happy:

    Je suis désolée si certaines sont déçues ou attendaient autre chose vu le titre. L'idée était vraiment de décrire une relation qui devient abusive, non pas juste à cause de l'infidélité, mais à cause de la réaction de la personne en cause. Tromper quelqu'un c'est mal, ça tout le monde le sait, mais c'est vraiment ses actions ensuite qui sont abusives : dire que la faute est partagée, refuser ce qui pourrait aider l'autre à s'en sortir, se dédouaner... rien de tout ça ne permet de partir sur des bases saines. Et oui, c'est une relation abusive, quand on fait quelque chose de mal mais qu'on essaie de persuader la "victime" de cette action qu'en fait, ce n'est pas grave, ou que c'est sa faute.

    @Lapiluz : pour toi il est évident que tout le monde sait « valoir mieux que ça » ? Ça ne l'est pas du tout :erf: plein de gens, plein, PLEIN de gens, loin d'être bêtes ou mal dans leurs pompes, restent dans des relations abusives. Donc « ce genre d'évidences » est loin d'en être une pour tout le monde. Pour encore de très nombreuses personnes, tant qu'il n'y a ni insultes ni coups, une relation ne peut pas être abusive, alors que ça passe aussi par le genre de procédés orduriers décrits dans l'article.
     
    AlexaneR, cherrycordia, Adios Badmoizelle et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    J'ai vécu un peu la même chose dans le genre "Je refuse de m'excuser même si ça peut t'aider à te reconstruire" (et l’infidélité n'était pas le déclencheur comme dans l'article, comme quoi ces situations peuvent s'appliquer à beaucoup de chose).

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    pépé le moko, Saroush008, LovelyLexy et 8 autres ont BigUpé ce message.
  7. Plectrudette

    Plectrudette
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Désolée Mymy je n'ai pas trop aimé cet article non plus. J'aurais bien voulu aussi qu'il y ait une partie "comment ne pas abuser" même si ça a déjà été fait, un peu plus pédagogique que de dire "les absueurs ne se rendent surement pas compte mais ils vous sont toxiques". C'est très réducteur et simplificateur de la compléxité d'une relation amoureuse (ou amicale...). J'ai l'impression qu'on voit ça de façon très manichéènne, le trompeur est le méchant et vous êtes le gentil.
     
    Endless, Lilou la licorne, the-spare-key et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. Bronjohn

    Bronjohn
    Expand Collapse

    @Plectrudette Je suis d'accord, c'est extrêmement réducteur. On dirait vraiment que les gens qui sont infidèles n'ont aucune excuse, que c'est le crime le plus impardonnable, que la faute est entièrement imputable à la personne qui va voir ailleurs... Honnêtement niveau réflexion je m'attendais vraiment à mieux. :dunno:

    Je sais bien que le but de l'article n'était pas de traîter de l'infidélité en profondeur. Mais dans ce cas, pourquoi l'axer principalement là-dessus ? En plus, la personne abusive telle qu'elle est décrite a juste l'air d'être un peu concon, hystérique et naïve. Ça doit être difficile d'identifier son ou sa partenaire à quelqu'un comme ça. (Attention, je ne dis pas que l'ex de l'amie de Mymy était comme ça, c'est juste sa caricature volontairement grotesque qui donne cette image.)
     
    Endless, soda-pop, Kimkong et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Cyathea

    Cyathea
    Expand Collapse

    Moi j'ai beaucoup aimé cet article car c'est exactement ce que je vis en ce moment. C'est vrai que le titre est peut-être un peu éloigné du sujet précis, mais j'aime bien l'analyse alors merci à l'auteur.
     
    Daredevil., soshishi, Ratibulle et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Fifi la Galérienne

    Fifi la Galérienne
    Expand Collapse
    pouet

    N'ayant jamais été dans une relation abusive (mais j'ai une amie qui a été dans EXACTEMENT ce cas de figure), je me dis que c'est peut-être pour ça que j'ai aimé l'article?...

    Le fait est qu'il parle vraiment d'un seul cas parmi tant d'autres (sans violence conjugale ou harcèlement pendant la relation par exemple), et selon moi, certes l'infidélité n'est pas ce qu'il y a de pire dans une relation, mais pour moi la TRAHISON est ce qu'il y a de pire (toutes relations confondues), en fait tout ce qui touche à la Confiance avec un C majuscule, et comment réagir quand quelqu'un t'a trahi ou vraiment blessé et qu'en même temps tu continues de rester/fréquenter cette personne parce qu'il/elle insiste, te mets la pression, te fait culpabiliser, et du coup après t'as l'impression que c'est TA responsabilité... et puis on parle là quand même de PLUSIEURS années d'infidélité hein...

    Encore une fois ce n'est que mon avis, mais je ne pense pas que j'irai dire à une amie dans ce type de relation que: "l'infidélité c'est pas si grave, au moins il n'a jamais levé la main sur toi etc..." Ce serait vraaaaaiiiment CHOULAX (superlatif de chelou) :sad:
    Donc oui, rien n'est tout blanc ou tout noir, mais ce n'est pas non plus 50-50 (et ça existe des cas ou c'est 99 - 1), donc dédouaner les trompeurs/les traitres de ce qu'ils ont fait, ne serait pas la chose à faire dans l'article :hesite:

    Mais d'un autre côté, je pense aussi que le titre " La relation abusive: comment la reconnaitre et la combattre?" est trop global alors que l'article est assez spécifique. Le but de cet article n'est pas de donner des conseils aux abuseurs sur "comment ne pas abuser". Pour ça il en faudrait un autre, parce que les "cibles" ne sont pas (vraiment) les mêmes.
     
    Daredevil., Ratibulle et Amarante ont BigUpé ce message.
  11. Lilou la licorne

    Lilou la licorne
    Expand Collapse
    Wit beyond measure is man's greatest treasure.

    Une fois de plus, je suis d'accord avec @tallahassee (;)). Je trouve la construction de l'article étrange.

    - Il n'y a même pas de vraie définition de la relation abusive au début de l'article, alors que ça me paraît quand même être la base.

    - On ne comprend pas bien en quelle qualité Mymy écrit (abusive ? abusée ? trompeuse ? trompée ? amie de victime de personne abusive ? est-ce un témoignage ? un article psy ?). Surtout qu'honnêtement, vu le titre et étant donnée la gravité du sujet, je pensais que c'était Justine (en charge des articles psychologie, diplômée en psychologie si je me souviens bien) qui l'avait écrit. Je n'ai aucun problème avec le fait qu'un article ou des articles sur les relations abusives soi(en)t écrit(s) par quelqu'un d'autre, quelqu'un qui ne serait pas diplômé en psychologie ; mais dans ce cas-là, il faudrait être plus précis sur les intentions de l'article. Témoignage : j'ai été victime d'une relation abusive. Ou Témoignage : j'ai été la personne abusive de mon couple. Ou Lettre ouverte / conseils à mon amie dans une relation abusive... Tu vois ce que je veux dire @Mymy ? Et si tu voulais effectivement mettre un peu de tout ça, je pense qu'il y avait tout de même moyen de trouver un titre plus approprié (Relation abusive : les signaux qui devraient vous faire fuir). Ce ne sont que des exemples à l'arrache hein :fleur:. Toi-même, au détour d'une phrase, tu as une formulation qui aurait été un meilleur point de départ :) :
    .
    Et si on est nombreuses à dire que l'article est maladroit dans son association entre relation abusive et infidélité, c'est à cause de phrases comme ça :
    Ça revient à dire que, du moins l'espace de ton article, être abusif = mentir, contourner, supplier, justifier, minimiser ; et qu'être abusé signifie être trompé. Du coup, il aurait fallu soit élargir le sujet, soit changer le titre, car "La relation abusive : comment la reconnaître et la combattre ?", c'est vraiment tout un programme qui n'est pas respecté dans l'article. La partie "reconnaître" du contrat est respectée, grâce aux phrases-types de la personne abusive, OK. Mais "combattre" ? Je vois pas...

    -
    En théorie oui bien sûr, il y a des gens qui ne SAVENT pas qu'ils/elles méritent mieux ; mais dans ce cas là ce n'est pas leur dire qui va leur en faire prendre conscience. Je pense que c'est ce que veut dire @Lapiluz , du moins c'est comme ça que je l'interprète. La plupart des gens qui ne pensent pas mériter mieux sont ceux-là mêmes qui disent aux autres qu'ils méritent mieux. Ils connaissent la théorie, mais sont incapables de se l'appliquer ; d'où mon approbation vis-à-vis des propos de Lapiluz.

    - Enfin, je me permets de préciser qu'une ou deux phrases manquent de clarté :erf: :
    Qui a envie et manque de courage ? L'auteure ? La victime ? Pourquoi il n'y a pas de "de" entre "éloigner" et "quelqu'un" ? C'est un mélange entre "éloigner quelqu'un" et "s'éloigner de quelqu'un" ? La réponse D ?

    Enfin, petite coquille :
    Il faut mettre "même" au singulier, puisque tu as choisi d'utiliser un "vous" singulier (=> "votre tête" et pas "vos têtes").

    Je dis ça en toute bienveillance Mymy ; j'aime beaucoup ce que tu fais, je voulais juste apporter un éclairage sur le pourquoi du comment on est déçues par l'articles. Mais si d'autres déçues ne sont pas d'accord pour autant, n'hésitez pas à me le dire :).
     
    Daredevil., Lily Lou, naelia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. Sylwanin

    Sylwanin
    Expand Collapse

    Bon, c'est vrai que l'article est très centré sur l'infidélité. Mais comme c'est dit au tout début "Dans un couple, en amitié, au boulot et même dans la famille, les relations d’apparence saine peuvent parfois prendre un mauvais tournant" alors on peut dire que c'est mon cas. Le problème c'est que je vois mal comment réussir à faire sortir de ma vie, à l'âge de 18 ans, une personne qui a tant compté et qui, il faut se l'avouer, compte encore énormément dans ma vie : ma mère. Je l'aime mais je ne peux plus supporter la façon dont elle me traite. Et je ne sais absolument pas comment je pourrais sortir de cette relation qui correspond à la définition d'une relation abusive ...
     
Chargement...