La vérité des Noëls familiaux - Chroniques de l\'Intranquillité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Ophelie, le 24 décembre 2012.

  1. Ophelie

    Ophelie
    Expand Collapse
    Monarchiste au crépuscule

  2. Opalyne

    Opalyne
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Je dois avoir une famille idéale alors ? Parce chaque repas de famille noël ou un autre d'ailleurs (en général on en organise un tous les étés et le 1er novembre) sont une vraie fête, pas d’engueulades ou de tensions, pas de non-dis non plus, ça reste toujours très chaleureux, très franc, moi c'est un vrai moment de bonheur où je sais que je vais regretter de voir arriver la fin de la réunion familiale. Du coup j'avoue ne pas comprendre tout ces "guides de survie", mais qui sait j'en aurait peut-être besoin un jour dans ma future belle-famille ? :P
     
  3. Nyn F.

    Nyn F.
    Expand Collapse

    « Et toi tu deviens quoi ? Toujours célibataire et toujours étudiante à vingt-quatre ans telle une vermine sociale ? »

    Mon dieu, mais c'est ma vie ! :d
     
  4. Perlin Pinpin

    Perlin Pinpin
    Expand Collapse

    OhMonDieu j'ai eu l'impression de revivre tous mes Noëls précédents, et les prochains aussi, avec cet article. C'est tellement ça. Tellement vrai. Et tellement bien de préparer Noël, de décorer, de prévoir tel ou tel plat en imaginant retrouver sa famille. Et puis vivre le repas de Noël et en sortir vannée et épuisée par les cris, les tontons à la grosse voix qui parlent fort, les enfants qui hurlent, mais aussi par l'agacement face aux débats sensibles pendant lesquels on se retient de ne pas retourner toute la table. Et on recommence chaque année. C'est bien qu'on aime quand même ces moments, non ? :)
     
Chargement...