La vie avec un chien et ses petits éléments marquants

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 26 août 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    ChoOkette a BigUpé ce message
  2. Greeen

    Greeen
    Expand Collapse
    My body, my mind, my rules.

    Moi ma fifille elle est géniale. Elle sent quasiment jamais -sauf quand elle est mouillée ou qu'elle a trop chaud- mais sinon, elle est toute douce, trop craquante, gourmande, râleuse... C'est une personnalité forte mais tellement, tellement adorable ! J'adore cette petite boule :3 (enfin grande)
     
    ChoOkette et Corbok ont BigUpé.
  3. Camoune45

    Camoune45
    Expand Collapse

    J'ai toujours eu des chiens dans ma famille et je ne me vois pas sans animal dans la vie! D'ailleurs, quand j'ai quitté la maison, c'est une des choses qui m'a manqué : ne pas voir sa boule de poil m'accueillir quand je rentrais! Alors j'ai attendu d'avoir une situation correcte et j'ai adopté une femelle bouledogue francais! Elle fait honneur a sa race : elle rote, elle pete, elle ronfle et elle fait des bruits de mini T-rex, des fois c'est flippant mais c'est la chienne la plus adorable du monde!
     
    Chess Fenrir, Faye Valentine et ChoOkette ont BigUpé ce message.
  4. Amarantine

    Amarantine
    Expand Collapse
    You never own me again

    Moi j'ai une boule de poils envers et contre tout.
    je m'explique.
    J'ai toujours eu des chiens chez moi, jusque mon adolescence, et pour moi c'était clair et net: mes enfants auront un chien.
    Sauf que je vis avec mon chéri qui déteste les animaux (les chats, il supporte de toute façon, mes poilues étaient là avant lui), et en particulier les chiens.
    Et puis une fois, on avait ma toute petite soeur chez nous en vacances, j'étais enceinte de 8 mois, et on a décidé de faire un ptit tour au salon du chiot. Surtout parce que mon homme sait à quel point j'adore les chiens. Il s'est dit que d'en voir un peu me comblerait et que j'arrêterais de le bassiner avec ça.

    Arrivés à la fin de l'expo, j'ai caressé pleins de chiens, mais avec la ferme et délicate attention de ne pas en prendre un , connaissant l'aversion du père de mon futur enfant.

    Et puis...
    un chien tout poilu et tout blanc "m'accoste" et me lèche la main. je relève la tête et dans les bras de l'éleveur, une petite boule de poils toute blanche. Mon coeur fait un gros boum. Je lui demande si je peux prendre le chiot, il accepte. le chiot se blottit dans mes bras, sur mon bidon bien rond et soupire d'aise. je fonds complètement.
    je me rappelerais toujours du regard de mon homme quand il a vu que j'avais ce chiot dans mes bras. Un mélange d'effroi, de désarroi, de colère aussi, de dépit: il a compris de suite que je ne partirais pas sans ce chiot et qu'il était foutu ...
    En dernier recours, pour me sauver, je demande si c'est un mâle ou une femelle. je ne l'aurai pas pris si c'était un mâle. Et non. C'est Daisy, une petite chienne. C'est un coton de tuléar. Elle grandira, mais pas trop, les femelles étant plus petites que les mâles.
    Mon chéri essaye de me convaincre de ne pas la prendre. Je crois qu'il a eu peur que je perdes les eaux vu le caprice que je lui faisais. Elle sentait trop bon, elle se lovait trop bien contre moi. Un coup de foudre réciproque j'ai l'impression.

    Elle est arrivée dans nos vies, et devinez quoi?
    Mon homme, quand il rentre du boulot, la première chose qu'il fait n'est pas de me dire bonjour. Mais de dire bonjour à Daisy. VICTOIRE !!!

    Mes deux premiers s'intéressent pas aux chiens, ils préfèrent les chats. Mais ma dernière (handicapée)... une grosse histoire d'amour entre elle et la chienne. Quand elle était bébé, elle faisait des apnées du sommeil. Je retrouvais tous les matins Daisy au pied de son lit parapluie, comme si elle la surveillait.
    Ma fille, ses jouets, elle s'en fichait. mais son moteur à elle, c'était et c'est toujours ma chienne. elle s'est retournée la première fois non pas pour attraper un jouet, mais pour s'approcher de Daisy. Idem pour la marche. Son premier éclat de rire, elle l'a eu non pas parce que je faisais le pitre, mais parce que Daisy quand elle saute, tous ses poils bougent de façon ridicule.
    Daisy va avoir 7 ans début septembre. La pire bêtise qu'elle est faite est d'avoir mangé un petit bout de table basse quand elle faisait ses dents.

    Elle est d'une patience extrême avec les enfants, avec les chats. je pensais même pas que j'allais aimer d'un amour fou un chien.

    (le seul truc relou, ce sont ses poils. c'est une race à poils longs, et j'ai énormément de mal à lui éviter les noeuds. du coup je lui fais une coupe à la westie)
     
    Chess Fenrir, Faye Valentine, ChoOkette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Elanewgh

    Elanewgh
    Expand Collapse

    Moi quand j'étais petite j'avais peur des chiens XD Je me rappelle avoir croisé un bobtail et avoir laissé mon vélo en plein milieu de la rue pour courir chez moi. ^^;
    Et un jour, mes parents ont gardé le chien de mon cousin (Yorkshire) pendant un mois... deux mois... trois mois... il ne le récupérait pas donc on a fini par le garder.
    Depuis mes parents ont toujours eu des chiens, mais uniquement des yorkshires (mon père n'aimait pas les chiens à l'origine, maintenant il est fana des yorkshire mais il veut pas d'autre race XD)

    Quand je me suis installée seule, je me suis rendue compte que c'est vachement triste un appart sans chien, personne pour m'aduler quand je rentre chez moi ><
    Du coup j'ai pris un toutou l'année dernière ^^

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Chess Fenrir, MementoMori, Lilou la licorne et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. TheGreenDee

    TheGreenDee
    Expand Collapse

    Ahlala ! Les toutous !
    Dans ma famille, on a toujours eu un chien. Depuis que je suis nées en fait (j'ai une photo de moi bébé, sur le lit avec le toutou à mes pieds). Les moments de bonheurs sont innombrables et les moments de tristesse parfois aussi, surtout quand ils doivent nous quitter. J'ai été très marqué par le décès de ma rouquine de cocker, il y a qqes années (en fait pas loin de 10 ans quand j'y pense O_o). Mes parents l'avaient adoptée tout bébé quand j'était au collège et mon père venait souvent avec elle pour me récupérer après les cours (moments de joie intense !). Quand j'ai quitté le cocon familial, elle m'a énormément manqué et chaque fois que je retournait chez moi, j'avais droit à cette fête dont les chiens ont le secret :) Le jour où mon père m'a appelé pour me dire qu'elle était morte, j'vous laisse imaginer dans quel état j'ai raccroché le téléphone. Et ce fut pire quand je suis allé chez mes parents qqes jours après...quand j'ai ouvert la porte.... et rien.
    Par la suite, pendant une coloc, nous avons un chat, puis deux, et c'était pas mal cool. Je ne compare pas avec les chiens car le rapport n'est vraiment pas le même. Les chats sont très affectueux mais aussi très indépendant, mais globalement, j'ai bien aimé m'occuper de ces ptits matoux :)
    Et puis vint Monsieur le chéri et son envie d'avoir un chien. Au début je ne voulais pas trop....pas parce que je ne voulait pas m'attacher a cette boule de poils et revivre la perte de ce dernier, mais je sais pas, j'était pas hyper chaude :/
    Et puis après les vacances d'été de l'an dernier, on a commencé à regarder les annonces, les sites d'éleveur de chiens toussa.... jusqu'à que l'on tombe sur une association qui recueille des chiens/chiots abandonnés ou maltraité en Espagne. Alors oui, yen au aussi en France vous me direz, ya la SPA et tout mais je ne saurai vous dire pourquoi cette assos là nous à touché. On a appris que les chiens avaient vraiment la vie dure là bas et que les maltraitances vont bon train sans que personnes ne sourcillent. Et c'est là qu'on a vu sa bouille. Une ptite podenco/galgo (qui est en vrai une croisée pincher/galgo-on-sait-pas-trop-en-fait), un chiot d'à peine 3 mois, trouvé dans un puits. Qqes temps plus tard elle est arrivée en France et un an après (je passe les détails de l’éducation qui fut assez chaotique) je pense que c'est une chienne heureuse. En tout cas elle nous rends heureuse :)
     
    Faye Valentine et ChoOkette ont BigUpé.
  7. ChoOkette

    ChoOkette
    Expand Collapse
    [IMG]https://media.giphy.com/media/Wy1SVQl9plAPe/giphy.gif[/IMG]

    Ton article est super @Sophie Riche ! Mes parents ont adopté un yorkshire quand j'avais 7 ans, et c'est tout pareil !
    Je me souviens que la première nuit qu'il a passé à la maison, déjà qu'on avait eu du mal à nous coucher, on a été réveillés en pleine nuit : assis dans l'entrée, où on avait placé le panier du chiot, mon grand frère (11 ans à l'époque) était assis, pleurant de fatigue , le chiot sur les genoux,"il veut pas dormir !"

    Mon chien a aujourd'hui 17 ans, il a parkinson et un souffle au coeur, mais c'est comme s'il avait 10 ans de moins quand je rentre (ou qu'il va manger), qu'il saute partout (enfin qu'il essaie, vu son arthrose), qu'il pète un fusible en courant dans la maison à toute vitesse. Le plus drôle, c'est quand on le lave et que je lui coupe ses poils trop longs, ça le rajeunit de ouf et ensuite il fonce à toute vitesse dans la maison en se frottant à tout : le canapé, son panier, nos chaussures....
    On a grandit ensemble, il nous a bien fait rire, et il fait aussi partie entière de la famille <3
    Vu son âge avancé et ses problèmes de santé, chaque fois que je rentre chez mes parents je le couvre de tendresse, je le papouille.. J'ai tellement peur de ne pas le retrouver la prochaine fois :sad:
     
    Faye Valentine et Sophie Riche ont BigUpé.
  8. ChoOkette

    ChoOkette
    Expand Collapse
    [IMG]https://media.giphy.com/media/Wy1SVQl9plAPe/giphy.gif[/IMG]

    Elle est trop pipou ta chienne sur ta photo de profil <3

    Tous vos témoignages sont hyper touchants <3
     
  9. Tenshi-san

    Tenshi-san
    Expand Collapse
    Eeveelution !

    J'ai toujours vécu avec des chats, j'ai toujours été fascinée par les chats et je ne voyait pas l'intérêt d'avoir un chien.
    Jusqu’à ce que mon père adopte notre gentil Fargo, il y a trois ans. C'était un grand bébé labrador qui dormais à la SPA et qui est tombé amoureux de mon papa. Sont repartis main dans la patte, et depuis, c'est l'amour fou chaque jour.
    Je n'ai pas d'exemple type à donner, mais je me rends compte que je pourrais difficilement vivre sans un chien aussi gentil que mon pépère. Il est adorable, remue la queue dès qu'on le regarde, nous fait ses yeux de chien battu pour avoir un petit bout de surimi ou un fond de pâtes, pousse nos jambes pour passer, pose sa tête pleine de bavouille sur le carrelage propre, couine, grogne et s'exprime sans jamais aboyer... Le jour prochain où je déménagerai dans mon chez-moi, il va beaucoup me manquer.

    Comme quoi, on peut vénérer les chats et ne pas pouvoir se passer d'un chien. :cretin:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #9 Tenshi-san, 26 août 2015
    Dernière édition: 13 avril 2016
    ChoOkette a BigUpé ce message
  10. Kaindaty

    Kaindaty
    Expand Collapse
    On the road again !

    Tu sais que tu ne peux pas concevoir ta vie sans chien quand tu es dans ces cas de figures là : http://www.demotivateur.fr/article-...oir-un-chien-plutot-qu-un-bebe-non-mais--3207

    Dans la même trame que l'article voici mon histoire et celle de mes deux chiennes :

    Tout d'abord il y a Orca, c'est simple mon plus loin souvenir que j'ai c'est avec elle !! Mes parents ont toujours voulu avoir un chien, et plus particulièrement un husky; donc dès qu'ils eurent acheté un terrain et que la maison en construction fut habitable mon père débarqua avec un petit chiot husky aux yeux bleu ciel de deux mois qu'une connaissance lui avait donné gratuitement car elle est croisé husky sibérien&malamute et qu'à l'époque les husky tout blanc étaient refusés aux courses de traineaux car trop difficile de discerner si ils étaient croisés avec du loup. Bref le souvenir en question c'est moi bien petite, soit 2 ou 3 ans vu que j'avais cet âge quand on a eu Orca, jouant avec ce chiot dans le carton avec lequel elle était venue. J'adore cette chienne même si elle a de nombreux défauts : pas très câline, les câlins c'est quand elle veut sinon elle te snob quand t'essaie de l'embrasser, chienne dominante elle se bât avec TOUS les autres chiens (ce qui nous a causé moults soucis) et chasseuse impulsive qui essayait de tuer quasiment tous les chats qu'on avait essayé d'intégrer dans le foyer (en même temps pourquoi ces cons font "fuuuut" à une bébette 5 fois plus grosse avec de grosses dents -.-'). J'adore Orca car j'ai toujours était stupéfaite par son intelligence (enfant je croyais que tous les chiens étaient aussi intelligent ou que c'était une spécificité chez les huskies, mais non), par exemple elle savait ouvrir les portes toute seule, sans la dresser elle avait compris que quand ma mère passe la serpillère elle ne doit pas rentrer par les portes/fenêtres grandes ouvertes et j'en passe, elle est aussi super sportive et surtout je savais qu'au moindre soucis elle me protégerait (un jour pour rigoler mon frère s'est battu avec un ami dans le jardin et Orca les voyant a attaqué l'ami en question, il n'a pas était blessé;).) J'ai passé une superbe enfance avec cette chienne et je suis sûre que la personne que je suis aujourd'hui doit grandement au fait d'avoir grandi avec elle. Ce mois ci Orca nous a quitté à l'âge de 17 ans.

    Lorsque Orca eu 10 ans, et que moi j'étais alors une ados dont tout n'aller pas rose dans la vie, avec ma famille on décida de prendre un second chien, Daika, un chiot husky sibérien de 2 mois que nous avions acheté cette fois. J'en fus vite venu à dire que c'est mon chien, mon bébé, car déjà chez nous on la surnommé "le caniche" car elle me suivait partout où j'aller, or chez nous un couloir mène aux chambres et à la salle de bain et chez nous les chiens n'avaient pas le droit de pénétrer dans ce couloir, du coup elle se couchait au bout et si je m'étais trop de temps à revenir elle pleurait. Je fus choquée un temps par les différences entre ma chienne et celle ma mère, la mienne est vraiment pas intelligente (ouvrir une porte? elle connait pas, même si la dite porte est entrouverte elle va pleurer devant jusqu'à ce que je me lève lui ouvrir), on avait fait exprès de demander à l'éleveur un chien pas du tout dominant, du coup je me suis retrouvais avec une grosse peureuse qui fait sa big boss seulement avec les chiens plus petits que elle, et puis c'est une grosse feignaaaaaaasse ! Bon sauf pour les balades, elle peut promener des heures pas de soucis, par contre quand il s'agit de sauter pour monter dans la voiture .... Bref, l'ultime aspect qui fait que j'a-dore cette chienne c'est que quand je l'ai eu elle fut un soutien morale inconditionnelle, bien meilleure qu'un spy (j'ai jamais essayé mais je vous assure que si vous avez un chien qui vous aime à ce point il n'y a pas besoin), elle vous écoute autant que vous voulez gratuitement et vous fait même des câlins réconfortants ;)
     
    #10 Kaindaty, 26 août 2015
    Dernière édition: 21 octobre 2015
    Wink Dowo a BigUpé ce message
  11. Titpuce

    Titpuce
    Expand Collapse

    J'ai un chien depuis le mois de mars :) Il est né le 1 janvier, un pote nous l'a donné au mois de mars, il avait alors 2 mois et quelques jours. C'est un border collie croisé avec un husky. Il a bien grandi depuis ! Avoir un chien c'est que du bonheur :) Avec mon copain on a passé pas mal de temps à l'éduquer et les résultats sont là, il a très vite été propre, il est sage, on peut l'emmener partout avec nous sans problème :) Et surtout il adore les câlins.

    Avoir un chien c'est vraiment cool, j'en avais jamais eu jusque cette année et je ne pourrais plus concevoir la vie sans mon chien :)
    J'ai un chat aussi, il n'est pas de cet avis mais bon, il a les câlins aussi :)

    Ya des photos de mon chien sur mon compte Instagram, lien dans la signature
     
    Wink Dowo, Narcissa et ChoOkette ont BigUpé ce message.
  12. LaubeD

    LaubeD
    Expand Collapse

    J'ai eu un golden retriever pendant 13 ans et franchement je n'ai jamais vu de chien aussi doux, patient (on pouvait "l'embêter" autant qu'on voulait il ne réagissait pas, même si on lui écrasait la patte ou la queue par inadvertance, il nous regardait avec ses yeux tout tristes mais ne se retournait pas et ne couinait pas), et qui adore les câlins. Je sais que les golden retrievers sont souvent recommandés aux familles qui ont des enfants assez jeunes. Après je ne sais pas si c'était une question de caractère du mien ou si c'est vraiment spécifique à la race mais quand ils vous aiment c'est pour de bon. Si je m'asseyais sur le banc à côté de lui il forçait le passage pour que je mette mon bras autour de lui, même en plein été avec 40 degrés il était collant. Bon je m'en plains pas, c'était génial d'avoir un chien aussi attaché à sa famille.
     
    Wink Dowo et ChoOkette ont BigUpé.
Chargement...