La violence éducative, cette fausse bonne idée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Chloé P., le 15 avril 2016.

  1. Chloé P.

    Chloé P.
    Expand Collapse
    Ancienne rédactrice sur la rubrique Devenir Adulte

  2. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Je me permets de coller mon vieux message qui date du dernier article sur le sujet, parce que comme la majorité des articles sur la violence éducative de la presse, on ne donne pas les alternatives, ce qui laisse les parents concernés finissant le texte par un "et je fais quoi alors, c'est quoi ta solution ?" :rolleyes:

     
    Priestess of Mars, Nebullulaby, MoniMa et 32 autres ont BigUpé ce message.
  3. ericna catangels

    ericna catangels
    Expand Collapse

    A titre personnel, je n'aime pas spécialement ce genre de sujets parce que je trouve assez difficile d'avoir un avis tranché: je comprend parfaitement qu'on est envie d'éduquer ses enfants avec des alternatives à la fameuse fessée ou la gifle (que là je ne cautionne pas), bien éduquer sans avoir besoin de les frapper. Mais personnellement, la fessée à fait partie de mon éducation en étant très,très exceptionnelle (allez,à tout casser j'ai dû m'en prendre...cinq? Dans toute mon enfance), réservée à des bêtises énormes ou dangereuses. Bizarrement,après, je n'ai plus jamais refait ces bêtises qui m'avaient valus cette punition. Parce qu'après la fessée venait le dialogue, pourquoi ce que j'avais fait c'était mal, on me laissait pas juste avec ça.
    La question de l'éducation est un combat que je trouve très bien, très intelligent mais aussi terriblement épineux. Rien ne justifie la maltraitance,rien ne justifie qu'on frappe un enfant parce qu'on à "passer une mauvaise journée" mais, et là je parle par expérience, il y a des enfants sur qui le dialogue est quasiment mission impossible, ou les menaces et les punitions (non corporelles donc) n'ont pas plus d'effet qu'un petit coup de brise. Est-ce que la solution est donc la violence éducative? Je ne sais pas. Sincèrement. Que proposez alors? Je ne sais pas non plus.
    Comme vous l'aurez compris, j'ai un avis très mitigé entre mon expérience personnelle et la volonté qu'on manifeste d'éduquer mieux et autrement. A voir donc...
     
    titetoile, Casspinosaure, PingouinMasqué et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. ClémentineLaChouette

    ClémentineLaChouette
    Expand Collapse

    @ericna catangels Comme tu le dis, après la fessée venait le dialogue. Est ce que ce n'est pas donc le dialogue qui te permettait de comprendre pourquoi tu ne devais pas faire telle ou telle bêtise, plutôt que la peur de te prendre de nouveau une fessée?

    Edit: Pour ma part, je suis d'accord avec le fait qu'il faut faire une éducation sans violence. Mais je sais que pour l'instant, j'en serais incapable si j'avais des enfants :/ Je gère trop peu ma colère, et je frappe facilement (oui comme les enfants, oui ça craint, j'essaie d'en prendre conscience et de faire des efforts)
     
    Lilou la licorne, Marie Requin, EdocSil et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    @TheMadTink Ouais 'fin des gamins comme ça il y en a plein France aussi. De mon côté j'ai que des témoignages de gamins suédois bien élevés : les témoignages ne sont jamais fiables pour juger une situation globale.
    D'autant plus que certaines choses sont culturelles, comme le fait de s'occuper d'enfants qui ne sont pas les nôtres (il y a une majorité de pays où c'est en fait la norme : c'est à la société entière de veiller sur les enfants, et c'est pour ça qu'on voit plein de gamins jouer dans la rue tranquilles sans la présence de leurs parents dans de nombreux pays, parce que les voisins et les adultes présents dans la rue prennent le relais).
    On a aussi peut-être oublié comment est sensé être un enfant, à force de les "dresser"... (Je veux dire par là qu'un enfant qui bouge, qui crie, qui ne comprends pas les règles, qui pleure... Bah c'est normal. On ne peut pas punir un enfant pour son immaturité émotionnelle normale, il faut l'accompagner du mieux qu'on peut le temps qu'il grandisse et trouver des solutions adaptées (un enfant qui bouge beaucoup le fait parce qu'il en a besoin: permettez lui des temps où il peut se dépenser à fond afin d'être plus calme ensuite, ou permettez lui d'occuper ses mains pendant qu'il travaille, plutôt que le brider en permanence))

    Par contre je suis d'accord, un enfant - et un adolescent - a besoin d'un cadre et de limites, on sait que l'absence de celles-ci à des conséquences sur leur santé mentale. Mais il faut que ces limites soient expliquées et justifiées (on interdit pas à un enfant de parler à table si les adultes ont le droit, ça ne peut pas faire sens, on interdit pas à un adolescent d'être vulgaire si parle comme ça soit même) et qu'on garde à l'esprit qu'il va essayer de les tester, ce qui est aussi normal.
    En clair : patience, bienveillance, et fermeté :)
     
    #5 Lunafey, 15 avril 2016
    Dernière édition: 15 avril 2016
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    @TheMadTink regarde la fin de mon message, j'ai rajouté des choses après l'avoir posté ;)
     
  7. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Je pense que la punition, de plus si elle est corporelle, n'est pas une éducation, on peut très bien montrer son mécontentement à un enfant, on peut aussi lui expliquer en quoi ce n'est pas bien et lui montrer le bon exemple. Le but n'étant pas de "tout permettre" à son enfant, loin de là, mais plutôt que de le punir sans qu'il puisse comprendre, pourquoi ne pas l'accompagner en douceur sur le bon chemin, pourquoi ne pas stimuler sa réflexion ?

    Est-ce que les enfants étaient vraiment plus sage "avant" c'est à dire quand l'instituteur avait le droit de tirer les oreilles et de frapper sur les doigts et qu'il était courant dans une famille française de posséder un martinet ? :erf: C'est ce que beaucoup de personnes avec un esprit "traditionnel" pensent, que la peur de l'adulte était "une bonne chose" :goth:. A l'inverse, je trouve qu'on donne beaucoup trop d'importance des fois aux enfants, je suis parfois estomaquée lorsqu'on discute entre adulte et qu'un enfant nous coupe la parole pour nous parler de sa life :goth:, et tous les adultes le regarde faire son petit show alors qu'on était entrain de parler :stare:. Qu'un enfant s'exprime je ne suis pas contre, mais qu'il coupe la parole pour le faire, c'est quand même vachement impoli, même à tout âge c'est très impoli de faire ça. Je trouve que pas mal d'enfant de 6-7 ans peuvent se montrer très insolents et violents avec les autres (enfants ou adultes), j'ai déjà vu un gamin frapper un autre en lui disant "ta gueule je te baise fils de pute" :goth:, franchement celui-là j'avoue que j'avais envie de le gifler tellement ses paroles étaient horribles... Mais les enfants ont besoin d'exemple, pas de punition à base de gifle... Et si ce petit *:stressed::mad:* était violent comme cela et connaissait des mots pareils, est-ce que c'est possible qu'il reproduise le comportement d'un de ses parents ?
     
    Muwglyk, Uryuu, Iris Chase et 15 autres ont BigUpé ce message.
  8. Koh

    Koh
    Expand Collapse

    Comme beaucoup de mad' je suis mitigée la dessus, j'ai eu des fessés et des gifles, la douches froides aussi. Mais maintenant je sais que je suis contre la gifle et la douche froide qui sont de vrai petits traumatises. Mais la fessés (je considère fessé même une tape sur la fesse ), je pense pas que ce soit inefficace et dangereux pour l'enfant. Ce qui l'est, c'est de faire l'acte mais sans avoir prévenus et dis avant ce qui n'allait pas. La fessé je la vois un peux comme la dernière limite, justement ce qui empêche l'enfant de franchir la limite. On prévient avant l'enfant qu'il faut qu'il arrête, et si il dépasse la limite: fessé. (je crois que je suis pas clair ).
    Un enfant, ca ne comprend pas la notion de limite jusqu'à a un certains âge, jusque la lui parler et lui faire des longs discours ne sert a rien (un enfant de 8 mois on lui fais pas de long discours, quand il fait une bétise ou dit la bétise et tape sur la main. )

    Donc perso' la fessé je vois pas ou est le problème jusqu'à 6-7 ans. La il y a d'autres solutions que j'ai moi même experimenté: les lignes ahah. La je peux vous assurer que c'est plus effiace qu'une fessée, parce que ca dure plus loongtemps et ca t'empeche d'aller jouer dehors tant qu'elles sont pas finis ! parce que même 30 lignes a 7 ans ca te prend un max de temps !:rire:
     
    Amanda0 a BigUpé ce message
  9. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Un enfant de 8 mois ne fait pas de bêtise, il explore, il découvre, il expérimente. Et à mon sens rien ne mérite qu'on le tape pour ça. On peut lui dire "stop / non", retenir son geste, lui retirer un objet interdit (fragile, dangereux, précieux pour nous, etc) mais taper sur la main n'aura que pour effet de lui faire mal et peur. On peut aussi sécuriser sa maison et rendre inaccessible certaines choses pour éviter d'avoir toujours à dire non au petit. Ce n'est pas compliqué, ce n'est pas en faire un enfant roi, c'est juste le laisse découvrir la vie sans avoir besoin de lui apprendre que la vie c'est le plus grand est le plus fort et donc il peut te taper (mais après lui dire que non il ne faut pas taper quand lui même rendra les coups).

    Et pas besoin de long discours : par exemple, le four c'est dangereux. Je dis "stop, le four est chaud. C'est dangereux, recule". Fermement. Et je répète et / ou la retiens si nécessaire. Et c'est tout. A chaque fois bien sûr mais c'est normal de devoir répéter.
    Je crois prête des intentions aux enfants qu'ils n'ont pas
     
    #9 Marie Obrigada, 15 avril 2016
    Dernière édition: 15 avril 2016
    Lilou la licorne, Jidia Seddicia, Clivia et 24 autres ont BigUpé ce message.
  10. Koh

    Koh
    Expand Collapse

    @Marie Obrigada comment tu pose la limite a ne pas franchir dans ce cas, si tu t'arrête au stop/non ? Sachant qu'ils tentent toujours de dépasser ca. Il faut bien poser une limite qu'ils n'auront pas envie de franchir (sachant que la notion de bien et de mal et les sentiments qui vont avec ne viennent que bien plus tard ).
    Sécurisé la maison ok, mais je ne vais pas arracher toute ma déco juste parce qu'un enfant doit pouvoir découvrir tout. J'ai pas envie de tapisser mes murs de feuille pour qu'ils puissent expérimenter le dessin tout seul. (j'exagère ici, mais c'est pour bien montrer qu'on ne peut pas tout modifier pour eux non plus, il doit y avoir des limites )
     
  11. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    @Koh Je suis un peu choquée par ce que tu dis, je ne crois pas que tu réalises à quel point un enfant de 8 mois est petit, et j'espère vraiment que c'est ça. On commence tout juste à marcher à cette âge là, on est maladroit, mais un enfant de 8 mois ne va pas faire de bêtise, c'est encore un bébé !
     
    Clivia, Marie Requin, Aamu. et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Je ne suis pas pour la gifle ni la fessée à vif sur la peau des fesses mais à travers le pantalon ça fait un peu peur mais c'est pas non plus l'horreur (tout dépend de la force avec laquelle c'est envoyé).
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Ilùvatar, Kaus Australis et Koh ont BigUpé ce message.
Chargement...