L'acte de manger : quand, comment, pourquoi ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 20 novembre 2012.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Princess Disease

    Princess Disease
    Expand Collapse
    Robert le camionneur

    Sinon pour répondre à la question : tout le temps, beaucoup, parce que c'est trop bien :cretin:
     
  3. miss-fifounette

    miss-fifounette
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Pour moi, c'est un problème. Je veux dire par là que j'ai un souci avec la nourriture depuis plus de 10 ans.Je ne mange pas pour me nourrir comme flashforward mais pour compenser un problème (angoisse, stress, ...). Du coup, j'ai toujours eu le même souci : quand je vais bien, je mange très peu et quand ça ne va pas, il n'y a que la nourriture qui me réconforte (et évidemment pas des bâtonnets de céléri...). Inutile de vous dire que j'enchaîne plus les périodes de moins bien que de bien. J'ai essayé de remplacer ça par autre chose (sport, boulot, ...) mais rien à faire! J'ai l'impression que je passe ma vie à alterner les phases de boulimie et d'anorexie en fait. Je vois le repas comme un moment de récompense et de réconfort après un effort ou un moment difficile. Et quand je n'ai pas l'impression d'avoir eu de gros moments de stress, de tristesse, de doutes je ne ressens pas ce besoin. Voilà ça n'apporte peut-être pas grand chose de raconter ma vie mais ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule.
    Quand à l'étude, elle prouve une chose : on peut manger pour le plaisir (France, Italie) et rester en meilleure santé que d'autres qui mangent pour la diététique (aux USA par exemple). ça donne de l'espoir :-)
     
  4. o-mirage

    o-mirage
    Expand Collapse

    J'avoue que les résultats ne m'ont pas trop surprise non plus ^^

    En revanche, personnellement, (contrairement a ce que dit l'étude d'ailleurs) c'est le petit déjeuné mon préféré! <3
    Que je me lève a n'importe quelle heure de la journée (8h ou midi), je mange un petit déjeuné :d (et je préfère le prendre seule, parce que le matin... dure l'humeur! Ouais, midi, c'est quand meme le matin si je viens de me reveiller ^^ )

    Aussi... ça m'a fait sourire de voir que les USA c'est "diététique" quand on voit que c'est le pays où le taux d'obésité est le plus élevé... Meme si on commence à les rattraper!

    J'ai eu quelques années aussi ce problème, courage =)
     
  5. Charuru

    Charuru
    Expand Collapse
    A une dinde rôtie

    Comme d'autres les résultats ne m'ont pas trop étonnée mais j'ai trouvé ça intéressant. Ca aurait été cool d'avoir des comparaisons avec des pays plus éloignés de nos cultures occidentales mais bon on fera avec.

    o-mirage je pense que diététique n'est pas à prendre dans le sens originel mais plutôt dans le sens où ils mangent pour se nourir et non pour le plaisir, le partage, etc.
     
  6. Bonesfree

    Bonesfree
    Expand Collapse
    I <3 zombies

    Pour moi manger c'est une corvée, je déteste me poser et arrêter de bosser pour ça. Je n'apprécie pas trop et comme je ne veux pas manger de trucs gras, je me contente juste de manger le plus sain possible.
    Cuisiner me saoule aussi :/
     
  7. Irma Bud

    Irma Bud
    Expand Collapse
    Mrs Punchline Holmes

    MANGERRRRRRRRRRRR :free: :free:
     
  8. QueenMab

    QueenMab
    Expand Collapse
    May the Fluff be wiz you

    Super intéressant comme sujet :) (en plus, essayant de sortir de troubles de l'alimentation, c'est quelque chose que j'ai déjà potassé)

    Personnellement, si j'ai eu une relation assez compliquée à la nourriture (tendances boulimiques aggravées par des régimes yo-yo), maintenant entre nous ça se passe plutôt bien :)

    J'essaie au maximum d'écouter mon corps au moment de manger, même si c'est pas toujours facile : des fois y a pas ce que j'aimerais manger, des fois je mange alors que j'ai pas faim, des fois je grignote, des fois je mange sans désir de manger....pis des fois c'est juste pas le moment d'essayer de manger "comme il faut", donc je me stresse pas là dessus et j'attends d'avoir moins de trucs à régler pour ça. J'essaie néanmoins de garder un minimum de structure, avec, par exemple, environs 4h entre chaque repas (comme ça je suis sûr que mon estomac sera vide)

    L'aspect convivialité, c'est clair que c'est important : je déteste me faire la cuisine pour moi et manger totalement seule, donc soit je mange toujours la même chose soit je met des trucs au hasard dans mon assiette (j'avoue, si je m'écoutais je mangerais tout le temps dehors, parce que c'est juste *tellement* meilleur) J'aime bien manger au RU à midi, non seulement c'est pas cher mais en plus je sais que j'aurais de la diversité.

    Mais dans l'ensemble, dans ma relation à la bouffe, l'impératif c'est de ne pas se prendre la tête dessus, parce que je me suis justement beaucoup stressée sur la question. Et toujours, de s'écouter ^^

    Je sais plus si j'en avais déjà parlé ici, mais voici quelques ressources plutôt sympas :

    Livres :

    - "Mangez en paix" de Gérard Apfeldorfer
    - "Conditionnés pour trop manger" de Brian Wansink

    Et sinon, le blog "The fat nutritionnist" (en anglais), qui est vraiment très très bien :)
     
  9. MaîtreYoda

    MaîtreYoda
    Expand Collapse

    Je rejoins l'avis des autres filles, l'article ne me surprend guère ! Après, faut dire que parler de bouffe c'est quelque chose que je pratique depuis looongtemps avec mes potes :v: Manger à une place très importante dans ma vie, c'est pour moi un lien social très fort, et c'est vrai que ce sentiment est partagé dans toute ma famille. On est tous des dalleux et toutes les occasions sont bonnes pour faire bonne chère :XD: :nomnom: ! Et bizarement, faire la cuisine c'est pas trop mon truc.. Enfin si depuis peu je cuisine de plus en plus, mais seulement quand c'est pour des amis (pour partager comme le souligne l'article), quand je suis seule je vais plus avoir tendance à me réfugier sur l'option micro-onde.
    Enfin bref, ce commentaire ne sert strictement à rien, mais je ne peux pas m'empêcher d'intervenir quand quelqu'un parle de nourriture hihi ! Bref juste un cri du coeur pour dire que J'AIME MANGER !:banana: :rotate:
     
  10. Kasunda

    Kasunda
    Expand Collapse
    Le genre, cay le mal

    Il faut aussi voir ou ont ete realisees les enquetes aux US. Tu vas a NYC, je peux te dire que ca depasse largement le terme de dietetique, tellement ils sont a fond dessus.
    De meme que l'obesite reflete tres souvent une classe sociale.

    Sinon, pour en revenir a l'article... Je fais partie des "je mange parce qu'il le faut mais dieu que ca me fait chier". Je n'aime pas manger, ca me gonfle. Je deteste les repas qui s'eternisent et n'en finissent pas (genre Noel, repas de famille, sauvez-moi). Si mon estomac ne se rappelle pas a moi, j'oublie carrement de manger. Et comme en plus j'ai un appetit d'oiseau, si je commence a manger, je vais passer la journee a avoir faim, ce qui va royalement me gonfler.

    J'ai jamais compris ce que les francais avaient avec la nourriture.
    (Et serieux, 2:20 par jour ? :oo: Sont fous)
     
  11. James_

    James_
    Expand Collapse
    Ad Libertatem.

    L'article est vraiment intéressant c'est sûr après il ne me surprend pas spécialement plus. Chez moi le repas a toujours été un moment de la journée où ma mère a voulu rassembler ses troupes on va dire. Même encore maintenant que j'ai 23 ans et mon frère 25, vivant les deux encore à la maison le souper (diner) est un moment de partage entre nous. Chacun s'attèle a une tâche on raconte nos journées et bon chez moi on mange a la suisse le soir c'est à dire 18-19h !

    Sinon je dois avouer que j'ai un certain lien avec la nourriture elle me permet de faire un lien avec mes amis quand j'ai gouté un plat ca me fait plaisir de le partager avec les gens que j'aime (et de recevoir des eloges cela va de soi haha) mais oui et bon je suis également le genre de filles qui se réfugient dans la bouffe dès que ca ne va pas. Heureusement pour moi je ne suis pas trop malbouffe j'aime pas McCrade ni le chocolat donc c'est vite vu mais les pots de glace et paquet de chips sont une sainte horreur pour ma santé !

    Après je pense que pour le test concernant les USA je pencherais plutot sur la situation géographie car si on prend les endroits plus latino cela rentre dans le même cadre que nous où pour eux c'est un moment de partage tandis que NYC ou LA je pense que c'est plutot toute une conception face a la bouffe. Ce n'est même plus du diététique je pense mais plus une sorte de combat continuel afin d'être toujours plus performant et mieux. Après ce n'est qu'une vision que j'ai mais c'est comme ca que je percois la chose.

    Sinon ... Manger c'est la viiiiie :miam:
     
  12. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    personnellement j'aurais besoin de sortir de cette pratique alimentaire de 3 repas par jours :/ mon estomac a l'air de s'être plus ou moins atrophié ces dernières années et j'ai énormément de mal à manger plein de choses d'un coup, pour que je puisse manger autant que j'en ai envie il faudrait que je divise mes 3 repas en au moins 5 repas plus légers réparti dans la journée :/
    mais j'ai l'impression que c'est presque mal vu de sortir des 3 repas/jours en tout cas ma famille ne me comprend pas et crois que je me prive alors que c'est vraiment que je ne peux pas manger un gros repas d'un coup :sad: grosses tensions pendant les repas je suis obligée de manger la plupart du temps de mon coté ..
     
Chargement...