L'affaire Harvey Weinstein, vers la fin de l'impunité des agresseurs sexuels ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 11 octobre 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Nanaelim

    Nanaelim
    Expand Collapse
    Je suis un Bernard-L'Hermite du Flux!

    Article très intéressant!
    Par contre est-ce qu'il est possible de désactiver la lecture automatique de la vidéo/enregistrement dans l'article? Ça peut être assez dérangeant à écouter pour certaines personnes. Merci :)
     
    Manea, Kounette, Timey Wimey Geeky et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. PetiteMénade

    PetiteMénade
    Expand Collapse
    Sans culotte et sans scrupule.

    "Pendant des décennies, des femmes se sont serré les coudes pour ne pas se retrouver seules aux prises avec Harvey Weinstein."
    On dirait le début du film des Suffragettes ... Siècle après siècle et rien ne change :sad:
     
    Pau La a BigUpé ce message
  4. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Mon passe-temps favori: installer des systèmes d'exploitation.

    Je l'ai toujours dit.:vieux:
     
    Chess Fenrir, Pau La et PetiteMénade ont BigUpé ce message.
  5. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Ah merde ça se lançait pas tout seul chez moi, je vais voir !

    EDIT : grâce au talent de @leiluspocus le souci est réglé :fleur:
     
    #5 Mymy, 11 octobre 2017
    Dernière édition: 11 octobre 2017
    MissMouette, PetiteMénade et L0utrage ont BigUpé ce message.
  6. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    Ce que je comprends pas c'est que tous le monde savait. Elles se soutenaient ok. Mais si juste UNE femme agressée l'avait ouverte, aurait porté plainte, d'autres n'auraient pas eu à subir ça. C'était un secret connu de tous le monde mais ce n'était normal.
     
    Denderah a BigUpé ce message
  7. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    C'est difficile de porter plainte contre des hommes aussi puissants: souvent ça peut coûter une carrière et en plus ne rien donner. Honnêtement, cette histoire est complètement dingue, mais ce monde est dingue en ce moment.
     
    PetiteMénade, Manea, Nebullulaby et 13 autres ont BigUpé ce message.
  8. Penny Winkeul

    Penny Winkeul
    Expand Collapse
    Je joue en solo.

    @Lilas DUPONT Parler ne suffit pas pour que l'agresseur soit puni et/ou arrêté. Il faut encore être cru.e, écouté.e, que l'enquête ne soit pas bloquée, qu'il y ait un jugement, que ce jugement soit favorable à la victime... il faut la force de tenir tête aux gens qui accuseront la victime de mentir pour l'argent ("elle veut son pognon au lieu de bosser pour le gagner"), voire de mentir tout court et être capable de résister à des réactions affreusement violentes ("t'avais qu'à te défendre", "tu l'as revu, c'est que tu étais d'accord") et prendre le risque de n'avoir plus de boulot.

    Bref, pour punir un agresseur, dénoncer ne suffit pas. Cela revient au contraire à se mettre en danger soi-même.
     
    AprilMayJune, PetiteMénade, Delah et 19 autres ont BigUpé ce message.
  9. LoveSalander

    LoveSalander
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai regardé le tv journal hier, ils ont parlé de cette affaire mais il y a un truc qui m'a fait tiquer, c'est qu'ils ont en parlé en utilisant le conditionnel. "Des femmes auraient été victimes d'agression..." Mais c'est pas : "elles n'auraient pas été agressée/violée", elles l'ont été. ! C'est comme s'ils avaient des doutes quant à la sincérité des propos de toutes ces femmes. Ce n'est même pas une façon de s'exprimer qui est propres aux journalistes puisque dans d'autres affaires criminelles, ils parlent bien des faits en affirmant qu'ils se sont passés. Même s'il n'y a pas, à ma connaissance, de preuves matérielles de ces agressions, ça ne justifie pas le fait de remettre en question les témoignages de ces femmes, c'est vraiment irrespectueux je trouve.
    Finalement on en revient toujours au même point, les femmes ne sont jamais prises au sérieux quand elles disent avoir été victimes d'agression ou de viol. Et après on s'étonne que presque aucune femme n'ose sortir de son silence ?
    Mais c'est parce qu'au fond on sait bien qu'elles l'ont quand même un peu cherché hein. :annoyed:
     
    AprilMayJune, PetiteMénade, Manea et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Jenjirah

    Jenjirah
    Expand Collapse

    @LoveSalander Ses crimes n'ont pas été encore confirmés.
    Si tu commences à affirmer les crimes des gens avant leurs procès. C'est de la diffamation.
    Même si tout semble affirmer qu'il est coupable. Il ne l'est pas encore aux yeux de la loi.
    Imagine si on accuse une personne de ce genre de crimes et qu'au final on se rend compte qu'il est innocent.

    Le fait que les femmes dans cette affaire, ne sortent pas de leurs silence n'est pas pour le traitement qu'elles ont.
    Le mec en face est juste un gros poids lourds qui était capable de ruiner ta carrière.
    C'est simplement user de son influence pour parvenir à des fins dégoutante.
    Il été si important que même face à des célébrités connue. Il était capable de n'avoir aucun soucis.

    Ce qui me chagrine le plus c'est le silence de la bien-pensance Hollywoodienne.
    Qui n'ont pas hésité un seul instant à accuser Trump de plusieurs vices (Je ne leur donne pas tord) mais qui pour la plupart, ne disent rien voir font en sorte d'étouffer ce genre d'affaires.

    Des actrices comme Paltrow par exemple n'était pas assez solide mais si les accusations contre des types comme Affleck, Damon ou Crowe sont vrais.
    Les mecs avaient autant d'influence qu'un gars comme W . Ils ont juste sauvés leur pote
     
    Donoma, Gabelote, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Leo_

    Leo_
    Expand Collapse

    @LoveSalander Le conditionnel est un traitement appliqué normalement par les journalistes tant qu'une personne n'a pas été jugée > c'est la présomption d'innocence qu'on a en France (une personne n'est pas considérée comme coupable tant que sa culpabilité n'a pas été prouvée), ce qui diffère avec les États-Unis d'ailleurs si je me souviens bien (une personne est considérée coupable d'office, et doit prouver son innocence).
    Même si je suis d'accord que dans ce cas, le nombre de voix qui s'élèvent contre lui + les récits que chacune fait suffisent pour moi à prouver sa culpabilité.
    Et je suis BIEN CONTENTE qu'il y ait des conséquences à ses actes anormaux et dégueulasses.
     
    Pau La, Penny Winkeul et narvali14 ont BigUpé ce message.
  12. LoveSalander

    LoveSalander
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je comprends cette présomption d’innocence. Après je trouve que dans ce cas-ci ce n'est pas vraiment approprié, et je ne vois pas de quelles autres preuves ils ont besoin car je ne pense pas qu'ils auront de l'ADN pour appuyer les dires des victimes. A part la parole des victimes et des enregistrement audio/vidéo je ne pense pas qu'ils auront plus de preuves, à part l'authentification des enregistrements. La parole des femmes est toujours remise en cause et je trouve cela blessant.
    Comme je l'ai dit, je comprends leur position (aux journalistes), mais ça m'a quand même fait tiquer. Surtout qu'il me semble que, quand il y a des preuves contre des criminels mais qu'ils n'ont pas encore été jugé, les journalistes en parlent malgré tout comme étant coupable. J'ai un peu de mal à m'exprimer je crois :ninja: mais c'est un ressenti personnel et je trouve pénible que les victimes d'actes aussi affreux, soient toujours aussi peu écoutée. Parce qu'au delà du traitement médiatique, c'est bien le fond du problème et la raison qui fait que tant de victimes n'ont pas osé dire quoique ce soit : parce que personne ne les croit.
     
    PetiteMénade, Shadowsofthenight, Manea et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...