L'art du "small talk" (conversation creuse)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Maia Mazaurette, le 18 juillet 2011.

  1. Maia Mazaurette

    Maia Mazaurette
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

  2. Aqueuse

    Aqueuse
    Expand Collapse
    est décaféinée

    et moi qui rêvait d'un article véritablement dédié à l'art du small talk : ou comment participer à une discussion creuse....
     
  3. Akela

    Akela
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Huh?!
    Je sais pas, si je suis dans une situation où il est socialement délicat de ne rien dire (coincée dans l'ascenseur avec une grosse légume de la boîte, une soirée où t'es allée pour faire plaisir à une amie mais en fait tu n'apprécies pas grand monde), c'est clair que je me réfugie dans les banalités. Mon interlocuteur aussi. Personne n'est dupe, mais que voulez-vous, entre hypocrisie et diplomatie la frontière est mince hein ?
    :cretin:
     
  4. Alpha Crucis

    Alpha Crucis
    Expand Collapse
    La Théorie.

    Exactement pareil ! Ça aurait été drôle...
     
  5. Meaouw

    Meaouw
    Expand Collapse

    Hahaha ma grande spécialité c'est m'incruster creusement dans des débats qui n'avancent pas avec des phrases toutes faites. "oui enfin il y a débat et débat", "on ne peut pas faire de généralités", "de toute façon quand on voit comment ça évolue en ce moment", "je ne pense pas que tu puisses dire ça sans nuancer", etc. Tout le monde a l'impression que tu fais avancer le schmilblick alors que t'avances strictement AUCUN argument, ça me fait mourir de rire :yawn::yawn::yawn:
     
  6. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Erf en même temps j'ai déjà pratiqué la vraie conversation dans les transports en commun (que ce soit sur le cul ou sur des trucs plus profonds) etça ne met pas franchement à l'aise de parler de trucs perso ou juste un peu sale devant au minimum une petite dizaine d'inconnus
    Du coup je n'ai aucune honte à pratiquer le small talk :)
     
  7. leina-2

    leina-2
    Expand Collapse
    Mélange instable Guest

    Je n'aime pas parler pour ne rien dire, je préfère encore passer pour une grosse blasée, mais les banalités j'ai vraiment horreur de ça.. Et même avec les gens que je connais d'ailleurs, je préfère le silence aux conversations creuses.. Par contre, j'adoooore écouter les conversations des autres passagers, genre hier, un mec qui parlait à sa copine : " alors je lui ai dis mais mec, c'est de la pédophilie ça! il me dit non, mais je peux pas m'en empecher, je bande tout le temps ! alors je lui dis qu'il a un problème. et donc il a été voir un médecin, et en fait il est accro au sexe ! ( regards génés des passagers, ET de sa copine ).. tu vois en fait il pourrait faire l'amour 24/24, c'est un ouf, il fantasme sur tout le monde ! du coup la il a un rendez vous pour une opération au laser, non parce que il prenait des pillules pour calmer ses envies, mais ça lui faisait pas d'effet... ". Le plus drôle, c'est que le mec se rendait absolument pas compte que tout le monde écoutait sa conversation, c'était génial ^^
     
  8. Irideae

    Irideae
    Expand Collapse

    En ce moment je travaille dans un Discount pour l'été et je fais surtout de la caisse, alors des banalités, j'en entends tous les jours. Mais la semaine dernière, une mémé rigolote me racontais comment elle se levait la nuit pour manger des petits suisses :lol: Ca m'a changé des "Ah la la, les jeunes aujourd'hui ma pauv' dame!" et autres "Quel temps mon pauv' monsieur, quel temps!" Bref, c'était toujours du bavardage, mais au moins c'était marrant ^^
     
  9. Irideae

    Irideae
    Expand Collapse

    C'est drôle que tu parles d'Heidegger parce que lui-même critique le bavardage dans Etre et Temps en avançant l'idée, entre autres, que ça a tendance à faire oublier la possibilité d'autres types de communications, plus centrés sur l'exprimé et moins sur la forme. Alors que ce que tu dis à la fin de ton com, c'est justement ce qu'on peut lui reprocher: finalement, le bavardage n'est-il pas ce qui ouvre vers des paroles plus profondes?

    C'était la minute philo
    ^^
     
  10. miss_caro

    miss_caro
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Je suis une experte en conversation creuse dans le métro car franchement tout se sait. Ou bien, je parle de sujets très perso mais en faisant des métaphores/comparaisons. Je vais parler de mon boulot en disant que je travaille sur une recette de cuisine mais il y a trop d'ail alors que moi, tout ce que je veux c'est du piment et du miel tout en même temps! (je travaille dans une boîte hyper connue donc tout se sait on va dire...). Et ce qui est marrant, c'est de voir les autres voyageurs qui écoutent et qui captent très bien que je parle en me basant sur des comparaisons/métaphores, et qui essaient de deviner de quoi je parle en réalité, je pense.

    Mais c'est vrai on va pas raconter notre vie la plus intime au premier passant. Alors on reste sur des banalités. D'ailleurs, c'est en parlant de banalité que se créent les premiers contacts, les premières rencontres. C'est rare d'arriver à un premier rencard en disant "désolée du retard je savais pas quelle robe mettre et encore moins quel vernis pouvait être assorti avec et patati et patata", c'est tellement plus simple de dire "désolée du retard, c'est la faute du métro. T'as remarqué les merdes qu'il y a sur la ligne 13? D'ailleurs tu prends quel train toi?"

    Je pense que les small talk sont les bases des premières conversations, premières rencontres. Il faut savoir rebondir dessus!
     
  11. super-flue

    super-flue
    Expand Collapse
    C'est systématiquement débile, mais c'est toujours inattendu

    J'essaie toujours d'incruster un truc plus rigolo dans les small talk,
    quand je vois les gens autour de nous esquisser un sourire j'ai l'impression d'avoir fait ma BA du jour :)

    Je pense que d'avoir des conversations creuses, ça entretien le dialogue, et quand on a un truc important à dire après, bah on y arrive mieux...

    Par contre l'autre jour je lisais le livre rouge des préceptes de Mao et une vieille dame m'a dit en sortant "vous n'avez pas honte?" ... ... ... :knockout: J'ai toujours pas trop compris.
     
  12. Tomboy

    Tomboy
    Expand Collapse
    Besoin de rien. Envie de seske.


    Une communiste que j'ai vue, ma bonne dame! Ils envahissent encore le métro! Une rouge, oui da!
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. lamisspauliine
    Réponses :
    1
    Affichages:
    858
  2. nina17
    Réponses :
    2
    Affichages:
    1073
  3. super-euca
    Réponses :
    5
    Affichages:
    460
  4. creamm
    Réponses :
    2
    Affichages:
    366
  5. fleurdesaison
    Réponses :
    40
    Affichages:
    11299