L'auto-stop et moi, de la trouille au YOLO

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 16 juin 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Tiger

    Tiger
    Expand Collapse

    J'ai seulement fait du stop pour des cas désespérés : quand y'avait grève de train et bus et qu'on était livré à nous-même dans l'arrière pays niçois, et récemment pendant les orages, quand y'a eu un tel déluge qu'il était impossible de se déplacer à pied correctement, et que j'avais raté le bus pour aller à un entretien d'embauche.

    Au final grâce au stop je suis arrivé à temps à mon rendez-vous, et j'ai même eu le poste ! :d
     
    Ursinae a BigUpé ce message
  3. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

    J'ai fait du stop une seule fois dans ma vie... Bon, j'habitais sur une île, je ne risquais pas d'être embarquée pour un goulag quelconque au fin fond de la Russie mais bon... J'avais 16 ans, j'avais pris 2 bus qui allaient dans la mauvaise direction, il fallait que j'arrive chez Lui (mon futur copain) pour lui faire la surprise... Quand je suis finalement arrivée près du bon quartier j'ai fini par faire du stop, autant pour demander ma route que pour qu'on me rapproche. La première à s'arrêter a été une vieille mamie qui transportait des ananas. Elle m'a déposé carrément devant chez mon ami pour que j'évite les mauvaises rencontres. Alors à part un fessier abîmé (les ananas ça pique) ça s'est super bien passé et j'ai fait une (belle?) surprise à mon (futur) n'amoureux.

    Je crois par contre que je n'oserai pas en faire seule en Europe, j'aurais un peu trop peur des mauvaises rencontres. Avec un mec ou une copine plus débrouillarde que moi, à voir. Si on est pas pressé(e)s.
     
  4. Lieve

    Lieve
    Expand Collapse

    Eh ben Marseille-Lyon la nuit pour une première fois toute seule, fallait oser!

    Je fais régulièrement du stop sur des courtes ou longues distances mais ma limite c'est la nuit qui commence à tomber, ça me stresserait trop.

    @Nana.Nkv Pour l'aspect financier moi je le vois plutôt comme: la personne aurait fait de toutes façons le trajet donc que je sois en plus dans la voiture ne change rien. D'ailleurs je prends souvent des gens en stop et j'aime bien, surtout quand je suis toute seule j'ai l'impression de "rentabiliser" mon trajet.
     
  5. Gressinni

    Gressinni
    Expand Collapse

    Je ne remercierai jamais assez la dame adorable qui m'a prise en stop, la première fois que j'en faisais, et qui a fait un gros détour quand elle a appris quand j'allais à un enterrement, alors qu'elle était pressée :tears:
     
  6. -soowl

    -soowl
    Expand Collapse
    Dancing in the rain.

    Je suis une auto-stoppeuse occasionelle ! Parcontre mon entourage me repete tellement à longueur de temps que c'est dangereux , que je suis trop naive etc que ça me décourage un peu... Mais j'aime plutôt bien , j'y ai parfois fait de chouettes rencontres !
    Mais clairement ça restera occasionel pour moi , parce que pour peu qu'il ai des contraintes horaires , ça devient très très compliqué. Et je peste et j'envie mon frère , stoppeur régulier qui n'a jamais peur de se faire embarquer par un pervers quelconque ( sexisme , bonjour! )
     
  7. Nek0

    Nek0
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    J'ai dû faire du stop une fois toute seule pour rentrer de mon BAC de français, je faisais pas ma fière!
    Mais au final c'était sympa et avec une amie on en a fais assez régulièrement jusqu'à qu'on est notre permis et notre voiture!

    Mais c'est sympa et maintenant je prend moi aussi des auto-stoppeur!
     
  8. Lucie27

    Lucie27
    Expand Collapse
    Montreuse d'ours

    Mon premier voyage, à 18 ans, a été permis par les bus régionaux à 1€ et par l'autostop !

    Par la suite j'en ai fait pas mal dans ma région (autour de Montpellier) et ça se passe plutôt bien, on rencontre des gens adorables comme des originaux un peu décalés, c'est chouette.
    J'ai aussi expérimenté la chose en Belgique et au Portugal et j'ai vécu la bande d'arrêt d'urgence, en février, dans le brouillard belge : PAS FUN. J'ai préféré marcher jusqu'au bled suivant que rester immobile à attendre la mort, et j'ai pris le train.
    Je ne comprend pas pourquoi les gens font ça, c'est complètement inconscient. C'est la seule expérience négative que j'aie eue.

    Si on est attentif et prudent, le stop n'est pas un mauvais moyen de se déplacer.
    Par exemple, je ne mets jamais de pancarte et je demande toujours "où allez vous ?" avant de donner ma destination. Comme ça, si la personne ne m'inspire pas confiance et que je ne veux pas monter avec elle, je peux dire "ce n'est pas ma route".
     
  9. marysoffdachain

    marysoffdachain
    Expand Collapse

    J'ai jamais fais de stop, et j'applaudis toutes celles et ceux qui ont le courage de le faire !
    Par contre j'ai déjà pris des auto-stoppeuses un soir. Etant dans ma ville, j'ai fais un super détour de 40min pour les déposer, mais elles m'ont fait trop de peine ! Je pense que je retenterai l'expérience, on a bien discuté c'était cool :jv:
     
  10. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    J'en ai jamais fait. Le seul truc que j'ai fait c'est toquer à la vitre des gens au feu rouge devant mon arrêt de bus pour qu'ils me déposent quand la RATP faisait grève.

    Je pense que j'essayerai toujours d'éviter parce qu'il y a une grosse part d'aléatoire (on est pas sur d'arriver avant la nuit) et que le côté "technique" de savoir est-ce qu'on passe plutôt par là ou là pour avoir plus de chances d'arriver je ne le maitrise pas.

    Mais bon je sais que c'est possible et jouable, qu'on peut aller au bout du monde pour 3 fois rien si on a le temps et le gout de l'aventure! Je le tenterai ptet un de ces quatres.

    J'ai déjà pris des autostoppeur, et là je pense qu'à un seul, un ptit vieux qui s'est retrouvé sans ses papiers ni rien et qui pouvait plus rentrer chez lui. Il faisait le sud - la Normandie et devait le faire en un jour max car il bossait le lendemain !
     
  11. Jujumi

    Jujumi
    Expand Collapse
    Du rhum, des hommes et d'la bière non de dieu ! Un accordéon ! ...

    Habitante d'un petit village, j'y suis bien obligé. Il y 3 bus par jour et me lever à 4 heure pour le prendre n'est pas vraiment une option. Donc en règle générale je fais du stop. Je suis jeune, je suis une fille et je connais les risques. C'est pour ça que je garde toujours contact avec quelqu'un pas sms.
    Souvent, les personnes qui me prennent, s'étonnent de mon jeune âge et me conseille de faire très attention.

    Un de mes meilleurs souvenir de stop s'est passé il y à quelques mois avec un de mes amis. Nous avions bu toute la nuit jusqu'à plus soif  :boire:et étions complètement claqués (et surtout bien bourré :rotate:), bien sûr il n'y avais plus de bus, et nos poches étaient complètement vides. Marcher jusqu'à chez lui nous semblais une très mauvaise option étant donné notre état d'ébriété. Nous venions à peine de prendre la décision de lever notre pouce qu'un automobiliste s’arrêtait. On s'est littéralement jeté sur sa voiture et il nous a reconduis chez nous. Le pauvre, nous essayions de tenir une discussion mais je ne pense pas que cela avais beaucoup de sens.:icon_4laugh:
     
  12. Elopona

    Elopona
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Les deux seules fois ou j'ai fait du stop, c'était avec mon copain en Suisse. La première fois on avait prévu de prendre le bus pour aller à la gare à 10-15 minutes de voiture, et comme par hasard il était supprimé ce jour là! Le temps passe, on marche le plus vite possible mais on désespère d'avoir notre train, le seul de la journée...
    On lève le pouce et vim, première voiture qui s'arrête! Mais la dame ne va pas vers la gare, dommage. On continue, oh un taxi! Malgré le fait qu'il soit déjà occupé, la passagère et le chauffeur nous on pris et déposé à la gare, gratis! Alors qu'on leur a fait faire un détour, trop gentil...

    La deuxième fois en Suisse toujours, on était à Saint Léonard, un train toutes les demi heures pour repartir. Ah mais oui c'est férié donc toutes les heures seulement! On décide de tenter le stop à nouveau, et première voiture qui s'arrête encore. Un gentil monsieur âgé qui ne va pas du tout ou on va mais comme c'est qu'à 5 km ça le gêne pas. Super gentil!

    Mais j'avoue que seule je n'aurais jamais osé, en France ou ailleurs!
     
Chargement...