L'avortement et la contraception au cœur d'une discussion avec quatre jeunes filles sénégalaises

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 9 avril 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    #1 Esther, 9 avril 2018
    Dernière édition par un modérateur: 9 avril 2018
    Loulalilou et Roppongi ont BigUpé.
    ----- Publicité -----
  2. Roppongi

    Roppongi
    Expand Collapse
    Le retour de la mouillette

    Whaou @Esther, quel article poignant :tears:

    Est-ce que tu as eu par la suite l'occasion de discuter de ces mêmes sujets avec des jeunes femmes plus urbaines ?
    Si tu peux nous donner quelques ressources démographiques sur le pourcentage de grossesses adolescentes, le nombre moyen d'enfants par femme, ce serait top !
     
    Alguiliguili, Songi songi, Loulalilou et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Asylis

    Asylis
    Expand Collapse

    Connaissant bien le Sénégal pour y avoir vécu, ces discussions avec les jeunes filles et ce "retour du conservatisme" me désespèrent... Cela fait 20 ans que le Sénégal est en train de faire marche arrière sur la voie du progrès, et ce n'est pas prêt de s'arrêter.
    Toutefois, la pilule du lendemain est en vente libre en pharmacie et certaines marques de pilule contraceptive ne sont vraiment pas chères. Encore faut-il pouvoir aller chez la gynéco, dont le prix moyen de la consultation doit tourner autour de 60 euros, une fortune donc.
    Et concernant l'avortement, il est interdit dans quasiment la moitié des pays africains.
     
    Andreea-64, Pawline, BulleColoree et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Fleur d'oranger*

    Fleur d'oranger*
    Expand Collapse

    Article très intéressant !!
     
    Esther a BigUpé ce message
  5. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    Salut @Roppongi ! Oui, j'ai pu en discuter. D'autres articles viennent sur le sujet même s'ils ne seront pas forcément sous cette forme là qui éclaireront un peu cet aspect des choses en principe !
    Quand aux statistiques c'est dur d'en trouver des récentes et fiables car le sujet est hyper tabou, mais pour te donner une idée, dans son enquête l'UNFPA dit que "1971 grossesses ont été recensées au cours de ces trois dernières années scolaires (2010-2011, 2012-2013, 2013-2014). Il s’agit de grossesses qui concernent l’intervalle d’âge entre 13 ans et 19 ans".
     
    zazouyeah, Loulalilou et Roppongi ont BigUpé ce message.
  6. NanaCoubo

    NanaCoubo
    Expand Collapse
    Freedom You've gotta give for what you take Merci George <3 !

    C'est fou comment les gens qui interprètent à leur sauce la religion peuvent donner une mauvaise image de la religion. Parfois, il suffit juste que la famille disent "parce que c'est comme ça" du coup, ben les autres suivront comme des moutons. C'est même pas une question de religion, mais une question de mentalité et d'éducation.
    A lire les commentaires de ces jeunes filles, ça fait mal au cœur de penser qu'elles se retrouvent "piégée" dans les dires de leurs familles et surtout par peur de ce que les gens penseront :sad:
     
  7. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    Merci pour cet article, c'était très intéressant et ça n'a pas dû être facile de mener ces interviews!
    @NanaCoubo
    En l'occurrence la plupart des religions (les grands monothéismes notamment) sont officiellement contre l'avortement, dans leurs textes et surtout dans leurs églises/institutions. Donc c'est quand les gens prennent de la distance avec les positions des responsables religieux (et accessoirement qu'il y a une vraie séparation entre l'Eglise et l'État) que les choses progressent.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #7 Loulalilou, 10 avril 2018
    Dernière édition: 10 avril 2018
    Andreea-64, MarieFreckles, Songi songi et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. NanaCoubo

    NanaCoubo
    Expand Collapse
    Freedom You've gotta give for what you take Merci George <3 !

    @Loulalilou Je sais tout ça, ce que je voulais dire, c'est que avant d'être de telle religion, on est avant tout des êtres humains. Beaucoup l'oublie malheureusement.
     
  9. Roppongi

    Roppongi
    Expand Collapse
    Le retour de la mouillette

    @Esther @Mymy on dirait qu'il y a un petit bug sur le nouvel article sur C'est la vie, les commentaires ne sont pas accessibles :hesite:
     
  10. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    C'est réparé !
     
    Roppongi a BigUpé ce message
  11. djina

    djina
    Expand Collapse
    une grande rêveuse dans un monde de brutes

    Moi même qui suis d’origine malienne , vivant en France et de culture musulmane je comprends trop bien ces jeunes femmes, la sexualité féminine appartient à la communauté et non à soi-même, il y'a toujours le dogme religieux mixé à la culture patriarcale qui veut qu'une femme soit vierge au mariage sinon elle est vue comme une femme aux mœurs légères pour pas dire putain, il y'a le "quand dira t-on" de toute la famille qui pèse sur nos épaules, la famille d'ici mais aussi du bled. L'honneur de la famille repose sur la femme, avoir un enfant hors mariage est la pire des choses qui puisse se passer, on est montré du doigt, on se sent coupable, on a honte du regard que les autres peuvent porter sur nos parents.
    Au sujet de la religion, tant que la religion consistera à répéter bêtement des prières en arabe sans que les " fidèles" y comprennent le sens, les esprits les plus faibles seront manipulables, ils croiront tout ce qui se dit car c'est considérés comme paroles saintes. Je me suis toujours posée la question au sujet des gens de mon entourage " Pourquoi prier dans une langue qui n'est pas la sienne? Pourquoi ne pas prier en français? en wolof? en bambara que sais-je dans sa langue maternelle. L’Église catholique est bien passée du latin à la langue romane non? La réponse que j'obtiens c'est que prier en arabe, la langue de la vérité Ok traduire c'est trahir, c'est s’écarter un peu de la version originale mais c'est toujours mieux que de réciter bêtement 5 fois par jours des mots qui ne font aucunement sens dans la tête des gens.
     
    LadyOscar, Aoki, zazouyeah et 3 autres ont BigUpé ce message.