L'avortement et la peur d'une grossesses non-désirée vus en BD par Mlle Karensac

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 7 septembre 2015.

  1. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    J'ai fait deux tests de grossesse dans ma vie, pas dus à un oubli de pilule mais suite à des cauchemars angoissants, avec pleurs et boule au ventre au réveil... C'était le seul moyen de ma rassurer même si je me sentais bête sur le coup.

    Ce strip me touche beaucoup, si je devais avorter (ce que je n'espère pas) ce serait pour des raisons similaires à celle du personnage. En tout cas ça rassure un peu de voir qu'on est pas seule à se torturer l'esprit avec ça parfois :rolleyes:
     
    Jamesie, madmoiselleV, MilanKey et 8 autres ont BigUpé ce message.
  2. Mlle Esculape

    Mlle Esculape
    Expand Collapse
    Fais semblant ! [...] Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

    Ça exprime très bien la peur d'être enceinte...
    Je ressens la même chose à chaque fois que mes règles tardent à arriver. Ça me fait toujours plaisir de voir des gens qui parlent du non désir d'enfant, je me sens moins seule.
    Et la semaine de réflexion avant d'avorter n'est plus obligatoire maintenant, si ? Où j'ai mal compris quelque chose. Je me souviens en avoir parlé avec des amies, qui ont une réaction que je n'ai toujours pas compris sur le coup :
    "Attends mais c'est horrible, on ne peut même plus réfléchir avant de le faire c'est atroce." Moi je suis partie du principe que comme ça, si t'es sûr de pas en vouloir, tu as le droit de choisir de le faire tout de suite, donc je trouvais ça bien. Et moins "Vous êtes SURE hein ? Parce que vous allez regretter." Et je ne pense pas qu'on puisse forcer les gens à avorter non plus ... Si une personne veut réfléchir avant de le faire elle peut, mais si elle a déjà fait son choix elle n'a plus à stresser outre mesure. Après je n'avais pas réussi à donner mon point de vue clairement, elles avaient l'air de trouver ça atroce quand moi je trouvais ça bien, et elles ne sont pas anti-avortement (heureusement), donc peut-être que c'est quelque chose qui m'échappe...
     
    Manea, Hyoid, Siobhàn Salomé et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Liz0o

    Liz0o
    Expand Collapse
    Jon Snow forever <3

    Merci pour ce dessin qui montre la réalité de certaines personnes... Dont je fais partie ! L'IVG n'est pas toujours suivie d'une grave dépression, et ça ne fait pas de nous des mauvaises personnes de ressentir un grand soulagement après l'avoir fait. Ça ne fait pas non plus de nous des personnes inconscientes et sans cœur, au contraire ! Il faut être fort et courageux pour admettre que ce n'est pas le bon moment. Félicitations Mlle Karensac !
     
    Cléo., Manea, Hyoid et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. dyspeptique

    dyspeptique
    Expand Collapse

    @Mlle Esculape la semaine de réflexion obligatoire a en effet été supprimée heureusement.
    Il est vrai par ailleurs, que certaines personnes pensent que si ces sept jours on été supprimés, cela veut dire qu'on est obligé de se décider tout de suite. C'est bien entendu faux, on a toujours le droit de demander un délai de réflexion si on en ressent le besoin et n'importe quelle personne peut décider de changer d'avis jusqu'à la dernière minute.

    J'aime beaucoup cette bande dessinée, parce qu'elle fait bien écho à mon propre vécu. Pour ma part, j'ai avorté. Cela dit, je n'ai pas fait de test en pharmacie parce que j'avais tellement peur d'être enceinte, que je n'osais pas vérifier. Ce sont les nausées matinales, qui m'ont poussées à aller au planning familial, et heureusement, ma grossesse n'était pas trop tardive, j'ai donc eu le choix de la méthode d'avortement. Et je ne regretterai jamais mon choix.
     
    Manea, mordreautravers, Hyoid et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    C'est exactement ça !
    Depuis que je prends la pilule je suis très angoissée par le fait d'être enceinte, à chaque fois mes règles c'est "WAHOU pas enceinte"
     
    ygrid le chat a BigUpé ce message
  6. Blaiize

    Blaiize
    Expand Collapse

    Très très bien décrit. J'ai pris la pilule du lendemain que 1h après le rapport à risque et elle n'a pas fonctionné. Comme l'auteure j'ai pas mal paniqué de rester aussi calme et adulte. Même après l'avortement je n'ai pas été triste, ce qui m'a fait un peu culpabilisé mais bon. En même temps ça m'a permit de voir que je pouvais gérer ma vie, les crises avec sang froid, et que surtout mon entourage est formidable. Mes parents sont remontés dans mon estime d'une façon assez dingue.
    On m'avait dit que ça n'arrivait pas qu'aux autres mais je pensais que c'était une rumeur...
     
    Manea, MilanKey, dyspeptique et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Hotarue

    Hotarue
    Expand Collapse
    I'm not crazy, my reality is just different from yours o/

    Ce strip est juste vrai.. Les rares retards que j'ai eu m'on fait angoissée comme pas permis et le pire c'est quand les hormones font la fête c'est encore pire (montée de lait par exemple)..
     
    Manea, ygrid le chat et dyspeptique ont BigUpé ce message.
  8. Angel_Margo

    Angel_Margo
    Expand Collapse

    Je suis de celles qui ont très mal vécu l'avortement. 20ans, un travail, un appart.. J'avais la possibilité d'accueillir ce bébé, si ce n'est le papa. Je m'étais toujours imaginée bien vivre le truc, je savais que ma décision était prise d'avance si ça m'arrivait, mais une fois sur le fait c'est beaucoup plus compliqué. J'ai eue la chance d'avoir accès à l'avortement médicamenteux, je pense que ça m'a moins traumatisé aussi. J'ai passée des mois compliqués suite à ça. Je dirais que je suis vraiment passée à autre chose au début de l'année. Je suis de celles qui se soignent au tatouage et en janvier mon chéri m'a permis de passer le cap (du coup j'ai une grosse croix d'ankh sur la cuisse avec la phrase "Qu'est ce que ça peut faire de savoir qu'été comme hiver tu vas me manquer").

    J'envie toutes ces filles qui ont vécu avec "facilité" cette situation, et je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse être considéré comme une mauvaise personne pour ça. Tant mieux pour elles!
     
    Manea, Freehug, ygrid le chat et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. Lapinette

    Lapinette
    Expand Collapse
    Goodbye? Oh no please, can we go back to page one and do it all over again?

    J'ai vécu plus ou moins la même chose. J'étais avec mon copain depuis 4 ans, j'avais un grand appart, tous les deux un job pas trop mal. Mais on était (et on ne l'est toujours pas) pas prêts à chambouler notre petit cocon, notre petite vie rien que tous les deux, on est juste trop bien pour l'instant. On veut choisir quand on en aura un, et si on en aura un d'ailleurs.
    Mon cycle était tout chamboulé, parce que mon corps n'acceptait plus trop la pilule que je prenais depuis des années. Un oubli, et hop, enceinte. Mais je ne m'en suis pas rendu compte assez vite, seulement quand j'ai eu de grosses nausées, puis un retard qui devenait vraiment très inquiétant. J'avais du mal à croire que c'était ça. J'ai pleuré plusieurs fois. Je n'en ai pas parlé à grand monde. Mon copain m'a soutenue. Mes parents aussi. Ma mère, secrétaire médicale, a tout fait pour m'aider. J'en ai parlé qu'à quelques amies, elles ont compati, mais on n'en a pas parlé plus, sûrement sonnées.
    Je n'en ai pas encore parlé à mon groupe de couples d'amis proches, un an après. Je n'ai pas honte, mais je ne sens pas la nécessité de ressasser tout ça.
    Je n'ai pas eu à subir le délai de 7 jours, j'étais déjà allée au-delà du délai pour un avortement par médicament, opération obligatoire.
    J'étais perdue à la clinique, dans la salle de réanimation, juste avant l'opération, personne ne s'occupait de moi, j'étais éveillée, entourée de dizaines de personnes endormies, c'était assez glauque. C'est le moment qui m'a le plus stressée. Je le classe juste avant l'attente pour la prise de sang (j'étais seule, horrible), et le moment avant l'opération, quand j'ai dû prendre un médoc pour dilater mon col de l'utérus, c'était tellement douloureux, et mon copain était impuissant à côté, c'était dur. J'ai passé deux journées un peu difficiles, maux de ventre, dans les vaps, un peu à fleur de peau. Et puis c'est passé. Je me suis dit que j'avais pris la bonne décision pour moi, pour mon copain, pour ma vie. Je ne suis pas triste, pas heureuse. Un peu blasée en fait. Je crois que j'aimerais bien oublier tout ça, mais je pense que c'est quand même important d'en parler, donc j'apporte ma pierre à l'édifice quand je le peux.
    Des bisous à toutes les Madz qui ont vécu ou vivent cette situation <3
     
    Manea, mordreautravers, Hyoid et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. loxlady

    loxlady
    Expand Collapse
    Fatiguée de ce monde

    Pour ma part ce strip me parle aussi
    Lorsque j'ai avorté, j'avais à la fois les pieds dans les deux camps. Au fond de moi j'ai bien vécu et pas du tout culpabiliser de l'avoir fait
    Mais je me suis tellement sentie comme une grosse merde tout le long du procéssus d'avortement ... A partir du test fatidique jusqu'à plus d'un an après l'opération j'ai très mal vécu, ou plutôt les autres m'ont fait très mal vivre cela.

    J'ai été seule pendant, mon conjoint de l'époque ne se souciait absolument pas de moi, pensant que je gérais très bien le truc en solo...bien sûr...
    Le personnel médical, surtout le gynéco qui m'a opéré m'a réellement fait me sentir comme une vache dans un troupeau : anonyme, à peine un utérus à fouailler et vider.
    La seule personne qui a été bonne pour moi (oui à ce point) ça a été le monsieur qui m'a fait l'échographie de datation. Merci monsieur d'avoir vu en moi une personne à ce moment là !

    Bref, en dehors de ça, j'ai mit 1 an jour pour jour à m'en remettre psychologiquement et comme @Angel_Margo j'ai sceller cette histoire par un tatouage. Depuis je vais mieux et voit d'une manière plus "positive" ce qui c'est passé.
     
    Hyoid, Castette, Juliettl et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. gorgone37

    gorgone37
    Expand Collapse

    Et oui ça se passe comme ça.. et on ne devrait pas sentir comme ça dans ces cas là... aussi isolée, aussi perdue, aussi seule...surtout à la pharmacie...
    Joli strip !!!
    http://rayonquifrise.canalblog.com/
     
Chargement...