Le crush du lycée : chronique d'un échec annoncé

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 22 février 2013.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

    laïkaa a BigUpé ce message
  2. Zizi LaNounouille

    Zizi LaNounouille
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Aaaaaaah merci pour cet article, je me sens moins seule car moi aussi j'ai eu la maladie d'amûûûûr pour un type qui au mieux se foutait de ma gueule parce que j'étais toute rouge et que je fondais littéralement (des flaques partout!) quand mes copines disait "hey regarde y a ton chéri qui passe" avec leurs grands sourires de traîtresses.

    Oui j'étais psychopathe de l'amour mais aujourd'hui je vais mieux.
     
    Eiden, Shiera S et Kand'x ont BigUpé ce message.
  3. Ginnungagap

    Ginnungagap
    Expand Collapse

    Mon dieu, je viens de perdre 6 ans en quelques minutes de lecture...

    Le mien s'appelait Aymeric, il était beau, il était gothique (rime inside). Et en couple.
    Il ne s'est jamais rien passé (à part que le pauvre malheureux, d'un naturel suuuuper timide, a certainement passé de longues nuits à cauchemarder sur la tarée à cheveux roses qui le poursuivait partout) et maintenant je suis copine avec la fille avec qui il sortait à l'époque et dont j'étais über jalouse.
    Le monde est mal fait parfois.
     
  4. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    Hey le mien aussi se prénominait Benjamin ! Un jour je lui ai dit que je voulais lui parler en privé, il a accepté et... je l'ai giflé.
    Loveuse.
     
    younicorn, Und3rground, Cellindes et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    Hahaha on a toutes été ridicules :P

    Le mien s'appelait Mikel (pas courant) il avait un petit cul de malade et buvait beaucoup de café. Ha et il a déclenché mon amour inconditionnel et éternel pour les Dr. Martens, aussi. J'ai encore les dessins que j'avais faits après l'avoir 1) croisé en ville 2) été presque à côté de lui dans le bus hiiiiiiiiiiiii alors qu'on prenait pas du tout le même normalement, est-ce un signe qu'il me lançait alors hiiiiiii.
    Je vous les mets en PJ, ça se refuse pas x)
     

    Pièces jointes:

    Mariviere, Thedreaming, scissorhands et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. Irma Bud

    Irma Bud
    Expand Collapse
    Mrs Punchline Holmes

    oh moi aussi j'en avais un !! sauf que j'étais au collège, et je suis pratiquement sure d'avoir vraiment été amoureuse de lui par contre ...
    qu'est ce qu'il était beau ! mais bon cela dit je suis très contente d'avoir réussi à l'oublier, enfin !! (mine de rien ça fait pas si longtemps que ça que je ne pense plus à lui 50000 fois par jour)
    et l'année dernière rebelote sauf qu'en beaucoup moins hardcore, même si je le considère toujours comme le plus beau du bahut à 2000000 km devant les autres ... mais les yeux qu'il a aussi putain !! et la boucle d'oreille à la M.Pokora, non quoi, c'est trop facile :tears: :cretin:
     
  7. magjie

    magjie
    Expand Collapse

    Oh mon dieu. Moi aussi c'était ça. Et quand ça a été l'époque des photos de classe et qu'on pouvait toutes les regarder je me souviens que je ne pouvais pas passer devant le tableau ans jeter un petit coup d'oeil sur sa photo. :puppyeyes::bave:
     
  8. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    HAHAHAHA MAIS MERCI @Jack Parker !!!
    J'ai tellement vécu ça avec ma bande de meufs à l'époque du lycée, du genre creepy/insane/teubé !!! (j'en ai honte parfois).

    On donnait des surnoms aux gars trooooop populaires (genre noms de codes, mais jamais discrets vu comme on les matait en gloussant comme des petites dindes)...


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !



    C'était tellement la belle époque.

    (Ne pas citer)
     
    Barbara Gordon et Bleulagon ont BigUpé.
  9. Vilaine

    Vilaine
    Expand Collapse
    Milite pour la mort de l'expression "Paillettes et licornes".

    Moi j'en avais au moins cinq. Par année. Depuis la primaire. :lunette:
     
    Gâteau, Mariviere, Bleulagon et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Ahah mais Jack Parker, étais-tu moi ?

    Le mien était un jeune russe dont le charme slave m'a rendu complètement gaga :yawn:

    Sauf que mes techniques d'approche ont réussi - du moins en partie. On est devenu amis et on a fait pas mal de soirées ensemble sauf qu'à mon grand désespoir il ne s'est jamais rendu compte que j'étais folle de lui :cretin:

    Je me vois encore chronométrer l'arrivée des bus scolaires pour être sûre d'être dans le même que lui. Pathétique !
     
    scissorhands a BigUpé ce message
  11. Tree Hugger

    Tree Hugger
    Expand Collapse
    T'aimer un peu pour vaincre l'automne.

    Je pense qu'on est nombreuses à avoir vécu ce genre de trucs. Ça construit, ça fait peur aussi, ces sentiments super forts et cette violente idéalisation. En tout cas, j'ai bien ri en lisant l'article. :taquin:

    Je suis pas sûre d'avoir été aussi accro à quelqu'un en fait. Enfin j'ai été amoureuse d'une fille en seconde, c'était un peu ça mais en moins pire. Ah si, en première année de fac, j'étais folle d'une inconnue. J'ai fini par faire ma grosse psychopathe, trouver son prénom, son nom, son Facebook, l'ajouter, lui parler, la rencontrer, sortir avec... deux semaines. Elle était parfaite mais c'était une grande lunatique et, enfin bref, au final je me trouvais trop nulle pour elle. Et maintenant, je suis bien contente que ça n'ait pas marché !

    Mais ouais, au lycée, mes copines avaient des crush et moi aussi, et ils/elles avaient tous/tes des surnoms "discrets". Y avait "Pull Vert", et "Mèche Rose" (j'étais en term, elle était en seconde, la seule fois où je lui ai plus ou moins adressé la parole, c'était pour lui vendre le journal du lycée dont elle n'avait RIEN A FOUTRE - comme 98% des gens ah ah). Voilà voilà.
     
    Manth_Bleue a BigUpé ce message
  12. pau'dol

    pau'dol
    Expand Collapse

    et bien moi, mon beau gosse du lycée, sur qui je fantasmais,  à une soirée on s'est embrassé
    ouai, ouai .... !!
    (une amie m'avait poussé sur lui, il c'est retourné et on a dansé ensemble héhéhé mon coeur ne s'en remettait pas )
    puis on est sorti dehors et ...
    il a voulu aller plus loin, le saligot !
    moi qui rêvait d'amour et de romantisme à cette époque
    raté, il voulait juste me baiser !
    haha
    j'ai refusé (bon maintenant ça serai différent parce que... grrrrrrrrr)

    puis un de ses ami m'a dit via MSN "il m'a dit qu'il ne voulait pas sortir avec toi, donc ça sert à rien de tout le temps le regarder"

    et bammmm dans ta gueule !


    (voilà, merci d'avoir lu ma peine, mais je vais mieux haha )
     
    younicorn, Hajar, scissorhands et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...