Le dessin de Nepsie #38 - Les vieux bacheliers

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Ipsie, le 6 juin 2012.

  1. Ipsie

    Ipsie
    Expand Collapse
    Créatrice de gif Blingee de chanteurs morts.

  2. Uni-aaaah-corn

    Uni-aaaah-corn
    Expand Collapse
    Beautiful chaos

    -Baaah c'est bon tu l'aura ton bac!
    -:mur:
    -Mais siiiiii c'est juste une question de coeficient
    -:mur:
    -Bon ok!
     
  3. Billie The Kid

    Billie The Kid
    Expand Collapse
    Sacrebleu!

    Hahaha c'est trop ça! :P

    A chaque fois qu'ils parlent du bac aux infos, je me dis "pff tout ça pour un truc trop facile!"

    En fait, c'est surtout par comparaison, parce que les partiels (en tout cas en droit) c'est une autre paire de manches... :lunette:
     
  4. LiGie

    LiGie
    Expand Collapse
    * You're my end and my beginning *

    Oui enfin, ce n'est pas le nombre d'heures à la semaine qui fait la difficulté hein, qui dit peu de cours dit aussi beaucoup de travail personnel ;)
    Et puis à la fac, y a les partiels, c'est comme avoir deux bacs dans l'année en plus lourd : plus d'épreuves, plus longues et sur des cours pour lesquels tu ne disposes pas de toute une année pour potasser...

    En fait, le bac, faut pas se le cacher, c'est pas très difficile (quand on a un minimum travaillé pendant l'année), c'est juste que c'est très symbolique : toute la scolarité est orientée vers ça (cf. le décompte des classes correspondant aux années restantes avant l'ultime examen : 6è, 5è,4è...) Du coup, c'est normal que ça mette autant de pression : quand tu loupes tes partiels, ton année de fac, c'est pas très grave, alors que si tu loupes ton bac, ça prend des proportions beaucoup plus grandes, tout simplement parce que c'est devenu une référence, voire un rite (cf. tous les ans les reportages, etc), c'est une tradition à la française :) mais qui sait, elle est peut-être amenée à disparaître...un jour...!
     
  5. Dberry

    Dberry
    Expand Collapse
    Insomnies bonjour.

    Perso j'ai trouvé le bac plus difficile que le supérieur. Pas par rapport au travail à fournir, au niveau, etc (parce que c'est vrai qu'en ayant bossé un minimum, y a pas de soucis à se faire, en théorie). Mais simplement parce que t'as une pression monstrueuse de pas l'avoir, et que le stress du premier vrai exam peut faire perdre ses moyens aux plus angoissés... (je rassure tout de même les anxieuses : je suis La stressée de base et j'ai réussi à me contrôler).
    A la fac, plein de monde passe aux rattrapages (souvent à cause du job étudiant à côté, donc logique), et pourtant, je ne trouve pas le niveau si dingue (dans ma licence en tout cas, après je ne suis pas en droit ou médecine, je tiens à préciser ^^).
    Bref, j'ai envie de secouer les gens qui disent "mais c'était une grosse blaaague". J'aurais aimé les voir la veille du bac de philo, en pleine insomnie.

    Edit : pour ce qui est des coefficients, justement, ça met une pression supplémentaire, je trouve. Si tu te foires à un gros coeff, ça te baisse bien ta note. Rien qu'en philo pour le bac L, on sait que les profs notent de manière très aléatoire, alors ça met la pression...
     
  6. lizou3001

    lizou3001
    Expand Collapse

    Je me reconnais aussi, je ne m'en cache pas! Et puis c'est une réalité c'est vraiment facile quand tu vois les coefficients ça aide quoi... Coeff 8???!!!!


    Je te rassure en sciences aussi c'est la misère... demain résultats ahhhhh

    A la fac déjà on a pas QUE 20h de cours par semaine, c'est une légende ça et en plus au bac il y a des coeff 8 qui te permettent d'avoir 4 partout (perso j'ai eu un bac S avec 4 en maths et 8 en physique donc oui facile le bac!).
    Mes coefficients à la fac sont 1 ou 2 grand maximum donc y'a intérêt à gérer toutes les matières! Et la quantité de choses à ingurgiter sur 3 mois est bien plus importante que ce qu'on demande au bac d'où le "le bac c'est facile tu verras!"
    Et puis à la fac... et bien y'a pas de partiels blanc, t'y vas tu rates tant pis pour toi, pas de deuxième chance!

    C'est juste un souvenir sympa le bac parce que j'y suis allée blasée comme pas permis du genre "de toute façon je l'aurais pas" et je l'ai eu, même pas de rattrapage donc bon! ^^
     
  7. Safia.

    Safia.
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Future bachelière qui stresse à mort.
    J'ai l'impression d'avoir rien travaillé, et madmoizelle ne m'aide pas non plus.
    C'est les coefficients qui me font le plus peur, car si on rate la matière avec un coeff élevé on est dans la merde...
    Bref, je panique...
     
  8. Billie The Kid

    Billie The Kid
    Expand Collapse
    Sacrebleu!

    Pour les histoires de coef, faut pas non plus trop se mettre la pression, j'ai eu mon bac ES avec mention et 7/20 en SES (je détestais et déteste toujours l'économie)! Et pareil un pote à moi a eu 2 au bac de maths alors qu'il était en S!
     
  9. Gavanza

    Gavanza
    Expand Collapse
    C'est quoi un statut ?

    Edit : (oui je fais des edit en début de message) Je viens de me relire, et je me trouve trop angoissante ! Les filles qui passent leur bac, ne me lisez pas, ou alors si vous lisez, sachez que ce message vient d'une fille naturellement angoissée, et qui n'a pas digéré sa note de merde en oral d'espagnol qui lui a fait loupé la mention bien. (bonjour je suis une connasse pour qui les bonnes notes étaient la seule chose qui pouvaient me donner un peu d'estime de moi-même, et qui à réussi à se plaindre de sa mention AB :cretin: )


    Non mais c'est idiot, on va pas se mettre à faire un duel bac VS partiels. Rien n'est facile, ni l'un ni l'autre.
    Jamais je ne me m'amuserais à dire "ahah le bac ! c'est trop facile ducon ! pourquoi t'angoisses ?" Personnellement je n'ai pas trouvé ça facile, ni les partiels d'ailleurs. Et bien que j'étais une bonne élève, j'ai pas eu l'impression de me dire "j'ai bien étudié toute l'année, je n'ai donc aucun soucis à me faire" (ni pour le bac, ni pour la fac). Surtout quand je me suis retrouvée devant ma copie de philo coef 8 avec un sujet qu'on avait jamais abordé dans l'année. Youpi.
    Psychologiquement c'est pas facile. Parce que oui il y a une pression. Des parents, des profs, de la société, et puis surtout une grosse pression personnelle qui nous laisse penser que si on ne l'a pas on est une merde.
    Et puis même, les sujets/exercices eux-même sont pas forcément faciles, même en ayant bien bossé dans l'année. Y'a des intitulés souvent formulés en mode "on est des fils de pute on vous pond un sujet ambigu et complexe". Y'a des oraux où les questions qu'on va te poser vont différer selon l'élève ou le prof et auxquelles t'es pas préparé. Y'a des problématiques et des plans à mettre en place. C'est une question de méthode, mais tout le monde ne l'a pas forcément, surtout en 2 ou 3h d'exams. Y'a des chapitres (salut la philo) que t'as pas forcément eu le temps de voir en cours.
    Tout ça, ça vaut aussi pour la fac en réalité. Et c'est justement pour ça qu'on peut pas faire une lutte entre les deux.
    Et sinon, l'argument du bac blanc, je le trouve pas très convaincant. C'est pas les mêmes sujets, donc ça sert presque à rien si ce n'est à avoir un aperçu du déroulement. Mais au bac, t'as beau avoir réussi ton bac blanc, si les sujets t'inspirent pas, tu te plantes tout autant qu'en partiels de fac.
    Quant aux coeff, ils ne facilitent pas tant que ça la tâche. avec un coeff 8, si t'as réussi, tant mieux, ça ne fait que confirmer que tu as réussi, mais t'aurais quand même réussi en coeff 2. Par contre, si tu te plantes, tu te plantes. J'ai eu mon bac avec mention, mais le 6 en philo, coeff 8, je m'en souviens encore. Et si je m'étais plantée ailleurs, ben j'aurais été dans la merde, donc les coeff c'est bien quand ça nous arrange. (je veux pas vous décourager les filles (je vous avais dit de ne pas me lire !!) ! ne pensez pas aux coeff quand vous êtes devant votre copie, mais juste à ce que vous avez appris et au fait que vous êtes des winneuses ! :cheer:)
    Et puis même, si échelle de la difficulté il doit y avoir, ça serait logique que les partiels soient plus durs que le bac, tout comme le bac est plus dur que le brevet, qui est lui même plus dur que mes évaluations de maths en CP. On a plus d'expérience, plus de savoirs, plus de méthodes (du moins on est censé), etc.

    Et aussi je suis un peu d'accord avec @Carensac, dans le sens ou en fac, t'es censé (je dis bien censé) être dans ta filière parce qu'elle te plait et t'intéresse, du coup, ça facilite forcément la compréhension et peut-être ta facilité à le ressortir en exam puisque tu l'auras mieux assimilé.

    Enfin, faut tout de suite arrêter avec l'argument sur le nombre d'heures qui ne veut rien dire. Déjà, c'est souvent faux. Et puis, même dans ma filière, où l'on avait parfois à peine 15h de de cours par semaine, je peux vous dire, que c'est pas pour autant qu'on faisait les malins une fois devant notre copie. Et on avait beau avoir bossé (ce qui était le cas, puisque je le rappelle, ce n'est pas parcequ'on était en filière artistique qu'on foutait que dalle en travail perso), c'était pas forcément évident, car notre filière était très théorique, et qu'elle demandait un gros travail de réfléxion personnelle en plus de nos acquis en cours.
     
  10. Phoenix-

    Phoenix-
    Expand Collapse
    Come back.

    Ah ce dessin :jv:
    L'an dernier à cette heure-ci, j'aurais jamais crû dire ça :yawn:.
    Bon courage à ceux qui sont en pleine révision !
     
  11. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Ca fait 10 ans que j'ai le bac (la vache...).
    Je ne sais même plus les notes que j'ai eues, c'est dire comme ça m'a marquée.. Mais j'ai souvenir d'une période tranquille. Mais c'est vrai que poursuivre ses études fait prendre du recul.. par exemple les concours de prépa deux ans après, c'est aussi long que de passer 4 fois le bac, et en termes de contenu à apprendre et de difficulté, c'est quand même nettement la vitesse supérieure, oui. Mais chaque chose en son temps!
     
  12. Caliodë

    Caliodë
    Expand Collapse
    Oh Yeah !

    Tiens c'est marrant, je ne vois pas ça comme ça du tout. Après ça dépend surement des fillières (moi psycho) mais moi j'ai 6 epreuves par semestre, donc moins qu'au bac et elles durent 2H max. Je ne les trouve pas si difficiles.
    En fait d'après moi, la VRAIE difficulté de la fac, c'est que tu dois bosser par toi même, alors qu'au lycée tu es encadré par
    - les professeurs
    - le contrôle continu
    - les devoirs à la maison
    - les conseils de classe
    Tout ça c'est fini après (en tout cas à la fac, pas en prépa. En prépa, la difficulté c'est clairement la quantité.) et si les épreuves semblent plus dures, c'est pas forcément une question de quantité de travail ou difficulté des matières mais de besoin de préparation, motivation, méthodologie auquel tu n'as pas besoin de faire attention au lycée.

    Pour ma part, le bac ça me parait dérisoire, mais je ne fais pas de remarques parce que je sais que pour certains c'est vraiment difficile.
     
Chargement...