Le discours de Marion Maréchal-Le Pen sur l'avortement démonté par ARTE Désintox

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 21 février 2017.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Mais. Je. "Alor ui en fait sans l'IVG bha y oré plein 2 BB en franse voilà la véritay". C'est tellement gros, tellement visiblement bidonné, et pourtant tant de gens y croient. 'fin, en France c'est quand même rare d'être dans une situation où t'es OBLIGÉE d'avorter sans quoi tu vas finir à la rue. Y a quand même des aides (et celles qui ne peuvent pas les toucher, clandestines par exemple ben elles doivent le payer l'avortement vu que pas de sécu donc bon). OK c'est pas la joie, mais de là à renoncer à un enfant désiré - parce que c'est ça qu'elle suggère - UNIQUEMENT pour des raisons financières...

    Je sais pas, ça devrait être un réflexe de vérifier une info aussi douteuse que ça.
     
    LovelyLexy, Manea, Althéa Vestrit et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Mimi Naine

    Mimi Naine
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Mais au pire. Si c'était vrai, ça ne justifiais pas d'empêcher les autres d'avorter l'autre moitié ??? Enfin, je trouve fou de sortir cet argument en mode "non mais la solution c'est d'empêcher TOUTES les femmes d'avorter". Et en plus c'est faux.
     
    Chaperonbleu, Azeban, LovelyLexy et 9 autres ont BigUpé ce message.
  4. luvahlala

    luvahlala
    Expand Collapse

    Autre propos qui me hérisse le poil et que j'entend régulièrement : l'avortement dit "de confort". Bon outre l'évidence : "clairement, même aujourd'hui avec les progrès de la science, avorter c'est toujours pas comme une journée détente au spa!" J'aimerais bien aussi qu'on le déconstruise celui là...

    Malheureusement je n'ai pas les chiffres pour démonter ce propos et je me retrouve bien démunie dans les débats face à Tatie FN (je sais ça sert à rien d'essayer de la faire changer d'avis mais c'est marrant quand même!).

    Je lance donc un SOS à Arte pour qu'il fasse une vidéo où à une Madmoizelle qui passerait par là et qui aurait un lien vers un article sur le sujet (oui ça fait la meuf qui attend qu'on lui file l'info toute cuite dans le bec : et bien c'est exactement ça hihi!)
     
    LovelyLexy, Freehug et _Faerie. ont BigUpé ce message.
  5. helvira

    helvira
    Expand Collapse

  6. Grumpy

    Grumpy
    Expand Collapse
    <spoiler> Essai </spoiler>

    @luvahlala j'ai rien de chiffré qui me vienne à l'idée là (allé Arte au boulot!) mais y a les maternelles (justement sur Arte), qui dans certains épisodes montre bien que faire des gosses c'est loin d'être anodin et qu'il faut être taré pour pas trouver la grossesse bien flippante en vrai (je pense notamment à ma découverte récente de la diastase des grands droits et de la descente d'organes, enjoy!). Sinon je pensais aussi à ce témoignage de deux ptites mémés sympas qui est récent: :v: Ca donne pas vraiment d'éléments rationnels pour justifier de leurs choix d'avortements "de confort" parce que pour elles se choix vient simplement du non désir d'enfant. Tatie FN pourra donc toujours les taxer de sorcières. Mais ça reste super de pouvoir écouter des femmes de cette génération sur ce sujet là.
    C'est pas ce que tu demandais mais qui sait, ça peut peut-être t'intéresser!
    A défaut de chiffres des témoignages ça peut être pas mal.
     
    luvahlala, Freehug, LovelyLexy et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Shurto

    Shurto
    Expand Collapse

    Merci pour ce super témoignage !! Moi j'étais restée sur les livres de Benoite Groult qui parle sans détour d'amants et d'avortements illégaux dans une période pas facile pour les femmes. J'avais adoré son témoignage et comment elle explique son arrivée au féminisme (je conseille encore d'ailleurs !). Mais voilà deux témoignages superbes ! Des femmes tellement spontanées et sans complexe, c'est formidable, elles sont super attachantes, on se demande même comment leurs contemporaines ont pu vouloir des enfants sauf à simplement ne pas pouvoir résister à la pression sociale... Une bonne chose que de parler enfin de l'absence de désir d'enfant, qu'on cesse de croire que c'est naturel d'en vouloir (et donc que celles qui n'en veulent pas ne sont pas normales !). Avant d'avoir ma fille (désirée, très désirée même et sans aucun regret pour le moment !), j'étais incapable de m'imaginer sans enfant, je savais que ce serait un manque et un regret que j'aurais bcp de mal à assumer. Je n'ai pas eu besoin de me justifier pour expliquer le "pas d'enfant à 30 ans", bah oui si on n'a pas trouvé le papa, c'est vite fait, c'est pas possible :d !

    Par contre maintenant, c'est ma puce qui me dit que plus tard, elle ne veut pas avoir de bébé (parce que ça fait mal, j'ai eu une césarienne, ça l'a bcp impressionnée) donc maintenant avec elle, je navigue entre "personne ne peut t'obliger à avoir un bébé" et non "j'ai pas eu mal, j'ai rien senti du tout !!" :P Pas facile, j'espère juste que ça ne lui restera pas de manière inconsciente et qu'elle fera un vrai choix en fonction de ses désirs à elle le jour venu. A suivre !
     
    Freehug, Grumpy et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  8. helvira

    helvira
    Expand Collapse

    Si je me retrouvais enceinte et qu'une petite m...deuse (pardonnez l'expression) m'interdise d'avorter, ou me juge, ou me désapprouve, ou émette même un quelconque avis, positif ou négatif, sur ma décision me mettrait dans une colère noire. Je suis bouleversée à l'idée qu'on puisse seulement envisager de remettre ce droit en question. Qu'une femme refuse d'avorter, c'est tout à fait respectable et de toute façon ce ne sont les affaires de personne. Mais alors de quel droit qui que ce soit viendrait décider de comment doit fonctionner mon utérus ?
     
    Freehug, LovelyLexy et Shurto ont BigUpé ce message.
  9. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    Je suis toujours étonnée que lors de sondages de type "pourquoi les femmes avortent-elles d'après vous" la réponse majoritaire ne soit pas "parce qu'elles ne veulent pas d'un enfant au moment où elles tombent enceintes".

    Ça semble pourtant tellement évident...

    Quant à Marion Maréchal-Le Pen, c'est juste lamentable en fait. Et quand bien même 50, 60, 70% des femmes avorteraient parce qu'elles ne peuvent pas garder l'enfant pour des raisons financières, en quoi ça les aide de virer le droit à l'IVG ? :dunno: Est-ce que ça serait pas plus efficace, au pif, d'augmenter les aides pour les mères célibataires histoire de leur permettre de garder le gosse et de laisser la possibilité d'interrompre leur grossesse aux autres ?
    Là encore, ça me parait évident, mais je dois avoir une logique bizarre :hesite:
     
    Chaperonbleu, Ahn, Freehug et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...