« Le droit de tuer quelqu’un ? » — Cam Clash teste les convictions autour du droit à l’avortement

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 5 janvier 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Volrod

    Volrod
    Expand Collapse

    Donc le simple fait de considérer que l'avortement ne soit pas le seul recours porte atteinte aux droits des femmes? C'est oublier que la loi Weil a été établie pour des cas de grande détresse faisant mesure d'exception. Il est troublant de constater qu'aujourd'hui malgré les progrès de la contraception, le nombre d'avortement est en hausse constante, ce qui prouve un mal être et une désinformation de la société envers les femmes...N'oublions pas que l'avortement n'est pas un acte anodin, aussi bien du point de vue médical que psychologique. La véritable liberté est d'avoir le choix, le choix aussi de garder son enfant car non, la maternité n'est pas une malédiction, d'autant plus que nous avons la chance d'être dans un pays qui offre de nombreuses aides à de jeunes mamans en difficulté.
    Depuis de trop nombreuses années, on ment aux femmes sous prétexte d'assurer leur liberté, mais encore une fois la véritable liberté est d'avoir le choix, le choix aussi de ne pas avorter. De plus, rappelons que nous sommes en démocratie et qu'il est normal et sain d'avoir un débat à propos de sujets aussi cruciaux, merci de respecter la liberté de chacun :) N'oublions pas que la vie est un cadeau...
     
  3. Chambray

    Chambray
    Expand Collapse
    Sometimes being inside my own head is so exhausting it makes me want to cry.

    Que veux-tu dire par là ? Qui ment ? Et pour nous dire quoi ?
     
    Shadowsofthenight, MaryBell, Ymotana et 15 autres ont BigUpé ce message.
  4. TiaDalma

    TiaDalma
    Expand Collapse
    Femme officielle de Daryl Dixon (et -accessoirement- briseuse du coeur de Davy Jones (mais je m'en fous))

    Il est en hausse ? J'ai toujours entendu que ça se stabilisait autour de 200000/220000 par an.

    T'es gentil.le, mais ça dépend pour qui :lol:

    Bah encore une fois, t'es gentil.le, mais mais le choix de ne pas avorter n'est pas remis en cause en France, donc pas de soucis de ce côté là il me semble :hesite:
     
    elisabellissima, Shadowsofthenight, Heryn et 49 autres ont BigUpé ce message.
  5. Barbaraan

    Barbaraan
    Expand Collapse

    Quand on oppose l'avortement et le droit à la vie, il y a quand même un soucis. Le but de cette loi était avant tout de sauver les femmes qui mourraient lors des avortement clandestins donc je ne comprends pas trop ton message @Volrod d'autant plus que au vu de ces statistiques https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/avortements-contraception/avortements/ le nombre d'avortement est globalement constant et plutôt à la baisse ces deux dernières années.
    Je ne comprends pas non plus en quoi on ment aux femmes. Poursuivre une grossesse et avoir un enfant n'est pas qu'une question d'argent! Mais une question d'envie! Et SI la maternité peut être vu comme une malédiction, il n'y a qu'à lire les témoignages de femmes qui ont avorté (et pas ceux des sites anti-choix) ou ceux de femmes qui ont regretté après coup d'avoir des enfants pour s'en rendre compte.
     
    Shadowsofthenight, Cariboux, MaryBell et 34 autres ont BigUpé ce message.
  6. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    @Volrod mais qu'est-ce que tu ne comprends pas dans pro-choix comme appellation ? On milite pour le choix d'être enceinte ou non, et non l'avortement n'est pas en hausse, merci de ne pas relayer de fausses informations :stare:. Voici les vrais chiffres de l'avortement, arrêtez d'inventer n'importe quoi pour servir d'argumentaire. Personne ne parle d'acte anodin lorsqu'on parle d'avortement, la liberté c'est d'être mère ou non, on peut être une femme libre en ayant avorté, une femme libre en ayant 10 enfants, on est libre car on a fait un choix c'est tout. Et arrêtez de voir le complot partout, ça devient quand même ridicule à force ! Respecter la liberté de chacun ça passe aussi par respecter la liberté des personnes concernées en priorités.
     
    elisabellissima, Shadowsofthenight, MaryBell et 48 autres ont BigUpé ce message.
  7. nemo_anemone

    nemo_anemone
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    @Volrod Ce que tu sembles oublier c'est que l'avortement, légal ou non, a toujours existé. L'intérêt de légiférer sur cette pratique nous permet actuellement que des femmes, qui sont dans des situations critiques, ou non, puissent avoir le choix de vivre lorsqu'elles ont décidées de ne pas garder l'enfant. Tu penses vraiment que si ce droit, cet accès en France était supprimé les femmes arrêteraient de se faire avorter ? Tu te trompes. Elles continueraient, comme elles le faisaient avant mais de manière illégale, dangereuse et non contrôlée. Supprimer ce droit, que je juge fondamental pour quiconque, n'est en aucun cas une solution mais une façon de déplacer le problème.
     
    Shadowsofthenight, MaryBell, Ymotana et 32 autres ont BigUpé ce message.
  8. Portnawak

    Portnawak
    Expand Collapse

    En fait "pro-avortement" c'est un mauvais terme, il faut dire "pro-choix", c'est à dire pour le droit des femmes de décider si c'est ce qui est le mieux pour elles. Si elles veulent mener leur grossesse à terme, elles peuvent, mais si elles ne veulent pas, elles devraient avoir le droit également sans que d'autres personnes en décident autrement.
     
    Shadowsofthenight, MaryBell, Ymotana et 23 autres ont BigUpé ce message.
  9. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    C'est intéressant mais ce contraste ne m'étonne pas. Il faut également faire une distinction entre sa conviction personnelle et son accord ou non pour la loi. En ce qui me concerne, je suis pas sûre que j'arriverais à avorter si la question se posais, mais jamais je ne remettrais en cause la loi et je suis bien contente que ce soit possible (enceinte à 18 ans j'aurais pas trop trop hésité et puis chaque femme est différente, si vous avez 30 ans et que vous avortez je ne vous juge pas du tout et suis très contente que vous puissiez le faire et vivre la vie que vous voulez :) ).

    Sur le plan de la GPA par contre je suis assez paumée, j'ai pas envie de la refuser aux autres, par principe je préfère être quelqu'un d'ouvert. En revanche je sais que jamais je n'y aurai recourt, je ne pourrai pas gérer une telle chose ni même décider de faire avorter la mère porteuse en cas d'anomalie du foetus etc. , c'est juste trop triste à imaginer pour moi (dans le sens que je ne veux pas infliger un avortement à une autre femme), ensuite, si il devait y avoir le moindre soucis comme par exemple le fait qu'elle attrape la toxoplasmose et que l'enfant en devienne lourdement handicapé, je pense que je pourrais pas le gérer émotionnellement non plus, je veux vrmt pas me retrouver dans ce type de situation.
     
    Shadowsofthenight, Anémona, Songi songi et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Like_the_sun

    Like_the_sun
    Expand Collapse

    Merci @Portnawak, le choix des termes employés dans la vidéo m'a gênée. Le fait d'être pro-choix englobe aussi le fait de pouvoir choisir de ne pas avorter.

    La deuxième chose qui m'a choquée a été le fait d'assimiler l'avortement à une vie sexuelle débridée et au fait de devenir mère. En fait, de nombreuses femmes qui avortent sont en couple stable et/ou ont déjà des enfants.

    Et le troisième truc qui m'a gênée, c'était le monsieur qui disait "Je suis plutôt de la position François Fillon". Comme si il n'avait pas vraiment réfléchi à la question mais qu'il répétait bêtement le discours de l'homme politique du parti auquel il adhère. Ça m'a franchement fait un effet bizarre...
     
    #10 Like_the_sun, 5 janvier 2017
    Dernière édition: 5 janvier 2017
    Shadowsofthenight, polar-o-ids, PousseMoussue et 11 autres ont BigUpé ce message.
  11. Coco culottée

    Coco culottée
    Expand Collapse
    :boobies::culotte:... toute ma vie de styliste résumée en deux smiley!

    Merci, effectivement pour pouvoir avoir le choix il faut pouvoir avoir deux possibilités: celles d'avorter ou celle de ne pas avorter. La liberté est LÀ: le faire ou pas! Si quelconque personne t'enlève la possibilité de faire le choix toi même alors tu n'es plu libre...
     
    Shadowsofthenight, naelia, PousseMoussue et 8 autres ont BigUpé ce message.
  12. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Question stupide de ma part : mais quand, après un rapport sexuel, une femme tombe enceinte et qu'à ce moment précis elle ne veuille pas d'un enfant, quels sont ces "autres recours" ?

    Ce qui porte atteinte aux droits des femmes, c'est de nous destituer le droit de faire ce que nous voulons de notre corps et de notre vie.

    Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui :
    (Article Wikipédia "Interruption volontaire de grossesse" (il y a les sources))
    J'ai comme l'impression que les anti-avortements croient que toutes les femmes qui sont pour le choix veulent avorter. Des enfants naissent toujours et notamment de femmes pro-choix. Même depuis la loi Veil. Dingue non.
    Etre pour l'accès à l'avortement, c'est être pour avoir un choix : garder ou non un amas cellulaire qui après 9 mois de développement donne un enfant. Ca ne veut pas dire que toutes celles ou tous ceux qui sont pour le choix, veulent avorter, juste avoir le choix.

    Je ne comprends pas : en quoi contraindre quelqu'un à mettre au monde un enfant non voulu est "mieux" ou plus "moral" ou que sais-je encore ?
     
    Shadowsofthenight, MaryBell, naelia et 24 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...