Le Hand Spinner comestible

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Margaux Palace, le 27 mai 2017.

  1. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama

    ----- Publicité -----
  2. SilverSky

    SilverSky
    Expand Collapse

    Je ne comprends pas cette mode :stare: Je vais sans doute passer pour une vieille bique mais le hand spinner à la base c'était un objet pour canaliser les enfants hyperactifs, pour qu'ils s'occupent les mains et se concentrent sur quelque chose et voilà que maintenant tout le monde en a :erf:. Hier à la bib je vois des enfants et des ados arriver avec ça entre les mains, alors déjà dans la bib c'est non :non: mais le pire c'est la fierté qu'ils ont alors qu'à la base c'est pas un jouet :stressed:.
    Après bon c'est une mode, comme les Loom ou autre ça va passer mais je trouve ça assez grave de détourner un objet spécifique pour personne qui en a réellement besoin en phénomène de mode.
    Voilà désolée je rale, je suis chiante mais j'avais besoin enfin de le dire quelque part :scream::stressed::stressed:
     
    Selinde, Eclectique, Babitty Lapina et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Aguarà

    Aguarà
    Expand Collapse

    @SilverSky En fait je vois pas trop le problème de faire un truc amusant à partir d'un truc utile ? C'est pas comme si y avait de la moquerie, de la discrimination ou quoique ce soit. Surtout que j'imagine que la démocratisation doit rendre les prix plus accessibles ? ça n'enlève pas son intérêt pour les enfants hyperactifs et ça amuse les autres, où est-ce le soucis ? :hesite:
    (je pose sérieusement la question, j'ai pas réfléchi au sujet et tout à fait innocemment je vois pas ce que ça peut avoir de mal)
     
    Sinistre Lombric et Quiet. ont BigUpé.
  4. candyclown

    candyclown
    Expand Collapse

    @Margaux Palace J'aime aussi la pâte à prout. Mais je n'en ai pas encore vu de la comestible. Je veux bien chercher, pour la science et les générations futures.
     
    Aguarà et Margaux Palace ont BigUpé.