Le harcèlement de rue, bientôt un « délit d'outrage sexiste », puni de 90€ d'amende ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 24 janvier 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    #1 Esther, 24 janvier 2018
    Dernière édition par un modérateur: 28 février 2018
    ----- Publicité -----
  2. Trémazane

    Trémazane
    Expand Collapse

    Je suis partagée... D'un côté je me dit "chouette, enfin la reconnaissance que c'est un vrai problème" et puis de l'autre je peux pas m'empêcher de me dire "ça ne sera qu'un symbole fort dans une lutte culturelle parce que seul le flagrant délit sera verbalisé". Sur mon trajet fac-appart' j'ai jamais croisé un.e policier.ère...
    Par contre l'article soulève un vrai problème : celui de la formation. Quand on n'est pas directement concerné par le harcèlement de rue on ne le perçoit pas forcément. Moi je rentre souvent accompagnée par un pote : sur le chemin je me suis déjà pris une remarque d'un mec assis sur un banc ; lui n'a rien vu, rien entendu.
    Mais quelle formation donnée ? Le harcèlement de rue est tellement multiforme... (ce n'est pas du défaitisme, c'est une vraie question)
     
    Nyu_, Laoragwen, Etp et 9 autres ont BigUpé ce message.
  3. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    En somme, il faudra avoir la chance qu'un flic soit témoin et veuille bien intervenir (sachant qu'eux aussi peuvent cautionner voire pratiquer ce harcèlement), et si ces conditions ne sont pas remplies, tintin !
     
    Mewen, Maia Chawwah, Laoragwen et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. ClemChad

    ClemChad
    Expand Collapse
    Je suis folle mais je me soigne.

    Si je comprends bien le détail du rapport, l'"outrage sexiste" ne serait qualifié comme tel qu'en cas de flagrant délit. Ça voudrait dire que les femmes ou les hommes qui en seraient victimes ne pourraient le dénoncer? Dans ce cas, il faudra sérieusement revoir la formation des personnes habilitées à verbaliser, sachant qu'elles/ils sont parfois les auteur-es desdits outrages...
     
    Maia Chawwah, babooz92i et Manea ont BigUpé ce message.
  5. Clarissse

    Clarissse
    Expand Collapse

    Je suis peut-être à contre-courant, mais j'approuve totalement que l'outrage ne soit verbalisé qu'en cas de flagrant délit, parce que je n'arrive pas à concevoir qu'amender les "outrages" de quelqu'un sur simple délation soit compatible avec un état de droit.
     
    Maia Chawwah, Kyuumi, The Trve Freyja et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. alea9

    alea9
    Expand Collapse

    J'ai beaucoup de mal à comprendre ce que concrètement tout cela veux dire ....
    Si un type me fait une réflexion déplacé dans la rue, qu'est ce que je suis censé faire ? Aller à un bureau de police le plus près et leur dire que tel type m'a fait une réflexion déplacé ? .... Dans mon esprit la police va juste me dire : "t'es mignonne mais on a d'autres choses plus sérieuses à faire ! "
    C'est très bien ce projet de loi ... Mais concrètement parlant, ca va se passer comment ?! Comment on va pouvoir dénoncer ce harcèlement de rue ? Comment on va pouvoir être prise au sérieux ? Comment ces types vont pouvoir être puni ??
     
    Trémazane et Flowercream- ont BigUpé.
  7. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Ça ne marchera jamais.
    1) Les mecs vérifieront juste plus attentivement si il n'y a pas de flic dans les parages, comme le font déjà les chauffards avides d'excès de vitesse.
    2) Si li flic est lui-même le harceleur ou si il décide dans un élan de solidarité masculine de fermer les yeux, c'est schnol.
     
    LovelyLexy, Laoragwen, Eros Thanatos et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mellys

    Mellys
    Expand Collapse

    Quand on voit que déjà une bonne part des dossiers pour viol sont classés sans suite car "pas de preuve"...
    Cette loi c'est juste un caillou jeté dans une mare
     
    Praeterae, Trémazane, Laoragwen et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. ScreamMiny

    ScreamMiny
    Expand Collapse

    Rien d'autre qu'un putain d'effet d'annonce. Non mais sérieux, déjà définir le harcèlement de rue ça va pas être de la tarte, mais alors en plus prendre les individus en flagrant-délit bonjour. Qu'elle commence déjà par former tous les policiers de France à recevoir une plainte pour viol, quand on voit comment certaines se font envoyer sur les roses quand elles veulent le faire...
     
    The Trve Freyja, Praeterae, Trémazane et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. A-vol-d-oiseau

    A-vol-d-oiseau
    Expand Collapse

    Le harcèlement de rue m'a traumatisée quand j'étais ado (ou même plus jeune), donc le seul fait que ce soit enfin pénalisé m'aide, même si ça reste surtout symbolique.
     
    Maia Chawwah, distinguo et Clemence Bodoc ont BigUpé ce message.
  11. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    C'est précisément ça, le problème, c'est que c'est symbolique. Sauf que les symboles, ça va un moment, et qu'a un moment donné, faut quand même passer à la vitesse supérieure, sinon ça ne sert à rien.

    Finalement, le gouvernement reste fidèle à lui-même: chercher à plaire tant aux progressistes qu'aux réacs.
     
    Flowercream- et Trémazane ont BigUpé.