Le harcèlement de rue dans « Envoyé Spécial » jeudi 21 mars

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 19 mars 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    20% des femmes qui se font injurier UNE FOIS par AN?? ça me parait vraiment vraiment peu!

    J'aurais dit 85% des femmes moi! :innocent:
    Je me fais injurier des dizaines de fois par an dans les rues, je peux même pas compter, et la plupart de mes copines. Et j'habite dans un quartier bien tranquille et chic et je vais en vacances dans des endroits réputés civilisés alors ça m'étonne vraiment que le chiffre soit si bas!
     
  3. Llits

    Llits
    Expand Collapse
    Vide

    20% admettent se faire insulter, c'est ptet que c'est devenu tellement "banal" que certaines n'y font plus tellement attention ? (ce qui serait vraiment triste, d'ailleurs)
    Après, ça doit aussi pas mal dépendre de l'endroit où on vit. Depuis que j'ai déménagé, je me rends compte que je me fais beaucoup moins aborder, et en fait en y réfléchissant, depuis 18 mois que je vis ici je ne me suis jamais faite insulter, jamais eu droit à "hé madmazelle t'es charmante, vazy réponds, tu dis pas bonjour? salope va". Et pourtant, je porte beaucoup plus de jupes, de robes, de talons et de jeans moulants qu'avant où je traînais tout le temps en jean-baskets.

    En tout cas, c'est une super bonne initiative que les médias se mettent à en parler à grande échelle si on peut dire, de pointer du doigt que, non, c'est pas normal d'aller parler à une nana que tu connais pas dans la rue et de l'agresser verbalement si elle ne répond pas et que, non, c'est pas parce qu'on est une jeune femme qu'on a follement envie de se faire draguer lourdement à tous les coins de rues, ça n'a rien de flatteur ou je ne sais quoi...
     
  4. Maud87

    Maud87
    Expand Collapse
    Amoureuse

    "Des baisers et des caresses qu'elles ne désirent pas" :wut:
    C'est avec ce genre de phrases qu'on passe pour des salopes dès qu'on refuse de se faire violer. Si ce n'était que des "caresses" ou des "baisers" ce serait déjà une grande avancée.........
     
  5. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Le moins que je puisse dire c'est que tout ça me rappelle de mauvais souvenirs!

    je suis née et j'ai grandi à paris dans un quartier disons populaire, et j'ai bien connu ça, harcèlement insultes et même menaces.

    ça fait maintenant 3 ans que je vis en Corse et ces images me rappellent à quel point on a de la chance ici à ce sujet.
    J'ai jamais été aussi tranquille et je ne me suis JAMAIS fait emmerder dans la rue. Et ça fait du bien de ne plus avoir peur dans la rue, même à 3h du mat en mini jupe!

    Ce qui me fait dire aussi que l'anonymat des grandes villes facilite ce harcèlement, alors que la proximité des petites villes le décourage. Pour le dire autrement ici si un mec t'emmerde ya de grandes chances qu'il se fasse frapper 5min après par qqn.

    Ceci dit, on parle bcp de milieu social etc et je suis entièrement d'accord. les origines ne sont qu'un détail.
    Mais je voulais simplement dire aussi que lorsqu'on change de milieu social, on change aussi de "manières".
    C'est moins visible, plus sournois, mais le sexisme est toujours la.
     
  6. Maud87

    Maud87
    Expand Collapse
    Amoureuse


    Moi j'aurais dit des gestes déplacés.
    Je suis désolée mais quand tu te prends une main entre les cuisses ou un gros tâtage de fesses, sans parler des pelotages de seins (notamment dans les transports, quand tu es bien collée contre ce pervers immonde qui te masse l'entrejambe sans que tu ne puisses rien faire, tout simplement parce que tu es timide et que tu as 14 ans), je n'appelle pas ça des caresses.
    Les mecs qui font ça ne te caressent pas, ils te pelotent, ils te malaxent, ils te mettent des claques sur les fesses, ils te pincent les têtons, ils te tirent les cheveux. C'est quand même relativement différent.
    Et pour ce qui est des "baisers", j'ai plus souvent vu ces mêmes abrutis cracher ou insulter des filles qui refusaient leurs avances, rarement des baise-mains...
     
    #6 Maud87, 19 mars 2013
    Dernière édition: 19 mars 2013
  7. Maud87

    Maud87
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Oui c'est exactement ce que je voulais dire, quand tu dis "il t'a juste touché / caressé l'épaule", tout de suite c'est presque toi qui passes pour une peste car tu as osé ne pas répondre à des avances aussi "polies" ou à un geste si "romantique".
    C'est comme si on était des garces de ne pas se retourner quand on nous lance un "vous êtes charmante", certains considèrent ça comme une déclaration d'amour poétique et s'offusquent donc directement si tu fais "ta pimbêche".

    Donc oui je crois qu'on veut dire à peu près la même chose, tous ces gestes qui peuvent paraître anodins pour ceux et celles qui ne connaissent pas cette menace quotidienne, mais ils peuvent aussi être perçus comme déplacés par ces millions de filles et femmes qui côtoyent cette "violence ordinaire" régulièrement, parce que mine de rien, un mec qui vient te caresser l'épaule, ben tu fais pas trop la maline quand tu es dans une rue peu passagère et que le type mesure 20cm de plus que toi.
    Je me suis justement un peu étonnée de voir que tous ces gestes sont qualifiés de "baisers" et "caresses", car comme tu le dis si bien, c'est sournois et ça laisse penser que nous sommes des petites bêtes effarouchées victimes des élans de romantisme de ces messieurs.

    Il faut que l'on parvienne à faire comprendre à ces hommes (parce que certains sont en effet maladroits dans leur entreprise de séduction et ne se rendent pas compte qu'on puisse se sentir en danger) que de plus en plus de femmes sont soumises à cette crainte permanente et épuisante, et qu'elles ne sont donc pas très réceptives aux approches un peu téméraires, on a tendance à développer des mécanismes de défense (type coup de pied bien placé) et donc à se méfier de toute la gent masculine environnante. Et donc leur faire comprendre que pour nous, une caresse ou un baiser, ça peut être très mal interprété, et que voir une femme se faire caresser l'épaule dans la rue, ça peut aussi vouloir dire qu'elle se fait harceler.

    Je repense sans arrêt à toutes ces filles qui vont porter plainte à la police et qui se prennent des "mais vous étiez habillée comment ? Y avait-il une réelle menace pour votre vie ? Bon alors rentrez chez vous". Ca me fait super flipper. On ne peut pas savoir ce qui se passe dans la tête de tous les mecs qui traînent dans la rue, certains sont juste lourds, d'autres peuvent vraiment être dangereux, comment les reconnaître, comment ne pas psychoter dès qu'on se fait aborder ?
     
  8. Gingermind

    Gingermind
    Expand Collapse
    Je fais des apparitions fugaces quand les planètes sont alignées

     "Attouchement" peut-être ?
    Enfin je ne sais pas mais pour moi, une main aux fesses ça ne rentre pas dans la catégorie "caresse"

    Ou tout bêtement "contacts physiques" ?
     
  9. CosmicWombat

    CosmicWombat
    Expand Collapse

    Pareil, les insultes et les contacts non désirés*, ça m'arrive aussi plusieurs dizaines de fois par an du coup je suis vraiment étonnée aussi.

    * Par exemple l'autre jour, je traverse une rue et un mec vient se mettre à ma hauteur, s'approche, m'entoure les épaules avec son bras pour m'attirer contre lui et me sort : "Salut miss, ça va ? Comment tu t'appelles ?" Quand je l'ai envoyé bouler, il s'est offusqué. Comme si Monsieur était sans son bon droit, qu’attraper une fille dans la rue était un comportement tout à fait normal. Y a des baffes qui se perdent.
     
  10. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    On n'est pas obligé de traiter de pute ou de salope pour insulter une inconnue je pense.
    Je considère que dire à une fille qu'elle est moche ou coincée ou mal baisée ou qu'elle a un gros cul est aussi une injure... ça ne t'arrive pas qu'un mec vexé que tu ne répondes pas te lance ce genre de remarques désagréables?
     
  11. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Moi ça ne me choque pas qu'on parle de "caresses" un terme qui a d'ailleurs été très souvent utilisé négativement dans les affaires sexuelles ou de baisers.
    Justement, je pense que ce n'est pas une mauvaise chose de montrer que des gestes qui peuvent sembler "tendres" ou "romantiques" pour leur auteur ou les gens autour ne le sont pas quand ce n'est pas désiré.

    On n'est pas obligé d'utiliser un mot qui décrit visuellement une violence ou un dégoût pour expliquer que ça peut évoquer tout ça à une "victime".
    Quelqu'un qui croit être dans son bon droit va justement séparer les termes au moment d'agir si on le fait en permanence autour de lui : un baiser c'est ok, un attouchement non... Et du coup, il risque de s'auto-convaincre "ce que je fais c'est une caresse/un baiser, donc c'est pas grave". Alors que c'est le "non désiré" qui compte pas le "baiser".
    Comme les enfants qui pensent qu'emprunter quelque chose sans l'accord de son proprio c'est pas grave car c'est juste emprunter. Hé bien non, c'est l'accord de l'autre qui va définir la gravité ou banalité de ce qu'on fait.
     
  12. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    C'est ce que je voulais dire!
     
Chargement...