Le harcèlement de rue dénoncé dans une vidéo courte mais très percutante

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 4 novembre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

  2. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Il y a certaines phrases que je n'ai pas comprises, mais ça a quand même le mérite d'être clair. Franchement, je comprends pas que des gens puissent sortir ça dans la rue, dans les transports, dans les magasins, et se sentir bien après :hesite:

    Par contre une petite coquille : au début de l'article ce n'est pas Ville sans relou mais Lille sans relou ;)
     
    copaulette a BigUpé ce message
  3. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    C'est clair... Je ne comprends pas comment on peut balancer ça à quelqu'un. Les types qui draguent, insistent, croient avoir une chance, bon. C'est rarement le cas et c'est tout autant un problème mais je vois ce qui les motive. Mais des insultes, des trucs pareils ? C'est quoi, le plaisir d'emmerder le monde ? Je ne vois pas. Sinon, je trouve la vidéo très bien faite.

    Au passage je ne comprends pas non plus les gens qui nient l'existence du harcèlement de rue. Ca commence à faire un moment que des centaines de gens, y compris parmi leurs connaissances, clament qui oui ça existe, ça leur est arrivé, ça les emmerde. Mais non, il paraît que c'est un "complot féministe". Ah. Bon.
     
    Mardy Bum, Oh, Set Bioskop et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Angele12

    Angele12
    Expand Collapse

    La semaine dernière je me suis fait sifflé par un mec en allant chercher des copines à la gare, quand je me retourne le mec me lance un "ke-ke (enfin bon un bruit de bouche qu'on fait quand on appel un animal, voyez?) viens ici toi"
    Quand je réponds à cet homme "J'suis pas un chien connard" mes amies monte dans la voiture et me disent "Faut pas que tu t'étonnes de pas te trouver de mec si tu leur parle tous comme ça". Ah bon d'accord. Leurs propos m'ont plus choqués que le comportement de cet homme.
     
    MilkyCakeOh, Mardy Bum, Oh et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    @Angele12 les propos de tes copines :non: et si tu n'avais rien répondu au mec, elles auraient dit "si tu te laisses faire comme ça pas étonnant que tu restes seule" :mur:
     
    Mardy Bum, Oh, Maia Chawwah et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    A vomir cette vidéo, à vomir de vérité.
    On pourrait pas la passer en boucle dans les métros/bus/rue/taxi/couloird'école/etc.? :rolleyes:
     
    Mardy Bum, Mamy Chouette et (utilisateur supprimé) ont BigUpé ce message.
  7. Anaïs lemillefeuilles

    Anaïs lemillefeuilles
    Expand Collapse

    Mardy Bum et Oh ont BigUpé.
  8. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @LapinouFourbe : oui, je me doute bien que ce genre de saletés, on te les balance par haine, pour te rabaisser. D'ailleurs moi aussi ça a commencé vers mes 12 ans, quand la sexualité était un truc complètement abstrait pour moi. Mine de rien ça fait des dégâts, et de la part d'adultes qui avaient l'âge de mon père ou de mon grand-père. En fait c'est cette haine que je ne comprends pas. Pourquoi détester à ce point la moitié de la population ? En plus, ces types ont bien une mère, des sœurs, des amies, une copine, des collègues féminines. Je ne peux pas me représenter par quel raisonnement foireux tu peux te dire tiens, je vais aller insulter une inconnue, comme ça, gratuitement. Soif de pouvoir, envie de passer ses nerfs sur une personne qu'on pense plus faible ?
     
    Oh et Maia Chawwah ont BigUpé.
  9. Angele12

    Angele12
    Expand Collapse

    Oui c'est à peut-prêt du même level...
     
  10. 3

    3
    Expand Collapse
    Life sucks

    J'ai la chance de n'avoir jamais vécu ce genre de truc, ce qui ne m'empêche pas de combattre ces comportements abjects. On m'a raconté l'histoire d'un pervers qui, pendant les fêtes de Genève, simulait des rapports sexuels derrière la tête de femmes assises (je ne sais si c'est très clair comme image).
    Une amie, intelligente, éduquée, a trouvé ça très drôle :oo:. En debattant sur ce sujet qui moi m'a mis hors de moi, elle a dit, en bref et en vrac, que les femmes harcelées ou agressées sexuellement l'avaient d'une manière ou d'une autre cherché.
    Elle a fait des études, est docteur dans son domaine, utilise son cerveau tous le jours, vis comme une femme independante en 2015, et me sors ce genre de conneries... je n'en suis toujours pas revenue et je suis d'accord avec Angèle 12, ces propos là m'ont plus choquée que si j'avais été témoin des actes dudit pervers.
    L'éducation ne doit pas se faire seulement au niveau masculin. Les filles/femmes doivent aussi apprendre et évoluer.
     
    Oh, Set Bioskop, MadKingBunny et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @LapinouFourbe : ça me fait un peu flipper en fait parce que toi et moi, on est loin d'être les seules à avoir connu le harcèlement bien avant la majorité sexuelle à 15 ans. La plupart, dont moi, ont toujours fait plus que leur âge mais faut pas déconner, à 10 11 12 ans tu es encore une enfant et ça se voit, formée tôt ou pas. Mais tout le monde minimise alors que c'est de la PUTAIN DE PÉDOPHILIE. Une agression sexuelle sur une enfant de 12 ans, quoi ! Alors que le pédophile est LE croque-mitaine de notre époque, quand la victime est une petite fille et que ça en "reste" à des remarques/attouchements, tout le monde s'en tape ! Merde à la fin !

    @3 (pas moyen de te mentionner, bizarre) : le truc c'est que comme bien d'autres (on se souvient du "no means yes, yes means anal" des étudiants de Yale, a priori pas des crétins et pourtant), ton amie est éduquée mais pas sur le sexisme. Parce que ça ne fait partie de quasiment aucun programme dans le supérieur, dans le secondaire on n'en parle jamais à moins de tomber sur un prof concerné et motivé. Je me souviens d'une prof d'espagnol qui nous avait fait bosser sur des dessins de Quino (le dessinateur de Mafalda) sur le sexisme, mais à part ça que dalle, y compris en éducation civique. Résultat, peu importe ton niveau d'éducation, les personnes sensibilisées, féministes, ce sont celles qui pour une raison ou une autre ont fait la démarche de s'instruire eux-mêmes sur la question. Et je suis d'accord avec toi, les gens sexistes ne sont pas tous des hommes, loin de là.

    Ceci dit ça me donne vraiment envie de hurler de voir des gens justifier leur propre oppression. Et toi, tu expliques, tu argumentes, tu fais tout pour rester calme, et la plupart du temps on ne t'écoute pas voire on te tourne en ridicule. Alors qu'historiquement, je suis désolée mais les combats féministes ont toujours été justifiés. Qui irait nier aujourd'hui le droit des femmes à voter, travailler etc ? Et pourtant il faut voir ce qu'elle se sont pris les suffragettes à l'époque ! C'est épuisant.
     
    Oh a BigUpé ce message
  12. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @LapinouFourbe : je suis tout à fait d'accord avec toi. Ca me fait penser à l'industrie Disney qui nous balance des enfants-stars régulièrement, les sexualise autant que faire se peut pour des ados si jeunes (je me souviens enfant avoir été gênée devant certaines photos de Britney Spears) et à peine leurs 21 ans franchis, gros craquage, la presse poubelle à la curée, j'en passe. Le mannequinat, à 25 ans t'es un vétéran (...), en cosmétique les vendeuses m'ont toujours soutenu que les crèmes antirides, fallait s'en tartiner dès 20 ans (..................). On vend des strings et des soutien-gorges rembourrés taille 6 ans. Y a un jeunisme ambiant qui devient plus que malsain. J'ai l'impression que les adultes veulent ressembler à des enfants et que les enfants sont poussés à se comporter comme des adultes.
     
    Oh, Set Bioskop et MadKingBunny ont BigUpé ce message.
Chargement...