Le harcèlement scolaire au coeur d'une nouvelle campagne un peu plan-plan

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 28 novembre 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Ariroxas

    Ariroxas
    Expand Collapse

    Un vrai témoignage sur le harcélement scolaire, c'est Loka qui l'a fait et ça va plus loin que ces vidéos niaises : http://www.youtube.com/watch?v=qiRby20HQjc
     
  3. LadySumire

    LadySumire
    Expand Collapse

    :facepalm:

    Ouah, on dirait que les mecs ils en avaient rien à péter quand ils ont créé ce spot. "Tiens le harcèlement scolaire c'est à la mode, faisons un truc avec des gens connus." J'ai même cru que c'était une voix de Windows ou Google traduction qui arrivait à la fin. ._.
    Personnellement je trouve que ça rend les choses encore pire, car quand les spots sont mauvais ils ont tendance à décrédibiliser les problèmes et en faire une plus grande source de moquerie. Aucune illustration, rien de percutant, juste un ton monotone qui irrite plus qu'autre chose.
     
  4. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    C'est vrai qu'elles font un peu plan plan ces deux vidéos. Déjà seulement deux personnalités c'est peu je trouve...  J'en aurais bien vu quelques unes, défilant en plan court, racontant en quelques mots ce qu'elles ont subi. Genre "Ils m'attendaient tous les soirs après les cours" "Ils m'appelaient "le boudin" " etc. Ca aurait été plus fort.
    Mais bon déjà de savoir que des personnalités ont pu le subir aussi dans leur enfance, c'était un point jamais abordé dans ce genre de campagne il me semble, c'est bien qu'ils l'aient fait.
     
  5. SmileSam

    SmileSam
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    J'ai vu la campagne pour la première fois à la télé, il y a une heure. Bah vous savez quoi ?! Ca ne m'a même pas touché, aussi mou que du marshmallow !

    Loin de moi de dire que ça ne me touche pas, justement, je pense faire parti de ces personnes qui veulent que cela s'arrête. Etant moi-même victimes à deux reprises de harcèlements scolaire.

    Venir à bout de cette histoire reste difficile, et on en sort que lorsque l'on est brisée en mille morceaux. Quand le moral est au plus bas, quand on a qu'une envie : de tout abandonner. Je n'ai jamais penser à mettre fin à mes jours, mais j'ai penser plusieurs fois à vouloir arrêter mes études.

    Quand on est harcelées, on ne sait pas forcement que c'est du harcèlement. Que l'on ai une forte personnalité ou pas, que l'on connaisse déjà le phénomène ou pas. Le harcèlement, il arrive comme ça ! Et on ne sait même pas l'éviter.

    Le pire dans tout ça, je pense que les deux fois où le harcèlement a fait irruption dans ma vie, j'ai pensé les deux fois que c'était de ma faute. Que c'était de ma faute si tout se passait ainsi, que je l'avais chercher, que je n'avais pas été assez maligne ou intelligente sur le coup.

    Je ne suis pas française, je suis belge. Et je peux vous dire que le harcèlement scolaire dans les écoles belges est élevé, et augmente de jour en jour. De tout type, de toutes sortes de personnes et surtout impossible d'en sortir indemne.

    C'est vrai on en reste traumatisées pour le restant de notre vie. Encore aujourd'hui, je n'arrive plus à faire confiance aux personnes qui m'entourent, je n'arrive plus à aller vers les gens sans penser qu'ils allaient me critiquer, me laisser tomber ou même me chercher la misère. Une peur constante qui ne cesse malheureusement pas. 

    Si je peux encore ajouter une chose : Si vous sentez que cela pas se passer comme prévu, que vous sentez que les personnes changent, ne vous regarde plus comme avant, que quand vous arrivez on vous tourne le dos, que lors des travaux de groupe vous vous retrouvez seules, ....
    Parlez-en à votre professeur en qui vous avez le plus confiance et qui vous connais, que ce soit un professeur que vous avez eu les années précédentes qui vous connais bien.
    Parlez-en a vos parents même s'ils disent que vous mentez, ils seront au courant qu'à la fin, vous aviez raison et que ca a duré trop longtemps. Ils s'en mordront juste les doigts, mais ca vous fera du bien à vous.
    Parlez-en à la personne qui passe pour une psychologue dans votre établissement (PMS pour la Belgique) car ils seront toujours de votre coté et ils vous conseillerons sur le futur.

    Mais surtout ne gardez pas cela pour vous ! ;-) 
     
  6. sicksadgirl

    sicksadgirl
    Expand Collapse

    C'est clair que Chimène Badi c'est une référence pour les collégiens actuels et que si elle dit le harcèlement c'est pas bien, ben les harceleurs ils vont arrêter de victimiser les autres.
     
  7. poupettasse

    poupettasse
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Justement, j'ai l'impression (mais peut être que j'me trompe) que ces spots sont plutôt tournés vers les parents / adultes qui entourent les victimes. Donc si c'est le cas, le choix des guests prend son sens.
    Mais sinon, effectivement, les spots sont un peut mous du genou.

    Et puisqu'on parle de campagne de prévention, je me disais que peut être que @Justine_ pourrait nous faire un petit cours de psycho sociale sur le sujet (genre lien attitude-comportement, appel à la peur, etc) ? Mais je sais pas trop si c'est son domaine:red: .
     
  8. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Ah mais avec plaisir :) - si je comprends bien, ce serait quelque chose d'axé sur la prévention "en général" ?
     
  9. poupettasse

    poupettasse
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Oui, pourquoi pas. A Poitiers on a vu plein de trucs sur la prévention liées à la santé (du style campagne anti-tabac etc et du style "pourquoi c'est compliqué la prévention et que même si les gens on peur c'est pas pour autant qu'ils changent de comportements") et j'imagine que dans la prévention "en général" il y a plein de choses intéressantes à dire :)
     
  10. Ryun

    Ryun
    Expand Collapse

    Je ne pense pas qu'on puisse arrêter un jour le harcèlement scolaire: il y en a toujours eu et il y en aura toujours, seulement ce qui est grave c'est que ce phénomène est de plus en plus violent avec les réseaux sociaux.

    Quand j'étais au collège et que j'étais "harcelée" (je mets entre guillemets car j'ai appris le mot cette année, je ne pensais pas que ça avait un nom avant), une fois rentrée chez moi, ça allait mieux, car je n'étais pas suivie et humiliée jusque sur internet. J'avais la peur au ventre d'aller en cours mais chez moi j'étais tranquille. :sad:

    Maintenant le harcèlement c'est H24. On peut vous envoyer des messages, pirater votre compte, mettre des statuts méchants sur vous, vous insulter ou se moquer de vos photos... Sans qu'il n'y ait jamais de "pause". Et c'est de ça qu'il faut vraiment se méfier. Mais une solution? J'ai du mal à voir laquelle. D'abord parce que les "victimes" n'en parlent pas (c'est une souffrance et c'est aussi vécu "honteusement", donc pas une envie de s'épancher sur le sujet, surtout à l'adolescence), ensuite parce que les harceleurs ne se rendent pas DU TOUT compte de ce qu'ils font et de leurs conséquences (et je m'en suis bien rendue compte personnellement).:dunno:

    Et des spots aussi mous que ça... mouais... entre le clip d'Indochine faisant polémique car "trop violent" (au moins ça réveille c'est pas plus mal) et ces deux spots, heu, faudrait trouver un juste milieu. Même si ça s'adresse aux parents, c'est des phrases bateaux, ça ne reflètent rien du tout et n'aidera pas les parents ou autres adultes responsables à repérer les victimes.
     
  11. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    Je suis très mitigée quant à la façon dont le problème du harcèlement scolaire est abordé dans les médias actuellement. D'un côté, je suis très contente qu'on parle enfin de ce problème. De l'autre, la façon dont il est traité me gêne un peu. Je trouve que tout est abordé sur un ton très vicitmisant et moralisateur.

    Enfin, après ça n'est que mon avis et ça n'engage que moi. Mais de ce dont je me rappelle de l'époque où j'étais rejetée par mes camarades de classe, je me sentais vraiment dépossédée de ma vie et impuissante face à ce phénomène.
    Quand l'estime de soi est déjà fragilisée comme ça, être présentée comme une victime par les médias n'aide pas vraiment. Au contraire, ça ne fait que renforcer l'idée déjà pas très reluisante qu'on se fait de soi.
    J'aimerais qu'il y ai des campagnes plus positives et "empowering" en France, comme la campagne "It gets better" aux Etats-Unis. J'ai l'impression qu'en tant que victime, ça te permet vraiment de comprendre que ça n'est pas nécessairement de ta faute et que tu peux t'en sortir.
     
  12. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    [justify]Oulà, ils sont bien nazes ces spots. Et super courts en plus ! Et ça pue la récitation de texte surtout. Ils auraient au moins pu les laisser improviser, avec quelques directives, pour vraiment tomber dans un discours vrai et pas dans ce ramassis de clichés.
    Par contre je me pose une question. Concrètement, comment peut-on agir contre le harcèlement généralisé ? J'ai été harcelée durant tout mon collège et tout le monde me harcelait, clairement, même des gens que je ne connaissais pas, je pouvais pas faire un pas sans me prendre une remarque. Comment comptent-ils agir dans ces cas-là ? Les profs galèrent déjà à se faire respecter, alors... J'espère très sincèrement que tout ça avancera, mais parfois la seule solution au harcèlement, c'est juste d'être complètement enlevé du lieu comme je l'ai été. Lorsque ça prend cette ampleur, ça devient incontrôlable et c'est pas deux-trois sermons qui changeront quelque chose malheureusement. [/justify]
     
Chargement...