Le jour où j'ai essayé de coucher avec un garçon... alors que je suis lesbienne !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Josee lObsedee, le 14 mai 2017.

  1. Josee lObsedee

    Josee lObsedee
    Expand Collapse
    Grosse chaude de la fesse

  2. cococat

    cococat
    Expand Collapse

    J ai adoré ce témoignage. Il m a vraiment fait marrer. C est chouette d avoir une amitié assez solide pour être aussi à l aise l un avec l autre. Après drôle d idée. Etant hétéro, il ne me viendrait pas à l esprit de demander àune amie homo de me faire tester le sexe lesbien. Mais bon pourquoi pas
     
    HarryJoe, Manabird, mattelot et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

    J'avais un peu peur en le lisant, lire que ça l'avait traumatisée et/ou que l'amitié était foutue, que sais-je... et ouf rien de tout ça.
    Très joli témoignage.
     
    Capuc, Sas', LisaouasiL et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Peace&Love&It;3

    Peace&Love&It;3
    Expand Collapse
    Pronom: elle ou ael

    Je vais casser un peu l'ambiance mais je suis vraiment mal à l'aise avec le nombre de fois où l'article dit que coucher avec un mec = pénis. " le sexe incluant un vrai pénis, ça n’est pas pour moi" Bah il y a des femmes avec un pénis aussi, les organes génitaux ça n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle.
    Que la personne qui ait écrit le témoignage ne soit pas déconstruite à ce niveau là ok. Mais bon, cet article n'a pas été relu et vérifié? Personne n'a tiqué?
     
    Allitché, Anandryne, AngelTen Richard II et 34 autres ont BigUpé ce message.
  5. Sombre.

    Sombre.
    Expand Collapse
    Ael/il et accord au masculin

    Y a que moi qui ai envie de vomir face a tant de cisexisme face au fait qu'on répète en boucle que garçon=pénis, que lesbienne=pas aimer pénis ?

    Être lesbienne c'est pas juste ne pas aimer les pénis, la Josée à le droit de pas aimer ça, je ne le conteste pas, mais est ce qu'on est vraiment obligé de partir du postula que tout personne lesbienne est dans ce cas ? Est ce qu'on est vraiment obligés de réduire le fait d’être lesbienne au faite d'aimer les chattes ?

    Personnellement en tant que genderqueer, ça me choque. C'est un cissexisme vraiment crasse et insidieux, quand on lis ça on a l'impression qu'une femme trans lesbienne ne peux pas avoir de relation avec des femme cis lesbienne si elle a un pénis, on a aussi l’impression qu'un homme trans qui a une chatte ça seras OK parce que c'est comme une meuf au finale, parce que meuf=chatte ...

    Je sais pas ce que vous faites en ce moment a la rédac mais vos articles sont vraiment pas top niveau oppression et alors vos intitulés facebook........ "Une Josée lesbienne a emprunté un chemin de traverse pour partir à la découverte d'une grande inconnue, j'ai nommé la bite !". Sérieusement ? Vous voyez pas ou est le soucis ?

    Apparemment j'ai été doublé par @Peace&Love&It;3 ça me rassure un peu de pas être le seul a tiquer
     
    #5 Sombre., 14 mai 2017
    Dernière édition: 14 mai 2017
    Allitché, Anandryne, AngelTen Richard II et 44 autres ont BigUpé ce message.
  6. Anémona

    Anémona
    Expand Collapse

    @Peace&Love&It;3 @Sombre. Personnellement (et j'insiste sur ça parce que ce n'est que mon point de vue :fleur:) je n'ai pas du tout eu le même ressenti que vous, et à vrai dire je n'y avais même pas pensé avant de lire vos commentaires, je pense du fait qu'il s'agit du témoignage d'une personne, donc cette femme lesbienne aime/ne connait que les chattes et pas les pénis, ça ne m'a pas choqué, et je n'ai pas eu l'impression qu'elle cherchait à généraliser au-delà de son cas à elle.
    Après je convient que je suis moi-même femme cis-hétéro, et donc je me rend bien compte que c'est parfois un truc à côté duquel je passe car je n'y suis pas toujours autant attentive, vu que "moins concernée" (j'ai du mal à formuler ça correctement, jai l'impression d'être super indélicate alors n'hésitez pas à me le dire si c'est le cas :red:)
    Enfin bref, je n'ai je pense pas été choquée par ça parce que je n'ai pas ressenti un souhait de généralisation en lisant cet article, juste l'expression d'un point de vue/d'une expérience personnelle, étant donné que c'est un témoignage d'un seul point de vue pas un article sur les lesbiennes et la bite
     
    #6 Anémona, 14 mai 2017
    Dernière édition: 14 mai 2017
    Madame escargot, mely17, Andreea-64 et 21 autres ont BigUpé ce message.
  7. Sombre.

    Sombre.
    Expand Collapse
    Ael/il et accord au masculin

    @Anémona et c'est sa vie, ses gouts ses choix, je le comprend, ca fais partie de cette histoire... ais c'est une question de formulation, de ramener le genre au sexe et de le répéter en boucle en insistant bien. Il y avait parfaitement moyen de le formuler autrement, en évitant de ramener Luc a une bite, en évitant dir dire lesbiene = jamais coucher avec une personne qui a un pénis comme si c'était une évidence. Plutôt que partir du postula "je suis lesbienne donc je n'ai jamais été pénétrée par un pénis, obviously!", dire "je suis lesbienne et il se trouve que je n'avais jamais fait de sexe avec une personne ayant un pénis, et j'étais curieuse".

    Et puis l'intitulé facebook c'est la rédac qui l'a écrit quoi...
     
    Tamiat, Allitché, yuyunaâ et 17 autres ont BigUpé ce message.
  8. Anémona

    Anémona
    Expand Collapse

    @Sombre. C'est vrai que la formulation du truc de "obviously je suis lesbienne je connais pas la bite" je n'y avait pas trop prêté attention mais je me rend compte en te lisant que c'est super maladroit et indélicat, et puis surtout faux en fait !
    L'intitulé facebook je ne l'avait pas vu, je suis arrivée de la page d'accueil du site, mais effectivement comme pas mal de titre de mad sur facebook, c'est un tentative putaclic pas très appropriée :rolleyes:
    Merci de m'avoir éclairé sur ton point de vue en tout cas, je sais que je ne suis pas assez éduquée sur ce genre de problème, et surtout simplement à les reconnaitre, et c'est quelque chose que je veux changer :fleur:
     
    AngelTen Richard II et Mainlinh ont BigUpé.
  9. Peace&Love&It;3

    Peace&Love&It;3
    Expand Collapse
    Pronom: elle ou ael

    @Sombre. Oh mon dieu, c'est quoi ce titre facebook immonde :facepalm: Ca me rassure aussi de ne pas être la seule à tiquer.

    @Tante Clara Biphobie je ne suis pas sûre. C'est le droit de la personne qui témoigne de vouloir coucher avec un mec et de se désigner comme lesbienne, la sexualité est fluide après tout. Mais j'avoue être surprise qu'elle ne se soit pas posé de questions ou qu'elle n'ait même pas évoqué la possibilité d'être bi.
     
    Allitché, Mimi Pinkerton, Manea et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Sombre.

    Sombre.
    Expand Collapse
    Ael/il et accord au masculin

    @Anémona Juste un truc un peu hors sujet : on évite de dire putaclic, qui est putophobe et pas tres safe, préfère peu être le terme clicbait, qui veux dire "appat a clic" et qui ne pose pas de problème.
     
    Lily Lou, PousseMoussue, Vadim et 13 autres ont BigUpé ce message.
  11. Dame de lotus

    Dame de lotus
    Expand Collapse
    La pensée ne doit jamais se soumettre

    J'ai lu cet article comme le compte-rendu du ressenti de quelqu'un face à une situation. Ce que j'ai lu, moi, c'est "je voulais voir ce que c'était le sexe avec pénétration d'un pénis et...bah j'ai pas aimé" (c'est intentionnel de ne pas mettre "lesbienne" ou "garçon" dans cette phrase). Et en ça, j'ai vraiment apprécié ce témoignage : c'était une curiosité, une envie de tester, ça a été testé, ça a pas été approuvé. Ca n'a pas eu l'air compliqué, et ma foi, si quelqu'un peut tester quelque chose sans que ce soit compliqué pour cette personne ni pour autrui, moi j'ai envie de dire tant mieux.

    Après le titre et certaines formulations sont clairement mal choisis, et je rejoins certains commentaires postés plus haut, mais je trouverais dommage de ne pas mettre en lumière ce qui est positif (sans pour autant omettre ce qui peut être grossier et amélioré).
     
    Mpoiz, MelPop21, LisaouasiL et 12 autres ont BigUpé ce message.
  12. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    Le témoignage est frais et assez léger je trouve, la relation décomplexée avec le meilleur ami est sympa.

    Mais je rejoins les commentaires au-dessus, ça aurait été sympa que la rédac "complète" l'histoire de base en venant rappeler que lesbienne=incompatible avec les pénis, c'est pas du tout une généralité.
    Ya un petit côté "gold star lesbian" involontaire qui en ressort je trouve au final, même si ça n'est pas l'intention première de l'article.

    Edit : je critique pas du tout l'expérience de la personne du témoignage et ses sentiments, juste je m'interroge sur la façon dont l'article aurait pu être accompagné.
     
    Allitché, Cornélie, Cagouilleuse et 15 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...