Le jour où j’ai jeté mes principes au feu — Josie Corporate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Josie Corporate, le 8 septembre 2016.

  1. Josie Corporate

    Josie Corporate
    Expand Collapse

    Sovah et Unebouquineuse ont BigUpé.
  2. Melle Sosostris

    Melle Sosostris
    Expand Collapse
    Vini vidi vici

    Aucune femme ne pourra te blâmer de ce que tu as fait. Sérieusement, le chômage ou les principes, c'est un dilemme cornélien, tu n'avais aucune autre alternative, alors n'y pense même plus.

    PS: j'ai conscience que c'est un témoignage, mais je voulais, si le témoin pouvait le lire, lui dire ça, parce que je sais à quel point ne pas être fidèle à soi-même et à ses principes est difficile.
     
    Unebouquineuse a BigUpé ce message
  3. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    Les autres y disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi...

    Je suis feministe mais je suis aussi redactrice web (et pas web d'ailleurs). Et je suis en train d'ecrire un guide lifestyle "comment seduire les femmes" parce que ... ben une grosse commande c'est une grosse commande et que j'ai besoin de sous.
    L'annee derniere j'ai bosse pour un site et chaque jour je publiais le top "des plus beaux decolettes", des "plus belles fesses".

    Ah et je viens de terminer la redaction d'un guide minceur... Mais j'ai defonce les regimes "miracles".

    Voila je raconte ma vie pour dire que j'aurais pu ecrire cet article (sauf que je suis autodidacte).
     
    Gadda a BigUpé ce message
  4. *Gabrielle*

    *Gabrielle*
    Expand Collapse
    Que brûle mon cosmos ! è_é/

    Je voulais juste dire que l'image de Tilda est très bien choisis pour cet article.
     
    Sovah a BigUpé ce message
  5. Kopses

    Kopses
    Expand Collapse

    C'est très dur de renier ses principes pour ne pas s'enfoncer dans la précarité ! Vraiment aucun jugement sur ce que tu as fait, ce serait prendre le problème à l'envers !

    Ce sont aux journaux de changer leur ligne éditoriale, et de pas vous proposer des sujets sexistes ! A nous de nous faire entendre, je n'achète plus de magazine féminin de ce genre, même si je vais pas rechigner à le feuilleter si j'en ai sous la main et lever 136 000 fois les yeux au ciel quand je tombe sur un article de ce genre...

    Mon ancien boss a voulu me forcer à mentir à des clients de confession musulmane en répondant que oui la viande est halal sauf que ça ne l'était pas... Et bien j'ai dit la vérité aux clients ! Je savais que j'allais pas me faire virer pour ça ! Et je l'ai même emmerdé en demandant régulièrement quand la viande halal allait enfin arriver ! :cretin:
    Ca n'a pas du tout aidé dans la bonne entente qu'il pouvait y avoir entre nous forcément, j'ai un tempérament fort, une vraie sincérité qui déplaît plus qu'autre chose dans le monde du travail, en tout cas ça a fini par me valoir un licenciement ! :domokun:
     
    Muwglyk, Hyoid, Amarante et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. lafillelabas

    lafillelabas
    Expand Collapse
    Echange cookies contre PV

    @Kopses il a vraiment fait ça ton patron? :oo: je ne suis pas avocate, mais ça me paraît complètement illégal. Aussi bien de mentir aux clients que de te virer pour ne pas avoir participé à son escroquerie... Tu as été aux prud'hommes? Et il faut aussi que ses clients sachent que sa viande n'est pas hallal!
     
    Kopses a BigUpé ce message
  7. Azelais

    Azelais
    Expand Collapse
    Z'avez pas vu Mirza?

    Je suis souvent placée dans ce cas, et je viens de repenser à cet article à l'instant, avec une situation qui m'embête particulièrement...

    Pour ma part, je suis correctrice pour des maisons d'édition, et en plus de rectifier l'orthographe et la syntaxe défaillante des auteurs que je corrige, mon rôle est aussi de vérifier le fond et de m'assurer que tout se tient et va dans la bonne direction. Souvent, quand je vois quelque chose de limite (voire de mensonger), je le signale, en sachant que c'est à la maison d'édition qu'appartiendra le choix final de tenir compte ou non de mon commentaire.

    Et parfois, je tombe sur des trucs... Le problème est quand il s'agit d'un roman ou d'un essai : il s'agit des opinions de l'auteur, et il a le droit de les avoir, quand bien même je les trouve aberrantes. Et je suis souvent très embêtée, partagée entre l'envie de rectifier tout ça, de ne pas laisser imprimer un truc pareil, et le devoir de respecter le texte et l'intention de l'auteur.
    Typiquement, dans le texte que je suis en train de corriger, il y a quelques commentaires qui sont franchement limites, même s'ils témoignent d'un racisme ordinaire (au sens où l'auteur n'a absolument pas conscience de l'être, il croit juste gentiment avoir tout compris alors qu'il dit de la grosse merde. :stare:). Au début, j'ai laissé. Mais là, je tombe sur ça, à propos d'un personnage ivoirien qui devine à l'aéroport, parmi tous les Blancs qui descendent de l'avion, lequel est celui qu'il doit accueillir :
    "Une intuition fondée que seul l'Homme d'Afrique sait percevoir." suivi un peu plus bas de "Comment avez-vous su [que c'était moi] ? - La transmission du pouvoir de mes ancêtres, certainement." (et c'est dit sans intention de plaisanterie hein, clairement.)
    Alors que l'Ivoirien en question est un médecin, et que le propos du livre ne porte absolument pas sur la spiritualité ou quoi que ce soit, c'est vraiment un bon gros cliché gratuit avant de passer complètement à autre chose.

    Eh ben franchement, c'est dur. Comme j'ai un contact correct avec l'auteur (et que le sens de la nuance n'a pas vraiment l'air d'être son truc), j'ai décidé de reformuler très discrètement tout ça, histoire de le tordre légèrement et de donner l'impression qu'il rit du cliché au lieu de le reproduire. Mais en faisant ça, je sais que je détourne le texte de son sens véritable, même si l'auteur n'a clairement pas conscience du fait que ce genre de commentaires est une forme de racisme et que donc ce n'est pas comme si je trahissais une opinion claire et assumée, et ça m'embête. Mais je me dis que si l'éditeur (qui n'a aucune opinion clairement affichée hein) n'est pas capable de dire stop (bon en plus en l'occurrence là l'éditeur c'est la femme de l'auteur donc bon :cretin:), c'est aussi mon rôle d'essayer d'empêcher que ce genre de cliché stupide soit diffusé.
     
    #7 Azelais, 9 septembre 2016
    Dernière édition: 9 septembre 2016
    Ana-Esperanza, Hyoid, Noémitigée et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Kopses

    Kopses
    Expand Collapse

    @lafillelabas Je n'ai pas été virée par lui rassure toi ! C'était dans mon précédent emploi, j'ai eu le malheur de poser une question sur l'emploi du temps et bizarrement j'ai été licenciée le dernier jour de ma période d'essai pile poil ! Sans avoir été prévenue, j'ai eu la joie et le bonheur d'ouvrir mon courrier en recommandé avec toute la surprise qui allait avec ! :puppyeyes:

    Mais oui c'est illégal de mentir sur la provenance de la viande, et c'est contraire à toute éthique... Il est bien descendu dans mon estime à ce moment là mais j'ai une conscience contrairement à lui donc no way ! :mad:
     
Chargement...